PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

Partagez
 

 Commentaires [L'Immeuble - appartement 402 (Le Squat)] - Ola Ximeno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Ximeno Otravez
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  107
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Ximeno Otravez  /  Homme invisible


Ici, les rencontres avec la petit Ola !
 
Teófano Riviera
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  31
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  16/10/2023
    
                         
Teófano Riviera  /  Petit chose


Après avoir remué ma colère au fond des chiottes en lisant Paolo Acebes, petit ange parti trop tôt, je m'habille plus convenablement ; enfin je m'habille. Des feuillets de con de poète dans l'enveloppe, je vais devoir aller marcher pour donner tout ça à Fabrizio et voir si, avec les conditions actuelles, c'est publiable le plus rapidement possible. On n'a plus de trésorerie et la moitié des imprimeurs sont en train de réciter leur Bible aux poissons d'eau douce, il va me prendre pour un dingue, un de plus, à jeter par-dessus les parapets du belvèdère. J'en rêve un peu même. J'ai pris avec moi le recueil de Paolo pour monter voir la trompette nocturne ; si elle n'a pas déjà été dégagée par l'amicale toujours plus garnie des pisse-froids, des dépressifs et des mal-baisés.

Avant ça, passage par le patio sans avoir l'air trop suspect, et je vois le petit bout d'orphelin s'agiter comme souvent dans l'endroit. Je sais que les écoles font atelier pisicine jusqu'à nouvel ordre, mais bordel personne ne s'occupe du minipouce ?


- Hé petit, tu veux des bonbons ?

Calmez-vous, c'est une salutation comme une autre. Tout réside dans la pédagogie.
 
Ximeno Otravez
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  107
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Ximeno Otravez  /  Homme invisible


Le bambini est une bambola, maquillé comme Twiggy à ses grandes heures : de longs cils noirs et la paupière mobile en bleu pétant, électrique — il se dandinait sur [url=htt.ps://youtu.be/ChTg9NA81Gs?si=SsbnofSbs8c_7t5A]l'air joué par le vieux tourne-disque[/url] qui traîne toujours là, sur le rebord ouest. Interrompu par le monsieur, il lui tire très gentiment et tout naturellement la langue — comme toujours. Avant d'étirer un large sourire :

— Namasté, señor ! San tché tcha ? lance le gamin dans un népalais fluide, sans vraiment s'en rendre compte (iel croit toujours parler la même langue).

Il s'approche de Teófano en penchant la tête sur le côté, curieux·se : « où cache-t-il ses bonbons ? » se demande-t-iel. Puis, sans trouver de réponse ni sans l'attendre, il tend la couverture du magazine qu'il tient en main vers le monsieur en la pointant du doigt :

— Assomiglia a mama, ĉu ne ?

Le magazine en question :


Dernière édition par Ximeno Otravez le Jeu 19 Oct 2023 - 16:30, édité 1 fois
 
Luz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  31
   Âge  :  91
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Luz  /  Petit chose


(j'ai vu des nouveaux gens.
un homme de mystère mais pas comme zapata.
Ola devrait en savoir plus.
Ola sait toujours tout!
je devrais lui demander.
je l'attends en dessinant une grenouille habillée en zapata.)
 
Ximeno Otravez
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  107
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Ximeno Otravez  /  Homme invisible


Le petit d'être s'approche doucement de Luz, tendant le cou par-dessus son épaule pour zyeuter ses dessins — comme iel le fait souvent ; mais ne peut retenir sa surprise :

— Wouahou ! já viu les gernouilles ?

Luz est sans doute, parmi toutes les personnes de l'immeuble et surtout les adultes, la plus à même de comprendre le créole du squat — pas même compris de la plupart des résidents, bien souvent de passage, très rarement des enfants (pour ne pas dire jamais). Le créole du squat est un imbroglio de toutes les langues qu'on y parle et, puisqu'Ola n'a pas de père, sa langue ne connaît ni frontière ni propriété et encore moins d'appartenance : personne ne lui fera comprendre, jamais, qu'iel emploie plusieurs langues.

Dans les faits, seuls deux bouts d'être se jouent sans mal de l'
esquatir : ce sont les plus petits d'entre eux.


Dernière édition par Ximeno Otravez le Jeu 19 Oct 2023 - 16:30, édité 1 fois
 
Luz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  31
   Âge  :  91
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Luz  /  Petit chose


(je discute avec Ola et lui tend un crayon pour colorier à deux.
je lui montre une caricature du barbu hirsute.)
 
Ximeno Otravez
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  107
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Ximeno Otravez  /  Homme invisible


— MERCREDI ! lâche Ola en pestant comme une grande — sa mère.

La mine de son crayon s'est brisée, iel la tenait avec le poing serré. Iel se redresse, l'air désolé, avant de s'incliner très courtoisement vers Luz en ajoutant :

— Yurushite kudasai, Lu-zan ! Vado chercher le taille-craie de mama !

Au triple galop, le voilà dévalant les couloirs et revenant, quelques minutes plus tard, crayon plus court, mais de nouveau pointu en main. Reprend son coloriage en imitant les gestes de Luz avec bien plus de déférence.

— Chi è ? demande Ola en pointant doucement, du bout de son index, la barbe hirsute.



Dernière édition par Ximeno Otravez le Jeu 19 Oct 2023 - 16:29, édité 1 fois
 
Teófano Riviera
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  31
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  16/10/2023
    
                         
Teófano Riviera  /  Petit chose


Ximeno Otravez a écrit:
Le bambini est une bambola, maquillé comme Twiggy à ses grandes heures : de longs cils noirs et la paupière mobile en bleu pétant, électrique — il se dandinait sur [url=htt.ps://youtu.be/ChTg9NA81Gs?si=SsbnofSbs8c_7t5A]l'air joué par le vieux tourne-disque[/url] qui traîne toujours là, sur le rebord ouest. Interrompu par le monsieur, il lui tire très gentiment et tout naturellement la langue — comme toujours. Avant d'étirer un large sourire :

— Namasté, señor ! San tché tcha ? lance le gamin dans un népalais fluide, sans vraiment s'en rendre compte (iel croit toujours parler la même langue).

Il s'approche de Teófano en penchant la tête sur le côté, curieux·se : « où cache-t-il ses bonbons ? » se demande-t-iel. Puis, sans trouver de réponse ni sans l'attendre, il tend la couverture du magazine qu'il tient en main vers le monsieur en la pointant du doigt :

— Assomiglia a mama, ĉu ne ?

Le magazine en question :



Houla houla houla mais qu'est-ce qu'il me fait Rémi sans famille ? Je comprends rien à ce qu'il me raconte, même si le namasté ça va je gère moi aussi j'ai fait de la naturopathie ; grosse arnaque soit dit en passant, j'ai crevé la dalle. Y'a des parents qui laissent leur gosse analphabète traîner comme ça dans l'immeuble ou dans la rue ? Pire, à côté de la loge du concierge ? Ce vieux débris ressemble à un ancien tueur à gages qui détesterait qu'on l'appelle vieux débris ! Attendez, est-ce qu'il a seulement encore des parents ce voodoo child ?

Je vais éviter de lui poser la question, déjà parce qu'il a l'air de rien capter à ce que je dis, et comme je capte rien à ce qu'il dit, on va dire que c'est pas avec lui qu'on va refaire le monde via nos biblios respectives. Je note, quand même, que dans le délire néo-hippie-je-décide-de-mon-existence, il a tapé très loin très fort très vite. C'est tout à son honneur, je le trouve plutôt chou, et en me faisant la remarque je recommence à trembler...pas bon pas bon Riviera de malheur, commence pas à déconner putain tu vois bien que ce Juan-Pedrito porte sur son visage tout l'espoir de la ville...bon ce sera pas l'aguacopien qui flottera le plus loin, peut-être (sûrement), mais qui suis-je pour le juger ?


- Si on te pose cette question des bonbons, tu cours très vite te cacher, t'as compris Zorrino ?

J'avise un peu le magazine qu'il me tend. Super on dirait une actrice sous Xanax et triple whisky sans glaçon. Je crois qu'il essaie de me dire que c'est sa mère ; je crois surtout qu'il s'invente une vie le petit orphelin, mais bon, on va pas briser les rêves d'un gamin des rues, les politiciens le font très bien à ma place.

- Ecoute, c'est important. Si jamais tu as des ennuis. Si toi embêté par des grands, surtout le concierge, tu comprends le con-ci-er-geuh...oui, voilà, non, j'ai pas de bonbons c'était pour te mettre en garde. Te prévenir. Toi faire attention. Oui. Si tu as des soucis, tu viens me voir. Appartement 201. 2-0-1. Si t'as faim, si t'as froid, si tu sais pas où dormir, je te laisse mon appartement. Toi comprendre ? Fais attention et...

Oh merde ma main commence à trembler tandis que je veux la lui mettre sur l'épaule. Je commence à dériver, je vois des flashs, toujours les mêmes...faut détaler vite fait Riviera de tes morts ou tu vas encore partir en cacahuète grillée.
Je cours dehors en soufflant très fort et en le laissant dans le patio. Je mords dans mon poing jusqu'au sang ; m'arrête contre le mur à gauche de la sortie de l'immeuble. Le vertige du flash me fait gerber et je m'affaisse, tête contre le mur, en larmes. Comme un fleuve de salissures, de brisures s'invitant à la fête ; des grands chapiteaux de larmes qui s'effondrent sur les invités. Un océan de tristesses dans la boîte cranienne, prêt à s'échouer à chaque gamin un peu niais ; quel enfer.

Ça va pas  ça va pas ça va mais alors pas du tout...reprends-toi, Riviera, t'as encore du boulot à terminer avant de les rejoindre. J'espère juste que le petit n'a rien vu ; faut préserver nos enfants, cette jeunesse orpheline qui n'a pas fini de connaître le pire...reprends-toi, là, comme ça...Je zieute les fenêtres de ce côté-ci de l'immeuble, en espérant que personne ne joue les témoins gênants.

C'est passé. Maintenant je dois aller trouver des bonbons si jamais ; je sais pas, si c'est l'anniversaire du petit gars. Ou alors s'il a pas de goûter.
Non tu ne trembles pas, la douleur n'est qu'une information de ton esprit. Il y a du travail à finir.
Debout.


Dernière édition par Teófano Riviera le Jeu 19 Oct 2023 - 17:28, édité 1 fois
 
Ximeno Otravez
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  107
   Date d'inscription  :  17/10/2023
    
                         
Ximeno Otravez  /  Homme invisible


Suite de l'interaction avec Teófano :

Ola se gratte la joue avant de se gratter le haut du crâne, fronçant ses deux petits sourcils, plissant les yeux devant l'énergumène qui se tient devant lui, sans répondre de suite à la première question. Quand il commence des tournures de phrases étranges, l'enfant retrousse sa babine supérieure, découvrant l’incisive manquante de sa dentition.

— Si si, señor ! mama a me lo ripete tambien !

Il se pointe du doigt pour demander :

— Me voy a devenir una volpe, allora ? Se sono Zorrino, si ! Si ?

L'enfant ne relève verbalement pas l'ultime question, s'étant juste contenté de relever les épaules en affichant un grand sourire : il a hoché la tête avec intensité, sûr et certain, comme si c'était une évidence qu'il semblait bien étrange de questionner.

Puis, se grattant l'arcade sourcilière au-dessus de l’œil gauche, iel suit du regard Teófano lorsqu'il s'éloigne à son rythme, ajoutant finalement en agitant la main :


— Ciao, señor Apartamento 201 !
 
Le Concierge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  132
   Âge  :  72
   Date d'inscription  :  16/10/2023
    
                         
Le Concierge  /  Barge de Radetzky


Glisse l'étiquette dans la corbeille qui sert de boîte aux lettres.
 
Typhon
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  100
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  02/08/2023
    
                         
Typhon  /  Barge de Radetzky


Faites en bon usage.


Commentaires [L'Immeuble - appartement 402 (Le Squat)] - Ola Ximeno   Screen12
 
Darth Mawu
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  556
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  11/03/2022
    
                         
Darth Mawu  /  Gloire de son pair


Gratte à la porte
En ligne
 
Miranda Villa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  24/10/2023
    
                         
Miranda Villa  /  Petit chose


dans la boîte aux lettres:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Commentaires [L'Immeuble - appartement 402 (Le Squat)] - Ola Ximeno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Vos Écrits :: Miscellanées : essais, expérimentations :: L'Immeuble :: Commentaires de l'Immeuble-