PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

 [Divers] Qu'est-ce qu'une mauvaise fin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Lolo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  33
   Localisation  :  Montréal, Québec
   Date d'inscription  :  22/10/2014
    
                         
Lolo  /  Hé ! Makarénine


Kaeso a écrit:
Et, dans mon cas, ce serait aussi la fin d'Harry Potter. C'était convenu, sans surprise.. J'avais pensé -connement- qu'elle nous surprendrait, qu'elle nous ferait crever le Harry, ou l'handicaperait, ou je ne sais quoi... Mais non. C'était long, lourd, pour arriver à "ça"... Bref, un sale goût dans la bouche.

Il y a sûrement un truc que toi et moi n'avons pas compris...
What a Face
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Faites gaffe ici ils sont tolérance-zéro pour HP pale
 
Rikomer
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  624
   Âge  :  45
   Localisation  :  Thrakia
   Date d'inscription  :  05/09/2012
    
                         
Rikomer  /  Hé ! Makarénine


Toute histoire est toujours construite de la même manière. Si je vous raconte quelque chose qui m'est arrivé, je vais vous dire quelque chose du genre "Hier je me promenais dans les rues de Sofia, tout à coup j'ai vu un type bizarre qui entra dans une boutique..." J'ai suscité l'intérêt de mon auditoire, si je ne conclus pas mon histoire avec quelque chose d'intéressant qui réponde à cet intérêt, vous allez me dire "et alors ?" "c'est quoi l'intérêt de ton histoire ?". Une bonne fin c'est donc ce qui résout votre intrigue. Ça fonctionne comme une blague en fait, vous allez rire à une blague parce qu'il y a une chute marrante à l'intrigue. Alors ça signifie aussi que votre type de chute dépend du genre de votre écrit, le genre policier a une chute qui explique tout et démasque le coupable, le genre thriller met fin d'une façon à une autre au danger mortel qui menace les héros, le genre sentimental met fin à l'histoire d'amour qui se construit soit de façon heureuse soit malheureuse, etc. Regardez des films, pourquoi y-a-t-il tant de fins ratées ? Parce qu'elles ne sont pas à la hauteur de l'intrigue. Certaines intrigues bien construites retombent comme un soufflet. Je donne comme exemple que j'ai vu récemment : le film "La faille" avec Anthony Hopkins, une intrigue bien montée qui est gâchée par une fin nulle. Le type hyper intelligent qui a tout calculé parfaitement et ridiculisé un procureur, puis à la fin le procureur, complètement nul jusque là, a soudainement une idée toute bête qui permet l'arrestation du type, histoire de maintenir sauve la morale, genre la justice finit toujours par triompher, bla bla. Effectivement c'est une fin qui sent le scénariste à court d'idées et qui a trouvé une solution de facilité pour clore son histoire. Ma conclusion est ceci : plus vous allez faire monter la sauce avec votre intrigue et plus votre lecteur sera exigeant pour la fin, il va s'attendre à quelque chose qui va correspondre en intensité émotionnelle à l'intérêt qu'il aura eu pour votre histoire. Pas besoin forcément de surprendre, le grand film américain des dernières années c'est "Les noces rebelles", la fin est logique et prévisible, pourtant elle est chargée de tant d'émotion qu'elle est parfaite.
 
Ziegelzeig
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  230
   Âge  :  34
   Localisation  :  Alsace
   Date d'inscription  :  26/08/2011
    
                         
Ziegelzeig  /  Autostoppeur galactique


Je n'ai pas lu l'intégralité des posts, il est donc possible que je fasse que répéter des arguments déjà avancés. Mais l'idée du topic étant de proposer son point de vue sur la question, je vais essayer de le faire le plus simplement possible.

Pour moi, une mauvaise fin est une fin prévisible. Attention, ça ne veut pas dire que toute fin prévisible (dans sa globalité) est intrinsèquement mauvaise... Mais je suppose qu'on ne peut substituer la conclusion à l'intrigue. De fait, à mon sens, une mauvaise fin est une fin que le lecteur est parvenu à anticiper loooongtemps avant que le dénouement ne soit apparu sur la ligne d'horizon de l'histoire. Et que cette-dernière ne parvient à aucun moment à transformer en surprise, ou en évènement inattendu.
En somme, à mes yeux, une fin est mauvaise lorsque l'intrigue la laisse transparaître trop longtemps en avance, et qu'aucun rebondissement ne vient la bouleverser.
Il n'y a vraiment rien de plus ennuyeux, à mon sens, que de lire un roman et de savoir, dès la moitié, la façon dont il va se terminer, jusqu'à pouvoir anticiper chacune des situations que l'auteur va mettre en avant pour arriver à un dénouement aussi prévisible.
Un exemple concret? Docteur Sleep, de Stephen King.
http://ordo-xenos.japflap.com/
 
mythos
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Dans mon enfer psychique
   Pensée du jour  :  La vraie lumière n'apparaît que dans l'obscurité la plus profonde
   Date d'inscription  :  22/11/2015
    
                         
mythos  /  Barge de Radetzky


Pour moi une mauvaise fin est une fin qui brise tout ce en quoi le lecteur croyait depuis le début, le genre "Ce n'était qu'un simple rêve!" après 200 pages! Plutôt dévastatrice comme fin.  pale
 
Trench
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Non, des fois c'est bien cool, j'adore les fins comme ça tu fais un gros doigt au lecteur Very Happy
 
Jana-Ships
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Localisation  :  Ici et ailleurs
   Pensée du jour  :  Qui sera ma prochaine victime?
   Date d'inscription  :  16/08/2012
    
                         
Jana-Ships  /  Barge de Radetzky


Le truc du rêve, j'avoue que ça constitue une sacré mauvaise fin...sauf quand c'est vraiment bien fait!
 
mythos
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Dans mon enfer psychique
   Pensée du jour  :  La vraie lumière n'apparaît que dans l'obscurité la plus profonde
   Date d'inscription  :  22/11/2015
    
                         
mythos  /  Barge de Radetzky


C'est vrai qu'une fin basée sur le rêve peut être intéressante mais, le plus souvent elle très dure à réalisée.
Il faut aussi avouer que c'est plus facile à accepter après quelques centaines de pages (surtout si l'auteur arrive à appuyer sur le fait que c'était peut-être un rêve).
Mais, elle peut aussi être dévastatrice au bout d'une dizaine de tomes!!!
(J'ai déjà lus ce genre de fin au bout de 14 tomes et c'est très douloureux!)  Crying or Very sad
 
plumedemoineau
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  30/04/2016
    
                         
plumedemoineau  /  Magicien d'Oz


Le rêve c'est un peu bateau je trouve... C'est une solution quand on sait pas comment finir son histoire.
Je trouve qu'une fin doit être le point d'orgue, l'appogée de l'histoire. Pour que le lecteur se dise "Ah oui, c'était vraiment bien !". Mais pas trop quand même, parce qu'après on a envie d'une suite, même quand il n'y en a pas... Bref, la fin, ça doit être fin !
 
once_upon_a_time
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  883
   Âge  :  121
   Localisation  :  Under the sky
   Date d'inscription  :  09/02/2009
    
                         
once_upon_a_time  /  Double assassiné dans la rue Morgue


(le dernier message remontant au 30 avril, je peux me lancer à mon tour)

Possible qu'il y ait autant de fin à envisager sur un roman, autant de fins qu'il y a de lecteurs (?) Une bonne fin n'existe pas, un mauvaise fin c'est seulement ne pas accepter la volonté de l'auteur de vouloir passer à autre chose. Quand j'écris pour moi je ne me pose plus la question, trop de "FIN" jugées "pourries/à revoir", puis finalement m'apercevoir que "ce n'était pas si mal". Vision d'un état d'esprit, de l'humeur du moment aussi. Quand je lis je ne m'attarde plus sur les fins sauf quand je m'emballe un peu trop sur les personnages.
 
Guillaumefl
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  25
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Guillaumefl  /  Petit chose


C'est un sujet difficile à traiter, mais je pense qu'une mauvaise fin est une fin qui ne suscite pas vraiment de réflexion ou d'émotion de la part du lecteur, qui du coup oublie très, trop rapidement le récit entier.
Une bonne fin doit faire réagir le lecteur, voire même si possible le surprendre. Je pense que la fin est vraiment l'une des étapes les plus difficiles dans la création d'un roman, car il faut très bien l'écrire, et en trouver une bonne. Et, une fois que c'est fait, l'avis reste toujours un peu subjectif, en fonction du lecteur.
 
Didinet
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  33
   Localisation  :  Poitou-charente
   Pensée du jour  :  Si tu as le coeur sur la main tu dois avoir le derrière à une drôle de place.
   Date d'inscription  :  15/05/2016
    
                         
Didinet  /  Petit chose


Les fins que je détestes avant tout c'est quand le roman en lui même a été captivant, intrigant et que en à peine un chapitre "pouf" tout est réglé j'ai l'impression que l'on me colle sous le nez un "et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" et sa me dégoûte d'avoir parcourut tous ce chemin pour "ça", surtout quand il s'agit de trilogie ou + comme Harry Potter en ses sept volumes. Bon par contre moi j'ai aimé Hp Very Happy juste eu un léger bug sur le cinq mais depuis ils ont tous été lus et re-lus.

Tout ne doit pas se stopper comme sa net d'un coup, certaines choses doivent se dénouer progressivement au long de l'histoire, d'autres ne se dénoueront qu'à la fin elle même mais bien souvent (quand le héros ne meure pas) il est nécessaire de savoir un petit bout de l'avenir de se héros pour avoir une vue d'ensemble sur l'histoire, il se peut aussi que quelque chose ne soit pas résolus mais dans ce cas il est nécessaire de l'expliquer sinon on sent un goût d'inachevé.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Divers] Qu'est-ce qu'une mauvaise fin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-