PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 ...
Voir le deal
249.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Kavanaugh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  874
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  30/03/2020
    
                         
Kavanaugh  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pich a écrit:
Je pense entre autres aux tâches ingrates que nécessite le fonctionnement d'une société, habituellement accomplies par les hommes.
gépacompri
En ligne
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2942
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Roberto Bel-Agneau


Faire la guerre, couper du bois à la hache, manier de gros gourdins... :mrgreen:


Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  624
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Hé ! Makarénine


Mardi a écrit:
Enfin ma question c'est : pourquoi les femmes vont nécessairement se masculiniser si les hommes disparaissent ?
La théorie que j'ai voulu évoqué se rapportait en fait au darwinisme. L'adaptation logique, pure et simple d'un être vivant dans son milieu.
Mardi a écrit:
Certes, pour certaines tâches on aura certainement besoin de femmes plus fortes physiquement que d'autres, mais muscle et force physique ne définissent pas le masculin et réciproquement.
Malheureusement, je n'ai pas le choix d'être en désaccord avec ton énoncé. Le mâle de chaque espèce a tendance à développer une masse musculaire supérieure à celui des femelles, justement pour impressionner ces dernières en vue de l'accouplement, combattre les mâles plus faibles, et ainsi assurer la survie de son espèce. Défendre son territoire également. Heureusement, l'humain d'aujourd'hui s'est civilisé. Mais reste que son ADN en est encore marqué. Je n'apprends rien à personne en évoquant ces trucs, ce n'est que la théorie de l'évolution de Darwin.
Ceci m'amène à dire que oui, de manière générale, un homme est  plus fort et endurant physiquement qu'une femme. Il y a évidemment des exceptions, mais ce ratio de femmes est trop peu élevé pour pallier l'absence du sexe opposé, d'où cette évolution strictement basée sur l'adaptation.
Kavanaugh a écrit:
Pich a écrit:
Je pense entre autres aux tâches ingrates que nécessite le fonctionnement d'une société, habituellement accomplies par les hommes.
gépacompri
Je qualifie ici de tâches ingrates tout ce qui se rapporte aux métiers exigeants en général. Par exemple :  les monteurs(euses) d'acier (et autres quarts de métier de la construction de bâtiments), les monteurs(euses) de lignes, les gardes du corps, les pompiers(ières), tout ce qui touche à la récolte et l'extraction de ressources, soldat(es), etc. Bref vous avez compris l'idée. J'ai bien sûr accordé au féminin aussi, car il y a aussi des femmes. Minoritaires, justement à cause de l'anatomie générale de l'espèce humaine comme expliquée plus haut. (Je ne veux absolument pas dire que les femmes n'ont pas leur place par contre dans ces métiers) Tout ce beau monde forme une énorme partie de la population, qu'on le veuille ou non. Et pour ne froisser personne, étant moi-même ouvrier, j'ai cru avoir le droit de qualifier ce genre de tâches ¨d'ingrates.¨


Dernière édition par Pich le Mer 25 Oct 2023 - 3:17, édité 1 fois
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  42
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Effleure du mal


Pardon mais j’interviendrais un peu sur ce débat qui dévie mais au final ça peut être intéressant pour le sujet initial. Ce que tu sembles dire pich me paraît être une erreur scientifiquement parlant, et on va dire peut être une demi erreur. A propos du fait que les mâles sont plus fort que les femelles selon la théorie de l’évolution que tu mentionnes qui serait darwiniste. J’ai lu un article scientifique très intéressant il y a 1 an ou 2, en tant que fasciné par la sf depuis tout petit, je lis les articles scientifiques tous les jours, je ne l’ai pas sous la main mais peut être en cherchant sur google vous pouvez le trouvez.
Apparemment le mâle aurait plus de masse musculaire que les femelles uniquement chez les mammifères. Et ça viendrait d’un virus qui aurait contaminé toutes les espèces vivantes il y a très longtemps, et qui aurait fait muté l’adn des mammifères. Je ne suis même pas sûr qu’il y avait des mammifères avant ce virus mais peut être que je me trompe.
En gros ce virus si je ne me trompe pas, aurait amené l’incubation interne et non externe (les oeufs ) et aurait changé la masse musculaire des mâles vs des femelles. Quand on regarde les oiseaux par exemples ou les poissons, les mâles ne sont pas forcément plus musclés que les femelles, ça n’a pas l’air d’être une nécessité évolutive.


Dernière édition par CalédoniaRob le Mer 25 Oct 2023 - 7:18, édité 1 fois
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7274
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je rejoins Calédonia, ça concerne surtout les mammifères et encore, pas tous... Chez la hyène tachetée par exemple, les mâles ne sont pas plus grands (voire même certaines sources disent qu'ils sont plus petits et plus légers que les femelles).

Par ailleurs, personne ne nie que les hommes sont généralement plus grands et plus forts que les femmes, mais je ne pense pas que ça soit un critère qui paralyserait une société. Par exemple, pendant les grandes guerres, les femmes étaient bien obligées de prendre la place de leurs maris aux champs et dans les usines... et aujourd'hui, on a plein d'outils qui nous permettent de travailler sans être forcés de passer par la case muscu. Pas besoin d'être Superman pour conduire une grue par exemple, et elle soulèvera des poids bien supérieurs à ceux qu'un homme pourrait soulever à la main.

Juste pour l'anecdote, il existe une espèce de vertébrés dans laquelle le mâle a disparu, l'espèce est constitué à 100% de femelles :mrgreen:
Page Wikipedia du lézard à queue en fouet


Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 60011Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 Bannie10
Votez pour le concours d'extraits 125
jusqu'au 28 avril, sur le thème Séparation !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Loupiote
 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  624
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Hé ! Makarénine


J'aurais du spécifié les mammifères, effectivement, mon erreur. Tu as sans doute raison pour la hyène tachetée, mais ça reste une exception. J'y ai été un peu trop dans l'absolu, je l'avoue, mais je continue de défendre mon idée. Une partie des femmes ont été obligées de prendre le relais pendant les grandes guerres, oui. Cependant, leurs fils, nombreux à l'époque, et les hommes non touchés par la conscription ont sans doute aussi contribués. Les grues, c'est tel que tel. Le travail s'effectue à l'intérieur. Souvent à bout de bras, dans des endroits exigus, je pourrais continuer jusqu'à demain matin.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7274
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Et comme tu l'as pointé, on trouve aussi des femmes dans ces boulots physiques, même si elles ne sont pas majoritaires... Ce n'est donc pas physiquement et biologiquement impossible de le faire Wink Si on n'a pas le choix, on se débrouille.


Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 60011Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 Bannie10
Votez pour le concours d'extraits 125
jusqu'au 28 avril, sur le thème Séparation !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Loupiote
 
Hortense
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  172
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Ou pas ?
   Date d'inscription  :  31/10/2021
    
                         
Hortense  /  Tycho l'homoncule


Bonjour,

Je pense qu'il faut aussi se poser la question de "qu'est-ce que serait un monde sans patriarcat ?". Un monde où il n'y a pas le regard de l'homme sur la femme, de pseudo-sciences autour des différences de genre et tous ses clichés (comme le côté musclor-génétique qui vient en fait d'une alimentation genrée depuis la sédentarisation de l'humanité).
Dans le même esprit, ce serait un monde où l'accouchement se fait sans douleur (puisque ce ne sont pas les hommes les médecins et que la douleur des femmes est prise au sérieux), et où la migraine est soignée comme une véritable maladie et l'endométriose traitée avec le plus grand soin.

Ca pose aussi des questions sur le mode de vie, la cellule familiale et le statut social, puisque le standard de nombre d'enfants passe à 1,05 pour renouvellement parfait de la population, et que, puisqu'il n'y a plus de répartition homme-femme des tâches, la cellule familiale "idéale" pourrait être celle d'une lignée (grand-mère / mère / fille) et non d'un groupe (2 parents + 2 enfants). Le noyau dur du couple (monogame) en serait certainement chamboulé puisque dissocié des questions reproductives. A mon avis, ça n'existerait même pas et il y aurait des groupes de femmes à géométrie variable en fonction de leurs besoins et de l'âge de leurs enfants.

Il faut aussi bannir la répartition genrée des métiers, et donc les métiers moins bien payés parce que féminins (secteur médical, soin aux personnes, secrétariat et aux métiers "de bureau", tâches domestiques ou assimilées : nettoyage, alimentaire...).
Il n'y aurait plus non plus de notion de mode, de maquillage, de régimes, de développement du "bien-être" physique (qui relèvent tous du contrôle du corps des femmes et sont une conséquence directe du patriarcat).

En fait, quand on coupe le patriarcat à la racine, il y a tout un tas de choses qu'on considère comme acquises ou normales qui disparaissent naturellement.
https://hortensemerisier.com/
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2942
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Roberto Bel-Agneau


Pour préciser mon propos, je n'ai pas non plus nié que de manière générale et en moyenne, l'homme a plus de masse musculaire que la femme, ce qui est une donnée relative, et c'était pas du tout ce dont je parlais. Je parlais de la donnée absolue : la force physique n'est pas l'apanage seul du masculin et une femme musclée ne devient pas nécessairement plus "masculine", que ce soit biologiquement ou comportementalement.
Quant au fait que les métiers nécessitant plus de force physique et d'endurance soient en majorité exercés par des hommes, je ne crois pas que seule la biologie soit à prendre en compte (même si là encore je ne nie pas qu'un homme moyen sera généralement et objectivement plus fort qu'une femme moyenne). C'est tout un processus social et sociétal et la biologie n'a, de base, qu'un impact minime sur cet état de fait, à mon avis.

HS : je ne connaissais pas du tout cette histoire de virus, c'est super intéressant Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 1f631


Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin) - Page 2 Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5043
   Âge  :  56
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


Je pense qu'il n'y aurait plus de soirée barbecue.

Sinon ça me fait penser au film Calmos de Bertrand Blier.

On peut aussi se demander quels problématiques on rencontrait si on changeait de genre à 40 ans, comme les mérous et les poissons clown. Ou même s'il existait plus de deux genres nécessaires à la reproduction.
https://julesallea92.wixsite.com/image En ligne
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3046
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Didon de la farce


Bonjour Vꫝna

Sujet passionnant s’il en est.
Je n’ai lu, ni ne connais aucune des références que mes collègues citent, aussi vais-je te donner mon avis personnel tout droit sorti de mon imaginaire.

D’abord, ça me paraît être un monde idyllique ! Car si on regarde les choses de près, l’immense et écrasante majorité des vrais problèmes de société depuis l’origine des temps, ont à l’évidence, la gent masculine comme origine. On trouvera toujours des exceptions, mais ça restera des exceptions.

Maintenant, la question que tu poses, a des réponses différents selon que :

(1) ta société strictement biologiquement féminine a toujours été comme ça, et le genre masculin n’est même pas imaginable et n’a jamais été,
ou bien,
(2) c’est une transformation de notre société actuelle (et passée) où les individus de genre biologique masculin ont disparu.  

Selon ces deux contextes, les choses seront très différentes.

Pour le (1),
la porte est ouverte à tous les imaginaires, et tu es libre de faire ce que bon te semble. Sachant que, pour moi, j’aurais bien du mal à me débarrasser des clichés et des expériences de notre société où deux sexes biologiques coexistent. Il faut une imagination que je n’ai pas. Je ne saurais donc trop que te dire. Pour le moment. Mais je saurai réagir à ce que tu écriras dans ce contexte.

Pour le (2),
Tu vas décrire la transformation d’une société à deux genres biologiques en une société à un seul. Mes éminents collègues ont déjà relevé bien des points auxquels il faut veiller. Sur le plan de la reproduction, déjà, en l’état actuel de la science, ça ne pose strictement aucun problème technique. On sait parfaitement cloner et faire des mutations génétiques. Rien qu’avec ça, le problème de la reproduction est résolu. Tu n’auras plus qu’à te soucier des cas de conscience de l’éthique et tout ce genre de chose. Mais matériellement, il n’y a pas grand-chose à inventer. Le cas serait le même si la gent féminine disparaissait. Puisqu’il suffit d’une seule cellule de l’être d’origine pour ce faire.

Ce que j’en ressens, c’est que tu as là, une merveilleuse occasion de mettre en avant les qualités des femmes telles qu’on les connaît aujourd’hui et depuis des siècles, même depuis l’origine des temps, voire plus.

Ne sachant pas ce que tu envisages de faire, hypothèse (1) ou hypothèse (2), je ne peux m’avancer plus. Dès que tu diras laquelle tu choisis, alors, j’aurai plus de bases de réflexion.

En attendant, bravo ! J’adore cette idée.
J’espère que tu nous en feras profiter !

En toute amitié, Philippe.


Dernière édition par Profsamedi le Mer 25 Oct 2023 - 11:15, édité 1 fois (Raison : Corrections de fautes d'orthographe. Honte à moi. Il en reste sûrement.)
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1837
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


J'avoue que le sujet pourrait être glissant, partant de mots et paroles qui pourraient paraître au delà des intentions derrière. Je vais m'y risquer un tout petit peu. Car perso, ce qui m'intéresse le plus, c'est qu'est-ce que tu veux raconter avec ton choix ? Quelle est ta vision ? Tes intentions ?

Une société composée uniquement de femme, ou même d'hommes tien, ce n'est pas ce qui m'importe ou me convainc de lire un récit. C'est plutôt ce que tu veux faire avec qui m'intéresse. L'un ou l'autre, à partir du moment où tu règles la problématique de la reproduction, je pense que tu es plus ou moins libre de développer ce que tu souhaites. Il existera forcément une part subjective dans ce que tu dérouleras, issue de tes propres sensibilité. Et il faut la garder justement, parce que ce récit et son parti sont les tiens, et viennent de toi avant tout. Il faut certes se coller à un minimum de vraisemblance, mais que ta sensibilité s'exprime, c'est important.

Pour le déficit (factuel) en force, muscle et potentiel athlétique, parfois agressif, des femmes, est-ce tant un souci ? Si la bagarre, les tensions ou les antagonismes sont des femmes contre des femmes, ce point n'est pas à prendre en compte en vérité, non ? Les femmes ont un déficit net par rapport aux hommes uniquement (j'oublie évidemment les exceptions, qui sont ce qu'elles sont : des exceptions, peu pertinent quand on discute à une échelle planétaire sur ce sujet en l'occurrence) donc si ce n'est qu'entre femme, parle-t-on toujours de déficit ? Les femmes se montreront certes moins performantes dans les domaines où ces paramètres interviennent, comme les gros travaux manuels et physique, le combat et la guerre en général, ect. Mais pour le reste... Rien qu'en terme de gouvernance, pas de souci, les sociétés matriarcales ne sont pas moins valeureuses ou pérennes qu'une autre de base, sur le papier. Pour la forme que prend ta société, c'est large, et tout dépend l'époque, ce que tu veux faire. Avec un haut niveau technologique, le souci de la reproduction peut être contourné. Même s'il faut expliquer comment les femmes donnent naissance uniquement à d'autres femmes par exemple.

À part pour la différence de constitution, et les écarts assez nets qu'elle implique, pas de gros soucis je trouve. D'ailleurs, pour moi, ce n'est pas parce que ton monde serait constitué uniquement de femmes qu'il serait excluant pour un lectorat masculin. Certaines thèmes et pivots narratifs vont au delà du sexe à mon sens, donc ce n'est pas un frein.

Et pour conclure, je dirais aussi une phrase que j'utilise souvent et qui me plaît : en narration, on peut faire ce qu'on veut, tant qu'on ne fait pas n'importe quoi.
 

 Quelles problématiques rencontrerait un monde sans hommes (sexe masculin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-