PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Partagez
 

 Dialogues & personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Mathbx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  24
   Localisation  :  Gironde
   Date d'inscription  :  01/07/2015
    
                         
Mathbx  /  Pippin le Bref


Bonjour,
Je me demandais s'il était possible d'adapter le langage d'un personnage en fonction de sa personnalité, sans pour autant qu'on vous accuse d'avoir fait des "fautes" grammaticales...

L'exemple qui m'embête le plus: l'inversion sujet-verbe dans les questions.
Dans la vie de tous les jours, nous sommes rares à la faire systématiquement non ? On ne va as dire "As-tu pris ton petit déjeuner?" mais plutôt "tu as pris ton petit dej' ?"

Aussi, un personnage de mon roman à cette réplique à un moment: "Vous savez qui je suis?"
Je me vois mal mettre "savez-vous qui je suis"? qui fait assez soutenu, alors que le personnage ne l'est pas. Mais je n'ai pas envie qu'on me reproche d'avoir fait une faute en manquant l'inversion sujet-verbe...

Tout comme les contractions 't'as" au lieu de "tu as", qui sont assez courantes dans le langage familier..

Ma question est donc, peut-on utiliser ces particularités de langage en fonction de la personnalité de nos personnages (le langage soutenu conviendrait à un bourgeois, mais pas au salarié travaillant à l'usine), sans qu'on nous reproche d'avoir fait une faute ?
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  850
   Âge  :  38
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je vais être assez radical dans ma réponse.
Ce n'est pas tu peux, mais tu dois !
Les dialogues retranscrivent un langage oral qui n'est pas formel (en tout cas pas pour la majorité des gens). Bien entendu, la majorité (je sens qu'on va me tomber dessus ...) de la population utilise un langage correct et respectant la grammaire de notre langue. Mais il y a des particularismes. Certaine personne ont pris l'habitude de manger des lettres, de rajouter des liaisons, de mal utiliser des mots, d'inverser les constructions de phrase et c'est ça la vrai vie. Si tu ne le retranscrit pas dans tes dialogues lorsque cela est nécessaire, tu passes à côté de cette diversité, de cette authenticité.
Attention, le but n'est pas de stigmatiser le procédé (genre, mon perso est un jeune de banlieue, donc il va parler ouesh ouesh), mais vraiment de retranscrire fidèlement comment toi tu entends ton personnage parler. D’où l’extrême importance de relire ses dialogues à l'oral.

Le personnage principal de mon roman est très vulgaire dans ses propos, pratique très peu l'inversion du sujet-verbe, n'utilise jamais "cela" (elle dit "ça") etc... Cela ne l'empêche pas d'avoir du vocabulaire et une bonne culture.
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Mathbx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  24
   Localisation  :  Gironde
   Date d'inscription  :  01/07/2015
    
                         
Mathbx  /  Pippin le Bref


C'est exactement ce que j'avais besoin d'entendre, merci ! Very Happy
A vrai dire, c'est ce que j'ai fais avec mes personnages, naturellement. Mais étant en phase de correction, les correcteurs me soulignent la faute en me disant de faire l'inversion, et c'est là où le doute s'est installé...

Mais c'est très bien comme ça, c'est mieux pour retranscrire la personnalité des personnages !
Merci Wink
 
Amayaga
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  43
   Âge  :  40
   Localisation  :  Auvergne
   Pensée du jour  :  Il fait froid.
   Date d'inscription  :  18/12/2018
    
                         
Amayaga  /  Petit chose



Si c'est un dialogue, en effet respecte l'oralité. Si c'est une pensée ça peut se discuter mais si on est dans sa tête, il a bien le droit de penser comme il parle :p
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Pour moi aussi, il faut respecter la façon de parler de chaque personnage. Je ne sais plus où j'avais vu comme conseil à l'écriture que si les dialogues sont bien faits, alors il n'y a pas besoin d'indiquer qui parle, car c'est évident pour le lecteur : chaque personnage a une manière de s'exprimer qui lui est propre.

(Jette un œil à Terry Pratchett par exemple)
 
jojo777
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  09/01/2019
    
                         
jojo777  /  Barge de Radetzky


Il t'es conseillé d'adapter le langage du personnage en fonction de sa personnalité. Parce que d'abord, c'est ce qui caractérise ton personnages des autres. S'il n'en était pas ainsi, tes persos vont tous paraître uniformes sans traits réels distinctifs. Et puis, un personnages peu accrocher par sa manière de parler. On peut aimer ton personnages simplement par sa manière de s'exprimer. Moi un livre où un perso me plait, je le finit même si je n'aime pas le livre. J'espère voir dans ton prochain livre un personnage qui va me plaire...
 
jojo777
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  09/01/2019
    
                         
jojo777  /  Barge de Radetzky


Par exemple, un scientifique, un gangster et un enfant veulent savoir ce qui se passe.
Le scientifique : Que se passe-t-il ?
L'enfant : Qu'est-ce qui se passe ?
Le gangster : Qu'est-ce qu'il y a, hein ?
 
Mathbx
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  24
   Localisation  :  Gironde
   Date d'inscription  :  01/07/2015
    
                         
Mathbx  /  Pippin le Bref


C'est en effet ce qu'il me semblait le plus logique, d'adapter le langage à la personnalité,mais j'avais peur de faire une bêtise !
Merci pour votre aide ! Very Happy
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je rejoins l'avis de mes prédécesseurs, et puis n'est-ce pas là toute la nouveauté d'un Céline, par exemple et en particulier, que d'avoir écrit le langage tel que prononcé ?

Je rajouterais pour nuancer que cela dépend en revanche de la quantité de dialogues: se coltiner tout un roman le parler d'un jeune de banlieue, pour reprendre l'exemple, cela deviendrait rapidement insupportable (je pense que deux lignes me suffirait déjà amplement. Burps! Merci, j'ai mangé.)
Et puis où s'arrêter dans l'exercice, d'ailleurs ? Les illettrés doivent-ils parler avec des fautes impardonnables, quand bien même ils les feraient dans la vraie vie? M'est avis que non et je ne sache pas que Victor Hugo l'ait fait quand il s'est avéré nécessaire de donner parole à Tenardier et sa racaille.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce qui a été dit. En fait, ça n'a pas de sens d'essayer de retranscrire la réalité, parce qu'un roman n'est justement pas une retranscription et ce qui s'y passe ne sera jamais tout à fait réaliste. Tu n'écris pas un scénario de film. Les dialogues seront lus avant d'être entendus (par ailleurs, si tu écoutes les films, séries, pubs, etc., tu remarqueras que les phrases ne sont pas vraiment formulées comme "dans la vraie vie"). Par contre, c'est important de donner un effet de réel. Ce n'est pas la même démarche.
Individualiser les styles conversationnels: je t'y encourage grandement. Certains sont plus laconiques, d'autres évasifs, farfelus, ironiques, etc. Pour les questions, je considère que ne pas faire l'inversion n'est pas une faute à proprement parler. Je le fais parfois, mais j'utilise plus souvent le "est-ce que" comme alternative. Les élisions et tout, je trouve souvent que ce n'est pas pertinent de les marquer dans le texte. On n'est pas non plus là pour écrire en phonétique. Je préfère qualifier le ton du personnage via la narration.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Dialogues & personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-