PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
 

 La théorie du compost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour à toutes et à tous,

Je lance ce sujet après lecture de tweets qui nient la vérité des attentats contre Charlie Hebdo.

Je trouve la définition Wikipédia assez complète, donc je la reprends :

Citation :
La théorie du complot - également désignée, de façon plus récente, par les néologismes conspirationnisme ou théorie conspirationniste - propose de donner une vision de l'histoire perçue comme le produit de l'action d'un groupe occulte agissant dans l'ombre. Loin de la simple rumeur, il s'agit (selon Peter Knight, de l'université de Manchester) d'un récit théorique qui se prétend cohérent et cherche à démontrer l'existence d'un complot entendu comme le fait qu'« un petit groupe de gens puissants se coordonne en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des évènements ». La conspiration secrète civile, criminelle ou politique, visée par la théorie du complot, agirait généralement dans l'objectif de détenir ou conserver une forme absolue de pouvoir (politique, économique ou religieux).

Du point de vue des observateurs en sciences sociales, la théorie du complot tend à se soustraire à la réfutation ; en effet, toute démonstration destinée à prouver qu'aucun complot n'est à l'œuvre sera interprétée comme une nouvelle tentative de tromper le complotiste qui - lui - continuera à chercher ce qui se passe dans l'ombre, et qu'on ne lui dit pas. Les explications officielles ou scientifiques établies par les pouvoirs publics et relayées par les grands médias d'information seront structurellement discréditées.


Pierre-André Taguieff, sociologue français, politologue et historien des idées, identifie quatre grands principes de base des croyances conspirationnistes :

Citation :
Rien n'arrive par accident ;
Tout ce qui arrive est le résultat d'intentions ou de volontés cachées ;
Rien n'est tel qu'il parait être ;
Tout est lié, mais de façon occulte.

Et bien sûr, toute théorie du complot s'accompagne de messages soi-disant subliminaux destinés à l'appuyer. Quelques exemples :

Attentats du 11 septembre, les illuminatis aiment les origamis :



Le paquet de Marlboro et le Ku Klux Klan :
http://www.vivelapub.fr/legende-urbaine-les-8-messages-subliminaux-racistes-de-marlboro/

Quelques tweets qui se sont répandus en un éclair après les attentats contre Charlie Hebdo :

https://twitter.com/jollyjoylavraie/status/553111712313114624/photo/1
https://twitter.com/AkimKoceir/status/552975861365100544/photo/1

Que penser de tout ceci ? Comment expliquer cette propension à voir le complot partout ?
Quelques faits qui donnent du grain à moudre aux conspirationnistes :

- L'homme sur la lune
- L'assassinat de Kennedy
- Les attentats du 11 septembre
- Le sida (aurait été créé par l'homme et inoculé volontairement en Afrique subsaharienne)
- La mort de Coluche
- L'arrestation de DSK
- La mort du PDG de Total etc. etc.

Tant de haine  Crying or Very sad

Précisions :
Mon but n'est pas de centrer le débat sur les faits politiques. Je propose de discuter du complotisme au sens large, et de ce qui pousse à la réthorique conspirationniste.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Sujet vaste et intéressant !

Il existe un documentaire vraiment excellent,  "Les USA n'ont JAMAIS posé le pied sur la Lune" :


Que vous soyez convaincu ou non de cette assertion, je vous assure que le documentaire vaut le détour, et qu'il mérite d'être vu jusqu'à la fin, crédits compris. C'est un petit bijou de documentaire :]
 
Nillac
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3269
   Âge  :  29
   Localisation  :  New New York
   Pensée du jour  :  Good news, everyone !
   Date d'inscription  :  19/12/2014
    
                         
Nillac  /  Bouncing Boy


Justement, je crois que ce reportage d'Arte "Les USA n'ont jamais marchés sur la Lune" est un documenteur, pour prouver qu'il était très facile de manipuler les images. Sauf qu'il a eut l'effet inverse et un certain nombre de gens ont crus que c'était vrai.


Système solaire, début du 23e siècle : un groupe de pirates accepte une dernière mission pour sortir du métier.

Etoiles lointaines : Au cœur de la tempête - Commentaires - Bêta-lecture


Un homme pense pouvoir utiliser le spiritisme comme une arnaque pour s'enrichir, au risque de jouer avec des forces qu'il ne maîtrise pas.

Héraut des esprits [fantasy occulte] - Commentaires
En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


D'où l'intérêt de le regarder jusqu'au bout, mais tu gâches un peu la surprise là du coup ah ah !
 
Marc Anciel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2612
   Âge  :  44
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


On voit ce qu'on a envie de voir. Si on veut voir un lapin dans les nuages, on arrivera toujours à le trouver. Si on veut voir des 666 partout, on arrivera toujours à en trouver. Idem pour les signes de l'existence de Dieu, ou les coïncidences, les tuiles qui nous font penser qu'on est maudit etc etc
Rien de plus humain.
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9988
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


De ce point de vue, l'analyse de Sabato dans Héros et tombes est géniale (la deuxième partie, le "rapport sur les aveugles") ; il s'agit du journal d'un homme persuadé que le monde est régi secrètement par les aveugles. On y voit tous les mécanismes de pensée du conspirationniste, vus de l'intérieur, ce qui permet de ne pas les diaboliser et donc de mieux les comprendre.
Sinon, et même si cette fois-ci il ne s'agit pas d'un groupe d'hommes détenant les clefs du monde, on peut réfléchir à cette question avec le Cosmos de Gombrowicz que beaucoup ici ont lu lors de JE bouquine ; le narrateur donne arbitrairement du sens à certains signes du réel, communément perçus comme indifférents (un moineau pendu à un arbre, l'orientation de la lèvre de Catherette, une flèche au plafond formée par des fissures).

Enfin voilà, cette contribution pour dire que la littérature a largement pris en charge cette question, même si je ne me sens pas forcément capable de vulgariser ou de conceptualiser ce qui est de l'ordre du roman.
 
Le Condor des Andes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3872
   Âge  :  118
   Pensée du jour  :  ;gloireàmay;
   Date d'inscription  :  24/01/2009
    
                         
Le Condor des Andes  /  Rapace du monde


Le complotisme relève finalement d'une démarche assez saine : celle de l'esprit critique, qui n'accepte pas spontanément, naturellement, l'ordre des choses tel qu'il lui apparaît, qui ne croit pas que les rapports de force et d'influence soient explicites, qui doute de l'information qu'on lui apporte.

Je vois aussi ça comme un réflexe de survie, pas très différent sans doute de celui qui a donné les mythes et les religions : l'homme appréhende son environnement à travers la raison, la logique. Si des événements excèdent sa capacité de compréhension, alors il inventera des éléments permettant de rétablir cette vision rationnelle du monde - un dieu terrible et destructeur, une justice immanente qui nous fait payer les fautes de nos vies passées, ou un complot entre les grands de ce monde. On préfère vivre dans un monde terrible mais prédictif plutôt que dans un monde agréable mais chaotique.

Aussi, dans notre environnement social, culturel, politique... qui se complexifie, et compte-tenu aussi de l'exigence que nous avons aujourd'hui de "comprendre", "d'analyser", afin d'éviter le racisme et la stigmatisation, l'individu peut aussi être incité à "combler les trous", à trouver absolument une explication logique et rationnelle, même si cela doit se résumer à une explication par une "cause unique à tout". On ne peut plus se contenter d'explications simples, même lorsqu'elles sont justes. Et on ne pas admettre ne pas avoir suffisamment de clés pour comprendre.

Ceci dit, aussi sain et naturel que ça puisse être, on peut quand même faire la part des choses entre un scepticisme convenablement dosé, une certaine exigence rationnelle, et d'autre part une forme de paranoïa tournée contre les "explications officielles", " les USA", "les multinationales", "les Juifs", "les illuminatis", "les extraterrestres humanoïdes à tête de lézard"...

Donc, je pense qu'on ne doit pas disqualifier spontanément toute réflexion critique, tout doute, toute exigence intellectuelle en l'assimilant à du complotisme forcené... d'autant que l'histoire démontre que, parfois, l'explication complotiste est la plus juste. La stratégie, la manipulation, le secret, la trahison, le mensonge font partie des instruments de pouvoir utilisés sans doute depuis que l'homme comprend ce qu'est le pouvoir. Or, très concrètement, l'accusation de nourrir "la théorie du complot" sert parfois d'argument opposé à des intellectuels qui cherchent à déconstruire la communication politique, les stratégies ou l'histoire officielle (Noam Chomsky, Naomi Klein, Henri Guillemin...).

Pour finir, deux petites citations. La première de Franck Lepage : "Il y a deux erreurs communes au sujet de la théorie du complot. La première est de dire qu'il y a des complots partout. La seconde est de dire qu'il n'y a de complot nulle part." La seconde de mon père (oui) : "Même les parano ont des ennemis".
 
Lo.mel
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6963
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  03/01/2010
    
                         
Lo.mel  /  Troll hunter un jour, troll hunter toujours


J'avais la flemme de prendre part au débat, mais tout comme Condor. Merci de m'économiser du temps pour la glande sans frustrer mon besoin de ramener ma fraise.

En revanche, "Même les paranoïaques ont des ennemis" est une phrase (très juste) prêtée à bien d'autres personnes que ton père.

Désolé de fendiller le mythe paternel.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Condor a écrit:
Je vois aussi ça comme un réflexe de survie, pas très différent sans doute de celui qui a donné les mythes et les religions : l'homme appréhende son environnement à travers la raison, la logique. Si des événements excèdent sa capacité de compréhension, alors il inventera des éléments permettant de rétablir cette vision rationnelle du monde - un dieu terrible et destructeur, une justice immanente qui nous fait payer les fautes de nos vies passées, ou un complot entre les grands de ce monde.

C'est terriblement ironique pour le coup ^^
J'aurais plutôt dit que le contexte de raison est du coup abandonné au profit d'une vision justement irrationnelle, parce que ce que l'on cherche, c'est la cohérence dans les réponses à nos questions. Mais cette cohérence peut être fondée sur de l'irréel : simplement parce que sans démarche scientifique valable, on crée des réponses catégoriques, formulées par quelque chose/quelqu'un de divin et de supérieur. Mais là on est plutôt dans le thème de la validité de la religion dans un monde éminemment rationnel et scientifique.

Ce qui rejoint en partie la question, puisque dans ce même monde, certaines personnes, même s'il est louable de ne pas souscrire à tout ce que racontent les médias, en arrivent à envisager des complots qui seraient issus d'une manipulation de masse que je considère comme bien trop élaborée (dans l'hypothèse où il y en ai une) pour que ce soit seulement réalisable.

Ça n'engage que moi, mais dans ce monde justement hyper-sociable et hyper-informatif, je trouve impossible de manipuler directement des centaines de millions de personnes. L'individualité est devenue beaucoup trop forte, alors même que l'on considère que la société nous canalise gentiment dans un mode de pensée unique ; ce qui est faux puisqu'elle nous donne tout les moyens pour  que ce ne soit pas le cas (mise à part pour certains régimes), et ce, involontairement qui plus est.

Rien que pour dire, même les grands projets menés secrètement et ultra-contraignants pour ceux qui y participent (et dont le public ne connait pas l'existence avant la rupture) finissent par connaître une fuite inévitable. Swissleaks récemment et l'affaire Assange en sont des exemples (encore que ce ne soit que deux petits exemples).

Et puis on parle de manipulation directe. Je veux dire, les exemples plus haut sont des manipulations indirectes. Là, on parle de manipulation des publications privées via tout les systèmes sociaux existants, de voiles sur des pans entiers de l'information, de transformation même de ces informations ... c'est bien trop gros pour être vrai (n'en déplaise à ceux qui se convaincs de leur bon droit, justement parce que c'est "bien trop gros pour être vrai").

Après, on aborde peut-être un autre sujet : le détournement de l'information à des profits politiques, économiques ou éminemment supérieurs pour des raisons qui justifieraient une censure de la liberté de presse et de savoir (et ce sont souvent de mauvaises raisons).

En outre, ça serait renier tout ceux qui consacrent leur vie (parfois jusqu'à la mort), à leurs causes. Pour moi c'est une vision et un esprit critique poussé à son extrême (comme quoi toute chose poussée à son extrémité est nocive, même l'esprit critique ; cf. l'athée qui a tué des musulmans au USA parce qu'il estimait que les religions ne devraient pas exister), jusqu'à l'affabulation à la limite de l'éhonté.

Les morts de Charlie Hebdo sont bien réels, pas de doute là-dessus. Les raisons pour lesquels ils le sont sont censées être claires, et pour moi, elles le sont pour l'instant. Je ne soustraits pas aux théories selon lesquelles ce serait organisé par le gouvernement afin de lui rendre de la popularité (ou même celle qui remet en cause le fait que ce ce soit déroulé). Et absolument rien ne le prouve (seulement des spéculations qui mène souvent à une confirmation du fait que c'est bien un simple réseau terroriste). Parce que sinon, autant dire que la France finance directement Al-qaida et Boko Haram.
 
Shub
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2944
   Âge  :  119
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Aller cueillir les escargots nu sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roberto Bel-Agneau


Le complotisme relève finalement d'une démarche assez saine : celle de l'esprit critique, qui n'accepte pas spontanément, naturellement, l'ordre des choses tel qu'il lui apparaît, qui ne croit pas que les rapports de force et d'influence soient explicites, qui doute de l'information qu'on lui apporte.

De l'esprit critique à la paranoïa il n'y a qu'un pas.
Que tu franchis allègrement.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Shub a écrit:
Le complotisme relève finalement d'une démarche assez saine : celle de l'esprit critique, qui n'accepte pas spontanément, naturellement, l'ordre des choses tel qu'il lui apparaît, qui ne croit pas que les rapports de force et d'influence soient explicites, qui doute de l'information qu'on lui apporte.

De l'esprit critique à la paranoïa il n'y a qu'un pas.
Que tu franchis allègrement.

Non, parce qu'il y a une différence entre interroger la réalité, et la craindre.

La citation qui me parle, moi, dans ce contexte, c'est celle de Proust :

"Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances."

On croit ce que l'on a envie de croire, et le complotisme, qu'il soit fondé ou non, est une manière de pimenter la réalité, d'y prendre un rôle, en lui donnant un sens autre.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


La réflexion de Condor se tient. Il est bien de remettre en cause ce qui est acquis, et d'envisager les choses sous un autre angle. Mais pour moi, il y a une ligne vers la paranoia qui n'est pas à franchir, comme le dit Shub. Cependant, faire une réflexion sur un sujet n'implique pas y souscrire.

Coline a écrit:
On croit ce que l'on a envie de croire, et le complotisme, qu'il soit fondé ou non, est une manière de pimenter la réalité, d'y prendre un rôle, en lui donnant un sens autre.

Par ce "pimenter la réalité", je vois surtout "la déformer", dans l'espoir qu'elle s'accorde avec nos supputations. C'est croire avant d'avoir vu alors qu'on se veut lucide et éclairé (C'est pas contre toi, je vois où tu veux en venir).

C'est ironique, on accuse nos gouvernements, nos politiques et nos élites d'êtres trop stupides pour gouverner, et pourtant on leur accorde des qualités de manipulation qui dépasse de loin leur prétendue stupidité Laughing
 
Marc Anciel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2612
   Âge  :  44
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


C'est pas forcément incompatible, très loin de là. Derrière chaque gouvernant, il y a des conseillers, des lobbies. Les politiques sont avant tout des façades.
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3107
   Âge  :  35
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


C'est surtout qu'au final c'est confortable.

Par exemple, si on a une grille d'analyse marxiste de la société (c'est pas un débat sur sa pertinence ou non), on se dit pour résumer vite que ce qui compte c'est les rapports de production, les structures économiques et sociales... Que celles ci évoluent avec le temps, et qu'un autre systême de production remplacera à terme le système capitaliste...
Donc si on est marxiste ou marxien, on a une clé pour supporter le système actuel, son cortège d'injustices, d'atrocités... Donc on peut voire on doit agir contre, pour le renverser ou à minima l'amender.

Ça veut dire se bouger, aller tracter, aller dans des réunions interminables, coller des affiches... Et vivre presque qu'autour de ça.
Ça veut dire manifester au risque de se prendre les crs...
Ça veut dire faire du boulot syndical et faire grève au risque de se faire largement emmerder par le patron, par la direction... Voir sa carrière professionnelle bloquée... Voire même se faire licencier...

T'as forcément des responsabilités à prendre... Pour pouvoir participer à renverser le rapport de force, pour changer le systeme de production, vu que tu sais que tu peux agir dessus...

Tandis que le complotisme... Si tout arrive uniquement par l'action consciente des juifs/reptiliens/illuminati/de la cia/etc., alors au final, il n'y a rien qui ne naisse, qui ne puisse même naître spontanément sans ou contre ces derniers... Ca veut donc dire que les juifs/reptiliens/illuminati/la cia/etc. sont de fait, trop forts, trop puissants. Tu peux pas agir contre... Donc t'as pas à sortir sur le terrain, te mobiliser sérieusement, vu que ça ne sert à rien, ils gagneront toujours au final...
T'as donc aucune responsabilité. Toi "tu sais", "tu es l'élite éclairée", mais t'as aucun risque à prendre... Tu peux rester devant ton ordinateur à te congratuler avec d'autres "dissidents"... C'est confortable.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Marc Anciel a écrit:
C'est pas forcément incompatible, très loin de là. Derrière chaque gouvernant, il y a des conseillers, des lobbies. Les politiques sont avant tout des façades.

C'est vrai, mais justement, avec toute cette masse cérébrale, comment expliquer qu'ils soient si nuls à gouverner un pays, et pourtant assez bon pour manipuler à l'échelle mondiale ? Tu me diras que c'est parce qu'ils manipulent qu'ils sont si mauvais à diriger un pays, mais si ils étaient aussi bon avec cette poudre qu'ils nous mettent dans les yeux, ils seraient capable de nous prouver par A+B que la médiocrité de leurs capacités n'est qu'illusoire.
Enfin bref, là n'est pas la question de discuter de la pertinence ou des capacités de nos gouvernants :mrgreen:

Tu résumes bien leur mode de pensée implicite, Domini-Coll. C'est aussi la déshumanisation des relations directes entre ces "complotistes" qui favorise l'émergence de ces théories.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 La théorie du compost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-