PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Écrire un album pour la jeunesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  530
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Bonjour ! 👋

J'aimerais écrire un album pour la jeunesse.

J'adore les albums, car ils sont souvent très jolis. I love you

En plus, eh bien, je pense que ce doit être assez rapide à écrire (les auteurs jeunesse peuvent me tomber dessus ici hahaha mais ce doit tout de même être plus vite à faire qu'un roman de 60k mots), donc y'a moyen de faire plusieurs sorties par année.

Or, je n'ai jamais écrit d'albums jeunesse de ma vie.

Travaillant (hors-covid) en librairies, j'en ai vu plusieurs défiler entre mes mains cependant, donc j'ai eu le temps d'analyser un peu la chose.

Par contre, j'aimerais vous entendre... :write:

1. Combien de mots ou sec compte habituellement un album jeunesse (même si ce doit changer selon l'âge visé, j'imagine...) ?

2. Que faut-il éviter ?

3. Comment juger de la difficulté du vocabulaire utilisé ?

4. Un conseil ?

J'ai commencé un projet d'album, mais j'ai l'impression de... je ne sais pas... en faire un peu trop en essayant de rendre ça funky pour un enfant. Pourtant, moi, ce qui me plait, ce sont les jolis albums un peu poétiques. Là, je suis à l'opposé.

Hâte de vous entendre ! I love you
En ligne
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1753
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


De mon expérience, ce qui plaît aux parents en matière d'album et aux enfants est souvent bien différent Laughing
J'ai pu remarquer que les enfants de mon entourage tendent à préférer des dessins très colorés et un peu agressif aux beaux dessins pastels que moi j'affectionne.
Et ils aiment bien quand le style est aux jeux de mots un peu "trash" (pipi caca quoi Laughing ).
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Sur la difficulté du vocabulaire utilisé je serais un peu naïve en disant que l'enfant doit le comprendre dans une conversation normale (ou alors en s'aidant du contexte dans le livre). Tout le vocabulaire courant, je pense, peut être utilisé à partir du primaire. C'est au CP que les instit' commencent à développer le vocabulaire des enfants (ma mère a fait un dictionnaire des images pour ses élèves). Après, c'est assez difficile de juger parce que la compréhension est très différente en fonction des classes sociales. Une amie est instit' dans une école qui n'est pas un REP (quartier prioritaire) et les enfants vont au musée, connaissent Picasso et les pharaons, etc. Alors que ma mère est en quartier prioritaire avec des gamins qui ne savent même pas ce qu'est un sapin. Ou qui n'ont jamais vu la mer alors que ma ville est à 30km des côtes. Mais une collègue de mon amie a emmené les gosses à la ferme et ils n'avaient jamais vu un âne, ne savaient pas que les poulets étaient les mêmes que ceux de leur assiette, et ont découvert que les œufs viennent des poules... En gros, la question du vocabulaire même s'il y a une question d'âge il y aussi une question de milieu social donc c'est difficile de dire ce que l'on peut utiliser ou pas pour être compris de tous. Mais je me répéterais en disant que le vocabulaire courant (voiture, maison, marcher, courir, cuisiner, etc.) peut être utilisé sans problème. Les mots moins courants devront être expliqués ou illustrés et utilisés plusieurs fois pour bien entrer dans la tête des mômes.

Que veux-tu dire dans ta question 2 ? Tu parles de choses à éviter en termes de thématique, de vocabulaire, de narration...? Sur les thématiques, je pense qu'elles peuvent toutes être abordées, même les choses difficiles comme la mort ou le terrorisme ou le consentement si c'est fait d'une manière adaptée à l'âge (je pense que des associations ou organismes en tout genre ont dû publier de petits guides sur ces questions dont tu pourrais te servir !)
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Red-Scarf
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2501
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Red-Scarf  /  Guacamole de radis rouges


Ce serait presque un topic pour la section Édition, mais j'espère que tu auras quand même des réponses dans l'Ecritoire. Au pire, je déplacerais.
En ligne
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  530
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Merci pour vos réponses !

Que diriez-vous pour le nombre de mots et/ou sec ? C'était ma première question et la plus importante... Je ne suis pas certaine de la longueur que doit faire mon album sur Word.

Tengaar a écrit:
De mon expérience, ce qui plaît aux parents en matière d'album et aux enfants est souvent bien différent Laughing
J'ai pu remarquer que les enfants de mon entourage tendent à préférer des dessins très colorés et un peu agressif aux beaux dessins pastels que moi j'affectionne.
Et ils aiment bien quand le style est aux jeux de mots un peu "trash" (pipi caca quoi Laughing ).

Oui, j'ai également remarqué. Une de mes maisons d'édition a une collection appelée "Mon Big à moi" avec des titres aussi colorés que "Pipirate des Cacaraïbes" ! 🤣

Je pense que ça dépend de à qui on veut vendre l'album : à l'enfant ou à ses parents ?

Enirtourenef a écrit:
Que veux-tu dire dans ta question 2 ? Tu parles de choses à éviter en termes de thématique, de vocabulaire, de narration...? Sur les thématiques, je pense qu'elles peuvent toutes être abordées, même les choses difficiles comme la mort ou le terrorisme ou le consentement si c'est fait d'une manière adaptée à l'âge (je pense que des associations ou organismes en tout genre ont dû publier de petits guides sur ces questions dont tu pourrais te servir !)

Merci pour tes lumières sur le vocabulaire employé !

Quant à la question #2, je pense que c'était de manière générale... vocabulaire et narration, surtout. Si quelqu'un avait des trucs très théoriques du genre "évite les phrases de plus de 15 mots".

Red-Scarf a écrit:
Ce serait presque un topic pour la section Édition, mais j'espère que tu auras quand même des réponses dans l'Ecritoire. Au pire, je déplacerais.  

C'est une question concernant l'écriture, donc j'ai cru que l'Écritoire était l'endroit le plus adapté, mais s'il y avait besoin de changer, je laisse ça entre les mains de la modération.
En ligne
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Pour le nombre de mots, je n'en fichtre rien !
Mais je pense que c'est quelque chose qui se sent : l'histoire est simple, sans vrai rebondissement, et va droit au but. Elle va très vite !

Qui a l'argent ? Les parents ! Après, il y a beaucoup de parents qui laissent leurs enfants véritablement choisir. C'est comme avec le vocabulaire : ça dépend de tellement de choses que c'est difficile de répondre, c'est trop disparate !
Pense aussi que les instit' peuvent aussi être intéressés !

Les phrases des livres pour enfant sont simples et courtes. Déjà, le cerveau oublie au bout de 7 mots. Ma mère a des CE1 (ils ont presque 7 ans) et ils commencent à comprendre ce qu'ils lisent. Mais un enfant lit rarement seul avant l'âge de 9 ans, je dirais. Avant, ce sont les parents qui lisent des histoires le soir, donc les phrases peuvent être un peu plus complexes puisqu'ils vont l'entendre et non la lire ! Mais là encore, dans les milieux populaires les parents lisent moins d'histoires à leurs enfants que dans les milieux plus aisés ! Même si maintenant avec les tablettes et compagnie c'est un peu tous les parents qui abandonnent, en tout cas en plus grande proportion (je pense, je me base sur rien, un sentiment général).
Donc je te réponds en te retournant une question : veux-tu viser les enfants qui lisent eux-mêmes ou viser les parents qui vont lire à leurs enfants ?
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1753
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je ne sais pas, la fille de mon collègue, à 8 ans, a lu les 3 tomes du Seigneur des Anneaux en version intégrale en 3 mois Laughing

Essaye de te promener dans les rayons jeunesse. Surtout, c'est très différent selon la classe que tu vises : entre 5 et 7 ans et 8 et 10 ans, ce n'est déjà plus la même chose.

EDIT : tiens , d'ailleurs, as-tu regardé ce que demandaient les ME ? Elles ont peut-être des exigences en matière de nombres de mots qui te mettraient sur la voie.
 
Cyranosaure
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  13
   Localisation  :  planète terre pays de l'imagination
   Pensée du jour  :  le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d'oser.
   Date d'inscription  :  01/01/2021
    
                         
Cyranosaure  /  Clochard céleste


Bonjour,
Les albums ne font pas plus de 15 pages avec des mots simples. Dans un album, on peut trouver un thème unique et clair, avec peu de personnages, l'histoire progresse simplement pour ne pas embrouiller les enfants. Les phrases sont donc simples et courtes. Les images prennent énormément de place et le texte est presque facultatif, dans certains albums. Tu peux faire des rimes ou des jeux de mots.  Les personnages principaux sont généralement jeunes pour que l'enfant puisse s’identifier facilement.
Sinon voici ce que j'ai trouvé : https://www.coollibri.com/blog/comment-ecrire-un-livre-pour-enfants/
(c'est très complet)
 
Melodie3
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  250
   Âge  :  35
   Localisation  :  Un de ces pays où il fait très, très froid.
   Date d'inscription  :  15/07/2020
    
                         
Melodie3  /  Autostoppeur galactique


Bonjour !

Je me trompe peut-être mais, en ce moment, quand je vois tes posts, j'ai l'impression que tu veux écrire ce qui se vendra le mieux/plus vite, sans forcément écrire ce qui te ferait plaisir. Une forte productivité n'est pas forcément un gage de succès, si la qualité n'est pas au rendez-vous parce que tu n'as pas pris le temps de travailler tes textes.

Attention au burn-out et à ne pas te dégoûter de l'écriture. Wink


Dernière édition par Melodie3 le Ven 15 Jan 2021 - 18:58, édité 1 fois
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  531
   Âge  :  122
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


J'ai trouvé ceci pour les éditions Milan jeunesse en matière de nombre de sec :

Milan Poche Poussin : 5-6 ans / 1 000 à 1 500 signes
Milan Poche Benjamin : 6-7 ans / 2 500 à 3 000 signes
Romans 8+ : à partir de 50 000 signes
Romans 10+ : pas de calibrage précis
Romans 14+ : pas de calibrage précis
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Melodie3 a écrit:
j'ai l'impression que tu veux écrire ce qui se vendra le mieux/plus vite, sans forcément écrire ce qui te ferait plaisir

Je rejoins Mélodie, j'ai aussi parfois cette impression (mais tant mieux si tu prends aussi plaisir dans ce qui se vendra le mieux !)
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  530
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Gloire de son pair


Melodie3 a écrit:
Bonjour !

Je me trompe peut-être mais, en ce moment, quand je vois tes posts, j'ai l'impression que tu veux écrire ce qui se vendra le mieux/plus vite, sans forcément écrire ce qui te ferait plaisir. Une forte productivité n'est pas forcément un gage de succès, si la qualité n'est pas au rendez-vous parce que tu n'as pas pris le temps de travailler tes textes.

Attention au burn-out et à ne pas te dégoûter de l'écriture. Wink

Pour moi, c'est un business, c'est tout.

Ça ne veut pas dire que j'écris sans plaisir du tout.

J'espère gagner ma vie de ma plume dans les prochaines années. J'ai de grandes ambitions.
Mais je n'ai pas ouvert ce topic pour parler de ça. Mes raisons ne regardent que moi, au fond, puis... bon... les pourcentages de redevances sont tellement minime en jeunesse que c'est pas ça qui va me rendre riche.

Et ça ne veut pas non dire que mes textes sont caca. S'ils trouvent preneurs, je pense qu'une certaine qualité doit demeurer au rendez-vous.  

On écrit tous pour des raisons différentes :flower:

Titan, merci beaucoup, ça aide !
En ligne
 

 Écrire un album pour la jeunesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-