PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 Jusqu'où peut-on s'inspirer du réel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1916
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Bonjour à tous,

Je ne sais pas si je poste dans la bonne section. Sorry si ce n'est pas le cas.

Mais voilà, je me demandais, comme c'est marqué dans le titre, à quel point peut-on s'inspirer de faits réels pour un roman fantastique ?
Je voudrais m'inspirer d'une histoire de disparitions IRL, en changeant les noms des protagonistes bien sûr, et quelques détails. Mais ai-je le droit de reprendre des éléments précis ? Ou bien, c'est irrespectueux ? En sachant que la disparition s'est produite en 2014, c'est donc récent. Je ne veux pas écrire une histoire déplacée.
Par exemple, les deux filles qui ont disparu ont pris des photos durant la nuit du paysage, la raison un véritable mystère. Ai-je le droit de reprendre cette histoire de photos ? Ou bien, ça semble trop cramé que je m'inspire de cette histoire.

Voilà,
Merci pour vos réponses !
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Je pense que tu peux t'inspirer sans souci tant que tu changes les noms, il y a beaucoup de productions autour de faits réels, que ce soit en livres, séries ou film. Pour ne donner qu'un exemple assez parlant,la série New York Police judiciaire (et ses spin offs) qui a basé beaucoup de ses épisodes sur des faits réels. Je me rappelle même un épisode de New York unité spéciale inspiré du scandale de Dominique Stauss Kahn, un autre sur la mort d'Anna Nicole Smith et j'en oublie. Je pense donc que si c'est faisable en fiction filmée, il n'y a pas trop de raison qu'en livre ça pose problème (bon je ne donne pas d'exemples de séries françaises car je n'en regarde pas vraiment).
Ah je repense aussi que Madame Bovary est basé sur un fait divers, un double suicide en 1848 (et le roman est sorti fin 1856). Et si tu regardes sur google tu trouveras des masses de romans inspirés par des faits divers.
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2942
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Roberto Bel-Agneau


Il y a plein de romans de fiction qui annoncent "inspiré de faits réels", pour moi ça ne pose pas de souci !
Du moment évidemment que ça reste de la fiction, que tu changes les noms et lieux et que tu t'appropries tout de même l'histoire pour en faire quelque chose d'un peu différent, qui te soit vraiment propre ?


Jusqu'où peut-on s'inspirer du réel ?  Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3046
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Didon de la farce


Bonjour hodobema

Un grand merci à toi pour avoir ouvert ce fil de discussion.

C’est une question que je me pose depuis longtemps sous deux aspects, celui du droit, de la loi (en France) et de la légalité de la chose donc, mais aussi comme tu le dis si bien, de l’aspect déontologique ou moral en disant : "Ou bien, c’est irrespectueux ? " ou encore : "Je ne veux pas écrire une histoire déplacée. ".

Pour les séries américaines inspirées de faits divers réels, je ne sais pas si la production a ou non, si c’est nécessaire ou pas, dans le droit des USA, demandé des autorisations et à qui (ou non). Ils sont tellement bardés d’avocats partout là-bas… ils ne prennent jamais le moindre risque.

Malgré mes recherches, je n’ai jamais réussi à obtenir de réponses claires et autorisées, sauf à payer un juriste. Ce que mes moyens ne me permettent pas.

Je suivrai donc avec une attention soutenue ce qui sera dit ici.

Bonne journée, et en toute amitié, Philippe.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2745
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


En gros, tu n'as pas le droit de porter atteinte à la réputation d'une personne. Si tu t'inspires d'un fait réel, que tu décris un protagoniste comme étant "un gros bâtard" et que les éléments que tu utilises sont suffisamment précis pour que n'importe qui reconnaisse cette personne (même en ayant changer le nom du personnage), tu peux être inculpé pour diffamation.
Après, il y a le poids moral. Ca c'est à chacun de décider ce qu'il veut faire, s'il estime que son livre va rouvrir les plaies pour la famille etc.
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1916
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Merci pour vos réponses !
Donc, il ne faut pas que les disparues soient reconnaissables ? C'est compliqué quand même, l'affaire est très particulière et je voulais reprendre des éléments qui font qu'elle est si particulière. Bon, après c'est des américaines, je ne pense pas que leur famille irait lire mon livre, mais quand même. Après, c'est juste le début du roman qui s'en inspire, le reste est totalement fantastique
 
Valatha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  86
   Âge  :  46
   Localisation  :  Wenzhou - Chine
   Pensée du jour  :  À vérifier demain
   Date d'inscription  :  18/02/2024
    
                         
Valatha  /  Pippin le Bref


1 - J’avoue que «TENGAAR », explique très bien les effets, conséquences, de s’inspirer d’un fait réel… surtout pour toi, utilisant un fait récent (2014).

2 - Est-ce que cette disparition a créé une grande couverture médiatique (surtout en France, même si c’est une chose qui est arrivée aux USA) ? Si, oui, beaucoup de gens pourrait très rapidement faire le lien entre ton début d’histoire et la disparition réel (positif ou négatif, aucune idée).

3 - D’après ce que tu dis « seul le début s’en inspire » : pourquoi ne pas changer le début un peu plus pour t’éloigner du fait réel et ainsi plus de tracas.

4 - Je pense qu’une petite précision est nécessaire :
- est-ce que tu veux « utiliser » ce fait réel dans ton écrit ? Et donc ici, tu dois faire très attention (référence à ce que TENGAAR a dit et les autres) ;
- est-ce que tu veux « t’inspirer » de ce fait réel dans ton écrit ? Et donc ici, personne pourra réellement faire le lien entre le fait réel et ton écrit, puisque tu vas modifier, changer, plusieurs éléments.

5 - Conclusion : jusqu’à quel niveau de similitude avec le fait réel veux-tu aller ?
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Comment est-ce qu’on place la série the Crown dans ce sujet ? Dans le genre « faits /gens réels » ça se pose là…
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Valatha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  86
   Âge  :  46
   Localisation  :  Wenzhou - Chine
   Pensée du jour  :  À vérifier demain
   Date d'inscription  :  18/02/2024
    
                         
Valatha  /  Pippin le Bref


Je ne sais si ça répond à la question de « Jimilie croquette ». Mais je vais donner cet exemple en espérant que ça peut donner une réponse ou faire avancer la discussion.

Par exemple :
Madame X écrit un livre. Dans son livre, elle s’inspire de son meilleur ami Jacques pour créer un des ses protagonistes ; sans le dire à Jacques. Dans son livre, X change le nom ; Jacques devient Paul.

Livre finit, Jacques et des amis à X qui connaissance Jacques le lisent.
Jacques lit et dit : « Mais, c’est moi ! »
Les amis lisent et disent : « Ha ! ha ! c’est Jacques ! Cool ! »

Dans cette situation il y a un petit problème : atteinte à la vie privé d’autrui sans autorisation préalable ; on peut le reconnaître.
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1916
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Citation :
Est-ce que cette disparition a créé une grande couverture médiatique (surtout en France, même si c’est une chose qui est arrivée aux USA) ? Si, oui, beaucoup de gens pourrait très rapidement faire le lien entre ton début d’histoire et la disparition réel (positif ou négatif, aucune idée).
Je ne pense pas. Ce n'est pas passé à la télé ni rien. Juste quelques youtubeurs de true crime ont fait une vidéo dessus.

Citation :
D’après ce que tu dis « seul le début s’en inspire » : pourquoi ne pas changer le début un peu plus pour t’éloigner du fait réel et ainsi plus de tracas.
Ben non. Sinon ça n'a pas d'intérêt.

J'ai gardé des éléments principaux (la disparition de 2 filles dans une forêt, leurs vêtements parfaitement pliés, le fait qu'on ait retrouvé des photos mystérieuses sur l'appareil photo de l'une d'entre elles) mais j'ai changé le reste : ça ne se passe pas au même endroit, les noms sont différents, les détails changent
 
Valatha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  86
   Âge  :  46
   Localisation  :  Wenzhou - Chine
   Pensée du jour  :  À vérifier demain
   Date d'inscription  :  18/02/2024
    
                         
Valatha  /  Pippin le Bref


1 - D’après ce que tu dis, je n’ai pas l’impression qu’il y aura des problèmes ; mais je ne suis pas spécialiste de la loi.

2 - Et si tu change « 2 filles » par « 2 garçons », est-ce que le reste de ton histoire fonctionne ?
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2745
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Jimilie Croquette a écrit:
Comment est-ce qu’on place la série the Crown dans ce sujet ? Dans le genre « faits /gens réels » ça se pose là…

Parce que ça se base sur des faits publics, vu que la vie de la famille royale est public et que Netflix comptait sur le fait que la famille royale n'allait pas les attaquer en justice.
Mais par exemple, s'ils avaient fait une scène où Charles se lançait dans une partouze avec 3 femmes et 2 hommes, tu peux être sûre que ça n'aurait pas été la même limonade.
Le tout est de s'assurer que la série reste dans les limites de l'acceptable.
Et surtout, le droit anglais / US n'est pas le même que le droit français.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5585
   Âge  :  124
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Trois articles sur la réaction de la famille royale, à propos de The Crown :

Article de 2020

Article de 2021

Article de 2022

On verra bien, ça virera peut-être un jour ou l'autre en procès... Je suppose que ça doit déjà chauffer en coulisse avec les mises en demeure.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1916
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Citation :
2 - Et si tu change « 2 filles » par « 2 garçons », est-ce que le reste de ton histoire fonctionne ?
Je pourrais. Mais en vrai, femmes ou hommes, ça changerait pas grand chose à la reconnaissance de cette histoire MAIS ça fera beaucoup trop de personnages masculins dans mon roman x) Donc je préfère laisser des femmes

Bon, j'ai changé le lieu de la disparition, les noms, j'ai ôté des détails de l'histoire (snif) et j'ai changé des trucs aussi. Je pense que ça devrait passer. De toute façon, ce n'est qu'un prétexte pour l'intrigue de mon histoire
 
Valatha
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  86
   Âge  :  46
   Localisation  :  Wenzhou - Chine
   Pensée du jour  :  À vérifier demain
   Date d'inscription  :  18/02/2024
    
                         
Valatha  /  Pippin le Bref


Voilà mon petit conseil à deux sous : réfléchis à un autre « prétexte » tout en écrivant ton livre ; un plan B si jamais le plan A ne peut pas se réaliser.

Plan A : tu fais afin de donner la meilleure histoire possible.
Plan B : tu prépares une roue de secours au cas où du légal vient te taper sur la tête.

Pourquoi ?
Contexte : sans dépenser de l’argent pour un juriste (à moins que tu en connaisses un, service gratuit), ces questions de lois pourraient peut-être nuire à ton livre.

Par exemple :
Tu as fini de pondre ton histoire, tu le proposes à un éditeur. L’éditeur dit :
« Génial ton histoire, nous l’adorons énormément mais, avez-vous vérifié les aspects l’égaux sur « le prétexte tiré du fait réel », ils nous faudra leur demander l’autorisation. »

Et c’est là où tout ton livre part au cimetière parce qu’ils refusent de donner l’autorisation. Smile

Ce n’est qu’un exemple fictif de situation ; quand on est vraiment malchanceux. Smile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Jusqu'où peut-on s'inspirer du réel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-