PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -29%
-29% Ecran PC 32″ LED AOC (Dalle VA – 75 ...
Voir le deal
189.91 €

Partagez
 

 Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Aaahhh
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  22/01/2024
    
                         
Aaahhh  /  Magicien d'Oz


Bonsoir,

Bon, tout est dans le titre... J'ai écris une romance contemporaine où je n'avais pas spécialement l'intention de placer de sexe mais c'est venu malgré moi  Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller? 1f605 et comme je n'avais pas envie de me mettre de freins dans cette première expérience d'écriture, j'ai laissé venir et voilà que je me retrouve avec deux ou trois scènes très intimes et assez crues. Elles font partie de l'histoire (évolution du couple, psychologie des personnages) et ont tout à fait leur place là, mais quand même, je me demande si c'est raisonnable  Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller? 1f600 Disons qu'au moment d'envoyer aux éditeurs, j'ai peur que ça ne cadre pas dans les catégories romances ou littérature blanche. Car il s'agit d'un roman sur l'évolution d'un couple où chacun va se découvrir et non pas d'un écrit érotique mais mes scènes de sexe sont quand même + 18 ans  Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller? 1f60b

Qu'en pensez-vous? Est-ce que le sexe a sa place en littérature générale? Bien entendu puisqu'il fait partie de la vie. Mais jusqu'où peut-il être montré? Et est-ce que ça pourrait être néfaste pour une potentielle édition?

Merci d'avance pour vos avis! Je ne pense pas reprendre mon roman pour le moment mais comme je commence mon deuxième, je ne voudrais pas m'avancer dans la mauvaise voie.
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1324
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Ne pas écouter la voix qui te dit de tout lâcher parce que tu ne vaux rien..
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Tentatrice chauve


Une question délicate, ce que j'appelle des "scènes de sphère intime".

Néfaste ? Je ne pense pas ? Dans l'optique d'un adage certes classique, je dirais même que "le sexe fait vendre" : il n'est pas rare, pour certains types de romances, que ce soit même à la demande des éditeurs de pousser un peu pour avoir ce genre de scène.

Alors tout dépend de quoi on parle, comment est-ce réalisé, l'intention, ect. De ton côté, tu les as envisagé comme du développement de personnage en plus de l'acte charnel, donc ça m'envoie un signal positif. C'est aussi de cette manière que j'ai tendance à les envisager, voir comme une scène de castagne parfois. Par pour dire que c'est violent, non, mais le côté urgence d'une chose à aller chercher, actions qui tranchent parfois avec le comportement plus calme/doux du perso en temps normal, ect. Tu vois ?

Quand à sa place, tout dépend de ce que tu veux faire ? Et si tu es à l'aise à le faire ? Perso, ma toute première scène de sphère intime très explicite, je ne vais pas faire le chaud, je n'étais pas très à l'aise. L'impression de montrer des choses moyennement à leur place, que j'allais passer pour un obsédé, un pervers, ect. Mais je crois qu'il s'agit aussi d'inhibitions à lever ? Depuis, je suis à l'aise à cette idée, mes scènes de sphère intime se glissent là où elles doivent se glisser dans mon récit. Je vise un public adulte, donc je n'ai pas ce souci.

Et je me dis qu'au pire, c'est un sujet que j'aborderais avec un éditeur ? Je pense que je lui demanderais carrément "est-ce que le contenu et le ton de ce passage intime vous pose problème, ect ?" Je me dis que si toi-même tu es à l'aise avec l'idée d'en parler et exprimer les intentions que tu as à ce sujet, c'est positif et va te servir ?

Donc à part une incompatibilité sur le genre, la tranche d'âge, la cible éditoriale demandée par telle ME, je ne pense pas que ce soit un frein. Et je répète, peut-être que je m'avance, mais je me dis que ce serait plutôt un avantage même.
 
Aliénor
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1485
   Âge  :  22
   Localisation  :  là où il fait toujours nuit
   Pensée du jour  :  bon. écrire.
   Date d'inscription  :  21/02/2022
    
                         
Aliénor  /  Miss Deadline


Oui, le sexe a sa place dans un livre.

Si tu écris de la romance pour adulte, il a carrément sa place dans le livre. Comprendre au moins une scène de smut est souvent un prérequis pour les ME de romance adulte (surtout les grosses). Et, si tu suis un peu ce qui se fait aujourd'hui, les limites à l'explicite sont... quasi inexistantes.

Par contre, si tu comptais écrire de la litté générale, ce n'est pas que le sexe est exclu (loin de là), c'est que la romance ne doit pas être réellement centrale dans le récit. Sinon, ça devient... une romance. Donc, forcément, il faut doser ; doser le sexe, doser la relation amoureuse, contrebalancer avec le reste.


Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller? 1f47d.png?v=2.2

Alien officiel de la CB since 2022.
Modératrice spécialisée dans la Section Édition.


Instagram, pour suivre mes aventures dans la jungle de l'édition.

Parcours éditoriaux :
Mienne sera la nuit, sortie prévue le 28 mars 2024 aux Éditions Addictasy ✨
Romance n'est pas une histoire d'amour
Après la vague
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  266
   Âge  :  39
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Je ne pense pas que ce soit un souci du tout pour la littérature blanche (je crois qu'il doit y en avoir dans l'Amant de Marguerite Yourcenar, en tout cas si c'est comme dans le film et il doit y avoir d'autres exemples). Il n'y a pas vraiment de restriction de thème dans cette catégorie, ça me semble plus définir une façon d'écrire. Quant à la romance c'est bourré de scènes comme ça et je crois que les lectrices seraient déçues s'il n'y en avait pas! Laughing

Citation :
Par contre, si tu comptais écrire de la litté générale, ce n'est pas que le sexe est exclu (loin de là), c'est que la romance ne doit pas être réellement centrale dans le récit. Sinon, ça devient... une romance. Donc, forcément, il faut doser ; doser le sexe, doser la relation amoureuse, contrebalancer avec le reste.
Pas forcément. Le roman sur lequel je travaille porte sur une histoire d'amour inter-religieuse qui finit mal. Et ce n'est pas de la romance même si la relation des deux personnages est centrale. J'explore aussi la société (indienne) via cette relation. Le fait que ça finisse mal fait que ce ne sera jamais considéré comme une romance.
 
Docal
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  767
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  30/03/2023
    
                         
Docal  /  Blanchisseur de campagnes


Si ça sert le récit, ça a sa place.

C'est mieux de les avoir prévues à l'avance que de te les voir demander en rajout par un éditeur qui voudrait avoir son quota quéquette parceque ça vend quand même bien. S'il y a bien un genre qui se prête à ces scènes, c'est bien la romance.

Même en sortant du genre, la littérature de l'imaginaire est pas mal remplie de scènes de sexe aussi (voir parfois une vague excuse pour faire du smut).

A part en littérature jeunesse, le roman ne me semble vraiment pas être un médium qui aurait un tabou sur le sexe.
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2933
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Roberto Bel-Agneau


Je suis de l’avis de tout ce qui vient de t’être dit ici.

Maintenant, il y a aussi une façon d’écrire les scènes de rapports sexuels entre les personnages de ton roman.
Une question de style et de vocabulaire.
La même scène décrite d’une manière réservée ou avec des mots grossiers ne s’adressera pas au même public et ne sera pas perçue de la même façon.
Ça ne sera pas non plus classé dans la même catégorie.

Tu peux sans mal passer de la romance ordinaire à la New romance ou à la pornographie juste en fonction de la manière dont tu écris.

Maintenant toi, tu écris, et les ME te dirons ce qu’elles en pensent.
Je suppose que si tu proposes ton texte à Albin Michel ou à la Musardine, les retours seront différents.

En toute amitié, Philippe.
 
Aaahhh
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  22/01/2024
    
                         
Aaahhh  /  Magicien d'Oz


Merci beaucoup pour vos retours! Je continue de me laisser aller alors Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller? 1f60b et puis c'est vrai qu'il serait toujours plus facile de couper ou adoucir certaines scènes si besoin que de les ajouter sans que le cœur y soit!
 
Aconitum
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Gnothi seauton
   Date d'inscription  :  13/04/2023
    
                         
Aconitum  /  Tycho l'homoncule


Il y a BEAUCOUP de scènes de sexe dans les romans de Marie Darrieussecq (Truismes, Clèves, Il faut beaucoup aimer les hommes...) et ce qu'elle fait est considéré comme de la "grande" littérature blanche (du genre, on l'invite sur France Culture pour en parler, on lui consacre des travaux de recherche littéraire).

Il y a une différence principale cependant entre une scène de sexe écrite dans un livre de romance, et une scène de sexe écrite par Marie Darrieussecq :

- Une scène de sexe dans un livre de romance est écrite pour faire rêver, ou faire fantasmer. Ça tient du Feelgood.
- Une scène de sexe dans un roman de Marie Darrieussecq sert à mettre certaines choses en perspective (chez cette autrice, souvent concernant la place de la femme dans la société). C'est souvent (intentionnellement) des moments de "lecture malaise" pas du tout excitants ou agréables.

Cette comparaison ne sert pas à faire une gradation entre une "bonne" ou "mauvaise" scène de sexe, et encore moins entre une "bonne" ou "mauvaise" littérature, mais plutôt à souligner le fait que dans l'écriture d'une scène de sexe, l'intention de l'auteur compte.

La question c'est : si tu écris cette scène de sexe, qu'est-ce que tu as envie d'accomplir ? C'est quoi ton but ? C'est quoi ton intention littéraire? La réponse va déterminer le genre de livre que tu écris.


Dernière édition par Aconitum le Dim 11 Fév 2024 - 21:44, édité 1 fois
 
Ahava-brumes
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3582
   Âge  :  32
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Sang-Chaud Panza


Nicolas Mathieu, auteur de Leurs Enfants après eux, prix Goncourt, écrit des scènes de sexe très explicites et parfois très longues.
Donc…non, ce n'est pas un problème. Faut juste qu'elle cadre avec le récit. Une scène de sexe pour un texte de romance, ce n'est pas la même chose qu'une scène de sexe pour un roman de littérature générale et/ou blanche. Il y a des codes subtils.
 
questiondepointure
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  194
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  19/02/2021
    
                         
questiondepointure  /  Tycho l'homoncule


J'adore les histoires érotiques, donc je ne risque pas de te répondre non :mrgreen: Par contre, j'ai déjà été rebuté par des scènes trop vulgaires ou banales à mon gout. Le romancier qui explique qu'il se branle dans les toilettes à un repas de famille, ou des scènes de levrette chiatiques de je ne sais qui... je suis pas fan. Pour moi les scènes de sexe doivent être particulièrement bien écrites pour ne pas sombrer dans l'ennui ou la vulgarité.

Après, l'absence de sexe peut parfois avoir un effet très suggestif. Je me rappelle qu'ado, en lisant Théophile Gauthier, j'étais profondément troublé sexuellement, sans qu'il y ait la moindre scène de sexe. Une oeuvre comme le roman de la momie est à mes yeux plus érotique que la plupart des textes se revendiquant érotiques.
https://www.wattpad.com/user/questiondepointure
 
josephcurwan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  879
   Âge  :  51
   Localisation  :  Paris 20
   Date d'inscription  :  04/08/2022
    
                         
josephcurwan  /  Double assassiné dans la rue Morgue


le cul fait vendre.
En ligne
 
Lilie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  70
   Date d'inscription  :  01/02/2024
    
                         
Lilie  /  Homme invisible


bonjour
je vais tenter d'être concise, mesurée et dans le sujet... gros défi

( je car roman autobiographique (dépot légal)) [...] je voudrais tant que des mains se posent sur moi, que des gestes inquisiteurs domptent mon corps.

c'est tout mimi mais chaud quand même
donc sexe oui mais à part pornographique la nuance est bien, et comme nous nous piquons tous d'être auteur çà ne devrait pas être un problème

bises
 

 Scènes de sexe en littérature générale. Jusqu'où peut-on aller?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-