PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 À propos des derniers déboires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14361
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Pasiphae a écrit:
- Dernière intervention, car je suis désolée de m'être fait mal comprendre : l'idée de changement de bannière était une plaisanterie, pour désamorcer une situation que je sentais tendue. Embarassed passons à autre chose, si d'autres personnes ont des choses à dire !

Gardez-la précieusement pour la remettre quand des débats s'échauffent
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je crois qu'il vaut mieux pas rouvrir le sujet Grisebouille Smile

J'en profite de mon côté pour dire que c'est ma dernière intervention sur ce sujet, mais comme j'ai oublié le gif de chaton il fallait que je revienne une dernière fois pour ça.

J'en ai trouvé un parfait qui me représente fasse à l'ironie (Je suis le chaton le papier jaune c'est l'ironie).

Spoiler:

Voilà Smile Désolé au passage si j'ai blessé ou agacé d'une façon ou d'une autre - j'exprimais des avis et suggestions, sûrement très mal, mais vexer n'était pas mon but.

Bon weekend à vous, qu'il soit empli de plaid de chocolat et de chaleur (ou de courage si vous travaillez).
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1156
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Pierat > Je suis prête à entendre ce que les gens ont à dire tant que c'est fait dans un cadre respectueux et là la tendance part à ce que May appelle l'archéologie à saviir le fait de déterrer des vieux sujets pour les renvoyer contre les gens.

Les autres > le sujet est créé dans l'agora, à sa place, vous êtes les bienvenu-e-s pour y mettre votre grain de sel. Le Respect est de mise merci.
 
May
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  6005
   Âge  :  32
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Admin hors sujet cachée sous la poussière


Je vais être présente et alerte sur l'agora aux heures Canadiennes.

Ce post se veut être un coup de collier pour prévenir que vu les débordements de toute part, une certaine sévérité sera de mise face aux trolls et au manque de considération de l'humain derrière l'écran.

C'est également une sorte de demande pour ressentir et mieux comprendre le malaise qui régnait suite aux dernières envolées. Merci à ceux qui ont su garder le débat à un niveau correct et les discussions positives qui sont ressorties de ces quelques pages.


Existence en suspension.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
Paulemile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1816
   Âge  :  39
   Localisation  :  Esbly (77)
   Pensée du jour  :  Collectionneur de Red Flags
   Date d'inscription  :  09/11/2018
    
                         
Paulemile  /  Journal du posteur


Ben moi j'étais sérieux pour la bannière.
Je ne vois pas en quoi ajouter féministe nécessiterait aussi d'y ajouter anti homophobe, anti raciste... etc. Justement parce que le féminisme est toujours une valeur moins acceptée que les autres valeurs prônant la tolérance d'autrui. C'est aussi encore plus d'actualité. Donc pour moi ça aurait du sens, oui. D'autant plus quand on se rend compte à quel point la majorité d'Internet n'est pas féministe. Comme IRL en fait.

Alors oui ça serait un poil provocateur. Mais je continue à penser que ça faciliterait grandement le boulot de la modération.

C'est juste un avis qui n'a pas pour but de convaincre qui que ce soit, ni d'exasperer quiconque. J'aurais pu aussi bien ne rien dire.

Bisous, coeurs et tout.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ce qui est provocateur facilite rarement le boulot de la modo.
 
May
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  6005
   Âge  :  32
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Admin hors sujet cachée sous la poussière


D'expérience Twitter, plus tu t'affiches comme progressiste, plus les trolls se ramènent pour te pourrir la vie. Faut être solide pour ça.


Existence en suspension.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3705
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Au nom de l'Abeille – Et du Papillon – Et de la Brise – Amen !


J'ai envie de répondre aux messages aberrants qui ont pu être postés ici mais je m'abstiens pour ne pas prolonger une discussion stérile. 

Juste envie de rappeler que au fond vous vous en foutez des orientations politiques du forum ou je sais pas quoi. ça change rien à votre expérience du forum, en tant que membre. Ptet que ça fâche votre égo de temps en temps, mais rien ne justifie un changement de qui que ce soit (administration ou membres) dans l'expression de ses intérêts, même si ceux-ci portent sur un sujet qui ne vous plaît pas. La modération agit sur des messages qui, en plus d'être problématiques / insultants, ruinent l'expérience des membres qui voient leur topic partir en vrille. Imaginez vous faire un topic sur le rôle du zizi dans la littérature masculine, et une horde de membres du genre opposé viennent polluer le topic en disant que de toute manière un vrai zizi c'est un zizi comme ci ou comme ça. Il y a certaines réactions qui ne sont simplement pas nécessaires. Il faut faire attention aux autres un peu, et laisser de l'espace. 

Bref, aimez vous les un.es les autres.
https://letombeaudespaquerettes.wordpress.com/
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5174
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


bonjour,

je suis en phase avec le premier post de May.

Maintenant les files de post qui barrent en couille, et les invasions de trololo (d’ailleurs j'ai l'impression que ceux qui se font virer reviennent sous d'autre pseudo par la porte de derrière, car il me semble voir des constances dans certains discours), c'est tout de même la marque de fabrique d'Internet, des forums et des réseaux sociaux. Effectivement si y'a pas des modos pour faire le ménage (donc, merci à eux) ça devient pire que la chambre d'un ado. Ce qui se passe sur ce forum ne me semble pas pire qu’ailleurs, peut être même moins pire, peut être même plutôt mieux que la moyenne à ce que je peux en juger. Finalement les valeurs rares sur le net, toute catégorie confondues, c'est la bienveillance et le respect. Et malaise c'est un peu le surnom du Net. On arrive même, ici, à être surpris par la réaction de certain qu'on imaginait posé, et paf, ça te lâche une pèche sur la moquette sans trop que tu comprennes quelle mouche l'a piqué (j'imagine que je le fais moi aussi sans m'en rendre compte), l'effet cockpit j'imagine.

Pour le sujet du  féminisme, c'est vrai que l'on a vu des arguments contre directement sortie du bas moyen âge, que parfois on se demande si c'est pas exprès que ça soit si outrancier, histoire de faire bien péter les plombs. Donc au final ça part de tellement loin que l'on a l'impression que la discussion est totalement stérile, surréaliste, et les bras t'en tombe. Néanmoins je pense que c'est nécessaire de les avoir (un minimum), car j'ai toujours le sentiment que c'est dommage de laisser partir des opinions comme ça, qui risque d'aller se scléroser dans d'autre réseaux sociaux plus fermés et qui ne trouveraient plus aucun contradicteur. Au moins ici, on peut porter la contradiction, c'est pénible, usant, flippant même, au vu des menaces que May et Flore ont raporté,  mais je pense que ce n'est pas forcément un mal, ni que ce ne soit que pisser dans un violon. Après on me dira que l'on est pas non plus là pour ça et que l'on a mieux à faire. Ce qui est vrai aussi.

Voila quoi et merci pour l'organisation.

tchuss
https://julesallea92.wixsite.com/image En ligne
 
Manfred
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7093
   Âge  :  43
   Pensée du jour  :  Zut
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Manfred  /  Pouyoute (© Birdy)


Propos staff modération a écrit:


J’interviens seulement pour témoigner mon soutien au reste de l’équipe.

Et merci à May de voler à notre secours.


Propos membre lambda a écrit:
Pour ceux qui « fatiguent », n’hésitez pas à aller vous reposer. Loin.
 
Grise Mine
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  752
   Âge  :  94
   Localisation  :  Perpète-les-Alouettes
   Date d'inscription  :  28/10/2016
    
                         
Grise Mine  /  Blanchisseur de campagnes


Citation :
D'autant plus quand on se rend compte à quel point la majorité d'Internet n'est pas féministe. Comme IRL en fait.
je me suis fait cette réflexion ces jours-ci

sinon j'ai dû rater un épisode et ne pas voir ladite bannière...
https://mimerions.wordpress.com/
 
CorentinL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  188
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  10/05/2020
    
                         
CorentinL  /  Tycho l'homoncule


Bonjour,

Tout d'abord, merci et tous mes encouragements à celleux qui font acte de dévouement à notre communauté et en subissent (je l'apprends) des désagréments, insultes et autres attitudes indélicates. Vous avez toute ma sympathie.

Maintenant, puisque nous sommes invités à nous exprimer sur ce sujet, je vais sortir du mutisme me rattachant jusqu'alors à la majorité silencieuse. Pour simplifier la compréhension de ma position, j'irai vite en disant que je me retrouve dans l’essentiel des propos de Mokkimy, de Paulemile, de Pie Rat.

Arrivé depuis moins d'un an sur le forum, je suis incapable de juger de son évolution, mais je peux partager ma petite expérience personnelle. Avant de m'inscrire, je pensais appartenir à la catégorie des esprits progressistes et modérés. Ces quelques mois sur le forum m'ont appris que si je suis effectivement modéré (et mon absence de participation aux débats en témoigne), les échanges auxquels j'ai assisté m'ont donné le sentiment étrange d'appartenir en fait aux conservateurs.
Peut-être viens-je d'apprendre qq chose sur moi-même.
Peut-être est-ce simplement que le militantisme de certains membres me fait me sentir tiède sur ces questions.
Je ne me sens pas accueilli avec bienveillance dans toutes les conversations et m'abstiens. Mokkimy a bien décrit ce sentiment.

Pour autant, je trouve formidable que votre projet soit de faire vivre un espace plus inclusif, plus sûr pour toutes les minorités. Surtout à l'heure où les internets sont plus peuplés de trolls que la première forêt scandinave. Mais puisque c'est votre projet, justement, autant le clarifier.

Un exemple emblématique pour moi :
Récemment, il y a eu achoppement sur ce qu'est le racisme. Certains l'entendent comme la définition donnée par les dictionnaires. D'autres considèrent le racisme systémique comme seul racisme existant. Peut-être ont-ils raison, au fond. Mais pour celui qui arrive sur le forum, qui n'a peut être pas le bagage culturel suffisant, je suis prêt à parier que racisme = définition du larousse. Ce qui inclue le racisme antiblanc. C'est la normalité actuelle. Partir d'un autre postulat (racisme = racisme systémique = antiblanc impossible) est doté d'intentions louables mais cryptiques pour le néophyte. Les clarifier me parait indispensable. ça évitera moult débats.

Si la bannière claironnant "féministes" est trop pousse au crime pour les trolls et vous amène un surcroit de travail, ne le faites pas. Dites le dans les règles du forum, dans les panneaux d'affichage. Les aspirants écrivains sincères aiment lire et le feront. Agiront en connaissance de cause. Les trolls zapperont. Ceux qui ne se sentent pas en accord avec ces valeurs pourront faire leur choix en leur âme et conscience entre rester ou partir.

Pour ma part, même si je ne partage pas toutes les convictions que vous appuyez, je reste attaché à cet espace. Pour toutes les autres sections où je participe et pour tous les échanges qui ne dérapent pas, que le déraillage ait été initié par un troll mascu ou une trolle fémen.

La bise à tous,
Merci de m'avoir lu.
Et puisque je sors du bois, mes MP sont donc dorénavant ouverts pour les amabilités imagées, au besoin ^^
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10048
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Il me semble, à voir ton message, CorentinL, qu'il réside un malentendu non clarifié, donc clarifions.

Les membres du staff ont le droit de participer aux discussions de l'Agora. J'ai le droit d'expliquer, dans la section Agora, quel est à mon avis et en tant que membre du forum le quiproquo sur lequel butent les gens qui discutent de la définition du racisme – systémique pour les sciences sociales et les militant·es, émanant d'actes individuels pour la définition du Larousse. Je parle en tant que membre, tout comme celleux qui, en face, pensent que la définition SHS est critiquable. D'ailleurs j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi tant de personnes se focalisent sur cet incident : j'ai expliqué tout ça très poliment, sans véhémence.

Le fait que des gens du staff ne soient pas tout le temps d'accord avec vous est normal, et vice et versa – d'ailleurs, les membres du staff sont parfois – souvent ! – en désaccord entre elleux – sauf bien sûr lorsqu'il s'agit de se mettre d'accord sur une décision relative au forum.

Il n'est nulle part, en revanche, écrit dans le règlement que "dans l'espace du forum, c'est la définition scientifique du racisme qui doit prévaloir" ; aucune décision du staff ne prendra donc ce postulat pour base. Et les membres qui ne partagent pas l'avis d'un·e membre du staff dans les sections Agora ont le droit de participer, argumenter, discuter – sinon cela fait belle lurette que j'aurais banni du forum tous les poètes lyriques *instant-humour*

Donc : les références à des discussions ayant eu court dans l'Agora et n'ayant entraîné aucun acte de modération / d'administration sont HS sur ce sujet. Merci de ne plus les évoquer !
 
May
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  6005
   Âge  :  32
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Admin hors sujet cachée sous la poussière


Pasiphae a écrit:
sinon cela fait belle lurette que j'aurais banni du forum tous les poètes lyriques *instant-humour*

Alors, à ce propos, justement... :woowoo:

(Je plaisante.)

En effet, les opinions de membres ne sont pas la ligne directrice du forum. Chacun devrait avoir le droit de donner sa vision des choses tant que cela se fait dans le respect et n'insulte personne. Remettre en cause des définitions et des faits sociétaux sont la base de débats et d'avancées.

La couleur rouge, bleu, mauve ne donne pas au posteur le super pouvoir d'avoir toujours raison, ni d'être un parangon bien pensant. Le membre reste lui et avec ses expériences, ses lectures, sa culture et sa vision de la société. Tant que celle-ci ne contrevient pas aux règles élémentaire de décence, cela devrait poser peu de problème. Évidemment, les membres les plus influents vont colorer le forum de leurs idées, c'est une constante, mais ces membres en question ne sont pas toujours dans l'administration.

L'idée d'une administration porteuse de l'autorité est quelque chose qui m'a toujours dérangé. Et pas que moi : certains membres m'ont sciemment évincés de projets ou de leurs amitiés car j'étais devenue une caporale-chef de forum. Bon. C'est pour cela que l'ambiance actuelle me dérange beaucoup : que les membres comprennent que nous sommes simplement des gardiens, mais pas des chefs. On ne contrôle pas l'évolution du forum, on s'assure juste qu'elle continue. Bref. C'est toujours compliqué d'expliquer à quel point le pouvoir auquel on nous lie n'est vraiment rien, puisque nous nous assurons qu'il soit utilisé en dernier recours ou dans le cadre du bien être général. Je ne pense pas que ce forum m'appartient, ni qu'il appartient à qui que ce soit en vérité, il est le produit des multiples dont nous faisons partis.
Et à ce titre, nous sommes des individus comme tout à chacun, pas une autorité quelconque. L'autorité provient des règles de bienséance que des membres ont construits au fur et à mesure des années et que nous suivons.

Edit : D'ailleurs, lorsque je laisse mes pensées dévier, je songe à la suite logique de ce que je viens de dire : on élit des chefs, mais on est pas chefs. En vrai. Donc bon.


Existence en suspension.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'ai découvert ce fil hier soir, j'étais assez fatiguée, je n'ai pas tout lu vous me pardonnerez, je l'espère...

Je n'interviens pas pour relancer plus que ça ce qui a été dit au sujet de fait que le féminisme devrait ou non être déclaré comme valeur du forum, je pense que dans les discussions ici tout le monde n'avait pas les mêmes définitions et que c'est surtout de là qu'est venu le problème...
Je voudrais surtout partager une réflexion nocturne (ne jamais laisser partir son cerveau quand on a des tendances insomniaques...) qui je pense sera assez en lien avec le post de départ.
Ce que j'ai à dire est assez long, donc je vais mettre des trucs en gras parce que je pense que ce sera moins désagréable à aborder qu'un gros pavé tout plat.


Je crois avoir vu passer la question de savoir s'il faudrait interdire tel ou tel thème de discussion pour éviter les tensions. Je suis plutôt d'accord avec la personne qui a dit que ça ne ferait que déplacer le problème (j'ai déjà pu voir des discussions qui partent en vrille dans l'Écritoire et très franchement c'est désagréable...) et que ce n'est donc pas une solution. D'autant que le fond du problème ce ne sont pas les termes que l'on aborde, mais les gens qui y participent. Et avant que vous me disiez "gnagnagna, c'est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec toi que tu dois blablabla", je m'explique : plutôt que les gens, disons la manière dont chaque individu aborde un débat.

Pour que vous compreniez "d'où je parle" et mes expériences avec les débats, je vais vous raconter un peu ma vie (pour ça aussi, j'espère que vous me pardonnerez, je suis assez verbeuse, comme fille).

En fait, souvent, je me dis que si j'étais sociologue j'étudierais le rire et les débats. Je trouve ça intéressant de voir comment un état d'esprit peut changer la manière dont on l'aborde et le ton que l'on emploie plus encore que les propos ou le ton ressenti de la personne avec laquelle on parle. Dans le "on" je m'inclue, avec d'autant plus d'évidence que je l'ai expérimenté.
Un jour, j'ai reçu un message privé sur un truc que j'avais dit sur un sujet. La personne n'avait pas de mauvaises intensions (même si je pense qu'elle cherchait plus à me prouver que j'avais tort qu'à chercher à mieux comprendre mon point de vue, mais ce n'est pas une mauvaise intention en soi) sauf que le message est tombé au moment où (1) je m'y attendais pas (logique, en même temps) (2) j'étais en train de faire autre chose d'important mais comme je suis incapable de lâcher-prise j'ai voulu aller voir le message tout de suite (3) recevoir ce message sur un thème qui n'avait rien à voir avec la choucroute m'a fait me sentir agressée (alors que ce n'était pas l'intention de la personne et que j'en étais consciente).
Tout cela fait que j'ai répondu avec un peu de véhémence. J'ai fini par m'en rendre compte, je m'en suis expliquée/excusée, et voilà. Bref.
Tout ça pour dire que parfois, quand on aborde un débat et que les intentions sont de convaincre, ou que l'on a juste "pas la tête à ça" ou que l'on soupçonne des mauvaises intentions, des intentions belliqueuses, aux personnes d'en face et qu'on interprète ce qu'ils disent ou écrivent au lieu de l'écouter ou le lire, ça peut mal finir.

En gros : toujours penser que ce qui est en jeu dans les débats, c'est l'image que l'on se fait de l'image que la société a de nous.

Autrement dit : c'est lié à nos valeurs. Par exemple, j'ai beaucoup de mal quand les personnes ici ou là me disent que je ne suis pas "assez féministe" ou que je ne suis pas assez "avancée", comme si l'évolution d'une idée c'était forcément de A à Z et que toutes personnes n'étant pas à Z étaient des idiots, des crétins, qui méritent d'être méprisés, etc. Comme s'il y avait "l'aboutissement de la pensée" et une seule Vérité. Ça, ça tire sur des cordes très profondes et très sensibles en moi et donc oui, si quelqu'un me fait ressentir ça, ou me donne l'impression de mépriser mes idées ou de me mépriser toute entière juste parce que j'ai osé émettre un avis différent : je me braque.

On aborde tous un débat avec qui on est, profondément, à l'intérieur et pas seulement avec nos idées.
Et comme le passage du ton à l'écrit est assez hasardeux, ça peut vite dégénérer.

Mon argumentation ne prend pas du tout la construction que j'avais imaginée, mais bon, j'espère que c'est pas trop nébuleux et je continue sur ma lancée, on verra bien ce qui en ressort. (Je suis pas universitaire, hein, les beaux plans en 3 parties et 3 sous-partie par partie j'ai jamais su faire !  cyclops )

Quand j'étais en Service Civique, en 2017, j'étais dans une radio locale. On partageait nos locaux avec, pour résumer, une web TV rattachée à la MJC de la ville et qui avaient eu aussi des Service Civique.
On discutait tout le temps beaucoup de plein de sujets ; des trucs sérieux comme le féminisme, l'homophobie, etc. mais aussi l'apprentissage des langues à l'école, les drogues, je crois qu'à peu près tout y est passé.
Mon Service Civique a duré 10 mois. En 10 mois, le ton n'a jamais, jamais, jamais monté. On ne s'est jamais pris le bec. Toutes les discussions ont été hyper respectueuses. (La seule fois où je me suis emportée on était que deux ne notre groupe, la troisième était une sorte d'extrémiste gauchiste qui coupait tout le temps la parole et trouvait encore le moyen de me dire "tu répètes la même phrase depuis tout à l'heure" ben... oui, j'aimerais bien pouvoir la finir une fois que je l'ai commencée, en fait... Bref.)
Avant que vous me disiez que c'est l'effet d'entre-soi, etc. je vais vous parler un peu plus de ce groupe : moi, je sortais d'une Licence d'Histoire, j'aime aller au musée, j'aimais débattre à l'époque encore, ma mère est instit' ; la plus jeune avait 18 ans, son père est musicien, elle faisait de la batterie et souhaitait en faire son métier, elle adulait Christina Aguiléra au point de vouloir se faire tatouer et de ne jurer que par elle, et elle avait quelques problèmes de socialisation (dans lesquels je me retrouvais beaucoup) ; l'autre fille était un peu plus âgée, elle gérait la web TV en binôme avec un autre employé de la MJC et était freelance a côté, son féminisme était plus "radical" que le mien mais elle restait ouverte à la discussion (je dis ça parce que tous les "radicaux" que j'ai rencontré ont quand même tendance à interpréter etc. le propos des autres, peut-être que j'aurais l'occasion d'y revenir), elle était issue de l'immigration par sa grand-mère espagnole ; l'un des garçons avait sa famille adoptive en Inde (il n'était pas Blanc, si j'ai besoin de préciser) et s'était retrouvé bloqué en France à cause d'un caprice de sa petite sœur, il testait tout plein de drogues mais n'était accro à rien, et a finalement arrêté plus tôt son Service Civique pour travailler pour pouvoir s'occuper de sa sœur qui allait revenir, et je trouvais qu'il avait toujours des trucs intéressants à dire ; le dernier garçon était un intellectuel, très clairement, homosexuel, qui faisait du théâtre, si sensible que je me demande s'il n'est pas hypersensible, d'ailleurs, qui avait eu une histoire personnelle avec le harcèlement, et lisait pas mal de Sciences Humaines. Je crois pouvoir dire qu'on venait quand même un peu tous d'horizons différents, même si non, effectivement, il n'y avait pas de personnes très aisées, et d'autres provenues des quartiers populaires dans ce groupe.
Le fait est que nos différences de caractères et d'expériences faisaient qu'on n'était jamais d'accord ou plutôt on était toujours d'accord avec certains points de tous les autres et en désaccord avec certains points de tous les autres, ce qui fait qu'au final le débat n'était pas polarisé : il était un peu fin, et c'était très intéressant !
Je ne saurais dire si l'une de nos discussions a fait évoluer l'un ou l'autre de mes avis (j'imagine, que oui) mais j'ai beaucoup appris (j'étais arrivée avec une tendance à couper la parole...) sur la manière de débattre. Encore une fois, on s'écoutait, on n'interprétait pas les propos des autres et on les faisait préciser quand on n'avait pas compris. On s'écoutait vraiment. Parce que l'on ne cherchait pas à convaincre les autres : on cherchait à comprendre leur manière de voir ou à se nourrir de leurs expériences. Ce qui change tout.

D'autant que l'on ne peut pas changer l'avis des gens chez qui cet avis est déjà très construit. Sauf avec l'expérience. Mais pas avec les mots. J'avais fait un article là-dessus sur mon blog si ça vous intéresse mais pour résumer : on voit le monde selon notre "toile", nos valeurs.

Inutile de dire que je n'ai jamais retrouvé une telle ambiance, ni à la fac, ni avec mes collègues : jamais. C'était une sorte de parenthèse enchantée.

J'ai l'impression (et je ne suis pas la seule à le voir comme ça, ce qui a tendance à me rassurer parce que des fois j'ai l'impression d'être folle) qu'aujourd'hui le Débat, qu'il soit sur les réseaux sociaux, les forums, les blogs, les médias en tout genre (TV, radio, etc.) est très polarisé.
Si tu n'es pas avec moi, tu es contre moi. Détruire ou être détruis (vous avez la réf ?  Razz ). Convaincre ou écraser l'autre.
Dans les média (encore une fois en général, de la TV à Twitter) ceux qui parlent le plus fort sont les personnes radicales comme Alice Coffin (je cite son nom à titre de référence sur le spectre, je veux pas lancer de débat là-dessus, pour moi cette dame est à l'ouest et encore je reste gentille) ce qui fait qu'en réaction ceux qui ne sont pas d'accord prennent des avis complètement à l'opposé parfois par simple provocation (sauf que comme les gens sont cons et qu'on est dans une sale période, ils partent au quart de tour). Et ceux qui comprennent les deux points de vue, qui sont dans la nuance, soit se radicalisent en réaction à un mépris ressenti, soit se tirent pour se protéger. Leur départ renforce la polarisation du débat : le gris n'existe plus, on est noir ou blanc, Bien ou Mal. Et les débats tournent en rond.

Comme ici.
Je ne vais certes jamais fourrer mon nez dans l'Agora, mais les discussions parties en vrille dans l'Écritoire m'ont vaccinée pour toujours. J'ai pu par certains m'y sentir méprisée, ou sentir du mépris à l'égard d'autres membres, et très franchement c'est désagréable.
Je comprends que les personnes qui ont dit les choses à cause desquelles je me suis sentie méprisée pouvaient elles aussi se sentir méprisées et que c'est un cercle vicieux (une mésaventure avec Léa dans un sujet où elle a utilisé le mot "avancé" et s'est sentie agressée de ma réponse met bien en exergue comment ce genre de cercle fonctionne, c'est pourquoi je me permets de le mentionner ici pour les personnes présentes à ce moment-là qui peut-être verront de quoi je parle et donc comprendront mieux ce que je veux dire ; il n'y a bien sûr aucune volonté de ma part de pointer Léa du doigt : les tords étaient partagés, autrement dit partagés par moi). Mais à ce moment-là, plutôt que de répondre par la colère, pourquoi ne pas faire en premier le pas de côté qui mettra les choses à plat ?


Au début de mon (trop) long message je disais que le problème n'était pas les sujets abordés mais les gens ou plutôt la manière dont on aborde un débat.

Alors voilà : je pense que l'on doit tous (par "tous", je me mets dedans même si c'est un travail que je fais depuis longtemps) s'examiner et examiner notre attitude dans les débats ou plutôt la manière dont on les aborde. Cherche-t-on à convaincre à tout prix ? A-t-on tendance à interpréter les propos de ceux qui ne sont pas d'accord avec nous pour "extrémiser" ou "caricaturer" ce qu'ils disent ? Du stress extérieur lié à "la vraie vie" peut-il influencer la disponibilité de notre cerveau et nous faire répondre avec agressivité ?

Je ne vise personne en particulier. Je ne dirais pas "ils se reconnaîtront" : j'ose espérer que chacun se reconnaîtra et sera capable de se poser avec honnêteté ces questions.

S'il vous plaît, ne les balayez pas de la main avec désinvolture en mode "nan, mais c'est bon moi je sais débattre, hein, elle est gentille la 'tite Enir avec ses leçons de gamine à deux balles tout droit sorties d'un épisode de My Little Poney" ou "moi de toute façon je sais que j'ai raison dans les débats, si les autres veulent pas le comprendre ben oui je m'énerve c'est normal à un moment donné répéter 120 fois la même chose c'est quand même chiant, quoi". Vraiment, posez-vous ces questions, répondez-y avec sincérité. Vous n'avez pas besoin de mettre votre réponse ici à la vue de tous, juste de vous la fabriquer et d'y repenser au prochain débat.

Moi, je vous le fais, si vous voulez :
J'aborde les débats en cherchant à comprendre plutôt qu'à convaincre, en cherchant à m'enrichir des points de vue des autres (d'ailleurs sur Twitter je suis des gens avec qui je ne suis pas du tout d'accord, juste pour garder la caboche grande ouverte).
Par contre, je sais que si on me fait penser à "l'aboutissement de la pensée" dont je parlais plus haut, je m'énerve.
Je sais aussi que si une personne me paraît "militante radicale" je vais de suite avoir un mauvais a priori sur elle parce que j'ai vécu de très mauvaises expériences avec les personnes radicales, qui ont toujours interprété mes propos jusqu'à me faire dire le contraire (à moins que je ne sache vraiment pas m'exprimer, mais que je ne sache exprimer mes idées sur aucun sujet me paraît quand même peu probable). La dernière fois que je suis partie sans a priori sur une personne et même plutôt avec un a priori positif, je me suis fait déglinguer. Elle a tout interprété (j'ai liste des caractéristiques (genre le fait que je tiens à l'honneur, tout ça, qui est à la fois une qualité et un défaut) et elle m'a dit que je montais sur mes grands-chevaux alors que je voulais juste démontrer que je ne suis pas qu'une femme blanche, cisgenre et hétéro. Bref.).
Que des mauvaises expériences, donc oui, j'aborde un débat avec un militant radical avec un peu la boule au ventre et un biais certain qui me fait dire que cette personne ne cherche rien d'autre qu'à m'écraser.
À part ça, je pense être assez nuancée, et pouvoir comprendre les points de vue des uns et les autres (ce qui me fait dire que l'accrochage en début de sujet est dû à un problème de définition et que Mumtaz a raison quand il en fait la remarque).
Je me sens par contre souvent dépassée et complexée par la grande culture et le grand savoir de certains membres et suis souvent très vite désarmée.

Voilà. Ce sont mes biais. Il y en a sans doute d'autres. Par exemple, je n'aime pas la radicalité ou l'extrémisme parce que je crois très fort au juste-milieu utopiste. C'est une corde profonde en moi sur laquelle je ne peux pas agir. Je crois aussi très fort que la Vérité est en fait constituée de plein de fragments que chacun d'entre nous possèdent.

Donc, voilà pour moi. Voilà ce que j'espère que vous prendrez le temps de faire.

Parce que le problème ce n'est pas les sujets abordés, un "militantisme suintant" des uns ou des autres (on a tous nos idées, nos accords et nos désaccords, et à moins qu'une idée contrevienne à la loi elle n'est souvent pas dangereuse en elle-même), mais la manière dont on "attaque" un débat, l'angle avec lequel on le prend, les intentions que l'on y met.

Je pense que si chacun peut s'examiner sérieusement et avec sincérité, le prochain débat sera super posé, très intelligent, immensément riche, et que l'on va tous beaucoup apprendre sur le monde, sur nous et sur les autres !  :nyancat:

C'est tout. Merci d'avoir lu jusqu'au bout.
J'ai un peu beaucoup raconté ma vie, quand même...

Prenez soin de vous  :rainbow:  !

Et bonne année ! (techniquement, on est encore en janvier, donc j'ai le droit  Razz )


Dernière édition par Enirtourenef le Sam 30 Jan 2021 - 11:53, édité 1 fois
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 À propos des derniers déboires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Accueil :: Panneau d'Affichage-