PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Auteur] Marcel Proust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
St. K
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1381
   Âge  :  127
   Pensée du jour  :  Dans ton cul.
   Date d'inscription  :  08/03/2006
    
                         
St. K  /  Tentatrice chauve


Quel rapport entre Proust et Steinbeck?
http://panoramadesjoies.canalblog.com
 
Citoyen Dam's
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1844
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  Le comptoir d'un café est le parlement du peuple
   Date d'inscription  :  30/07/2007
    
                         
Citoyen Dam's  /  Journal du posteur


Aucun, sinon qu'ils écrivent dans un genre réaliste (c'est par rapport à une discussion qu'on a eu avec Ma ^^)
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ah mon avis ceux qui n'aiment pas Proust, ce sont juste ceux qui ne le comprennent pas^^ Les phrases ne sont pas du tout chiantes, bien au contraire, elles se lisent à une vitesse folle
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je trouve aussi, j'ai l'impression de papillonner dans une rivière charmante et profonde au flux régulier et parfait. Mais après il faut avouer que c'est déroutant, les gens préféreront toujours lire Hemmingway (beurk, phrases courtes, saleté d'américains (*ironie *)).

Bordel quand je lis Proust je deviens une jeune fille.

Et oui k.logre tu dois avoir raison, je n'ai lu que Combray pour l'instant ^^.

Et merci pour les deux auteurs que tu me proposes, je contais bien m'atteler à la critique ensuite mais je ne savais pas par ou commencer.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


( Ma, un de ces jours, regarde le film Sans Soleil, de Chris Marker. C'est vraiment un très beau film, qui cite plein de bonnes références. Et qui fait une belle démarche de réflexion. Tu as aussi La jetée, de lui, qui est très beau. )
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Sinon, y'a aussi Nancy-Monaco vendredi prochain sur Canal +.
 
Menear
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2716
   Âge  :  35
   Localisation  :  Entre les deux.
   Pensée du jour  :  Too much skin.
   Date d'inscription  :  27/10/2007
    
                         
Menear  /  Le bruit et la pudeur


Waw, je viens de tomber sur ce topic plus ou moins par hasard et j'avoue avoir un peu pris peur. Pas parce qu'on n'aime pas Proust, hein, attention, chacun fait/aime ce qu'il veut, c'est entendu. Mais quand on voit les critiques émises, on se rend compte qu'il y a un petit problème quelque part : en gros, dire Proust c'est nul parce que
a) c'est intellectualisant ou
b) c'est à moitié fictif
c'est assez aberrant. Et d'une, ce n'est pas intellectualisant, c'est une écriture de l'intériorisation, du fantasme, aussi parfois, un peu comme les monologues intérieurs chez Woolf et Joyce (c'est la même époque, la même esthétique, aussi). Dire également que "Proust c'est un style réaliste", c'est quand même pas mal se mélanger les pinceaux : le réalisme, c'est Balzac et cie, hein, alors Proust, c'est à des lieues de cette esthétique là. On me trouvera sans doute pointilleux sur les termes et "oui mais tu vois ce qu'on voulait dire par réaliste" mais je regrette, quand on choisit de parler de Littérature et donc, quelque part, de la langue, utiliser les termes spécifiques correctement est plus approprié.

Pareil pour le côté "de toute façon l'intérêt de la Recherche c'est un regard sociologique", c'est quand même assez douteux sachant que Proust était lui-même un gros oisif et que son "regard sur la société" est quand même complètement travesti. Encore une fois : si vous voulez de la littérature à dimension sociologique, alors voir du côté de Balzac.

Après, malgré mes grands paragraphes, je conçois qu'on puisse trouver ça lourd, chiant, pénible à lire, évidemment. Et je suis tout à fait d'accord avec quelqu'un ici (je ne sais plus qui, désolé Embarassed ) qui disait qu'il ne fallait pas lire la Recherche en étant forcé de le faire : j'adhère complètement (c'est d'ailleurs pour ça que je n'ai pas lu Combray deux semestres de suite alors qu'on l'étudiait... mes notes s'en sont ressenties). La Recherche, s'il faut la lire, c'est de son plein gré, sinon ce n'est pas la peine.

J'ajouterai aussi que contrairement aux clichés véhiculés : Proust ce n'est pas "intellectualisant à outrance" : c'est aussi très drôle, souvent ridicule, et parfois complètement incohérent (le narrateur proustien étant à la fois ici et là en même temps, il sait des choses qu'il n'est pas censé savoir, etc.).
Après il est clair qu'une lecture anotée est plus facile et/ou agréable (bien choisir son édition donc : personnellement pour Combray j'avais une édition pour lycéens faite par un de mes profs qui était excellente à ce niveau) et puis, comme il a déjà été dit également, avoir Deleuze à côté, ça ouvre des portes, également.
http://www.fuirestunepulsion.net
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Les gens disent n'importe quoi parce qu'ils ne l'ont pas lu.

Et quand Dam's parle de " style réaliste " c'est en fait un gros tiroir, qui comprend tous les autres genres autre que SF/Fantasy/Fantastique, quelque chose qui s'inscrit dans notre monde réel en faite, peu importe l'époque ou la fiction.

Et c'est parce que j'ai beaucoup de mal avec ce tiroir (je suis un amoureux de Lovecraft et je partage ça vision de la littérature. Écrire sur notre monde c'est se réenfermé dans une prison tout seul alors qu'on a une clef universelle avec l'écriture.) mais que Proust me réconcilie avec le monde réel en littérature ^^.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Justement, je vous entend souvent parler de Proust, mais je ne le connais pas... Y aurait-il un livre que vous me conseillez ? J'aimerais découvrir cet auteur !
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu ne connais pas A La Recherche Du Temps Perdu ?

Par contre ça fait 7 tomes et je doute que tu ais plaisir à le lire à ton age.

Tu as d'autres choses après, mais ce sont des sortes d'ébauches de La Recherche ou des sortes d'essais (sur les cathédrales par exemple).
 
Kami
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  437
   Âge  :  29
   Localisation  :  Reykjavik, Islande
   Date d'inscription  :  24/05/2008
    
                         
Kami  /  Pour qui sonne Lestat


Menear a écrit:
Proust ce n'est pas "intellectualisant à outrance" : c'est aussi très drôle, souvent ridicule, et parfois complètement incohérent (le narrateur proustien étant à la fois ici et là en même temps, il sait des choses qu'il n'est pas censé savoir, etc.).

Après avoir lu les trois pages je dois dire que tout ton commentaire est comme une bouffée d'air. Je suis heureuse de ne pas être la seule à avoir remarqué tout l'humour de l'auteur. J'ai lu environs la moitié du premier tome - de mon plein gré (il est actuellement en pose) et même si c'est souvent fastidieux, je le dis avec force conviction j'aime ce livre et je le finirais (terminons déjà la premier tome avant de penser aux autres ^^).
 
Hobbes
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3347
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


M'enfin, Proust, c'est über-drôle.

A la recherche du temps perdu, c'est un peu comme la Bible avec des phrases de trois pages et un simili-narrateur à moustache. Tout y est. Marcel, c'est doux comme du coulis de tomate, c'est triste comme une rupture dans Grey's Anatomy, c'est bucolique comme une partie de Pokémon, c'est piquant comme un oursin plein d'eczéma, c'est suave comme un discours de Robert Hue, c'est sautillant comme une chanson de Francis Lalanne sous ecstasy. Et, en plus, c'est über-drôle. Mais ça, je l'ai déjà dit.

Dommage, seulement, que Mario lui ait tout piqué.

Spoiler:
 
https://premierdegre.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  235
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  28/08/2007
    
                         
bob  /  Autostoppeur galactique


Lire Proust, c'est écouter le Mozart de la littérature. J'en suis pour l'instant à la moitié de du Côté de Guermantes, pour vous dire que j'ai encore du chemin avant d'en avoir fini, et pourtant je suis déjà nostalgique de ce que j'en ai lu jusqu'à présent.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C’est plein de toiles d’araignées par ici !

Ah Proust ! Proust ! J’en suis presque amoureux, c’est dire mon état actuel. C’est un auteur exigeant, en particulier parce qu’il décrit des ressentis que nous devons avoir au moins un peu connu pour comprendre son raisonnement intérieur. C’est bien simple, pour ma part, il m’a fallu 2 longues années pour lire entièrement Du côté de Chez Swann. J’étais bien parti pourtant ! En quelques semaines, j’avais finis la première partie, Combray. Puis est arrivé un Amour de Swann, une histoire dans l’histoire. Et là, c’est le drame ! Je n’accrochais pas ! Charles Swann m’agaçait profondément, et encore plus cette idiote d’Odette. Le sujet (l’amour et la jalousie qui en découle) m’avait ennuyé.
Et finalement, deux ans plus tard, je deviens moi-même une sorte de Swann, en train de tomber amoureux d’une Odette (mais moins idiote quand même!). Et justement, en expérimentant ce ressenti dans ma vie, un Amour de Swann s’est littéralement ouvert à mon esprit ensuite…

Aujourd’hui, je suis en train de lire Le Côté de Guermantes et je me régale à chaque page. Je n’avais plus connu cela que du temps où je lisais les Mémoires d’Outretombe de Chateaubriand. Et j’aime les phrases à rallonges de Proust, on se laisse glisser dans ses descriptions, allusions, références…
 
Nag
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  942
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/03/2011
    
                         
Nag  /  Bile au trésor


Prout.
 

 [Auteur] Marcel Proust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Bibliothèque :: Lectures critiques-