PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Bonjour,
Pendant que mon roman pour ados cherche éditeur, je profite du temps que j'ai pour mettre enfin sur papier des histoires pour un public plus jeune. Il faut dire que j'ai actuellement sous la main, à mon boulot, deux cobayes de 4 et 6 ans pour tester mes textes. Ils ne savent pas que c'est moi l'auteur des textes.
J'ai fini un premier texte pour un album d'environ 3500 signes que je classerai pour les 3/5 ans environ. Mes deux testeurs enfants l'ont apprécié ("ouais c'est bien mais y a pas d'images" tongue ). Il a aussi été validé par une copine instit. Tout est prêt depuis des semaines pour l'envoi, les éditeurs sélectionnés, les lettres sont terminées, je n'arrive pas à l'envoyer. Ne me demander pas pourquoi, je n'en sais rien.
Je viens d'en achever un autre (petit roman/gros album ?) de 9 000 signes environ dont je peine un peu à déterminer l'âge, je dirais qu'il devrait convenir à un public de 5/7 ans. Je le teste la semaine prochaine.
Plus je parcours les sites des éditeurs, plus je rame pour essayer de bien comprendre le nombre de signes adéquates d'un texte pour tel ou tel âge ? Le seul repaire que j'ai trouvé c'est les indications de Bayard, mais c'est spécifique à la presse pour enfants.
Pour ceux qui écrivent pour les moins de 12 ans, auriez vous des ordres de grandeur avec des exemples ?
Merci à tous
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5430
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je trouve que c'est très galère de déterminer la "bonne" taille des textes pour enfants.

Rebelle Éditions a fait un appel en interne pour des textes destinés aux 8-12 ans, le maximum était à 150 000 sec. Et en faisant des recherches pour trouver des exemples de livres dans cette tranche d'âge, je suis tombée sur des articles de la "céphalée de Poudlard" : elle a concerné des enfants de 8 à 10 ans après la parution du 5e tome de Harry Potter = 250 000 mots... Bien sûr, là, on tombe dans l'extrême, mais ça m'a laissée rêveuse x)


Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Insta13Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Ftb12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Nimbb12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Jeb12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Dppeti12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Cde10810

Votez pour le concours d'extraits 108 jusqu'au 29 juillet !
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2170
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Dans le sujet ouvert par BoiséeNoire (un peu plus général), Titan avait trouvé ça pour le calibrage (éditions Milan) :

Titan a écrit:
Milan Poche Poussin : 5-6 ans / 1 000 à 1 500 signes
Milan Poche Benjamin : 6-7 ans / 2 500 à 3 000 signes
Romans 8+ : à partir de 50 000 signes
Romans 10+ : pas de calibrage précis
Romans 14+ : pas de calibrage précis

Après, je pense aussi que ça dépend où va finir le livre. Ce que je veux dire c'est que t'as des enfants des classes sociales modestes (ma mère est instit' en REP) qui ne connaissent pas le mot "sapin" à 7 ans, tout ça parce que les parents ne lisent pas d'histoire aux enfants le soir, ou alors ne parlent eux-mêmes pas bien français, et du coup ils n'ont pas l'habitude de lire et je pense peuvent lâcher plus rapidement.
Dans tous les cas, les élèves de ma mère (7 ans) commencent à comprendre ce qu'ils lisent, quel est le sujet, où est le verbe, etc. Donc trop long, ça peut les mettre face à leur difficulté à comprendre et les faire lâcher le bouquin. Après, normalement, les enfants de cet âge sont rarement seuls face à leur livre et les histoires sont racontées par un adulte ou un enfant plus grand, de manière vivante, donc que ce soit "un peu long" ne me paraît pas gênant.

Au final, c'est un peu comme en radio : c'est ton boulot d'abolir le temps ! Une histoire prenante peut être "un peu longue", peu importe puisque le gamin va pas voir le temps passer ! Smile
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Sklaërenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  28
   Localisation  :  Dans le lointain des mystères
   Pensée du jour  :  I'm the fucking writer for my story life
   Date d'inscription  :  15/06/2013
    
                         
Sklaërenn  /  Roland curieux


Après si l'histoire est un peu longue, tu peux prévoir plusieurs tomes pour que ce soit moins lourd. Ici par exemple, mon 6 ans adore les histoires de Sacré-coeur et clairement, il a fallu plus de 10 tomes pour arriver à la fin de ses aventures. Deux autres séries qu'il aime bien : Charlock ; le maître des licornes. Tout dépend ce qu'il y a à raconter. Ici, avec ces trois titres là, il ne voit pas le temps passé quand je lui lis. Sur deux jours, nous venons d'enchaîner les cinq derniers tomes de Sacré-Coeur que nous avons emprunter en début de semaine. Je viens d'ailleurs de voir qu'il yen a d'autres que la médialudothèque n'a pas. Du coup, je pense les lui prendre. Et je sais qu'il a beaucoup de succès si j'en crois les retours de la bibliothécaire.
http://airyscine.forumgratuit.org
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Dis donc, ca répond vite ici Smile

@FLORA : Forcément Harry Potter... En même temps je ne considère pas forcément le tome 5 comme un livre à destination d'un enfant de 8 ans à l'origine. Les fait sont là j'ai dans mon entourage une petite de 9 ans à peine qui à lu les sept tomes, seule, durant le premier confinement. C'est possible. Peu d'éditeurs prendraient le risque je pense.

@ENIRTOURENEF : Tu pointes bien le problème : L'hétérogénéité des lecteurs. Je passe beaucoup de temps en bibliothèque avec mon boulot. Je trouve certains livres assez désespérant de simplicité (Les Sami, je n'en peux plus des Sami affraid ). Il y aussi des enfants qui on beaucoup plus de mal à se détacher des livres avec images (impossible pour un petit garçon -fin de CP- de mon entourage pour l'instant d'envisager de lui lire le Club des Cinq ou les Malheurs de Sophie, il n'y a pas d'image à chaque page) . Tout ça pour dire que mes cobayes ne reflètent pas forcément les attentes des éditeurs, tant il y a de profils différents. Je me demandais donc comment faisait les éditeurs pour évaluer la bonne longueur d'un texte.

@SKLAËRENN : J'y ai pensé, mais j'ai l'impression que les éditeurs sont un peu frileux quant à s'engager directement sur une série. Certains précisent bien qu'ils n'en veulent pas.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2170
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Izabou a écrit:
Dis donc, ca répond vite ici Smile
T'as vuuuuu ? Razz

Izabou a écrit:
Je me demandais donc comment faisait les éditeurs pour évaluer la bonne longueur d'un texte.
Je pense qu'ils font un peu "à la louche" en prenant une moyenne, qui sera un peu basse pour un enfant bien accompagné, et un peu haute pour un enfant qui se débrouille avec difficultés. Ou alors, à force, ils savent où terminent leurs livres, s'ils sont beaucoup achetés par des écoles, des bibliothèques, des centres de loisir et donc s'ils peuvent monter un peu le nombre de signes en se disant que les encadrants seront là. Au contraire, s'ils savent que les livres n'intéressent pas forcément les instit', ils vont peut-être baisser un peu le nombre de caractères ?

Je crois que dans une asso où je suis il y a une bénévole qui fait des études ou a fini des études d'éditrice spécialisée Jeunesse, je peux essayer de vérifier et de lui demander, mais elle est pas très active sur la plateforme en ce moment, donc je ne sais pas si elle répondra.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Enirtourenef a écrit:

Je crois que dans une asso où je suis il y a une bénévole qui fait des études ou a fini des études d'éditrice spécialisée Jeunesse, je peux essayer de vérifier et de lui demander, mais elle est pas très active sur la plateforme en ce moment, donc je ne sais pas si elle répondra.

Toute information est bonne à prendre !
 
Licoupeille
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  637
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Hé ! Makarénine


Je n'écris pas d'albums mais pour des romans 8 ans, je table sur 40 000 signes et 10 ans au moins 80 000 signes.

En presse c'est bcp plus court.


@ Flora, par curiosité ils cherchaient quoi comme textes ? Uniquement de l'imaginaire j'imagine.
https://chezjulienartigue.wixsite.com/monsite
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5430
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Licoupeille : La contrainte était qu'il y ait des animaux mignons (magiques ou non) et si possible un garçon + une fille pour que tous les jeunes lecteurs puissent se projeter. J'avais demandé s'ils acceptaient des textes avec des animaux anthropomorphisés et ils m'avaient dit que ça passait. Je ne sais pas encore s'ils vont l'éditer car ils attendent les réouvertures de salon pour prendre leurs décisions, comme leurs livres jeunesse sont surtout écoulés "de la main à la main".


Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Insta13Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Ftb12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Nimbb12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Jeb12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Dppeti12Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes Cde10810

Votez pour le concours d'extraits 108 jusqu'au 29 juillet !
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Merci pour ces indications complémentaires. J'ai finalement envoyé mon premier texte, qui était terminé et qui lui est pour un album (je vais aussi tenter de le proposer à Pomme d'Api, on peut rêver un peu).
Pour le deuxième, j'ai pu le tester hier en le lisant à deux enfants. Comme prévu le 6 ans a aimé, la longueur lui a même beaucoup plus. La 4 ans a moins accroché. J'attends le retour de mes beta-lecteur adulte pour retravailler le texte.
Je pense qu'il n'y a qu'à l'expérience que je jaugerai au mieux la longueur adapté. Pour l'instant je lis, je lis, je lis des albums, des Belles histoires, de romans premières lectures...
 
Sun-Na
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  70
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  05/08/2017
    
                         
Sun-Na  /  Clochard céleste


Bonjour,
Je pense que vous devriez vous inspirer de la longueur des livres de la cible d'âge que vous visez. Lorsqu'on compare certains livres avec d'autres livres de maisons d'édition différentes, on se rend compte que souvent les formats sont les mêmes, que ce soit en termes de nombres de pages que de taille du livre. Vous parliez des Sami par exemple. Si l'on compare les Sami avec d'autres livres destinés à apprendre à lire, on se rend compte que le nombre de pages et leur structure sont quasi identiques. L'édition répond à des codes, et les éditeurs veulent faire rentrer les livres dans des collections. Regardez les collections des éditeurs que vous visez et regardez les formats de ces livres là. Je pense que cela pourra vous aider.
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Justement je trouve qu'il y a des écarts énormes !
Sans parler des extrêmes comme Harry Potter qu'évoquait FLORA, qui sont désormais lus par des enfants de 8 ans, il y a quand même des grand écart dans les livres à destination des 5/8 ans. Entre un Sami CE1 et par exemple, je l'ai lu hier, Le plus vieux meurtre du monde de Pascal Prévot qui est édité chez Milan cadet, il y a un fossé entre les deux textes. D'où parfois mon questionnement par rapport à mes propres textes.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2170
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Du coup, j'ai demandé à ma connaissance éditrice, mais elle est plus spécialisée dans les livres scolaires, du coup elle a demandé à une de ses copines éditrice en Jeunesse et elle m'a dit qu'elle me tiendrait au courant !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2170
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Ma connaissance éditrice est revenue vers moi avec la réponse de ses collègues. Voilà ce qu'elle m'a dit :

Citation :
En gros le nombre de mots va dépendre du type de livre (est-ce que c'est de la fiction, du documentaire, du pratique...) et des collections des maisons d'édition (l'identité éditoriale du livre si tu préfères). Il n'y pas vraiment de normes à respecter en réalité ni un nombre strict de mots.

Le mieux pour elle serait de se rendre dans différentes librairies (Fnac, libraires indépendants, libraires spécialisés en jeunesse), de discuter avec un libraire pour voir ce qui s'est vendu le mieux ces derniers années par exemple, de regarder les tables de mise en avant des dernières sorties pour comparer pour son public (les 5-7 ans) ce qui peut se faire sur le marché, comparer les couvertures, les sujets, le type et la taille de la typo. En gros il faut qu'elle se fasse son propre benchmark, ça va lui permettre de comparer la concurrence, et aussi de se faire une idée de ce qui a déjà été fait ou non ! Et ça pourra lui donner des bonnes pistes de réflexion je pense :visage_légèrement_souriant: A elle ensuite de voir si elle veut proposer un nouveau projet/format pour cette tranche d'âge ou si elle veut rester sur une valeur sûre ^^

En gros, s'il y a de grosses différences entre les livres, c'est pace qu'il n'y a pas de règles donc fais-toi plaiz' ! (oui, je n'ai retenu que ça Razz )
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Merci beaucoup pour cette super réponse. Je vais donc rester sur la longueur de mon petit livre (je l'ai divisé en 4 partie d'environ 2200 signes). Reste à le bosser un peu, retirer fautes et répétitions, j'ai les premiers retours de mes beta-lecteurs adultes.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Les textes à destination des enfants et le casse tête du nombre de signes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-