PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 [Plon conseille Librinova]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


J'ai reçu exactement le même mail de refus de Plon et Presses de la Cité aujourd'hui, renvoyant sur Librinova.
"ne rentre pas dans la ligne éditoriale". Lettre type... Reçu 15 jours après l'envoi de mon roman par mail.
Je ne suis vraiment pas sûre qu'il a été lu (ou alors, quelques pages !).
J'attends les autres refus pour envisager éventuellement Librinova.
http://marie-meyel.fr/
 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


"Je ne suis vraiment pas sûre qu'il a été lu "
S'ils ont répondu, c'est qu'ils en ont lu assez pour se faire un avis. Il faut lire en entier un livre pour savoir si on l'aime, mais quelques pages suffisent pour savoir que ça va pas le faire... Ils jugent vite car c'est leur métier. La légende qui veut que les livres ne sont pas lu chez les éditeurs est vraiment une légende...
http://www.henriblum.com
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13009
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Je suis sûre qu'il y a des manuscrits écartés dès la lettre de présentation, ou à peine survolés sur les premières pages.

Mais 15 jours, ça a beau être bref, ça me semble plausible.
Je n'en dirais pas autant pour les refus en une semaine papier et encore moins en numérique
http://scriptorium2.canalblog.com
 
henri_b
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  47
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2017
    
                         
henri_b  /  Barge de Radetzky


Lire quelques pages c'est largement suffisant pour repérer un truc nul ou pas du tout ciblé vers la bonne ME. Evidemment qu'ils lisent pas tout si c'est nul ! Heureusement pour eux !...
http://www.henriblum.com
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3696
   Âge  :  108
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


@Henri_B a écrit:
Lire quelques pages c'est largement suffisant pour repérer un truc nul ou pas du tout ciblé vers la bonne ME. Evidemment qu'ils lisent pas tout si c'est nul ! Heureusement pour eux !...

D'accord avec Séléné. Rappelons que 97% (au pif) des manuscrits sont refusés par les grosses ME. Je ne pense pas qu'ils soient tous nuls ou inadaptés à la ligne éditoriale. Beaucoup sont à peine parcourus, par des stagiaires pas forcément compétents. Les grosses ME passent régulièrement à côté de pépites, c'est prouvé, et ce n'est pas un scoop. (Elles publient beaucoup de bouses également, enfin ça ce n'est que mon avis). Après, il arrive que de bons manuscrits écrits par des inconnus soient sélectionnés, lus, appréciés et publiés (certains membres de ce forum en sont la démonstration), mais c'est très rare.


Dernière édition par Molly le Mar 2 Avr 2019 - 13:48, édité 2 fois


La bande-annonce
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


S'ils ont répondu, c'est qu'ils en ont lu assez pour se faire un avis. a écrit:
Vu qu'ils disent de façon type "en dépit de sa qualité, il ne correspond pas à la ligne éditoriale".
Je veux bien croire qu'ils aient pu trouver mon écriture nulle, mais j'estime, en ayant vu leur catalogue, que j'étais dans leur ligne éditoriale.
Et j'ai dit
Je ne suis vraiment pas sûre qu'il a été lu (ou alors, quelques pages !) a écrit:
par ce que oui, ils ont peut-être lu quelques pages et effectivement ça leur a suffit pour se faire une opinion.

Je pense que ces maisons publient uniquement des "pépites", le roman qui leur parait extraordinaire ( = très vendeur pour eux) et parce qu'ils ne peuvent se permettre de tout publier, même si au final leur "pépite" n'est pas si brillante qju'ils le pensaient. Donc effectivement, je pense qu'ils ont quand même lu les premières lignes et ça leur a suffit pour se faire une opinion.
et après, ils renvoient sur Librinova et éventuellement, une pépite passée inaperçue peut sortir du lot. (je ne dis pas que c'est le cas de mon roman...)

J'ai trouvé que la réponse avait été rapide car c'était un envoi internet, et je pense qu'ils doivent recevoir encore plus de manuscrits que les maisons d'éditions qui préfèrent les manuscrits papier.

Allez, pas grave, j'attends la suite...
http://marie-meyel.fr/
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13009
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


@Guanaco a écrit:
Vu qu'ils disent de façon type "en dépit de sa qualité, il ne correspond pas à la ligne éditoriale".
Je veux bien croire qu'ils aient pu trouver mon écriture nulle, mais  j'estime, en ayant vu leur catalogue,  que j'étais dans leur ligne éditoriale.
C'est la formulation-type des lettre-type.
Peu importe la qualité ou la correspondance avec la ligne = tout le monde reçoit ça.
Il est moins vexant de dire "ce n'est pas ce qu'on cherche" que "on n'aime pas".

@Guanaco a écrit:
J'ai trouvé que la réponse avait été rapide car c'était un envoi internet, et je pense qu'ils doivent recevoir encore plus de manuscrits que les maisons d'éditions qui préfèrent les manuscrits papier.
Oui. Le papier réduit les envois.

C'est pour cela que je n'ai pas encore reçu la réponse de Calmann-Levy (envoi de mars 2018). J'ai envoyé alors qu'ils étaient en phase de transition du papier au numérique, et suis prise dans la masse qui les a submergés. Quand j'ai téléphoné pour me renseigner, mon interlocutrice m'a paru littéralement noyée dans la liste des textes en attente (mais avec la date de mon mail d'envoi en plus du nom du manuscrit, elle a trouvé très vite).

Quant Presses de la Cité a ouvert sa plate-forme d'upload, il y a eu plusieurs JE qui se sont rués pour envoyer leur texte. Quand l'annonce de cette plate-forme a été faite, j'ai téléphoné pour savoir si mon manuscrit, envoyé quelques mois plus tôt, devrait être envoyé à nouveau. Mon m'a répondu "ne vous en faite pas, il sera traité aussi" >>> mouais... ils ont envoyé mon refus une semaine après ouverture de la plate-forme ! En même temps que les JE qui ont envoyé quand elle a ouvert. C'est à dire qu'ils ont nettoyé les étagères.

Citation :
et après, ils renvoient sur Librinova et éventuellement, une pépite passée inaperçue peut sortir du lot. (je ne dis pas que c'est le cas de mon roman...)
Oui. C'est le calcul.
Les lecteurs dénichés par l'auteur lui-même en mode auto-édition servent de comité de lecture.
Un bouquin dont l'auteur a réussi à atteindre un millier de lecteur entre dans la case "produit qui peut se vendre"
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Adanalia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  17/01/2019
    
                         
Adanalia  /  Magicien d'Oz


Il y a quelques années, j'avais reçu un refus type de Fleuve qui renvoyait vers Librinova, j'avais trouvé ça curieux. Aujourd'hui j'ai lu un article à ce sujet et j'ai été franchement surprise de découvrir que si l'auteur se tournait effectivement vers cette "plateforme" pour publier son bouquin, passé mille ventes, Librinova prévenait Fleuve ! Histoire qu'ils puissent revenir vers l'auteur qu'ils ont précédemment refusé ?! Je m'interroge.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13009
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


J'ai eu ça aussi chez Presses de la Cité, ces jours-ci.
Cela reste une lettre type de refus tout aussi type !
Et le concept n'est pas si étrange qu'il semble au premier abord.

La différence avec la bonne vieille lettre à l'anciennne est que l'auteur, une fois sur librinova, peut avec le code fourni, se retrouver sur une liste de livres que la maison surveille du coin de l'oeil.

Passé un certain nombre de ventes, un logiciel fait passer le livre en "ça c'est un truc digne d'intérêt" et la maison dont l'auteur a donné le code est prévenue (je suppose que c'est géré ainsi).

- Pour l'auteur, cela réduit l'aspect blessant de la lettre-type (personne n'aime en recevoir) en faisant miroiter l'idée de s'autoéditer et réussir à prouver à cette maison qu'elle s'est plantée et que son livre vaut la peine.
- Pour la maison, cela autorise l'envoi de refus plus rapides. Pourquoi hésiter pendant des jours à se demander si le livre possède un potentiel de rentabilité, alors que l'auteur peut en faire la preuve ?
- Le public lui-même sert de comité de lecture.
- Le livre ayant déjà été publié, la maison peut le supposer en état de l'être à nouveau, et par conséquent aura moins besoin de consacrer du temps à la correction du texte (si même elle en passe)

Plutôt que mépriser totalement l'autoédition, les grosses maisons ont tout tout intérêt à faire semblant de cracher dessus tout en employant le service d'agent littéraire que proposent certains sites d'autoédition (notamment Librinova).

Comme un navet a peu de chances de conquérir les 1000 lecteurs qui feront de lui un ouvrage digne qu'on lui offre finalement sa chance, il n'y a rien à perdre à envoyer le même conseil à tout le monde, y compris une daube remplie de fautes, avec une syntaxe plate comme la main et un scénario débile ! Et même pour les navets, rien ne dit que s'ils arrivent au miracle du nombre de vente, ils n'auront pas aussi celui d'être pris par la maison.
Les maisons d'éditions sont des entreprises et les entreprises ne regardent pas toujours la qualité du produit (il y aurait moins d'objets de mauvaise qualité un peu partout)

Objectivement, pour l'auteur autoédité qui arrive à attirer l'attention, c'est aussi une bonne affaire. Etre pris dans une grosse maison lui accorde des chances d'avancer plus vite dans sa conquête du public et avec moins de fatigue, car filer vers les 2000 ventes une fois qu'on a atteint les 1000 est sûrement plus facile à dire qu'à faire.

Mais est-ce qu'un auto-édité ayant réussi à se faire remarquer sans avoir ce code en poche n'a aucune chance d'être repêché lui aussi ?

Comme j'ai aussi envoyé à Fleuve, il y a gros à parier que je vais prochainement recevoir un autre code Librinova
http://scriptorium2.canalblog.com
 
MASSON
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  63
   Date d'inscription  :  11/04/2019
    
                         
MASSON  /  Début de partie


J'ai mis mon livre en vente en ebook et en livre broché sur amazon, sous le nom “histoire de gosse“ ça fait un mois et demi. Depuis rien, aucune touche, personne semble être venu jeté un coup d'oeil, même les jours où il était disponible gratuitement. A moins d'être déjà connu et s'appeler Loana, je vois pas comment faire plus pour qu'il retienne l'attention. Les éditions à compte d'auteur me l'on tous accepté comme par hasard. Je l'ai proposé aux presses de la cité qui mon dirigé sur librinova via un code. Je doute du retour de tant de ventes de livres comme certain le prétende. que ferait-il de mieux qu'amazon pour arriver à 1000 ventes ? Je ne sais pas qui croire dans tout ce foutoir.
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3696
   Âge  :  108
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Bonjour Masson, ton premier message aurait dû être ta présentation dans la section Accueil. Merci de lire désormais les règles du forum et de t'y conformer.


La bande-annonce
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13009
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Le mettre sur Amazon, c'est juste le poser sur un étalage au milieu de tas d'autres livres.
Il faut lui faire de la pub


Une de mes contacts FB, qui avait beaucoup peiné à vendre son Ebook depuis juin dernier et commençait à ne plus y croire a beaucoup vendu ces trois derniers mois, après avoir inscrit son livre à un concours où il s'est très vite bien positionné.
Pour ce concours, elle a eu besoin de chroniques. La première étape de la pub a donc été des service-presse (même sans concours, il faut en passer par là pour faire une promo). Elle a aussi baissé temporairement le prix du livre (format numérique). Les chroniques ont été lues, et comme le concours, guetté par ses contacts et ses amis de groupes FB attirait l'attention, il y a eu très vite des acheteurs et d'autres chroniques. Et de là, encore d'autres acheteurs.
Résultat : plus de 4 fois la quantité vendue de juin à décembre 2018.
Est-ce que ça va durer ? En tous cas, c'est déjà un beau résultat.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Fannuscrit
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  666
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  29/02/2016
    
                         
Fannuscrit  /  Hé ! Makarénine


Masson: Librinova ne fera rien pour vendre ton livre, ce n'est pas leur rôle.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  994
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Bile au trésor


Bonsoir

J'ai aussi été refusée et redirigée par :
éditions infimes vers egide, un mois après envoi
presses de la cité vers iggybook, trois mois après envoi
fleuve édition vers librinova, un mois après envoi
leduc.s vers librinova, un an après envoi

Entre le message qui veut sous-entends : "t'es gentille, mais va jouer ailleurs" et l'autre (une fois que l'auteur a fait tout le travail en s'autopubliant) qui indique clairement : "t'es douée, tu nous intéresse", j'ai l'impression de faire face à de gros rapaces. Vautours serait plus exact. Qu'en est-il du travail de l'éditeur qui prend des risques ?
En ce qui me concerne, si on me dit non, il ne faut pas me rappeler en me tendant un contrat. Là je ne signe pas.

à bon entendeur
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  371
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


Doublon à supprimer


Dernière édition par Guanaco le Ven 12 Avr 2019 - 8:02, édité 2 fois
http://marie-meyel.fr/
 

 [Plon conseille Librinova]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-