PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Le compte d'auteur déguisé : achats d'exemplaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
GUINEMER
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  72
   Date d'inscription  :  19/06/2020
    
                         
GUINEMER  /  Petit chose


Comme déjà exprimé ici, je répète que, suivant la position de la Société des gens de lettres, une participation financière quelle qu'elle soit, s'apparente juridiquement à un compte d'auteur.

Mais des maisons comme SPINELLE ou LE LYS BLEU essaie de contourner cette vérité dérangeante en prétendant malgré tout qu'elle propose un véritable contrat d'éditeur.
Elle prennent tous les frais de publication en charge, vous demandant seulement d'acheter un certain nombre d'exemplaires du tirage prévu. Leur argumentaire est bien rôdé : les conditions de l'édition de papa ont changées, l'auteur doit s'investir dans le processus.

"Nous ne demandons aucun argent pour la conception, l’imprimerie et la promotion des ouvrages de nos auteurs. Notre budget maximum par titre est de 3.700 euros. En revanche, nous demandons à nos auteurs de s’impliquer dans la promotion de leurs livres afin de faire un relais local. Nos actions portent en général sur des séances de dédicaces plus nationales (grandes enseignes) et nous apprécions que nos auteurs relaient nos efforts au niveau de la ville ou du département. Afin de permettre cette implication, nous demandons à nos auteurs d’acquérir 40 livres (qu’ils vendront naturellement) avec une remise de 30%, cela nous garantit de cette aide précieuse." (LE LYS BLEU)

"Notre investissement est en moyenne de 2.600 euros. Nous appliquons ensuite la règle qui nous garantit que l’auteur nous suivra plus loin que la conception de son ouvrage et qu’il viendra en dédicaces, répondra aux appels téléphoniques des blogueurs ou se déplacera pour rencontrer les journalistes qui souhaitent l’interviewer. Le prix de nos ouvrages étant minutieusement calculés afin de ne pas être prohibitifs, le montant engagé par l’auteur peut varier de 300 à 600 euros. Ce montant sera acquitté à la même régularité que les ventes qui sont effectuées pas l’auteur n’entraînant ainsi aucune charge financière, nos conseils sont là pour y aider." (LE LYS BLEU)

L'argumentaire est habile mais fallacieux; En réalité, l'auteur en achetant 40 exemplaires avec ristourne de 30 % sur un ouvrage de 20 € TTC va débourser 600 €. Cette somme va servir à payer uen partie non négligeable des frais de fabrication.

Je viens de recevoir un contrat du LYS BLEU avec acceptation de mon récit historique de mon ouvrage : UN TOMBEAU POUR LE SHAH avec au moins 20 refus. Compte tenu de la publicité de cette maison j'étais quasi certain de l'acceptation avec achat d'exemplaires stipulé au contrat.

Evidemment, je vais refuser. L'éditeur, étant en grande partie remboursé de ses frais, ne fera aucun effort particulier en vue de la promotion et de la vente. A ce stade, il devient un simple imprimeur.
 
tcn2010
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  21/07/2020
    
                         
tcn2010  /  Homme invisible


Je pense que tu as raison. Je connais d'ailleurs plein de gens qui font ce récit : "j'ai été édité par... mais je n'ai vendu aucun livre... je veux casser le contrat...". Pas forcement cette maison là que je ne connais pas donc ne me permettrais pas de juger, mais j'entends souvent cela. Après est-ce dû à leur manque de volonté ou de force de vente? Un éditeur obscure ou peu connu aura du mal à se faire une place dans les foyers, comme un auteur débutant. Donc l'éditeur peut aussi être vraiment derrière l'auteur, mais que ça ne donne pas de grands résultats à cause de son manque de notoriété et de réseaux de distributions.

Après ce n’est pas parce que tu as été refusé 20 fois, que ton texte est mauvais ou inacceptable pour un éditeur, peut-être qu'il ne correspond pas à la ligne éditoriale, peut-être que les maisons n'ont pas envie de prendre de risque avec un auteur qui n'a pas déjà une certaine réputation. Il ne faut pas tirer une vérité générale de ça pour moi.

https://renauddemaret.com/publier-un-livre-sur-amazon/
 
GUINEMER
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  72
   Date d'inscription  :  19/06/2020
    
                         
GUINEMER  /  Petit chose


Oui, tout à fait.
C'est pour ça que ces maisons se pourlèchent les babines. Il y aura toujours pour des apprentis  écrivains en mal d'édition et de notoriété des tentations de ce genre : j'y vais ou j'y vais pas ?
 
Seb.M
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  15/01/2019
    
                         
Seb.M  /  Homme invisible


Bonjour,

Pour ma part, je suis un ancien auteur du Lys Bleu.

Ancien : car au final, je n'ai pas du tout été satisfait par leurs prestations.

Ancien : car oui, j'ai accepté leur offre... Maintenant, pourquoi j'ai signé avec eux ?

- après avoir passé 3 ans à chercher une ME et obtenu des refus (plus ou moins argumenté et encourageant pour certains, je précise), leur proposition est arrivée peut être au bon moment.

- je ne me sentais absolument pas de tenter l'aventure en auto-édition à cette époque là, mais je sentais que c'était cette offre ou jamais ... même si ma petite voix intérieure me disait que c'était une mauvaise idée.

- C'est un choix qui me semblait, dans ces conditions, acceptable. En avoir en stock à la maison avec un prix inférieur à 30% me permettait d'avoir cette marge que je trouvais intéressante.

C'était en gros mes arguments pour me rassurer.

Donc, je ne dis pas que c'est bien et qu'il faut signer chez eux. Si j'en suis parti, je le répète, c'est que je n'étais pas satisfait de l'ensemble de leur prestations. Et j'appuie bien sur le terme l'ENSEMBLE.

Maintenant, est ce honnête de dire compte d'éditeur dans leur situation ? Non

Est ce légal ? A priori, oui, puisque personne ne les a emmené au procès et n'a gagné.

Est moral ? La morale est à géométrie variable en fonction de son but. Ils veulent visiblement faire de l'argent, et pour ça, ils disent beaucoup de choses (je suis fan de l'OM, donc les discours dans le vent, je suis rodé en ce moment :mrgreen: )

Mais c'est à chacun de faire ses choix. Il faut se renseigner, et ne serait ce qu'ici, un trade en parle en long, en large et en travers.

Cette aventure a été très difficile moralement pour moi. J'ai eu honte de mon roman lors de sa première impression. Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais avoir honte de son roman édité alors qu'on était fier de sa version entre amis ... moralement, c'est une épreuve que je ne souhaite à personne de vivre.
Mais cette aventure m'a fait grandir. M'a permis de rencontrer des personnes géniales, d'avancer et de mieux me connaître et de faire avancer mon projet.

Par rapport à mon ancien éditeur, j'ai pris la décision de ne jamais l'évoquer depuis la fin de mon contrat. C'est une option que j'ai prise, car j'estime que même une publicité négative reste de la publicité et peut orienter des personnes vers des gens au professionnalisme douteux. Et puis, ils se chargent déjà très bien de faire leur propagandes seuls, avons nous vraiment besoin de revenir sur leur sujet et leur offrir indirectement de nouvelles tribunes ou expositions ?
 
GUINEMER
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  47
   Âge  :  72
   Date d'inscription  :  19/06/2020
    
                         
GUINEMER  /  Petit chose


Vous avez aussi les éditions Spinelle qui demande une participation financière avec achat d'exemplaires.
Mais en théorie optionnel = non obligatoire (à vérifier).

Et j'oubliais les Editions les 3 Colonnes qui propose un véritable compte d'auteur : pour 300 exemplaires à 22 € pièce, un montant TTC de 2 225 €.
 
tcn2010
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  21/07/2020
    
                         
tcn2010  /  Homme invisible


Seb.M a écrit:


Je suis fan de l'OM, donc les discours dans le vent, je suis rodé en ce moment :mrgreen: )


Prends une tisane, c'est beaucoup mieux que de l'argent saoudien.
https://renauddemaret.com/publier-un-livre-sur-amazon/
 
vieille plume
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  72
   Localisation  :  Madagascar
   Pensée du jour  :  La vie est une chose trop sérieuse pour la prendre sans humour.
   Date d'inscription  :  26/07/2020
    
                         
vieille plume  /  Homme invisible


Je viens d'avoir à faire avec les éditions des 5 sens qui se trouvent en suisse et qui, également demandent l'achat de 30 exemplaires et ne donnent que 10% des ventes à l'auteur.
Depuis bientôt trois ans, je publie avec le système Kindle d'Amazon, quitte a faire moi même la promotion de mon livre, autant dépenser le moins possible. Certes il faut se faire la mise en page, la correction et la couverture, mais une fois que l'on a pris le pli, c'est facile et vite fait. Le résultat n'est ni meilleur ni plus mauvais qu’ailleurs et j'achète mes livres entre 5€ et 6€ pièce, ce qui me laisse toute amplitude pour travailler avec des libraires.
A chaque fois que je sors un livre (un par an depuis 2016) je teste des maisons d'édition différentes, mais celles qui me répondent sont celles qui font du participatif obligatoire et je reviens vers Amazon.
http://www.keosite.eu/gabrielg/
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2141
   Âge  :  23
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


Veille Plume, il faudrait peut-être, dans ce cas, mieux cibler les endroits où tu envoies tes manuscrits et éviter les ME à compte d'auteur Smile
Elles sont souvent facilement repérables à leur site internet orienté auteur, aux très, très, très nombreuses sorties par an, aux couvertures pas très belles... etc.
 
Aurore08
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  16/11/2020
    
                         
Aurore08  /  Début de partie


Bonjour à tous,
Je suis nouvelle par ici. Je voulais ajouter à la liste des edit : entreprises qui se déguisent en éditeur les éditions de Beauvilliers, créées en octobre 2019. Pour se faire publier, l'achat de 25 exemplaires est demandé. En outre, l'"éditeur" ne se charge pas de la "diffusion" (celle-ci n'est pas stipulée dans le contrat), mais uniquement de la distribution. Concernant la promotion, un simple relais sur le compte facebook de l'éditeur qui compte très peu d'abonnés. Bref, approchée par cette maison, et avant de recevoir le contrat, j'étais ravie. J'ai vite déchanté et n'ai évidemment pas signé le contrat.  
En somme, ne pas envoyer son manuscrit aux éditions de Beauvilliers si l'on ne souhaite pas être éditer à compte d'auteur (et encore, il faut céder ses droits d'auteur à cette entreprise edit modération : suppression de l'adjectif diffamatoire).

Edit modération : à la demande de la ME incriminée qui estimait les termes utilisés par Aurore08 diffamatoires, nous avons choisi de les remplacer par des termes plus neutres, en rouge.
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3829
   Âge  :  111
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Aurore08, ton premier message aurait dû être celui de ta présentation dans la section Accueil, comme le stipulent les règles du forum. Merci d'y remédier au plus vite.

http://jeunesecrivains.superforum.fr/f2-accueil
 
Deborah Lefèvre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  24
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  24/07/2020
    
                         
Deborah Lefèvre  /  Homme invisible


Bonsoir,
Je rajoute les Editions Sudarenes qui demandent 6 ses auteurs d'acheter des exemplaires. D'ailleurs, j'ai vu passer ces derniers temps, des projets participatifs sur Ulule concernant des livres édités dans cette ME. Rolling Eyes
 
lili-orionis
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  710
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  08/03/2019
    
                         
lili-orionis  /  Blanchisseur de campagnes


Je me permets de rectifier Déborah : je suis auteure chez Sudarènes, nous avons un groupe auteurs où on peut échanger entre nous et je peux témoigner qu'aucun auteur ne doit acheter d'exemplaire de son roman. On peut, avec un tarif préférentiel comme dans beaucoup de maisons, mais il n'y a aucune obligation contractuelle Wink
Il y a bien eu un projet Ulule récemment mais c'était une auteure qui se lançait dans un projet étendu sur l'univers de son roman. Il s'agit de la création d'une plateforme interactive en ligne indépendante de la maison : https://fr.ulule.com/univers-etendu-ever-lightwess/
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3791
   Âge  :  47
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Il y a eu plusieurs auteurs qui ont dû contractuellement acheter des exemplaires...

Peut-être est-ce au cas par cas ?
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
lili-orionis
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  710
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  08/03/2019
    
                         
lili-orionis  /  Blanchisseur de campagnes


Normalement non. C'est récent ? Je ne suis évidemment pas au courant de toute l'activité de la maison, d'autant que je n'y suis que depuis un peu plus d'un an, mais je n'ai jamais rencontré d'auteur qui ait eu à acheter des exemplaires de son roman contractuellement.


Dernière édition par lili-orionis le Jeu 26 Nov 2020 - 15:18, édité 1 fois
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3791
   Âge  :  47
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Je connais plusieurs auteurs qui avaient à acheter des exemplaires. Mais ça date de quelques années maintenant.
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Le compte d'auteur déguisé : achats d'exemplaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-