PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Structure] le premier jet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13988
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
J'aurai une autre question pour vous concernant le premier jet : est-ce que vous écrivez tout à la suite ? C'est-à-dire, est-ce que vous écrivez les chapitre 1 puis 2 etc dans l'ordre jusqu'à la fin ? Ou est-ce qu'il vous arrive d'aller écrire un autre passage puis de revenir là où vous en étiez ?
Par principe, je vais jusqu'au bout du 1° jet avant d'entamer le polissage...
Il m'arrive de faire des petites retouches avant ça.
Mais pas de gros travaux, pas de remaniements d'importance.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Jana-Ships
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  146
   Localisation  :  Ici et ailleurs
   Pensée du jour  :  Qui sera ma prochaine victime?
   Date d'inscription  :  16/08/2012
    
                         
Jana-Ships  /  Barge de Radetzky


J'écris tout d'un coup, je serais bien incapable de mettre des scènes de chapitres différents bout à bout. Les puzzles, j'y arrive pas. Par contre, griffonner une idée ou quelques phrases que je verrais bien par-ci par-là, oui, je le fais souvent, sinon, je m'en veux parce qu'en général, j'oublie.

Et quand j'écris, j'évite de regarder en arrière. Je relis le début de ma partie avant de reprendre l'écriture, certain, mais j'évite vraiment de me balader dans les premiers chapitres, de peur de vouloir tout effacer ou tout corriger. Ce n'est qu'un premier jet après tout, alors je prends mon temps, je ne fais que traduire mes pensées en mots, et après, je peaufine.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  316
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  15/09/2008
    
                         
Imagineria  /  Tapage au bout de la nuit


Si tu as un plan bien défini du début à la fin, tu peux écrire les scènes dans l'ordre que tu veux, parce que rien d'important ne sera amené à changer. Mais ça demande un travail sérieux au départ, et de s'y tenir.
Si tu écris au feeling et que tu changes beaucoup de choses, c'est la galère de ne pas écrire les scènes dans l'ordre, parce que tu seras sans arrêt obligé de les reprendre. Et tu vas finir par t'arracher les cheveux.
 
Writer
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  28
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Coucou !

Perso, je n'ai pas vraiment de technique... Parfois, il m'arrive de prendre soin du premier jet et parfois, il m'arrive d'écrire à l'instinct avec des fautes en tout genre (mon but étant d'avancer et surtout, ne pas perdre le fil de mes idées).
Cependant lorsque j'écris en prenant soin des tournures, c'est que le projet me tient à coeur. Pour moi, je pense que si tu prends soins de ton premier jet, c'est que tu tiens à ton écrit.
 
boblafrite
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2474
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  30/04/2014
    
                         
boblafrite  /  Constance winner


j'écris mon premier jet au feeling, avec un plan plus ou moins prévu au départ. mais mon 1er jet doit normalement être le dernier, parce que j'aime pas corriger, et que je vois pas l'intérêt de faire des brouillons pour tout recommencer dix fois. ça doit être bon dès le départ, sinon ça n'en vaut pas la peine, et donc je me casse la tête sur chaque phrase, sur chaque paragraphe, sur chaque chapitre, comme si je ne devais pas revenir dessus (ce qui n'empêche pas de corriger deux ou trois trucs, mais ça reste à la marge).
 
Bohr
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  45
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Gloire de son pair


J'écris tout jusqu'au bout, sans m'arrêter. Ensuite, je relis, je constate que c'est vraiment mauvais pour ne pas dire autre chose à connotation fécale, je le mets dans un tiroir et le ressors après quelques temps pour me dire "Hééééé finalement, y a des trucs à sauver, peut-être qu'en changeant ci et ça, on pourrait..."
Après, je ne dis pas que c'est la bonne méthode, c'est juste que je sais que ça ne sera jamais aussi bon que si je continue à tout faire gicler sur le papier dans un jet continu au lieu de m'interrompre pour corriger une virgule.
Une aide précieuse dans les traitements de textes modernes: la possibilité d'annoter son document.
J'en use volontiers, ça me fait autant de pense-bêtes! ("Revoir la cohérence du passage" ou bien "Vérifier que X pouvait vraiment voir l'assassin à ce moment-là")
https://lestresrichesheuresdelagalaxie.wordpress.com
 
Leokar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  27/06/2015
    
                         
Leokar  /  Clochard céleste


Pendant mes premières armes, j'y suis allé avec un plan très très structuré avant d'écrire quoi que ce soit et après je venais remplir les lignes petit à petit. Mais ce genre d'écriture ne laisse pas vraiment place à la fantaisie et entre plutôt dans la même veine que la peinture à numéros. Du coup, c'était assez démotivant et ça m'a pris un an pour fignoler quelques maigres 22 000 mots (avec un co-auteur, en plus).

Pour mon dernier roman, j'ai préféré opter pour une approche all-in créative, où je notais mes idées à mesure, ne planifiant que quelques notes pour les deux-trois prochains chapitres à venir. Et ça a été une révélation. Un poil confus à éditer après, peut-être, mais extrêmement plus productif. En trois mois et demi, j'avais un manuscrit de 55 000 mots à éditer devant mes yeux. Au début du processus, je relisais tout à chaque fois pour m'assurer de ne pas avoir fait d'erreur majeure, puis quand c'est devenu impossible à faire, j'y suis allé à l'instinct. Ça a été dur de me départir de mes habitudes, mais je pense qu'au final c'est payant si on sait un peu où l'on va. Pour moi, ça a été de jauger entre la structure qui me ralentissait et la structure qui aidait à ce que je ne m'éparpille pas. En ce qui concerne les mots, ceux qui ne me plaisent pas à la relecture sont remplacés ou disparaissent, mais je m'y attarde moins lorsque je rédige le premier jet.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Structure] le premier jet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-