PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Kit Standard Starlink: Internet très haut débit par satellite
224.99 € 449.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 De la pertinence de mettre des "mises en garde" sur les livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Sixte
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  232
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  26/05/2017
    
                         
Sixte  /  Autostoppeur galactique


Bien sûr, mais en l'occurence, quand on parle par exemple de My absolute Darling, lorsqu'il s'agit de pédophilie, d'inceste, de violences sexuelles, une réglementation ne serait peut-être pas de trop. Mais je comprends ce que tu veux dire, notamment dans le cas de l'exemple du film feel good, d'autant que les traumas sont propres à chacun.

Essayer de tendre vers quelque chose de généralement plus safe, à défaut de pouvoir totalement anticiper et compartimenter...
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  419
   Âge  :  38
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Pour qui sonne Lestat


(Si je me souviens de cette analyse, il me semble qu'elle est encore à l’étude, car il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte.)  

Si mettre des TW impacte les ventes, c'est peut-être un indice sur leur grande nécessité. Les clients rebutés par les livres qu'ils n’achètent pas (s'il y a des TW) n'ont absolument pas envie de lire ce genre de textes, point barre.
Il faut éviter de prendre les gens "sensibles" pour des personnes sans capacité de jugement. Une personne même traumatisé se connaît suffisamment pour savoir ce qu'elle sera capable de supporter. C'est à ça que servent les TW: indiquer le "potentiel dégât" aux consommateurs. Et aussi une certaine limite d'âge.
Il suffit de voir les commentaires concernant les ouvrages cités : "si j'aurais su, j'aurais pas lu". Est-ce qu'un bon chiffre d'affaire est supérieur à la bonne santé mentale des personnes fragilisées?  

"Il faut une réglementation et qui dit réglementation dit critères". Je ne sais pas. Peut-être. Une chose est sûre, ce n'est pas le travail des éditeurs. Sur le topic, on voit bien que certains n'en ont pas grand chose à faire.

En tant que potentiel auteur, je suis aussi pour les TW afin que ceux qui seraient intéressés par ce que je fais sache où ils en sont. "Un nouveau livre de Tsume? j’achète pas, il fait des bouquins super trash"
Alors que non pour ce coup-ci. C'est bête, hein?  

En tant que lecteur, tomber sans être prévenu sur une scène violente alors que je pensais lire une truc léger, ben ça me gêne. Je lis suivant mes humeurs, mon degré de fatigue. Je n'ai pas envie de devoir digérer une scène de viol (au hasard, hin) hyper complaisante qui plus est, alors que je voulais juste lire un truc sur des mecs qui dérouillent du dragon.

Une fois encore, je pense que le problème de fond, c'est la sacralisation du livre. Il y a des TW pour les jeux vidéo, etc... il n'y a aucune raison que ça soit différent pour les livres.
En ligne
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Tsume a écrit:
Est-ce qu'un bon chiffre d'affaire est supérieur à la bonne santé mentale des personnes fragilisées? 

Un bon chiffre d'affaire est supérieur à tout, c'est la réalité du monde dans laquelle nous vivons.


Tsume a écrit:
Une fois encore, je pense que le problème de fond, c'est la sacralisation du livre. Il y a des TW pour les jeux vidéo, etc... il n'y a aucune raison que ça soit différent pour les livres.

Parce que le jeu vidéo a "mauvaise presse", en 2022 on continue à dire que si Popol a buté sa voisine, c'était parce qu'il jouait à GTA. Et parce que le JV est interactif ; avoir pour mission de tuer des gens (ou de commettre d'autres exactions) même "pour de faux" est considéré bien plus dangereux que de réactiver des traumas par le biais de la lecture.
À contrario, on accuse rarement les livres de fabriquer des malades ou de pousser au suicide.

Mais clairement, ce topic me fait prendre conscience que l'absence de TW est inexcusable.
Le dernier en date pour moi (enfin, son absence plutôt), concernait les Illusions de Sav-Loar ; c'est un roman d'une très grande qualité, avec un niveau de réflexion épatant, mais des passages dans la toute première partie sont abominables et m'ont mise très mal à l'aise. Nulle part ce n'était indiqué, ni le niveau de détails.
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  419
   Âge  :  38
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Pour qui sonne Lestat


Stephen King a décidé de ne plus faire publier "Rage", l'un de ses premiers livres, après au moins cinq prises d'otages et nombreux meurtres dans des écoles aux US, qui y seraient plus ou moins liés. Que dire de "l'effet Werther"? (c'est vieux, je sais  :mrgreen: ) Il y a eu de nombreuses censures pour des livres qui, en fin de compte ne paraissent plus si sulfureux. A notre époque "le blé en herbe"de Colette, c'est pas vraiment le livre olé-olé.

Si on accepte de lier des meurtres d’étudiants et des suicides à des livres, si, à un moment ou à un autre, des livres ont été censurés parce que présentés comme "immoraux", c'est donc qu'on accepte de dire qu'ils ont un impact.  Quelle hypocrisie alors de prétendre que les TW sont inutiles, dans ce cas.
En ligne
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


J’ai lu beaucoup de Stephen King quand j’étais ado ; meurtres, sang, boyaux. Ça ne me touchait pas comme les viols sur ado peuvent me toucher. Peut être que les meurtres sanglants par des créatures du marais ne sont pas quelque chose qui risque d’arriver à mes filles de 11 et 13 ans.

Donc une interdiction ou un TW à l’époque m’aurait laissée perplexe.
Aujourd’hui je sais qu’il y a des livres que j’évite.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  419
   Âge  :  38
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Pour qui sonne Lestat


J'ai lu également beaucoup de Stephen King, quand j’étais ado. Lorsque j'ai lu "Ça", j'ai bien aimé. Jusqu'à une certaine scène, entre les antagonistes. Et une autre, entre Beverly et ses potes, pour" sceller leur amitié", soit-disant. J'aurais bien aimé savoir qu'il avait de telles scènes, qui n'ont rien à voir avec le genre du livre. J'ai trouvé ces passages malsains et inutiles.
Je me rappelle d'un quatrième de couverture qui décrivait ce que subissait un des protagonistes face à ses harceleurs, ça annonçait la couleur. Est-ce très différent d'un TW?

Ce qui peut arriver en vrai, à des gamins, tartiné sur des pages et des pages, merci, mais non merci.
En ligne
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


J’ai mis ZÉRO dans mes reviews de ÇA 2 a cause de cette scène où tiens, les 5 mecs de 13 ans vont ken la gamine sur le sol des égouts ça sera un acte intime de communion. Mais WTF.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  419
   Âge  :  38
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Pour qui sonne Lestat


C'est simple, je n'ai lu ce livre qu'une seule fois et je m'en suis débarrassé. Je n'ai jamais combattu d’araignée géante, c'est vrai, mais je pensais que quitter ces égouts me paraissait être la priorité. Et pis faut croire que l'amitié entre mecs, c'est pas très important, parce qu'ils n'ont même pas échangés un p'tit bisou ! ( j’arrête avec avec mes comparaisons chelou, promis! )  De la pertinence de mettre des "mises en garde" sur les livres - Page 2 1f605  De la pertinence de mettre des "mises en garde" sur les livres - Page 2 1f62b

Les TW/CW c'est bien.
En ligne
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Citation :
À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Et là-dedans, il y a des chapitres entiers de viols ? L'éditeur n'a pas fait son travail, point.

Après pas besoin d'un "trigger warning", mais je pense qu'une phrase du genre "un roman sombre, violent, où se dévoile la face la plus sombre de l'humanité" aurait fait le job. Les gens qui veulent de la violence se jetteraient dessus, les autres (dont moi) passeraient leur chemin.

elopez7228 a écrit:
je ne l'aurais pas recommandé à une collègue avant même de le lire.

Mais c'est pas un peu bizarre de faire ça ? Qu'est-ce qui t'a poussée à recommander un livre que tu n'avais pas lu ?
https://fabiendelorme.fr
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


C’était une grande copine à moi qui cherchait un cadeau pour sa mère, grande lectrice, et qui m’a demandé une recommandation. Et c’était le moment de la sortie de ce roman, je l’avais dans ma wishlist et il buzzait à mort. Il faisait l’unanimité.
Alors j’ai dit « ce roman là a l’air trop bien ».

Voilà voilà .
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3704
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Au nom de l'Abeille – Et du Papillon – Et de la Brise – Amen !


Le problème pour moi c'est l'adresse ; les gens qui utilisent les TW et CW savent de manière générale qu'ils vont s'adresser à un public particulier sensible à ces préoccupations peu importe leur parcours personnel traumatique ou non sur le sujet.

On devrait généraliser l'usage oui mais la plupart des œuvres sur lesquelles on aurait besoin de le faire, les artistes/ME s'en tapent et parfois sont en complaisance ou ne s'en rendent pas compte. La pratique suggère un lien pré établi entre l'œuvre et son audience.

Comment va t-on differentier le TW viol d'un roman qui le condamne à celui d'un roman qui l'affiche crûment, si la pratique se generalise ? Comment le public réussira à identifier toutes ces nuances d'adresse ? Un TW n'indique pas seulement au public un contenu, il renvoie aussi le message suivant : le(s) responsable(s) de cette œuvre et de sa diffusion ont une conscience morale par rapport à ce sujet et y sont assez sensibles. Et c'est hyper important aussi je trouve.
https://letombeaudespaquerettes.wordpress.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


elopez7228 a écrit:
C’était une grande copine à moi qui cherchait un cadeau pour sa mère, grande lectrice, et qui m’a demandé une recommandation. Et c’était le moment de la sortie de ce roman, je l’avais dans ma wishlist et il buzzait à mort. Il faisait l’unanimité.
Alors j’ai dit « ce roman là a l’air trop bien ».

Effectivement, dis comme ça ça paraît moins surprenant.
https://fabiendelorme.fr
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3018
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Je dis peut être une connerie mais je crois que c’est la même chose. Je n’ai plus d’endurance pour les narrations de viols, que ça soit pour dénoncer ou pour choquer. Y’en a un des deux qui me fera interrompre ma lecture, mais dans les deux cas je vais regretter de m’être embarquée dans cette galère.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  643
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Sans divulgâcher (oui, j'aime ce verbe), il serait sans doute bon que les ME prennent une petite responsabilité là-dessus. En rajoutant au moins un petit quelque chose en première page. Voire une vignette sur la couverture.
Ça pourrait même avoir un effet promotionnel.
Je sais très bien qu'un PEGI18 ne rebute pas les ados gamers. Et donc encore moins des adultes en recherche de sensations fortes. Idem pour les films, avec un exemple récent : Disney (à travers ses différentes filiales) qui propose des productions de plus en plus matures depuis le succès de films de superhéros violents ou trash.
Donc un petit bandeau "avertissement : ce livre peut tordre les entrailles des lecteurs sensibles" ne serait pas un mal.
Je ne fais peut-être pas partie des lecteurs/spectateurs les plus sensibles mais j'ai fait l'expérience récemment d'un roman de Norman Spinrad (heureusement, j'avais déjà lu certaines de ses nouvelles donc je savais que l'auteur allait me bousculer) que j'ai refermé avant la centième page pour ne plus jamais le rouvrir.
Pour précision, il s'agit de Ces hommes dans la jungle, et même s'il y a du sang sur la couv' et la mention sur la 4e d'une "bande de sadiques qui s'adonnent à la torture, l'esclavage et le cannibalisme", tu n'es pas forcément prépare à lire la description de...
Spoiler:
Rien ne me préparait à un tel niveau de violence (surtout en tant que parent).
Je ne suis pas contre raconter ce genre d'horreurs car l'humanité n'a plus rien à inventer en matière d'horreurs réelles et refuser cela en fiction serait une belle hypocrisie.
Bref, j'aurais trouvé un CW pertinent.
 
Tsume
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  419
   Âge  :  38
   Localisation  :  Akuda bar
   Pensée du jour  :  ...
   Date d'inscription  :  06/04/2022
    
                         
Tsume  /  Pour qui sonne Lestat


J'ai parcouru par-ci par-là des blogs où certain-es se demandaient si ce qu'ielles écrivaient ou lisaient était correct, pas trop violent, pas trop ceci ou cela."On" raisonne comme des adultes, avec notre bagage culturel, et on perd de vue la nouvelle génération qui se pose des questions sur l'implication de leurs productions et de leur consommation. C'est pourquoi je pense que les TW sont plus une liberté qu'une contrainte. Si on a envie d’écrire une romance toxique, hop TW, et on ne passe pas notre temps à nous auto-censurer.

Pour la différence de niveau dans l’appréciation de la violence d'un texte, on peut rajouter quelques mentions. La ME YBY mets des TW sur son propre site, voilà un exemple:

-Principaux : alcool
-Ponctuels : agression, maladie mentale (alcoolisme, dépression), maltraitance sur êtres sentients, proxénétisme, relation toxique, scènes de sexe, sexe sans protection, trafic d’humains, violence physique et verbale
-Mentions : drogue, passage à tabac, meurtre.
En ligne
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 De la pertinence de mettre des "mises en garde" sur les livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-