PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Comment réinventeriez vous un genre littéraire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Absolument pas. Classer Harry Potter, Eragon et Ewilan dans le même panier en arguant que les trois sont de la Fantasy et issus du même tronc, c'est vraiment se fourrer le doigt dans l'oeil... Vu en librairie.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7272
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


On tombe dans le hors sujet, mais je ne vois pas le problème de classer Harry Potter en fantasy... La fantasy, c'est très large, il y a plein de sous-étiquettes, donc oui, on peut avoir des livres de ce genre avec beaucoup de thèmes et de traitements différents.

Ceci dit, oui, c'est très courant que des livres se retrouvent en fantasy alors que ce n'est pas leur catégorie d'origine : genre La Ballade de Pern, c'est de la fantasy, aucun doute, on a des dragons ! (Ces dragons ont été créés par bio-ingénierie sur une planète lointaine, mais bon, c'est du détail...)


Comment réinventeriez vous un genre littéraire? - Page 2 60011Comment réinventeriez vous un genre littéraire? - Page 2 Bannie10
Votez pour le concours d'extraits 125
jusqu'au 28 avril, sur le thème Séparation !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Loupiote
En ligne
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2610
   Âge  :  124
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Harry Potter c'est de la low fantasy, Eragon de la (medieval) fantasy et Ewilan c'est de l'isekai ou portal fantasy.
Les trois sont bien de la fantasy, mais dans des sous-groupes différents, au même titre qu'on peut avoir plein de sous-groupes différents en science-fiction, en littérature générale, en romance...
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Mais ce n'est pas les sous-genres que je remets en cause, c'est plutôt de tout mettre dans le même sac Very Happy
Vendre Eragon comme "le nouvel Harry Potter", WTF ? Et plus récemment, fourguer le premier à une mamie parce que la petite-fille a aimé le second et en veut plus dans la même veine, ce n'est pas exactement ce que j'appelle un conseil sincère...
Enfin bon, j'en suis plus à ça près dans cet espace librairie, les mecs n'ont pas lu les livres qu'ils conseillent et font du pifomètre 4 fois sur 5. Mention spéciale à celui qui déglinguait les auteur.e.s qu'il n'aimait pas, super commercial :')
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Robax-Man a écrit:
Aussi les codes des dites étiquettes sont aussi imposées par les ME.

... et les libraires ne sont pas moins fautifs, ils en redemandent de l'étiquetage, pour guider le pauvre client qui c'est sûr (pensent-ils) serait perdu sans les panonceaux : ici "Science-Fiction", ici "Policier", ici "Beaux livres" (cette appellation me fait toujours sourire), ici "Nature", ici "Cuisine". Etc.
Alors maintenant, avec les multiples sous-genres, voire sous-sous-genres, nés de malins esprits marketing, je ne sais pas à quoi vont ressembler les rayonnages, mais on y verra bientôt plus d'étiquettes que de livres.

Cette "prise par la main" m'énerve au plus haut degré. Elle nous met tous dans une peau unique, celle du gars ou de la fille qui entre dans la librairie à la recherche d'un genre précis, et qui va direct au rayon concerné. C'est infantilisant, et personnellement je trouve que ça coupe pas mal du plaisir de l'errance mère des plus merveilleuses découvertes.

Il n'y a plus beaucoup de ces librairies où on pouvait fureter sans être guidé, où les livres étaient là parce qu'ils plaisait au libraire tous genres confondus, où on pouvait donc tomber sur un "genre" vers lequel jamais on ne se serait dirigé s'il avait été étiqueté comme tel, mais qui, se trouvant mêlé aux autres, a fait qu'on est tombé dessus, qu'on l'a pris entre nos mains, qu'on a lu la quatrième de couv,, qu'on a un peu feuilleté le contenu, que ça nous a plu et que donc on l'a acheté.
Les petites librairies de bourg, qui tiennent quasi du bénévolat (le ou la libraire a souvent un conjoint qui permet d'acheter à manger...) et n'ont pas les impératifs marketing des "grosses" fonctionnent un peu sur ce principe, j'aime bien. Mon mari et moi en avons été...
La présentation en piles permet aussi parfois (quand les piles ne sont pas sur les tables d'un rayonnage précis !!!) ce joyeux mélange.
 
Epineuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1209
   Âge  :  31
   Localisation  :  Ne perd pas le Nord mais depuis le Sud
   Pensée du jour  :  Quelques (r)onces d'espoir
   Date d'inscription  :  18/09/2013
    
                         
Epineuse  /  Agent 006


Robax-Man a écrit:
Ah oui pour de vrai ça existe?

Pourrais tu me donner des titre, j'adorerais les lire

Alors, en vrac et de tête tu vas avoir entre autres :
. Les Dossiers Dresden, par Jim Butcher
. Mercy Thompson, de Patricia Briggs
. Toute la série Rachel Morgan, par Kim Harrison
. Toute la série Alex Verus, par Benedict Jacka
. Comment sauver la peau d'un mort vivant, par Hailey Edwards
. La série Héritage, de Camille Wright
... et pas mal de séries dans le genre ^-^

Et j'aurais tendance à dire qu'on pourrait classer en urban fantasy mais à des périodes différentes ou au moins les rapprocher du genre le Paris des Merveilles de Pevel notamment.

(C'était la parenthèse "liste de livres", parce que je ne compte pas me joindre au débat des étiquettes :flower: )
https://linktr.ee/r.senelier
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1019
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Emsi a écrit:
Il n'y a plus beaucoup de ces librairies où on pouvait fureter sans être guidé, où les livres étaient là parce qu'ils plaisait au libraire tous genres confondus, où on pouvait donc tomber sur un "genre" vers lequel jamais on ne se serait dirigé s'il avait été étiqueté comme tel, mais qui, se trouvant mêlé aux autres, a fait qu'on est tombé dessus, qu'on l'a  pris entre nos mains, qu'on a lu la quatrième de couv,, qu'on a un peu feuilleté le contenu, que ça nous a plu et que donc on l'a acheté.

Oui tu as donc été guidée par une autre forme de marketing. Au lieu de te laisser guider par les genres, tu t'es laissée guider par les jolies couvertures (couvertures qui sont composées en fonction du genre de l'ouvrage d'ailleurs) et les 4èmes de couvertures bien travaillées. Une librairie où l'on laisserait complètement le marketing de côté, ce serait à la limite une librairie où l'on ne sait pas ce que l'on achète, on achète une pochette surprise avec un livre à l'intérieur, on ne sait pas quoi, on sait juste que ça a plu au libraire, et une fois arrivé à la maison... surprise !
https://fabiendelorme.fr
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3256
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Moi j'aime bien les classifications, parce que par exemple, je n'achète RIEN en Fantasy, mais je vais droit vers le rayon "littérature étrangère" et "société".
Je trouve qu'entrer chez un bouquiniste où tout est empilé en vrac, c'est sexy pendant 30 secondes. Ensuite, je ressors les mains vides parce que trop de choix mène à n'en faire aucun. Je regarde les piles de livres en vrac, cherchant le coup de coeur ou l'épiphanie, et je ne prends rien.

Et si j'étais librairie, je placerai Harry Potter en Fantasy, à côté du Seigneur des Anneaux, Narnia et la Boussole d'or.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  29
   Localisation  :  Tours
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Blanchisseur de campagnes



+ 1000 avec Elo.

Les étiquettes, c'est pas sexy, et on dit tous écrire du multi-genre, moi la première, mais à un moment si elles sont toujours là, c'est qu'elles répondent à un besoin : orienter le lecteur.

Perso, je ne lis ni n'achète de la romance, de la SF, de la fantasy ou de l'urban fantasy. Ce ne sont pas des genres qui m'intéressent. Savoir qu'un titre appartient à une collection "urban fantasy" m'indique que, sauf exception qui confirme la règle, ce n'est pas pour moi. Si l'éditeur essaie de noyer le poisson, je risque d'acheter quelque chose qui ne correspond pas à mes goûts et ce serait dommage.

Sur le "réinventer un genre", j'en parlais avec un libraire par chez moi il y a quelques temps, lui qui ne fait que de la SFFF disait qu'il avait le sentiment que certain genres (dystopie notamment) tournaient en rond, que tout avait été dit. Alors aller réinventer la dystopie...

En littérature, je préfère parler de courants : un lieu, un thème, une époque, des éléments qui rassemblent... On retrouve la fonction de l'étiquette dont le lecteur a tant besoin, mais des courants, ça naît, ça meurt, ça réapparaît sous une autre forme, avec un autre élan. Plus poétique, comme affaire.

 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Comment réinventeriez vous un genre littéraire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-