PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Quand vous avez commencé à écrire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
questiondepointure
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  196
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  19/02/2021
    
                         
questiondepointure  /  Tycho l'homoncule


Aussi loin que je me souvienne, 7-8 ans je dirais, des poésies. Je me rappelle que l'une d'elles, une poésie écolo sur la valeur de l'eau (lol) avait été retenue pour une expo à laquelle notre classe avait participé, je me souviens encore de ma fierté d'alors :bummies:
https://www.wattpad.com/user/questiondepointure
 
yob44118
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  38
   Localisation  :  Loire Atlantique
   Date d'inscription  :  15/02/2021
    
                         
yob44118  /  Début de partie


Quel bonheur de lire vos expériences !
Je suis tout neuf dans le domaine puisque mon premier écrit, poétique, je l'ai composé à l'été 2020, inspiré par les tragédies de Notre Dame et de ma si chère Cathédrale de Nantes. Mes enfants ont également été une source extraordinaire d'inspiration.
Je me suis ensuite tourné vers des nouvelles de mon passé de harcelé, comme un témoignage que je voulais donner aux jeunes générations.
Toute autre chose maintenant, c'est l'Histoire de ma région que je souhaite mettre en avant avec le manuscrit que je m'apprête à soumettre au forum sur 3 hauts personnages bretons.
En tout cas, quel bonheur que de s'évader le temps de l'écriture, le temps d'un chapitre.
A bientôt
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


J'ai commencé à écrire - au sens littéral du terme - l'été précédant mes quatorze ans. Je lisais déjà énormément, mais j'ai lu Eragon ce même été ; mon premier roman Fantasy, et qui a été le déclic. J'ai donc commencé par écrire de la Fantasy (extrêmement mauvaise, évidemment), puis je me suis peu à peu diversifiée. Dès lors, j'ai pris l'habitude d'écrire très régulièrement, y compris en cours, et ce jusqu'à la fin de mes études.

Mais dans mon enfance, je racontais déjà des d'histoires ; je demandais à ma mère de m'acheter les cahiers de TP, grands et aux pages blanches, pour les dessiner dedans. Je n'ajoutais jamais de texte, les descriptions et les dialogues se jouaient dans ma tête (et je crois que c'était aussi un moyen de les préserver d'un regard autre que le mien).
Je ne dessine plus mes histoires, mais j'ai gardé l'habitude de les composer mentalement avant de leur donner une forme définitive.
 
Memento
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  34
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  24/01/2022
    
                         
Memento  /  Petit chose


Comme Chimère, mon premier déclic pour commencer l'écriture a été la découverte de Eragon. A la fin de la lecture du livre, j'ai ouvert une page Word et j'ai écris plusieurs pages de fantasy, c'était un roman que j'avais appelé "Retour au temps des dragons" (en gros c'était une réécriture d'Eragon mais prenant place dans notre société contemporaine). Je devais avoir une dizaines d'années.
Puis pendant le début de mon adolescence j'ai écris pas mal d'histoire courtes, et j'ai même essayé de faire un script pour un "film" que j'avais inventé (on avait même été tourner quelques scènes dans les bois avec ma sœur et mon cousin, c'est un très bon souvent, mais évidemment le résultat est très "cringe" Laughing ).
Vers mes 16 ans j'ai commencé à concevoir des histoires plus sérieuses et plus complexes. Je dessinais beaucoup donc je créais mes personnages sur papier dans un premier temps. Je voulais créer des bd à partir de ces personnages, mais j'ai trouvé plus facile de mettre leur histoire par écrit (mon niveau en dessin limitait quand même énormément ce que je voulais montrer, j'avais moins de mal à raconter mon histoire par écrit). J'ai écris des romans romantiques, de la fiction réaliste, de la fantasy et j'ai tenu un journal. Depuis peu je conçois un récit historique. Avec mon parcours professionnel à côté j'ai un peu moins de temps pour écrire qu'avant, mais j'ai beaucoup plus d'inspiration. J'ai hâte de voir ce que l'avenir me réserve !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


j'ai commencé à écrire vers 16 ans quand j'ai lu schopenhauer. j'ai d'abord écrit de la philosophie, j'ai été le chef du principal forum de philosophie francophone. le visionnage du bourgeois gentilhomme, le meilleur que j'aie vu, par l'excellent metteur en scène benjamin lazar (un extrait), m'a poussé à la littérature...
vincent dumestre (orchestre des intermèdes) est aussi très bon, cf. le Poème harmonique
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  217
   Âge  :  39
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Autostoppeur galactique


J'ai commencé à écrire au primaire. J'étais fascinée par les mots et les livres (je le suis toujours). Je rêvais d'être écrivaine. J'ai écrit des historiettes plus ou moins plagiées sur mes livres préférés, puis des contes de fée. Au collège, plusieurs ont été publiés dans une œuvre collective, et je les ai fait lire à ma prof de français. Elle m'a encouragée à écrire.
Par la suite, j'ai écrit des ébauches de roman, sans but littéraire. En situation de mal-être, je cherchais surtout à me noyer dans un univers imaginaire. J'ai ébauché aussi des journaux intimes et écrit des poèmes.
L'envie réelle de devenir une écrivaine est venue beaucoup plus tard, à l'âge adulte. J'ai écrit un roman historique foireux, qui me dépassait complètement car il nécessitait des recherches trop lourdes, hors de ma portée.
J'ai ensuite tenté la poésie. J'ai vainement tenté de me faire publier dans des revues et de remporter des concours.
Puis, j'ai pris conscience que le roman me convenait davantage et qu'il me permettrait d'être reconnue comme une écrivaine (la poésie ne se vend pas et les poètes ne sont pas valorisés).
Et donc, j'ai abouti à mon projet actuel, qui est dans sa phase finale. Un vrai projet littéraire, qui a nécessité beaucoup, beaucoup de travail. Je veux écrire un roman de qualité. Je vise une édition à compte d'éditeur. C'est un roman psychologique qui aborde pas mal de thèmes psy dont certains sont peu abordés en littérature : l'adoption, la protection de l'enfance (les placements des enfants, les foyers, etc). Je fais relire le manuscrit à des psys ayant exercé en foyer. J'attends leur retour. Après, je chercherai des bêta-lecteurs sur JE.
 
Romanesrd
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  Je me sens seule mais je comble
   Date d'inscription  :  25/01/2022
    
                         
Romanesrd  /  Homme invisible


J'ai commencé à écrire quand j'avais 7 ans dans des journaux intimes, puis vers 9 ans je racontais sous forme de journal de bord sur l'ordi de ma mère mes aventures dans une toute autre vie Razz A cet âge-là je commençais déjà des livres qui n'allaient pas bien loin. A l'adolescence c'était plus des mini textes, vers 16 ans j'ai écrit une nouvelle dans le cadre de mon TPE, au lycée, et à 18 ans, le premier jet déjà plutôt travaillé de mon premier roman. Là j'en ai 19 et il est en réécriture Wink
Je pense pas qu'il faille à tout prix commencer tôt pour avoir un avenir dans l'écriture, mais je pense que certains ont des prédispositions, je parle notamment de ces enfants qu'on voit bcp lire et écrire très tôt. Il y a quelque chose qui pousse certaines âmes à écrire, et je pense sincèrement que ceux qui ont commencé tôt ont déjà une marge d'avance.
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3130
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Didon de la farce


Bonsoir.

Après mon déménagement, je viens de retrouver des piles de vieux classeurs à sangle bourrés de manuscrits que j’ai écrits il y a maintenant  50 ans. (rire). J'avais 22 ans.
Je découvre des choses écrites au stylo à bille sur de feuilles volantes de bloc 21/29,7 petits carreaux.
Ça sent bon le vieux papier, la bonne odeur d’antan.
Hélas, c'est fragile. Les pages s’effritent parfois. Il faut les manipuler avec précaution.

Certains romans, je ne me souvenais même plus que je les avais écrits.
En les lisant, je découvre comme si je lisais un nouveau roman.
C’est dingue.

Bien sûr, il y aurait pas mal à reprendre.
Les idées sont bonnes, mais le style est vraiment à revoir. Comme les tonnes de fautes d’orthographe

J’ai écrit ça, moi ???   Shocked  (LOL)

Je vais en reprendre certains sous Word. J'ai déjà commencé. C'est long.
J’en ai mille ou deux mille de pages ! Peut-être plus, je n'ai pas tout ouvert.
Ça me donnera une idée de ce que représente une page manuscrite en matière de nombre de mots et de sec.
Je sens que je vais passer de bonnes journées.

En toute amitié, Philippe.
 
Romanesrd
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  Je me sens seule mais je comble
   Date d'inscription  :  25/01/2022
    
                         
Romanesrd  /  Homme invisible


Bonjour Philippe, incroyable découverte ! Ces feuilles sont tellement précieuses ! Et qui sait, peut-être ces romans seront-ils publiés un jour ? Tenez-nous au courant !
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3130
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Didon de la farce


Romanesrd a écrit:
Bonjour Philippe, incroyable découverte ! Ces feuilles sont tellement précieuses ! Et qui sait, peut-être ces romans seront-ils publiés un jour ? Tenez-nous au courant !

Oui, j’en suis encore tout étonné. Depuis mon déménagement, qui date pourtant de plus d’un an et demi, il reste encore une soixantaine de cartons qui n’ont pas encore été ouverts. Des choses qui sont passées d’une cave à l’autre et je m’étais dit que si je n’en avais pas eu besoin pendant quarante-cinq ans, c’est que leur contenu ne devait pas être mémorable ni si important que ça. J’étais prêt à “faire du ménage”, et c’est ce qui m’a fait découvrir ces reliques.  

Tu es extrêmement gentil, mais, vu le style dans lequel ils sont écrits, pour ceux que j’ai épluchés, c’est-à-dire à peine le dixième, il faudra une sérieuse réécriture pour les rendre “potables”
Je suis en train de tenter de le faire sur l’un d’eux, dont je n’ai absolument, mais alors absolument aucun souvenir. Sauf le titre. Mais je découvre le contenu comme si je ne l’avais jamais lu.
L’âge sans doute… (yeux au ciel) (rire).

Je n’en ai pas retranscrit la moitié, et j’en suis déjà à 18 000 mots.
Je songe à le dicter au lieu de le taper, ça ira plus vite. Je n’aurai plus que les corrections à faire. Il faut que je ressorte mon casque et mon micro (rire).

C’est une expérience intéressante. Je redécouvre mon style de jeunesse. Pas trop brillant. Il faut bien le dire. Même si certaines tournures se ressemblent. Ce qui voudrait dire que, le style, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Si la chose prend tournure peut-être ouvrirais-je un Topic pour le cas où ça pourrait intéresser la communauté de savoir comment se passe une telle expérience.  

Merci pour ton intérêt.

En toute amitié, Philippe.
 
Bat_Jacl
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  130
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  03/12/2020
    
                         
Bat_Jacl  /  Barge de Radetzky


Profsamedi a écrit:
Après mon déménagement, je viens de retrouver des piles de vieux classeurs à sangle bourrés de manuscrits que j’ai écrits il y a maintenant  50 ans. (rire). J'avais 22 ans.
Je découvre des choses écrites au stylo à bille sur de feuilles volantes de bloc 21/29,7 petits carreaux.
Ça sent bon le vieux papier, la bonne odeur d’antan.
Hélas, c'est fragile. Les pages s’effritent parfois. Il faut les manipuler avec précaution.

Certains romans, je ne me souvenais même plus que je les avais écrits.
En les lisant, je découvre comme si je lisais un nouveau roman.
C’est dingue.

J'adore cette découverte !

J'aimerai beaucoup vivre la même chose. Mais de mon côté, ça sera obligatoirement en numérique, ce qui rend ça plus difficile car soit c'est déjà effacé, soit je l'ai déjà sauvegardé précieusement plusieurs fois et je ne laisse pas la chance à mon cerveau d'oublier ^^'
 
Camille Lafrousse
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  291
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  30/01/2022
    
                         
Camille Lafrousse  /  Autostoppeur galactique


Alicia_M a écrit:
J C'est un roman psychologique qui aborde pas mal de thèmes psy dont certains sont peu abordés en littérature : l'adoption, la protection de l'enfance (les placements des enfants, les foyers, etc). Je fais relire le manuscrit à des psys ayant exercé en foyer. J'attends leur retour. Après, je chercherai des bêta-lecteurs sur JE.

coucou alicia
si tu y penses le moment venu, fais moi un petit signe en MP pour me dire que tu le mets en ligne, pas certaine de le voir si je ne cherche pas exprès, le thème me branche et effectivement, sensible et peu abordé. si j'ai assez de temps, je le lirai avec plaisir !!

Pour répondre à la question du post, j'ai commencé à écrire vers 8 ans, après avoir lu le petit prince (voir post des livres qui ont changé notre vie). Ma première "longue" histoire est venue un peu après à l'occasion d'une punition ou ma mère avait entreprit de me faire copier des lignes parce que je n'obéissais jamais dans les temps, et , trouvant finalement la sanction débile, elle m'avait laissé le choix entre mille lignes de :Je-dois-obéir-vite-et-répondre-quand-on-me-parle" (oui, j'étais un peu lunaire) ou mille ligne d'une histoire de mon choix. ça a été vite vu !!

Par la suite je n'ai pas arrêté, beaucoup comme exutoire quand j'étais ado, puis je me suis tournée vers des petits textes décentrés de moi, petit à petit, d'abord directement en lien avec des choses ou des gens que je voyais, puis vers des personnages ou histoires sans lien avec mon quotidien, quoique enfin, toujours un peu, forcément, il y a toujours quelque chose ou quelqu'un à l'origine d'une idée.

Ce sont des périodes, des besoins ponctuels, des idées qui me prennent un matin, puis ça passe, ou je n'ai plus le temps, d'autres priorités.
J'aimerai un jour y consacrer plus de temps, étudier l'écriture, la travailler comme une discipline, construire un projet d'écriture plus long que les nouvelles, mais ce n'est pas encore le moment !
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  217
   Âge  :  39
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Autostoppeur galactique


Camille Lafrousse a écrit:
coucou alicia
si tu y penses le moment venu, fais moi un petit signe en MP pour me dire que tu le mets en ligne, pas certaine de le voir si je ne cherche pas exprès, le thème me branche et effectivement, sensible et peu abordé. si j'ai assez de temps, je le lirai avec plaisir !!

Merci beaucoup pour ta proposition.  Smile  J'ai rajouté ton profil en favoris pour te retrouver. Je devrais chercher des bêta-lecteurs d'ici quelques semaines.
 
ShadowLight
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  422
   Âge  :  57
   Localisation  :  Ardèche
   Pensée du jour  :  Celui qui tombe et qui se relève est bien plus fort que celui qui ne tombe jamais
   Date d'inscription  :  18/02/2022
    
                         
ShadowLight  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour la compagnie,

Pour ma part, c'est le dessin qui m'a amené à l'écriture. Adolescent, je lisais beaucoup de comics, et mes premières expériences littéraires ont pris forme en une BD. Pour ceux à qui çà parle (les plus vieux), une BD faite à l'encre de chine et dessinée au rotring...

Puis de fil en aiguille, j'ai commencé à écrire un ersatz de roman, inspiré de mes lectures de mes 15 printemps (Bob Morane, SAS, L'exécuteur...). C'est à peu près à cette époque que j'ai découvert la Fantasy (par la BD Conan de John Buscema). Du coup j'ai lu les écrits de Robert E Howard, et le virus m'a pris...

Premier projet de "vrai" roman de Fantasy à 15/16 ans, écrit à la main avec stylo encre sur des feuilles A4 à grand carreaux (je vous passe les galères de correction à l'effaceur :woowoo:  

Puis à 17 ans,le projet est rentré en gestation... une très longue gestation de près de 33 ans (comme jésus Razz enfin pour l'âge, hien, pas la gestation).
Et tout a réellement démarré par un jeu puéril avec une amie sur un tchat, une simple devinette...

Mais çà, c'est une autre histoire.
 
Aliénor
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1823
   Âge  :  23
   Localisation  :  là où il fait toujours nuit
   Pensée du jour  :  bon. écrire.
   Date d'inscription  :  21/02/2022
    
                         
Aliénor  /  Miss Deadline


Hello !

J’ai passé mon enfance et une bonne partie de mon adolescence le nez dans les mots des autres, l’esprit perdu dans des mondes fantastiques. Mes tout premiers écrits remontent à facilement une décennie (je devais avoir 9 ou 10 ans ?), mais rien que je puisse partager sans avoir envie de m’enterrer six pieds sous terre (eh oui, mon œuvre infantile restera enfouie au plus profond de mes carnets). Arrivée au lycée, le reste de ma vie m’a un peu emportée et j’ai laissé derrière moi mes lectures et écrits pendant plusieurs années.

Début d’année 2021, petite baisse de moral avec les confinements à répétition, la fac à distance et tout le fatras, et me voilà qui replonge dans les bouquins. J’ai eu l’impression de me retrouver, de redécouvrir un petit (gros) morceau de moi qui m’avait terriblement manqué sans que je ne m’en aperçoive.
Et puis, en juin, fin de 2e année de droit, stage dans une grosse entreprise, été solitaire passé à squatter l’appartement d’une amie avec mon chat… et retour de l’inspiration. Un matin, j’ai la tête dans un contrat mais l’esprit qui flotte, et une idée me vient.
« Et si le monde était déchiré en deux ? »
C’était le début de La Déchirure, ma saga de fantasy en cours. Le world-building et la préparation du tome 1 ont été achevés en un mois, la rédaction a suivi très naturellement. J’ai repris mes marques, retravaillé ma plume trop longtemps délaissée et, début novembre, le premier jet était achevé. Quelques relectures plus tard, j’ai compris que j’avais enfin trouvé quelque chose que je voulais garder dans ma vie, probablement jusqu’à sa fin (à 20 ans, c’est vite dit, mais l’inspiration a ses raisons que la raison ignore).

Depuis la fin de La Terre des Illusions (le fameux tome 1, que je suis en train de retravailler, mais qui finira sans doute  sur JE), j’ai griffonné l’intégralité du tome 2 et une bonne partie de la préparation du tome 3, j’ai rassemblé de vieilles et nouvelles pensées pour en faire un "recueil", j'ai écrit quelques nouvelles pour des concours/AT, et j’ai commencé la rédaction d’un roman de littérature blanche (Romance n’est pas une histoire d’amour, premier jet en cours de publication ici).

(Ah oui, et j’ai foiré mon premier semestre. Évidemment. Concilier droit et littérature n’a pas fonctionné, mon inspi a bouffé mon Code civil. Mais c’est pas grave bounce)


Quand vous avez commencé à écrire ?  - Page 2 1f47d.png?v=2.2
Alien officiel de la CB since 2022.
Modératrice spécialisée dans la Section Édition.

Instagram, pour suivre mes aventures dans la jungle de l'édition.
Parcours éditoriaux:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Quand vous avez commencé à écrire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-