PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Genres littéraires ; quels sont ceux que vous n'aimez pas, et pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1301
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Tentatrice chauve


Les genres littéraires que je n'aime pas...

En premier lieu, les romances. Il y a en a sûrement de très bonnes, et qui méritent d'être appréciées par leur public. Mais clairement, moi ça me fait fuir. Savoir que deux protagonistes vont obligatoirement finir ensemble, dans un lit ou pire transis d'amour l'un pour l'autre,  affraid .  Je n'accepte ce genre que si l'amour est maudit, voué à finir en tragédie. Pas pour rien que la seule romance dans mes romans soit de ce genre là, sans aucun espoir pour les tourtereaux. Twisted Evil Bon, d'accord, j'ai écris une nouvelle pour un concours sur le net, et qui parlait d'amour entre deux femmes, une hétéro et l'autre asexuelle. Là, je l'ai joué très soft et doux, avec du respect. C'était un exercice intéressant, que je ne regrette pas du tout, mais je ne pense pas retenter une autre romance, même atypique comme celle-là.

Ensuite, c'est étrange mais j'ai l'impression que mon entourage s'imagine que j'aime la fantasy avec les ogres, dragons, elfes etc, du genre "Le seigneur des anneaux". Or, après les premières pages, je n'ai pas pu aller plus loin. J'ai vu "La communauté de l'anneau" et franchement, il ne m'a pas marquée. Ceci dit, j'admire réellement les auteurs qui savent construire un univers rien qu'à eux, avec des peuples et leurs us et coutûmes, leur religions, les noms exotiques, les paysages etc. Je ne me vois pas avoir assez d'imagination pour faire ça. Alors chapeau.

Curieusement, je serais plus attirée par un récit "réaliste" (du genre "Les condamnés", désolée je ne suis plus sûre du pseudo de l'auteur, Aventador ? Mille excuses si je me trompe !), parce que j'aime bien le côté psychologie et drame. Mais bon, on parle de ce qu'on n'aime pas, alors fin du HS.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Scarlet Dream a écrit:
 Je n'accepte ce genre [la romance] que si l'amour est maudit, voué à finir en tragédie.

Very Happy Very Happy Very Happy  C'est très français cette préférence ! Very Happy Very Happy Very Happy Couvrez ce happy end que je ne saurais voir ! Very Happy Very Happy Very Happy
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1301
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Tentatrice chauve


Emsi a écrit:
Very Happy Very Happy Very Happy  C'est très français cette préférence ! Very Happy Very Happy Very Happy

Ah bon ? scratch  Mais bon, apparemment la vraie romance finit toujours bien...
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Scarlet Dream a écrit:
Emsi a écrit:
Very Happy Very Happy Very Happy  C'est très français cette préférence ! Very Happy Very Happy Very Happy

Ah bon ? scratch  Mais bon, apparemment la vraie romance finit toujours bien...

Ce que je voulais dire, c'est qu'en France, le "happy end", à qui on donne d'ailleurs un nom anglais qui montre que son origine n'est pas de notre culture (même si les anglophones disent plutôt "happy ending", d'ailleurs) est considéré avec un regard un peu condescendant, voire moqueur, par les "grands" éditeurs, et par "les intellos" (pour faire court).

Le collège et le lycée nous ont nourris des grands drames amoureux issus des mythologies grecques et latines (qu'auraient été Corneille et Racine sans ces couples maudits !), nourris aussi de Cyrano de Bergerac, de la Chartreuse de Parme et d'autres, puis de L'Ecume des jours et j'en passe. Lourd (et bel) héritage tout de même !!!
Bien sûr les Anglo-Saxons ont Shakespeare, qui n'est pas triste non plus côté fins malheureuses, les soeurs Bronte ou Jane Austen (encore qu'on y trouve de la lumière), mais je trouve que leur regard est nettement moins manichéen que le nôtre. Comme c'est souvent dit par les sociologues, la Révolution française a formaté une société très dualiste où il faut "se déclarer"  : on est chien OU chat, ou est Beatles OU Stones, on est mer OU montagne, on est droite OU gauche...). Une société de confrontation aussi, assez violente finalement. Est-ce qu c'est pour ça que nos intellectuels (professionnels comme particuliers) préfèrent le drame ? Je ne sais pas...
Les société latines aiment pleurer c'est sûr, mais les Français y ajoutent une dimension d'intellect, qui fait que chez no us il y a la larme "noble" (les grands auteurs) et la larme "facile" (qu'on n'ose pas dire qu'on aime). Et donc il y a là aussi une dualité, un fossé de plus qui se crée.
En tout cas, il est de bon ton de considérer que la romance avec happy end s'adresse plutôt à un public globalement (il y a des exceptions bien sûr !) "moins éduqué culturellement
Voilà, c'est un peu tout ça que j'avais en tête en parlant du goût très français pour le drame

Je termine en disant que je ne nous trouve pas hors sujet avec cet échange (des fois que...Smile Smile Smile ) car on est bien dans les genres qu'on aime ou qu'on n'aime pas, pourquoi et comment ! Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1301
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Tentatrice chauve


Merci pour l'explication, Emsi ! Smile
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Oui euh enfin... ce n'est que la mienne, et on peut bien sûr en discuter. Smile Surtout que je ne sais pas trop bien dire les choses, c'est souvent confus (je suis meilleure dans la longueur et dans l'imaginaire que dans le concis et l'explicite !!! :mrgreen: )
Genres littéraires ; quels sont ceux que vous n'aimez pas, et pourquoi ? - Page 2 3029968519
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1301
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Tentatrice chauve


Pas de souci. Smile

 
Robax-Man
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  69
   Âge  :  26
   Localisation  :  Fostin, MRC du Lac-aux-Phénix, Brye
   Date d'inscription  :  22/03/2022
    
                         
Robax-Man  /  Clochard céleste


Les Isekai; c'est un genre de littérature japonaise (très souvent adaptée en animé) où un type du monde normal se retrouve dans un monde fantastique.

pourquoi est-ce que j'haïs ça;

1) le perso principal a toujours des pouvoirs incommensurablement puissant ou est un prodige à la seconde où il met les pieds dans le monde magique.

2) parlons en du monde magique, c'est toujours un truc wanna be RPG avec classe et système d'XP

3) le statu de prodige du protagoniste fait en sorte qu'il va TOUJOURS se dégoter un joli petit harem de filles.

4) pour finir le protagoniste a autant de personnalité qu'un verre en plastique pour un maximum d'insertion.


le moyen de me convaincre vers un isekai serait bien sûr un revirement complet des clichés. Mais je doute que l'industrie japonaise soit prête à ça, mais on peut être surpris
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Very Happy Very Happy Very Happy J'ai beaucoup ri ! Je n'y connais rien dans ce genre de littérature, mais ce que tu dis m'évoque tout à fait les dessins animés vus à la télé, et qui semblent ne pas avoir évolué d'un poil depuis plus de 40 ans que je les connais Very Happy Very Happy Very Happy
Cela dit, méfiance avec l'inversion totale d'un cliché, quel qu'il soit : quand l'anti-cliché devient un cliché ou du politiquement correct obligé et sans surprise, je trouve ça tout aussi agaçant. (Mais je comprends bien sûr ce que tu veux dire).
 
Robax-Man
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  69
   Âge  :  26
   Localisation  :  Fostin, MRC du Lac-aux-Phénix, Brye
   Date d'inscription  :  22/03/2022
    
                         
Robax-Man  /  Clochard céleste


Emsi a écrit:
Very Happy Very Happy Very Happy J'ai beaucoup ri ! Je n'y connais rien dans ce genre de littérature, mais ce que tu dis m'évoque tout à fait les dessins animés vus à la télé, et qui semblent ne pas avoir évolué d'un poil depuis plus de 40 ans que je les connais Very Happy Very Happy Very Happy
Cela dit, méfiance avec l'inversion totale d'un cliché, quel qu'il soit : quand l'anti-cliché devient un cliché ou du politiquement correct obligé et sans surprise, je trouve ça tout aussi agaçant. (Mais je comprends bien sûr ce que tu veux dire).

oui c'est vrai, éviter les cliché est sans surprise un cliché en soi.

j'avais pensé à un truc pour les Isekai aujourd'hui. et ça va comme suit;

Un adolescent un peu geek du japon meurt et se retrouve au près des dieux du monde magique dans lequel ils veulent l'envoyer. Ces derniers lui disent qu'il doit sauver l'univers d'une menace. l'adolescent tout heureux que son rêve se réalise pense déjà à son futur harem. Les divinité l'envoient alors dans ce monde qui est une version magique et très dystopique du Japon en lui disant qu'il a exactement un an pour arrêter la menace. Le jeune geek n'y comprend rien et essaye de se conformer aux clichés. l'an passe et ce pauvre type meurt à cause de la fin du monde. les divinités lui disent qu'il doit se concentrer et que s'il ne se déniaise pas, il sera condamné à vivre cette fin du monde éternellement. à force d'essai et erreur, il devient plus humble et parvient à sauver ce monde de la catastrophe
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Alors là tu réussirais à me faire lire un truc d'un genre que je ne lis jamais ! J'espère que tu donneras corps à ton projet.
(attention, on s'éloigne du sujet, mais tu peux en parler et même présenter son avancement sur un autre fil de discussion. Pourquoi d'ailleurs ne pas créer un fil dédié Isekai ?).
 
Robax-Man
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  69
   Âge  :  26
   Localisation  :  Fostin, MRC du Lac-aux-Phénix, Brye
   Date d'inscription  :  22/03/2022
    
                         
Robax-Man  /  Clochard céleste


tiens je pourrais en rajouter un autre; l'urban fantasy (dit le type qui écrit du urban fantasy)

en fait je ne déteste pas ce genre en particulier, c'est juste la structure qui est juste redondante. Dans l'urban fantasy, on parle toujours d'un société secrète de sorcier ou de monstre ou bien de gents qui interagissent avec cette partie caché de la civilisation.

Donc je m'étais demandé et pourquoi ne pas faire en sorte que les sorcier et les autres démons vivent leur vie au grand jour, qu'ils fassent partie intégrante de la société. Imaginez un peu les portes que ça ouvre.

Mais bon je ne sais pas si là on tombe dans du fantastique, va savoir
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Very Happy  Je crois voir en toi un grand contestateur des schémas établis Very Happy  : ce ne sont pas les genres en soi qui te hérissent mais leur schéma. Reste à savoir si un genre continue à être un genre si on en ôte les codes "convenus" : quand un genre sort de ses codes, il devient "le nouveau ceci" ou "la nouvelle cela", c'est quasiment "autre chose".
Vaste question qui mériterait un fil à part entière je crois. Smile
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1028
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


C'est comme ça qu'on crée de nouveaux genres. L'urban fantasy est née le jour où des gens se sont dits "les barbares en slip et les petits nains avec des haches c'est sympa, mais si pour une fois on faisait de la fantasy qui ne se passe *pas* dans un monde médiéval européen fantasmé ?"

Ou encore, pas de polars si un jour Hammett ne s'était pas dit "tiens, si on arrêtait de s'occuper des histoires de coucherie dans la haute société anglaise et qu'on regardait se qui se passe dans les quartiers glauques des villes corrompues ?"
https://fabiendelorme.fr
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  836
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Oui les nouveaux genres c'est très net dans le polar, où certains critiques se gargarisent d'une ribambelle d'étiquettes : il y a le genre (polar) le sous genre (par exemple cosy), le sous-sous genre (par exemple ethnique, ou régional, ou urbain, ou médical...), le sous-sous-sous genre (par exemple gay, ou écolo, ou autre). Vous imaginez un roman qui soit tout ça en même temps Very Happy Ce besoin de systématiquement étiqueter me désarme toujours un peu. En revanche sur le principe de vouloir "faire autre chose", ça oui, mille fois d'accord, c'est comme ça qu'on avance.

 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Genres littéraires ; quels sont ceux que vous n'aimez pas, et pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-