PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Quand votre roman ressemble trop à celui du voisin (déjà publié)...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  689
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Hé ! Makarénine


Hello !

Je me demandais : que faites vous quand vous êtes sur un projet et que, pouf, vous découvrez que XXX editor vient de publier un roman sur le même sujet traité quasiment de la même manière ?

Vous laissez tomber, pleurant sur votre manque d'originalité et les mois de travail perdus ?
Vous finissez, sans pour autant passer à la case ''recherche d'éditeur/autopublication'' de peur d'être comparé / accusé de plagiat ?
Vous n'en avez rien à faire, et continuez votre vie exactement là où elle en était avant cette découverte ?

Je me retrouve un peu dans ce cas là... Avec une histoire que je ne jugeais pas forcément des masses originale mais que j'avais envie / besoin d'écrire. Sauf qu'à l'heure de la relecture/correction, je me dis que non seulement elle aura du mal à correspondre à une ligne éditoriale, mais qu'en plus, le sujet a souvent été traité et probablement de manière bien meilleure... Bref. Je déprime.

Ça vous est déjà arrivé (le cas dont je parle, pas de déprimer) ?

Est-ce que vous réfléchissez à ces questions AVANT de commencer un nouveau projet ? Sad

Merci d'avance

PS : oui, je sais que les romances boss dominateur/secrétaire soumise marchent toujours mais, dans mon cas c'est de la romance fantaisy :p

Re PS : j'ai lu le super sujet sur l'originalité lancé par ProfSamedi dans les discussions, et depuis je me demande encore plus si ça vaut le coup de continuer ce projet... Razz
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Alors, ça ne m'est jamais arrivé (regardez-moi cette fille qui vante son imagination unique ! xD) mais je ne pense pas que j'aurais peur d'être accusée de plagiat : après tout j'aurais les données de mes fichiers pour prouver que j'avais commencé avant la sortie du livre et des preuves secondaires (tickets datés de sortie au musée, etc.).

Je pense que si ça m'arrivait je continuerais. D'une part parce que ben... à ce train-là tu sais... Je veux dire : La Bible ! La Bible qui est censée être une œuvre originale est une arnaque, la plus grande arnaque littéraire, sans dec' ! (euh... en ces temps compliqués pour le blasphème je ne risque pas un peu gros à dire ça ?!!! scratch ). L'arche de Noé, le Déluge, tout ça, c'est pompé sur L'Épopée de Gilgamesh qui a elle-même pris cet épisode sur un autre grand récit épique contemporain de Mésopotamie (dans les années 3 000 avant et mises par écrit à Babylone dans une version standard autour de 1 000 avant si je me gourre pas). Je le répète à chaque fois que l'on traite d'originalité mais : on a tout écrit !
On a écrit l'amour, la vengeance, l'amitié, la relation à l'argent, la jalousie, les extrémismes, le racisme, le fanatisme (pour ces deux derniers Ayesha, d'Anne et Gérard Guéro que je recommande chaudement), on a écrit le deuil, la mort, la joie, la folie, l'admiration, les violences sexuelles, la rédemptions, la résilience... On a tout écrit, vraiment. Et on baigne tous dans la même culture donc on a des références communes (c'est pour ça qu'à titre personnel je trouve ça super important d'aller voir dans d'autres cultures d'autres temps mais c'est aussi parce que je suis plutôt passionnée d'Histoire donc aller au musée et lire des manuels ne me demande pas trop d'efforts). On est nourrit des mêmes choses, des mêmes fantasmes, on a lu les mêmes livres à l'école, etc., etc., etc. Et c'est encore pire dans le cadre de la romance ou pour le coup on a vite fait le tour (même s'il y a de très jolies romances (Ayesha !)).
Donc pour cette raison, je continuerais. Et puis je serais au contraire curieuse de voir comment les autres ont fait.
Par exemple, il y a quelques mois, pour un projet parallèle pas vraiment sérieux, je m'étais rendue compte qu'un auteur avait pris un peu le principe que je suivais : des espèces d'élus, un peu comme les arcanes d'un jeu de tarot si tu veux, avec des pouvoirs très déterminés et une sorte de quête cyclique contre le méchant. Bon, comme c'était pour un projet parallèle de toute façon... j'ai lu ce livre en me disant "tiens, je vais voir comment c'est fait". Au final, ce projet dort dans un coin de mon disque dur mais pas parce qu'un auteur a déjà utilisé mon principe de base ; c'est juste que j'avance mes projets parallèles par cycles en fonction de mes besoins émotionnels.
Et j'en viens donc à la deuxième raison qui fait que je n'abandonnerais pas.
C'est toi qui a donné toi-même cette raison.
Code:
j'avais envie / besoin d'écrire
Tu en as besoin ? Bien. Arrête de te poser des questions. Écris.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1747
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Pour avoir été une très grosse consommatrice de romans Harlequin, je peux te dire que 95% des romans de cette ME peuvent se réduire à 5 ou 6 scénarios types, calibrés au chapitre près.
Mais je lisais quand même Laughing

En tant qu'auteur, j'avoue que j'ai tendance à réfléchir à ces questions avant de commencer à écrire. Mon projet de scénario actuel emprunte violemment à Jules Verne et il me semble important de modifier ça au plus tôt.
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  189
   Âge  :  39
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Tycho l'homoncule


Enirtourenef a écrit:



Je suis assez d’accord avec tout ça, mais j’ajouterai un point essentiel : il y a d’un côté l’histoire et de l’autre la façon dont on la raconte. Il y a en fin de compte une infinité de façons de raconter une histoire. On a tous notre sensibilité, notre vécu, nos opinions, notre univers, etc. et cela se retrouve inévitablement dans notre façon d’aborder et de traiter un sujet. D’où l’importance d’être soi, sans doute, lorsqu’on écrit. On peut aborder des sujets graves avec légèreté, des sujets légers avec gravité, on peut construire des personnages drôles ou torturés, qui progressent et s’accomplissent ou bien s’enlisent dans leurs névroses. Bref, même à partir d’un thème affreusement banal, tout est possible ; l’idée est d’apporter de l’originalité à travers le regard qu’on porte à l’histoire. C’est plus facile à dire qu’à faire, j’en ai bien conscience…
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Oui, c'est vrai, il y a aussi la façon dont on la raconte et il n'y a pas sur cette Terre deux personnes avec exactement la même sensibilité donc il n'y aura jamais deux façons identiques de traiter une histoire ! Je te rejoins parfaitement là-dessus !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  689
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Hé ! Makarénine


Merci beaucoup à tous !

Enirtourenef : tu m'as appris des trucs ! C'est cool ! Je crois que tu as raison de toute façon... J'ai plus qu'à finir. Et on verra !

Tengaar : je réfléchis vachement à ça pour mes prochains projets ! Et je réfléchis aussi en fonction de lignes édito des ME (ce qui est peut être une mauvaise idée, mais bon). Mais pour celui là c'était déjà fait... Je pensais pas que tu lisais HQN ^^ cela dit, ils ont pas mal fait évoluer leur ligne éditoriale j'ai l'impression Smile

Absolute : oui, c'est pour ça que les ME disent qu'elles cherchent ''des voix''... Reste à en avoir une... (Surtout quand on raconte un truc vu et revu) Merci en tous cas !
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1747
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Yaëlle M. a écrit:
Je pensais pas que tu lisais HQN ^^ cela dit, ils ont pas mal fait évoluer leur ligne éditoriale j'ai l'impression Smile
Ah nan mais moi je lis les vieux Harlequin, ceux que tu peux trouver par caisses entières dans les brocantes Laughing
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Si jamais tu as vraiment peur que ça fasse vraiment trop copier coller d'un autre texte, pose toi la question suivante : "qu'est-ce qui fait que j'ai vraiment écrire cette histoire ? Qu'est-ce qui me plait dans ce style de récit ? Quel est le cœur ?"

Oui, ça fait trois questions, en fait. Mais une fois que tu auras identifié quel est le thème réel que tu souhaites aborder, tu pourras voir ce que tu peux garder et ce que tu peux essayer de traiter sous un autre angle pour que ton récit gagne en profondeur et en originalité.

J'ai lu un bon article sur les pastiches, récemment (sur le blog du Fictiologue). C'est pas tout à fait ton problème, mais ça peut s'en rapprocher.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
tasse à café
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  02/07/2020
    
                         
tasse à café  /  Petit chose


Ce sujet m'intéresse beaucoup, et je te réponds en tant que lectrice et non écrivaine (pour le peu que j'ai écrit.... Je ne me permettrais pas!)
En tout cas, c'est marrant, parce qu'il y a peu de temps, je me faisais justement la réflexion suivante: les histoires qui m'ont le plus touchée (livres, films) ont souvent un point de départ très classique, très peu original... et pourtant! La sensibilité de l'auteur ou du réalisateur font que ce sont à mon sens les meilleures histoires!
A contrario, une histoire ou un scénario trop original peut faire un gros flop parce que le lecteur/spectateur ne s'y retrouvera pas, ne pourra pas se projeter dedans!
Donc mon avis (qui vaut peut être peanuts) est: continue de suivre ta voie, même si le sujet a déjà été traité, tu le feras à TA manière.

Édit: peut-on en savoir davantage sur ton sujet traité? Ou tu préfères le garder pour toi pour le moment?
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1091
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Je pense que Enirtourenef a tout dit.  Wink
Les autres aussi, je n'ai donc pas d'idée originale à rajouter. Very Happy
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  689
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Hé ! Makarénine


Mokkimy : J'avais besoin de rire, d'exprimer ma liberté d'auteur en mélangeant divers genres littéraires et de faire CE QUE JE VEUX (la fille qui n'en pouvait plus du réalisme)... En fait, je n'ai jamais lu de livres dans le genre que j'écris (c'est mal ? c'est bien ? peu importe) ... Donc difficile de répondre à la question 2. Je n'ai quasiment aucune référence en fait. Mais je vais y réfléchir encore. Merci beaucoup pour tes conseils !

Je crois que je vais surtout le soumettre en BL. On verra bien Smile
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1747
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Après, quelque soit ta façon d'écrire, si tu écris l'histoire d'un orphelin avec une cicatrice dans une école de magie, d'un nain au pied poilu qui doit détruire un artefact ou d'un monde avec une grande barrière et l'hiver qui s'approche, tu ne couperas pas à des accusations de plagiat.
Certains points sont devenus tellement emblématiques d'histoires qu'ils ne peuvent plus être repris.
La question est "dans quelle mesure peut-on écrire l'histoire d'un garçonnet qui arrive dans une école de magie ?" et dans quelle mesure tu peux pitcher cette histoire pour quelle paraisse suffisamment unique pour ne pas être refoulée par les éditeurs.
Si ton pitch est identique à celui d'un livre connu ou d'un livre édité par la ME que tu vises, peut-être faut-il en changer (soit juste la façon de présenter ton histoire soit le plot complet).
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  689
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Hé ! Makarénine


Ben, je sais pas trop. Le problème c'est que, comme je le disais, je ne lis pas de Fantasy (et peu de romance). Donc je n'ai aucune référence. L'histoire, c'est celle d'une princesse héritière, qui se constitue prisonnière du roi ennemi, afin qu'une trêve entre les deux royaumes soit conclue.

Spoiler:
 
 
idmuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  701
   Âge  :  45
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Blanchisseur de campagnes


C'est ton histoire, rends-là meilleure que les autres et puis voilà! Smile
On ne réinvente pas la roue, on la rend juste plus jolie, plus performante, elle roule mieux, etc.
Bref... rend-là mieux que l'originale!
http://www.suzanneroy.net
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Je suis d'accord avec les autres, c'est vraiment ta voix, ton regard d'écrivain sur le monde qui légitime (s'il y a besoin de légitimer, d'ailleurs!) l'existence de ton texte. écris quelque chose qui te ressemble, sois authentique, et tout ira bien Very Happy
En ligne
 

 Quand votre roman ressemble trop à celui du voisin (déjà publié)...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-