PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -56%
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
Voir le deal
34.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Enfin lire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


Pourquoi payer ?

Chers auteurs et illustrateurs jeunesse,

De tous les sites que j’ai écumés, et il y en a un certain nombre, dès qu’un auteur/illustrateur souhaite se faire connaître (hors édition classique j’entends), il doit mettre la main à la poche. Sur fond d’offres plus alléchantes les unes que les autres, on vous promet presque la gloire. Oui, mais pour l’obtenir, il faut payer.

Chez enfin lire, nous ne promettons rien. Ni la gloire, ni l’argent, ni le bonheur éternel.

Ce que nous proposons en revanche c’est une vitrine pour les albums illustrés non édités. Un espace pour les auteurs illustrateurs et la possibilité de prise en charge totale du financement de l’édition papier de votre album jeunesse.
Vous ne payez rien. Ni au début, ni au milieu, ni à la fin. Vous ne risquez rien…

Alors bien sûr, dis comme ça, vous vous dites « où est l’arnaque » ?

Je peux vous assurer qu’il n’y en a pas. Difficile en revanche de tout expliquer dans ce message. Mais n’hésitez pas à m’envoyer un message en mp pour plus d’infos.

N'hésitez pas à aller consulter ma présentation pour savoir comment j'en suis arrivé à ce projet.

A bientôt,

Alexandre
Enfinlire
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Je suis très curieuse de savoir comment un système de promotion, de diffusion et d'impression sans une structure éditoriale solide ou que l'auteur mette la main à la poche Laughing

J'ajoute qu'une structure qui précise "vous ne risquez rien" alors qu'elle se propose de s'occuper de nos textes/albums a tendance a se montrer bien plus flippante qu'autre chose, surtout lorsqu'il faut entamer des démarches supplémentaires pour comprendre le schmilblick Razz
 
Le Manticore
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  29/12/2023
    
                         
Le Manticore  /  Pippin le Bref


Le "difficile de tout expliquer dans ce message" me fait un peu tiquer en plus de ce que Azaby pointe. Razz

En quoi c'est plus simple par MP? Au contraire, mettez donc ça ici que tout le monde sache quelle est cette recette révolutionnaire. Very Happy
 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


OK, je comprends vos réponses et à vrai dire, j'aurais certainement réagi de la même façon. Probablement de manière un peu moins sarcastique mais c'est le jeu ma pauv Lucette  Very Happy

Je vais donc vous présenter ici mon projet. Petite précision, j'aurais bien aimé que l'on me propose cela il y a quelques années (voir mon profil).

L'idée de départ : existe-t-il des auteurs/illustrateurs jeunesse talentueux qui n'ont pas retenu l'attention des éditeurs (édition classique j'entends) et qui pourraient plaire aux lecteurs ? Je pense que oui (et je ne parle pas de moi, je me dis que je suis probablement médiocre si je me base sur les non retours des éditeurs).  Ce qui m'a convaincu de lancer ce projet (sur mes deniers persos), c'est que je n'ai pas compris le décalage entre les commentaires sur mon album, autoédité finalement, et cette absence de réponse des éditeurs :  
- Pourquoi les lecteurs (du moins leurs parents) aiment ?
- Pourquoi mon album a été acheté à New-york et Washington ou par des écoles en France (notamment) ?
- Pourquoi les retours sur Babelio (bien qu'ils soient peu nombreux) sont élogieux ?  

Enfin, pourquoi les éditeurs n'aiment pas ?
Je constate donc que la qualité de mon album (écriture et texte) ne répond visiblement aux exigences de ces éditeurs (et j'en ai sollicité de très nombreux) mais qu'il procure du plaisir aux enfants (et à leurs parents) qui le lisent... Je me dis donc : "pourquoi les lecteurs ne choisiraient pas l'album qu'ils souhaitent voir édité" ?

Et là, le projet démarre (ça fait 8 mois que je suis dessus en plus de mon boulot qui me prend aussi pas mal de temps). Je suis pour le moment seul mais en train de, peut-être, finaliser un partenariat avec une personne qui maîtrise l'édition (ainsi que l'autoédition et la littérature jeunesse).

Pour compléter mon profil, j'ai bientôt 50 ans, je suis formateur auprès de professionnel d'établissements médicosociaux pour enfants et adolescents après avoir été directeur d'association dans le social. Je précise cela parce que mon projet a aussi pour objectif de proposer gratuitement des albums au format papier aux populations précaires (vous devez vous dire que je suis fou... peut-être mais j'y crois).

Donc voilà comment cela peut prendre forme :

Objectifs
Le projet d’enfin lire se décline en 4 volets distincts :
1/ promouvoir les auteurs et illustrateurs jeunesse non édités,
2/ Permettre un accès à des albums jeunesse inédits moyennant un abonnement à un coût attractif,
3/ Etablir un lien fort entre Auteurs/Illustrateurs et lecteurs,
4/ Favoriser l’accès la littérature jeunesse aux populations précaires,

Moyen
Déploiement d’une plateforme de lecture unique d’albums non édités ou autoédités. La plateforme ne sera mise en ligne qu’à partir d’un nombre (à déterminer) d’albums proposés.

Mise en œuvre
1/ Promouvoir les auteurs et illustrateurs jeunesse non édités
La plateforme enfin lire est pensée pour « mettre en lumière » tous les talents de la littérature jeunesse (albums illustrés dans un premier temps). Cette exposition est réalisée en trois temps :
- La mise en ligne, sur la plateforme, de l’album en lecture complète,
- L’accès à toutes les informations relatives aux auteurs et illustrateurs (biographie, liens directs vers leurs réseaux sociaux professionnels, interview),
- Le financement, pour les albums les mieux notés (nombre déterminé en fonction du nombre d’abonnés payants) d’une autoédition de qualité comprenant conseils, tirages papier et démarches administratives. Les albums seront édités à 150 exemplaires dont 30 destinés à l’entreprise El&a Book (maison mère d'enfin lire). Les 120 exemplaires seront envoyés aux auteurs/illustrateurs qui en conservent l’intégralité des droits (droits d’auteurs et bénéfices). Il s’agira, à terme, de proposer un réseau de distribution via des librairies indépendantes dans le cadre d’un dépôt vente par exemple (le pourcentage de rétribution de la librairie restant à déterminer). Il convient par ailleurs de préciser que l’inscription « enfin lire, le choix des lecteurs » apparaîtra sur la couverture de l’album édité.

La promotion des auteurs/illustrateurs par El&a book ne doit par ailleurs pas empêcher l’édition classique d’un album. Aussi, dès lors qu’un album est édité (par un éditeur classique), il est automatiquement retiré de la plateforme. Un auteur/illustrateur peut, en revanche, déposer autant d’album qu’il le souhaite.

2/ Permettre un accès à des albums jeunesse inédits moyennant un abonnement à un coût attractif
La promotion des auteurs et illustrateurs et le financement des éditions des albums n’est possible que si l’entreprise génère un bénéfice annuel permettant de couvrir les frais d’édition. L’accès à la lecture au plus grand nombre n’est réalisable qu’à la condition d’un coût d’abonnement attractif. En conséquence, le montant de l’abonnement ne doit pas excéder 2,5 € / mois
Ce montant devra en revanche permettre à El&a book de régler les dépenses courantes (frais de gestion et évolution de la plateforme) et de financer l’autoédition des albums choisis par les lecteurs.

3/ Etablir un lien fort entre Auteurs/Illustrateurs et lecteurs
La plateforme doit permettre aux lecteurs de comprendre/connaître l’histoire de l’auteur/illustrateur de l’album qu’il lit par l’intégration de la partie destinée à l’interview des auteurs/illustrateurs du mois « les copains à bord ». L’album du mois étant proposé en lecture gratuite dans son intégralité :
Exemple de questions envisagées pour l’interview :
- Comment l’idée de l’histoire et des illustrations est venue ?
- Comment l’auteur et l’illustrateur se sont rencontrés ?
- Pourquoi l’auteur et l’illustrateur ont choisi cette orientation professionnelle ?
- (…)
Il est par ailleurs envisageable d’y ajouter le libraire du mois.

Elle doit aussi permettre aux lecteurs de choisir l’histoire qu’ils souhaitent voir publier. El&a book a choisi de ne pas créer de comité de lecture. Ce sont les lecteurs qui choisissent. Ce choix sera réalisé en deux temps :
- Les albums les mieux notés par l’ensemble des lecteurs de la plateforme (maximum 10 par session/ nbr de sessions annuelles en fonction du nombre d’abonnement) seront considérés comme « la sélection Enfin lire ».
- Ces albums seront ensuite soumis à un collège de lecteurs. Ce collège sera formé de lecteurs volontaires qui noteront et commenteront les albums.

4/ Favoriser l’accès à la littérature jeunesse aux populations les plus fragiles
La volonté d’El&a book est de permettre l’accès à la littérature jeunesse aux populations les plus fragiles. Une part (30 exemplaires / édition) des albums édités sera ainsi offerte à des associations, centres sociaux, bibliothèques, médiathèques… Cette distribution sera réalisée en France et dans les pays francophones.

Voilà donc le projet. Peut-être que cela ne tient pas la route. J'ai envie d'y croire. Et comme vous le voyez, ce modèle est pensé pour les auteurs/illustrateurs. Il ne payent (et ne risquent) rien...

Maintenant, avant de mettre en ligne cette plateforme, il s'agit de trouver du contenu !

Des questions ?
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5577
   Âge  :  124
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Si j'ai bien compris, tu demandes à des auteurs/illustrateurs de mettre à disposition leur travail gratuitement pour le plaisir d'être lu sur internet ? (et éventuellement, 120 exemplaires papiers si les textes rencontrent du succès)  

Point de vue auteur, si tu mets un bouquin à disposition du public même temporairement, tu risques de perdre toute opportunité d'édition par la suite, car beaucoup d'éditeurs refusent les bouquins qui ont eu une première diffusion, que ce soit auto-édition, diffusion sur des plateformes web, etc...

Après, pourquoi pas, ça reste une plateforme de lecture comme il en existe d'autres, et celle-ci aurait des intentions à priori louables. Je ne sais pas s'il en existe déjà pour le public jeunesse.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Docal
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  773
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  30/03/2023
    
                         
Docal  /  Blanchisseur de campagnes


Donc pour résumer :

Tu proposes à des auteurs et illustrateurs de mettre en ligne, gratuitement, leurs œuvres sur ton site pour que, peut être ils soient édités un jour (à 120 exemplaires à partager avec l'illustrateur, s'il fait beau, qu'ils sont bien notés, que les planètes s'alignent et que les frais de fonctionnement soient couverts) et sans avoir à fournir le moindre travail d'édition (correction/promotion/illustration) de ton coté.

Bref, ça ressemble quand même bien à une entourloupe à base de te faire ton beurre sur le travail des autres ton histoire.

En ligne
 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


Mokkimy a écrit:
Si j'ai bien compris, tu demandes à des auteurs/illustrateurs de mettre à disposition leur travail gratuitement pour le plaisir d'être lu sur internet ? (et éventuellement, 120 exemplaires papiers si les textes rencontrent du succès)  

Point de vue auteur, si tu mets un bouquin à disposition du public même temporairement, tu risques de perdre toute opportunité d'édition par la suite, car beaucoup d'éditeurs refusent les bouquins qui ont eu une première diffusion, que ce soit auto-édition, diffusion sur des plateformes web, etc...

Après, pourquoi pas, ça reste une plateforme de lecture comme il en existe d'autres, et celle-ci aurait des intentions à priori louables. Je ne sais pas s'il en existe déjà pour le public jeunesse.

Bonne question.

Je me suis longtemps posé la question de la formule. Les albums ne seront visibles que par les abonnés. Ce qu'il faut savoir c'est qu'aujourd'hui (même si je n'ai pas réussi à avoir les chiffres exacts, le monde de l'édition étant assez opaque) 1 album/1000 est édité. Les auteurs/illustrateurs ne touchent par ailleurs que 8% du montant HT / album (environ).

Ce qu'il faut aussi savoir c'est que le coût d'une autoédition peut être rédhibitoire pour certains auteurs. Enfin, de nombreux auteurs/illustrateurs ne vivent pas de leurs écrits.

Je ne vends pas de rêve. Je ne dis pas : "venez chez enfin lire et vous aurez la gloire". Ce que je propose est assez simple.

J'ai déposé gratuitement mon album sur un site que je ne vais pas citer. Pour la promotion, on me demande un abo mensuel qui peut aller jusqu'à un montant énorme.

Je ne dis pas que la formule est parfaite. Et non, cela n'existe pas (à ma connaissance). Je pense, peut-être naïvement, que certains auteurs/illustrateurs peuvent "sortir du lot" grâce à cette plateforme. J'ai par ailleurs fait une étude de marché sur les personnes qui mettraient 2.5 €/mois pour ce genre d'abo. Les résultats sont concluants.

Puis, de manière très concrète, quand j'écris, c'est pour être lu. Si mon manuscrits reste dans le fond d'un tiroir parce que refusé par tous les éditeurs, quel est l'intérêt ?
 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


Docal a écrit:
Donc pour résumer :

Tu proposes à des auteurs et illustrateurs de mettre en ligne, gratuitement, leurs œuvres sur ton site pour que, peut être ils soient édités un jour (à 120 exemplaires à partager avec l'illustrateur, s'il fait beau, qu'ils sont bien notés, que les planètes s'alignent et que les frais de fonctionnement soient couverts) et sans avoir à fournir le moindre travail d'édition (correction/promotion/illustration) de ton coté.

Bref, ça ressemble quand même bien à une entourloupe à base de te faire ton beurre sur le travail des autres ton histoire.


Alors je t'invite à aller voir les sites qui proposent de mettre en ligne et on en reparle.
Par ailleurs, de quelle promotion parles-tu ? Les offres de promotion des boîtes d'autoédition sont payantes. Et ils se contentent de peu. La promotion se fera via la plateforme et les réseaux (oui, aujourd'hui et quoi qu'on en dise, c'est comme ça que cela fonctionne).

Concernant le travail d'accompagnement, il sera fait pour le volet autoédition.

Je reprends ma réponse précédente : aujourd'hui, tu as quoi comme certitude ? Tu envoies ton manuscrit et tu attends une réponse qui ne viendra peut-être jamais...

Pour qui tu écris ? Pourquoi tu écris ? Combien d'auteurs vivent de ça ?

Encore une fois, ce n'est peut-être pas parfait, mais c'est une solution intermédiaire. Et qui ne coûte rien.

Peux-tu développer sur l'entourloupe ?

Ah je n'avais pas lu le "faire ton beurre". C'est vrai qu'il est de notoriété publique que les éditeurs classiques sont tous philanthropes et ne bossent pour rien (cf : les pourcentages qu'ils octroient à leurs précieux auteurs). Au passage, le temps que je rembourse mon investissement perso, il va en couler de l'eau sous les ponts.

Du coup j'édite Very Happy : Si cela peut te rassurer sur mes intentions, j'ai réalisé mon business plan. Je ne me verse rien sur les premiers abonnements et injecte la plus grande partie des bénéfices sur le volet impression/autoédition (l'autre partie étant pour le dev de la plateforme). Maintenant, si cela doit me prendre tout mon temps, il faudra bien que je mange hein ! Allez, je vais même aller plus loin. J'ai demandé à mon employeur de passer à la semaine de 4 jours pour pouvoir passer 1 jour par semaine sur ce projet (mes journées/semaines) sont longues donc.


Dernière édition par axlm le Dim 11 Fév 2024 - 10:26, édité 1 fois
 
Chamanii
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1207
   Âge  :  41
   Pensée du jour  :  lo esencial es invisible a los ojos
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Chamanii  /  Tentatrice chauve


AXLM, sur JE on demande à nos membres de ne pas faire de doubles post, si tu as besoin d'ajouter quelque chose à ton message précédent tu peux utiliser la fonction "Editer".
 
Soliste
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  16
   Âge  :  35
   Localisation  :  Suisse
   Pensée du jour  :  “Eh bien ! Oui, c’est mon vice. Déplaire est mon plaisir. J’aime qu’on me haïsse.”
   Date d'inscription  :  27/01/2024
    
                         
Soliste  /  Homme invisible


Difficile de dire si c’est un projet altruiste ou un moyen de capitaliser sur les rêves brisés (musique dramatique).

Dans la plupart des cas, un travail exceptionnel finira par être édité. Pour les autres, l’autoédition permet maintenant de pallier un certain hermétisme des maisons d’édition.

Côté acteurs, je vois bien le potentiel (marché saturé de manuscrits) ; côté consommateurs, c’est beaucoup trop niche.
 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


Chamanii a écrit:
AXLM, sur JE on demande à nos membres de ne pas faire de doubles post, si tu as besoin d'ajouter quelque chose à ton message précédent tu peux utiliser la fonction "Editer".

Oui, pas de soucis ! Mais je ne pense pas avoir fait de double post ? J'ai répondu à deux personnes différentes.

Désolé si ce n'est pas le cas. Peux-tu me dire quel est le double post ? J'ai peut-être fait une fausse manip Enfin lire 1f605
 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


Soliste a écrit:
Difficile de dire si c’est un projet altruiste ou un moyen de capitaliser sur les rêves brisés (musique dramatique).

Dans la plupart des cas, un travail exceptionnel finira par être édité. Pour les autres, l’autoédition permet maintenant de pallier un certain hermétisme des maisons d’édition.

Côté acteurs, je vois bien le potentiel (marché saturé de manuscrits) ; côté consommateurs, c’est beaucoup trop niche.

J'aime bien la musique dramatique Enfin lire 1f600

Je comprends ton commentaire. Et je te rejoins sur le fait qu'un travail exceptionnel finira par être édité. Oui mais les autres ? Il y a beaucoup d'auteurs/illustrateurs jeunesse excellents. J'en ai lu à mes enfants et à chaque fois, je me disais "waouh" !
Mais je pose la question du exceptionnel pour qui ? Pour l'éditeur ou le lecteur ?

Des rêves on en a tous eu en matière d'édition. Je m'voyais déjà en haut de l'affiche comme disait Charles.

L'autoédition, tout le monde n'en a pas les moyens. Peut-être que cela peut lancer un auteur.
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Citation :
Je me suis longtemps posé la question de la formule. Les albums ne seront visibles que par les abonnés. Ce qu'il faut savoir c'est qu'aujourd'hui (même si je n'ai pas réussi à avoir les chiffres exacts, le monde de l'édition étant assez opaque) 1 album/1000 est édité. Les auteurs/illustrateurs ne touchent par ailleurs que 8% du montant HT / album (environ).



Alors euh, oui... mais on nous paie quand même pour notre travail. Laughing


Citation :
Ah je n'avais pas lu le "faire ton beurre". C'est vrai qu'il est de notoriété publique que les éditeurs classiques sont tous philanthropes et ne bossent pour rien (cf : les pourcentages qu'ils octroient à leurs précieux auteurs).


Le monde de l'édition est criblé de problèmes et beaucoup d'auteurs sont précaires. Mais au moins, dans la quasi-totalité des cas (je parle ici de vraies maisons d'édition) la relation auteur-éditeur est professionnelle, protégée par contrat et qu'on peut négocier. Les éditeurs ne sont pas philanthropes (et devinez quoi, les auteurs non plus ! Laughing ) mais ce sont des professionnels, de qui on attend un travail professionnel et une rémunération.

Citation :
Mais je pose la question du exceptionnel pour qui ? Pour l'éditeur ou le lecteur ?

Il y a énormément de paramètres qui entrent en compte pour qu'un texte soit publiable. Et le fait qu'il plaise (même beaucoup) à un échantillon d'enfants ne suffit pas.


Je suis autrice (notamment jeunesse) depuis plusieurs années et si y a bien une chose qui me terrifie encore plus que de voir un texte échouer à trouver un éditeur (ce qui arrive régulièrement) c'est bien de le confier à une structure qui n'ait pas d'envergure professionnelle et qui n'aurait pas les moyens de le porter.
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2736
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Le bruit et la pudeur


axlm a écrit:
Chamanii a écrit:
AXLM, sur JE on demande à nos membres de ne pas faire de doubles post, si tu as besoin d'ajouter quelque chose à ton message précédent tu peux utiliser la fonction "Editer".

Oui, pas de soucis ! Mais je ne pense pas avoir fait de double post ? J'ai répondu à deux personnes différentes.

Désolé si ce n'est pas le cas. Peux-tu me dire quel est le double post ? J'ai peut-être fait une fausse manip  Enfin lire 1f605
Le double post c'est poster deux posts différents à la suite, ce que tu viens de refaire. Tu peux répondre à autant de personnes que tu veux dans le même post. Si tu veux le faire en plusieurs fois, il faut utiliser la fonction "éditer" en haut à droite de ton post Smile


Enfin lire Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
axlm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  10/02/2024
    
                         
axlm  /  Homme invisible


Alors euh, oui... mais on nous paie quand même pour notre travail.  Laughing

Certes. Mais je ne suis pas un éditeur classique. Je parle d'autoédition. Si effectivement tu fais partie du 1/1000, je pense moi au 999 autres

Le monde de l'édition est criblé de problèmes et beaucoup d'auteurs sont précaires. Mais au moins, dans la quasi-totalité des cas  (je parle ici de vraies maisons d'édition) la relation auteur-éditeur est professionnelle, protégée par contrat et qu'on peut négocier. Les éditeurs ne sont pas philanthropes (et devinez quoi, les auteurs non plus ! Laughing  ) mais ce sont des professionnels, de qui on attend un travail professionnel et une rémunération.

Effectivement, et je confirme aussi. Heureusement d'ailleurs... Encore une fois autoédition. Petit calcul vite fait comme ça. 100 albums à 10€ (oui je prends un chiffre rond, plus facile) x 8% = 80 €.
100 albums x 10 € x 100% = 1000 €
Autoédition de 150 albums de qualité = environ 700 €

Il y a énormément de paramètres qui entrent en compte pour qu'un texte soit publiable. Et le fait qu'il plaise (même beaucoup) à un échantillon d'enfants ne suffit pas.

Ok, tout à fait d'accord. A partir de quel nombre peut-on considérer que cela soit suffisant ?

Je suis autrice (notamment jeunesse) depuis plusieurs années et si y a bien une chose qui me terrifie encore plus que de voir un texte échouer à trouver un éditeur (ce qui arrive régulièrement) c'est bien de le confier à une structure qui n'ait pas d'envergure professionnelle et qui n'aurait pas les moyens de le porter.[/quote]

Je te rassure, je n'oblige personne. Quand au fait qu'il n'y ait pas d'envergure professionnelle et les moyens de le porter, c'est à dire ?

Petite question au passage : Tu fais quoi de tes albums qui ne trouvent pas d'éditeur ?
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Enfin lire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-