PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

Partagez
 

 Quelle ME pour un roman d'anticipation à très court terme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
MauveMcWeil
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  35
   Localisation  :  Bruxelles
   Date d'inscription  :  19/06/2021
    
                         
MauveMcWeil  /  Homme invisible


Bonjour,

J'ai écrit un roman d'environ 50 000 mots mais je suis un poil perdue quant à quelles maisons d'édition cibler car je ne suis pas certaine de son genre.

Cela se passe dans un monde similaire au nôtre, peut-être à notre époque ou dans quelques années. Le récit débute comme une satire du monde de l'entreprise et des classes moyennes aisées avant d'évoluer, très progressivement, vers une forme de dystopie. Je vois ce récit comme une fable du monde contemporain narrant un futur possible (pas forcément celui que je redoute, il s'agit juste une histoire). Ladite histoire inclut pas mal d'humour grinçant et un final légèrement tragique tout en abordant des questions en lien avec l'efflorescence des intelligences artificielles.

Vous me conseilleriez de contacter quelles ME en priorité à partir de cette description ?

Merci à vous pour votre bienveillance et pour me signaler en douceur si jamais ma question est mal formulée ou si j'ai oublié une règle du forum. Wink
https://www.instagram.com/mauvemcweil?igsh=MXhhNzY4aDR3ZzMwMg==
 
Maxine
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  237
   Âge  :  49
   Date d'inscription  :  18/09/2022
    
                         
Maxine  /  Autostoppeur galactique


Bonjour, tout dépend du ton, du style et du degré dystopique, cela peut passer en littérature blanche ( classique), en noire ( thriller/ polar) si ça tourne mal ou en imaginaire... On conseille souvent d'aller fouiner dans une librairie pour découvrir les lignes édito. Si tu as du mal à le classer, je dirai que ce n'est peut être pas de la littérature de genre( d'un genre spécifique, dont tu aurais consciemment adopté le s codes) et que donc, tu peux tenter les ME de littérature générale. Tu peux aussi partager le pitch et une extrait pour qu'on t'aide !
 
Aliénor
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1988
   Âge  :  23
   Localisation  :  là où il fait toujours nuit
   Pensée du jour  :  bon. écrire.
   Date d'inscription  :  21/02/2022
    
                         
Aliénor  /  Miss Deadline


Edit modération : je déplace ça au bon endroit - la section "Itinéraires éditoriaux" est réservée aux romans dont les recherches éditoriales ont commencé, pas aux questions concernant les maisons à viser Smile J'ai également modifié le titre du topic.


Quelle ME pour un roman d'anticipation à très court terme ? 1f47d.png?v=2.2
Alien officiel de la CB since 2022.
Modératrice spécialisée dans la Section Édition.

Instagram, pour suivre mes aventures dans la jungle de l'édition.
Parcours éditoriaux:
 
MauveMcWeil
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  35
   Localisation  :  Bruxelles
   Date d'inscription  :  19/06/2021
    
                         
MauveMcWeil  /  Homme invisible


Un petit résumé (car je suis nulle pour pitcher en une phrase) :


"Matthew Sand, ingénieur de gestion dans la trentaine, mène une vie ordinaire en tant que cadre intermédiaire dans une grande entreprise, où il occupe le poste obscur de « New pipelines facilitation  officer ». Sa routine est rythmée par les réunions tri-hebdomadaires, les restaurants du personnel et les évaluations annuelles. Le « franglais » est sa nouvelle langue maternelle. Il partage la vie de Clara, une thésarde en égyptologie découragée par les défis du monde académique. Ensemble, ils forment un couple bien rangé de la classe moyenne aisée, oscillant entre travail, vacances, soirées cinéma et événements sociaux. C’est   dans   le   cadre   professionnel   que   Matthew   entend   parler   pour   la   première   fois  de ParaDoxa, une firme se vantant de développer des technologies d’aide à la prise de décision."

On s'en doute, cette technologie va occuper une place grandissante dans la vie des protagonistes jusqu'au point de non-retour ou Matthew veut s'en débarrasser mais ne peut pas le faire sans mettre en danger sa position dans son entreprise et son intégration au sein d'une société toujours plus connectée qui, doucement, s'installe dans le confort de confier toutes ses décisions à une IA. Le protagoniste va essayer d'entrer en résistance, mais cette décision lui coûtera beaucoup.

Pour ce qui est de l'extrait :

"Lundi sept heures onze, heure choisie par le réveil. L’alarme caresse les tympans de Matthew avec une chanson douce et un peu guillerette dont il ne connaît par le titre. Il l’a baptisée « La joyeuse symphonie du printemps avant l’hiver nucléaire » parce qu’il n’a rien à lui reprocher mais qu’il la déteste quand même. Elle est l’une des quinze plages audios que le réveil a sélectionnées pour lui et entre lesquelles le logiciel alterne. Le jeune homme n’a pas encore réussi à déterminer si le choix était aléatoire ou dépendait de paramètres contextuels comme le cours de la bourse ou la météo. Avec les algorithmes de ParaDoxa, on ne peut pas vraiment savoir. Peut-être que maintenant qu’elle le connaît, la machine est suffisamment intelligente pour avoir appris à le haïr et que cet instrumental primesautier a été choisi pour le torturer. Ou alors c’est juste qu’il n’est pas du matin et qu’il a raté sa vie en choisissant le travail en entreprise plutôt que la gestion d’une boîte de nuit. Sur sa partie du matelas avec mémoire de forme et inclinaison personnalisée, Clara s’étire paresseusement avant de se rendormir. Une série de veilleuses guide Matthew jusqu’à la penderie qui lui a sélectionné un petit complet gris parfait pour une mission business dans l’une des antennes périphériques de la N.I. Hill. En tant que "New pipelines facilitator", il représente le siège social, il doit être bien habillé. En tout cas selon sa penderie."
https://www.instagram.com/mauvemcweil?igsh=MXhhNzY4aDR3ZzMwMg==
 
Maxine
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  237
   Âge  :  49
   Date d'inscription  :  18/09/2022
    
                         
Maxine  /  Autostoppeur galactique


Bonjour, dans l'extrait que tu partages, tu mets l'accent sur la technique plus que sur les personnages, donc je dirais SF . Si l'intrigue principale est effectivement ce qui arrive alors qu'il s'est entièrement confié/entravé à Paradoxa, c'est plutôt SF MAIS la littérature générale s'attaque aussi à l'anticipation ( Panorama chez Gallimard, collection la bleue chez Stock...) Bref tente généraliste et SF, tu ne risques rien ...
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1031
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Pour moi, au vu de ton résumé et de ton extrait, c'est clairement de la SF. Je suis d'accord avec Maxine cela dit, il semblerait que la littérature générale s'intéresse de plus en plus à la SF, mais il ne faut surtout pas le dire, il faut dire "anticipation" quand on tente de vendre à une maison de littérature blanche.

Un bon test pour savoir si tu es plutôt dans l'un ou plutôt dans l'autre : si on enlevait l'élément technologique / scientifique / spéculatif de ton histoire et qu'on tentait de la placer dans un autre cadre, est-ce que l'histoire fonctionne encore, ou bien est-ce que tout s'effondre ? Dans le premier cas, les fans de SF ne vont pas aimer, et on est sans doute plutôt dans de la blanche qui utilise un cadre un peu futuriste pour s'encanailler. Si l'histoire s'effondre, c'est de la SF pure et dure.

Moi j'ai l'impression que si on enlève ParaDoxa de ton histoire, il n'y a plus d'histoire.
https://fabiendelorme.fr
 
MauveMcWeil
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  35
   Localisation  :  Bruxelles
   Date d'inscription  :  19/06/2021
    
                         
MauveMcWeil  /  Homme invisible


C'est de la SF très très light dans la mesure où les progrès technologiques sont des versions plus perfectionnées de ce qui existe déjà (Copilot, les AppleWatch, ...) et en effet, si on retire ParaDoxa on a juste des personnages en profond désaccord moral sur la question de "la liberté telle qu'on la vit aujourd'hui est-elle aliénante ?".

Merci pour vos conseils consistant à viser de la littérature blanche ET SF, j'avais un peu l'impression de ne pas être assez technologiquement exotique pour les amateurs de SF car la satire du monde contemporain et les questions philosophiques sont les moteurs du récit, bien que le récit en question se déploie autour d'une technologie donnée.

Une ME en particulier qui pourrait apprécier le thème/style/genre ?
https://www.instagram.com/mauvemcweil?igsh=MXhhNzY4aDR3ZzMwMg==
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Quelle ME pour un roman d'anticipation à très court terme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-