PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 L'apparence des personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1910
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Bonjour !

Certains auteurs aiment détailler en long en large le physique de leurs personnages, d'autres détestent ça et ne donnent quasiment aucun détail sur ce à quoi ils ressemblent.
Je me demandais ce que vous, vous en pensiez ?

Je demande ça parce que je me suis rendue compte que je décris le physique de mon personnage principal qu'au bout du 5eme chapitre et on me l'a reproché. Je me dis que ça éloigne les lecteurs du personnage, genre, qu'on a du mal à s'attacher à lui.
Mais je sais que certains lecteurs ne sont pas dérangés par ça, voire ne supportent pas qu'on leur impose une description physique.
(Par exemple, moi, je n'aime pas quand la couverture du roman montre le physique d'un personnage, mais ça c'est un autre débat).

Bref voilà, vous en pensez quoi ?
 
Sky
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  13
   Date d'inscription  :  04/02/2024
    
                         
Sky  /  Début de partie


Hello, perso ça ne me dérange pas du tout de ne pas connaitre le physique du personnage, c'est encore mieux, tu te l'imagines toi même et après t'a la version de l'auteur ou non ! C'est comme le prénom du personnage, j'ai déjà lus un livre ou on ne le connaissais pas avant le 8ème chapitre (de mémoire), et ça ne m'a pas du tout empêcher de réussir à rentrer dans l'histoire. Après je pense très honnêtement que la réponse varie selon les personnes, c'est très personnels !
Bonne journééée
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2916
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Roberto Bel-Agneau


Je suis de celleux qui n'aiment pas les descriptions trop détaillées, autant quand je lis que quand j'écris.
Quand j'écris, je distille quelques caractéristiques physiques au fil du texte, au moment où c'est pertinent, et si je trouve pertinent de les donner (genre, que le pull soit bleu ou rouge je m'en tape, sauf si ça a une importance précise dans le texte).
Par contre effectivement, apprendre au chapitre 5 un truc assez déterminant pour l'image qu'on peut se faire du perso et qui constitue un trait qui lea démarque beaucoup dans l'histoire (genre, un perso très grand, des cheveux rouges, un sixième doigt, des yeux violets, etc), en effet je ne trouve pas ça génial.


L'apparence des personnages Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1910
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Oui c'est clair que les petits détails comme la tenue, n'en parlons pas. Ca me gonfle Laughing
Mais je viens d'y penser : Et quand les personnages sont racisés (terme que j'utilise pour décrire les non-blancs, parce que je sais qu'il peut faire débat et être perçu péjorativement), je trouve ça nécessaire de le dire, de les décrire. Parce que ça permet de la représentation.

Bon là, en l'occurrence, mon perso est blond aux yeux verts, son physique ne casse pas trois pattes à un canard et il a pas de distinction particulière. Mais si vraiment ça bloque, je vais faire en sorte de faire apparaitre sa description au chapitre 2. Le truc c'est que je veux que ce soit naturel, et c'est pas facile. Je déteste les descriptions physiques sorties de nulle part Laughing Je préfère quand c'est intégré à l'action du scénario
 
Sanelle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  08/08/2023
    
                         
Sanelle  /  Barge de Radetzky


En fait, peu m'importe qu'il y ait ou non une longue description physique des personnages dès le début ou pas. Ce qui me gêne surtout, c'est que parfois, la description semble un peu artificielle, plaquée là et peu utile. A quoi me sert de savoir si le personnage a les yeux marron ou bleus, qu'il est petit ou grand ? Sauf si c'est important pour l'histoire (et ça ne l'est pas souvent). Je préfère voir des portraits psychologiques, moraux, ça me permet de me faire une image des personnages.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1016
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Tout dépend du personnage point de vue. Normalement (sauf exception genre narrateur omniscient), tout ce qui finit sur la page passe par le filtre du perso pdv.

Donc la question est : est-ce que mon perso a des raisons de penser à son apparence physique ? Si c'est un body-builder, ou un mannequin, ou quelqu'un de complexé, ou quelqu'un atteint d'une infirmité, ou quelqu'un d'amoureux qui se dit "j'espère que je vais lui plaire", oui, mon perso va avoir des raisons de penser à son apparence, et donc elle va être décrite.

Mais si mon perso ne se focalise pas sur son apparence, il n'y a aucune raison de l'évoquer. Le faire, ce serait sortir du point de vue que l'on a établi.

Ensuite, si l'on est dans le premier cas, il va falloir se focaliser sur les détails importants. Si je suis body-builder, je vais me focaliser sur mon taux de graisse et sur ce petit bourrelet qui vient d'apparaître, pas sur mes yeux ou la couleur de mes cheveux. "Paul vit qu'un petit pli disgracieux venait d'apparaître autour de ses hanches, menaçant de masquer ses abdos. Les fêtes de fin d'année avaient été redoutables. Il allait falloir qu'il fasse attention à ça. Il avait les yeux marrons, mesurait 1m75, et ses cheveux bruns étaient coupés court". On sent bien que la dernière phrase est plaquée artificiellement, jamais le personnage ne penserait à ça. On est passé d'un point de vue interne, à une sorte de point de vue omniscient, le point de vue d'un narrateur qui se dit "ouh là j'ai pas encore rempli la fiche de police, vite, il faut que je le fasse, et tant pis pour la cohérence".

Citation :
Je demande ça parce que je me suis rendue compte que je décris le physique de mon personnage principal qu'au bout du 5eme chapitre et on me l'a reproché.

Par contre, attention aux pièges. Si on ne décrit pas le perso, chaque lecteur et chaque lectrice va se faire sa propre image interne, inconsciemment. Donc, si tu ne décris pas ton perso dans les premiers chapitres, tu me donnes implicitement le droit de le construire comme ça m'arrange. Et si, au bout de 50 pages, tu me dis "Jordan lissa ses longs cheveux blonds", moi je vais me dire "ah ben non je croyais qu'il était brun et qu'il avait les cheveux courts ?" Et là, fin de l'immersion, je suis sorti de l'histoire, et le risque c'est que je décroche complètement.
https://fabiendelorme.fr
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2739
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Après, si tu écris une romance, il est peut-être plus important d'introduire rapidement une image mentale du personnage vu que le but du livre c'est un peu de fantasmer la situation. Pour les autres genres, sauf si l'apparence du personnage a un impact qqconque sur l'histoire, il me semble que tu peux y mettre le niveau de détails que tu souhaites sans que ce soit préjudiciable.
Après, tu trouveras toujours un lecteur qui n'aimera pas le choix que tu as fait.
 
Le vent l'emportera
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  225
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  24/05/2023
    
                         
Le vent l'emportera  /  Autostoppeur galactique


J'aime le lire mais je n'aime pas le faire.

En l'absence de description, je n'ai pas l'impression de me faire une image mentale du personnage qui se substituerait au vide ou à la volonté de l'auteur. Je dois être un lecteur docile !

Contrairement à Tengaar, je suppose qu'une romance doit être floue pour maximiser la projection tandis que dans les romans à forte caractérisation ou très cinématographique en quelque sorte (aventures, polar...), je trouve que cela participe au "merveilleux", à "l'autre monde".
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1016
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


Tengaar a écrit:
Après, si tu écris une romance, il est peut-être plus important d'introduire rapidement une image mentale du personnage vu que le but du livre c'est un peu de fantasmer la situation.

Oui c'est vrai ! C'est un super exemple parce que justement, dans ce cas-là, c'est l'héroïne qui va remarquer les caractéristiques physiques du héros, et vice versa. Et là, ça paraîtra tout à fait naturel que chacun s'attarde sur les caractéristiques physiques de l'autre.
https://fabiendelorme.fr
 
Roselune
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  171
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  06/03/2023
    
                         
Roselune  /  Tycho l'homoncule


Je réponds en tant que lectrice : généralement les descriptions "écrites" des personnages ne me servent à rien.
S'il y a une représentation visuelle (couverture, illustration, adaptation cinéma ou autre), mon imagination va se caler dessus, mais s'il n'y a que la description du livre, je réalise que j'en tiens rarement compte et que j'imagine le personnage selon mon ressenti et mes aprioris (souvent par rapport au prénom).

Ça m'arrive très souvent d'être surprise de découvrir que tel personnage était brun et pas blond, petit et pas du tout grand, ou que sa couleur de peau était différente. Au final, ça ne change rien à l'histoire ni à ma manière de l'apprécier. Parfois mon imagination se réajuste, parfois ce que j'ai envie de m'imaginer me convient mieux et je fais abstraction des indications comme quoi le personnage a des cheveux raides alors non non dans ma tête c'est des boucles et puis c'est tout.
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  287
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


En tant que lectrice ça ne me gêne pas que les personnages ne soient pas trop décrits, mais en même temps j'aime bien quand ils le sont. Je n'ai pas de réelle préférence si ce n'est que quand c'est dans une autre culture (ou un monde de fantasy) je trouve que c'est mieux de détailler sinon il n'y a pas forcément de base sur laquelle se raccrocher pour imaginer (surtout pour les cultures étrangères qu'on connait mal).

En tant qu'autrice j'aime beaucoup décrire pour les mêmes raisons. Mes histoires se passent dans des cultures peu connues en France, celle de l'Inde mais aussi de l'Asie centrale et du Proche-orient. Par conséquent je sais que la majorité des gens ne visualisera pas vraiment les tenues traditionnelles, les bijoux portés, etc... et c'est pareil pour pas mal de choses comme la nourriture ou l'architecture locale. Par exemple au Cachemire indien, les femmes hindoues (Pandits) portent des boucles d'oreilles qu'on appelle Dehjoor (de longues chaînettes en argent) pour marquer leur statut de femme mariée alors que dans le reste de l'Inde, c'est souvent signifié par un collier en or, le mangalsutra. De la même manière, la tenue traditionnelle au Cachemire c'est le pheran mais si je ne le décris pas, les lecteurs n'auront aucune idée de ce à quoi ça peut ressembler (sauf s'ils googlent).

D'une façon générale, l'apparence physique, en Inde mais aussi dans les cultures  de beaucoup de pays, a pendant très longtemps servi à dire à quelle communauté (religieuse, culturelle, régionale) les gens appartenaient. On le voit dans "Kim" où Rydyard Kipling dresse un portait de la multiplicité de l'Inde. Son héros sait à qui il à affaire rien qu'en voyant qu'un turban a telle couleur ou telle forme, ou qu'une personne porte un bracelet ou une amulette, ou tel ou tel habit.
Donc je pense que c'est quelque chose d'important dans certains romans, surtout ceux historiques.
En ligne
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1910
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Citation :
Ce qui me gêne surtout, c'est que parfois, la description semble un peu artificielle, plaquée là et peu utile.
Oui, je déteste ça aussi. Genre, en plein milieu de l'action de la narration, on te sort un "ses cheveux roux bouclés et ses yeux verts gnagna" genre why ?

Citation :
Tout dépend du personnage point de vue.
C'est du pdv interne, en "Je" et les personnages se connaissent déjà donc c'est super difficile de rendre la description physique naturelle. Parce qu'il va pas s'auto décrire en mode "je suis blond aux yeux verts", à part s'il se regarde dans un miroir. Et vu qu'ils se connaissent déjà, mes autres perso ne vont pas non plus le décrire comme si c'était la première fois qu'ils se rencontraient

Citation :
Par contre, attention aux pièges. Si on ne décrit pas le perso, chaque lecteur et chaque lectrice va se faire sa propre image interne, inconsciemment.
Oui, c'est pour ça que ça me gène de le décrire qu'au chapitre 5 Sad après ça va, mes chapitres font 1000 mots, elle arrive donc relativement tôt

Citation :
Après, si tu écris une romance, il est peut-être plus important d'introduire rapidement une image mentale du personnage vu que le but du livre c'est un peu de fantasmer la situation.
Mais là c'est pas une romance, mais du fantastique Laughing je sais, j'ai 40k projets en même temps Laughing

Citation :
En l'absence de description, je n'ai pas l'impression de me faire une image mentale du personnage qui se substituerait au vide ou à la volonté de l'auteur. Je dois être un lecteur docile !
Perso, je ne m'imagine pas le perso même avec une description physique, alors sans... Laughing Genre j'ai pas d'images visuelles en tête quand je lis

Citation :
Au final, ça ne change rien à l'histoire ni à ma manière de l'apprécier.
Oui, je suis d'accord. Moi aussi, description physique ou pas, tardive ou pas, ça change rien à l'histoire pour moi. Bon, à part si un élément physique est ultra important pour l'histoire comme Harry Potter et sa cicatrice quoi Laughing

Citation :
ce n'est que quand c'est dans une autre culture (ou un monde de fantasy) je trouve que c'est mieux de détailler sinon il n'y a pas forcément de base sur laquelle se raccrocher pour imaginer (surtout pour les cultures étrangères qu'on connait mal).
Oui, c'est vrai. En Fantasy, je pense que c'est super important de décrire les "races" pour qu'on puisse s'imaginer le monde. Mais bon, moi c'est du fantastique, mes perso sont des humains randoms Laughing
Intéressant Sarashina !
 
Smooth
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  421
   Âge  :  29
   Localisation  :  Angers
   Pensée du jour  :  Pourquoi je les ferais pas moi-même mes saucisses ?
   Date d'inscription  :  15/05/2023
    
                         
Smooth  /  Dactyloraptor


Très intéressante cette question, ainsi que les interventions ci-dessus ~
J'ai tendance à beaucoup m'intéresser au portrait physique ou à l'aura dominante qui émane d'un personnage, j'aime beaucoup le détail et la richesse (cf les descriptions de 5 pages de Zola Mouhahaha) jusque dans les êtres qui animent une histoire.
Pour autant, le manque de description est également plus permissif et vecteur d'imagination ~
Tout dépend du genre de lecture que l'on veut avoir, un récit linéaire détaillé et exposé comme une magnifique vitrine à parcourir, ou bien un univers contouré mais plus permissif sur l'interprétation ?
Après, j'englobe un peu, on parle de personnages, mais je trouve que leur réalité, bien détaillée ou floue, influe énormément sur la perception du récit dans sa globalité 🤔

En tout cas, à l'écrit je pratique les deux, parfois des mix Laughing Mais c'est normal c'est le bazar Cool
 
Valatha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  82
   Âge  :  46
   Localisation  :  Wenzhou - Chine
   Pensée du jour  :  À vérifier demain
   Date d'inscription  :  18/02/2024
    
                         
Valatha  /  Pippin le Bref


Je suis d’accord, la question est très intéressante. Et moi j’en rajoute une couche dans mon projet (ou torchon… faire simple… faut croire que c’est n’est pas mon truc).

L’apparence physique de mes protagonistes est importante.
J’ai en deux genres :
1 - les protagoniste simples, des individus.
2 - les protagonistes ethnies, des groupes d’individus distincts.

Par l’apparence physique, le lecteur va savoir d’où vient la personne ; 3 ethnies qu’on ne peut pas confondre… à moins d’être aveugle... ou alors je n'ai pas bien fait mon travail d'introduction de ces civilisations.

Voilà un peu près à quoi ressemble certain de mes écrits actuels (c’est à faire peur) : la femme Tayforu, l’homme Woutis, l’enfant Sanctuaire, le garçon Harmonie, la femme Yoto, le vieux Citadelle, l’homme Veilleur (c’est vraiment très jolie à lire… lol). C'est la totalité de mes lieux.

J’en suis arrivé à la conclusion de peut-être utiliser des couleurs. Ce que j’ai déjà fait pour les dialogues (ils ne parlent pas la même langue) ; un arc-en-ciel qui me fait me poser des questions (mon calvaire n'est pas fini)

Personnellement quand je lis, l’apparence physique n’est pas très importante mais une petite information est toujours bien pour se faire une idée.
 
Docal
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  920
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  30/03/2023
    
                         
Docal  /  Bile au trésor


Je ne donne que des caractéristiques générales et les détails qui ressortent. Si ça n'est pas un trait dont on peut tirer une caricature, ce n'est pas bien important.

Martine est une jeune femme avec un grand front.

C'est à peu près tout ce que je dit de ma protagoniste. Les autres personnages, principaux ou secondaires, reçoivent le même traitement. J'aime imaginer que ça aide à se les remémorer.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 L'apparence des personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-