PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
Voir le deal
69.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Les événements réels dans un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
eireen_26
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  15/02/2023
    
                         
eireen_26  /  Homme invisible


Une question peut-être stupide, mais ça me turlupine.

J'ai écrit un roman, c'est l'histoire d'une famille dans les années 1940. Elle se déroule dans un village fictif, mais toutes les autres villes dans lesquelles se passe l'histoire sont réelles. Les personnages vivent leur vie, vont d'endroit en endroit, et voilà. Sauf que comme mon histoire se passe dans un cadre réel, je me dis qu'il faudrait que j'intègre des événements qui sont arrivés au moment où se passe l'histoire, au moins que je les mentionne. Par exemple dans la zone où se passe mon histoire, c'était assez tendu pendant la guerre, avec des actes de résistance et des représailles, notamment un village situé pas loin de là où se passe la plupart de l'histoire, où des habitants se font massacrer sur une période que mon histoire couvre, et ces événements ont quand même marqué la région. Donc je me demande s'il ne faudrait pas faire mention du contexte et intégrer certains événements historiques, pour donner plus de réalisme et de profondeur. Et si oui, je ne sais pas trop comment allier éléments réels et fiction dans cette histoire.

Voilà, je ne sais pas si j'ai été très claire, j'espère que vous pourrez me donner un avis
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


C'est toujours mieux de se poser des questions, remettre son projet en question, et consulter des avis extérieurs.

Je pense que oui, tu devrais intégrer ta ville fictive dans le paradigme et le contexte de l'époque, surtout si les habitants interagissent avec des vraies villes. Ce serait étrange de ne pas intégrer la seconde guerre mondiale pour moi. Le faire renforcerait le réalisme, et inviterait le lecteur à croire à l'existence de ta ville fictive dans un contexte historique établi je trouve.

Ensuite, pour les idées intégrations... Je dirais de faire comme si tu créais une univers original ? Dans l'idée que je vais décrire en tout cas : si tu avais inventé une histoire, tu chercherais normalement à intégrer la ville du récit au reste du territoire/pays. Là, c'est un peu la même chose, sauf que la chronologique de l'univers est déjà créée, c'est celle du monde réel de l'époque. Donc insérer ta ville fictive à travers ça. Après, ça risque de te demander un travail de recherche sur l'époque, la région, ect. Sans que ton but soit la véracité historique au détail près, mais pour avoir une meilleure vue d'ensemble sur la géopolitique de la région, les ramifications des conflits, ect. La présence des forces d'occupation, et des résistants, ect.

Aussi, tout dépend l'intention et le ton de ton récit : selon, tu pourras opter pour des détails immersifs plus ou moins précis et travaillés. S'il s'agissait d'une romance par exemple, je conseillerais de rester en surface, sans trop aller dans le worldbuilding et apporter un tas de détails. Le genre s'y prête un peu moins, en tout cas de ce que j'en comprends, les lecteurs sont moins à cheval sur ces détails. Si c'est un drame ou quoi, ça se prêterait davantage à ancrer le réalisme.

J'espère t'avoir un minimum aidé, en tout cas plus que t'embrouiller davantage j'espère... lol n'hésite pas à me dire si tu veux d'autres précisions. Et aussi d'apporter quelques pitites infos sur ton récit ? Sans te forcer à spoiler ou dévoiler des choses que tu veux conserver secrètes, c'est bien normal de garder son bébé pour soi. Mais ça pourrait peut-être aider les gens à trouver des idées ou des suggestions à donner ? Moi y compris... lol
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3058
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Didon de la farce


Bonsoir eireen_26

Tous mes récits qui ne sont pas de l’imaginaire (SF, FF, etc.) se passent tous sans exception dans des endroits qui existent vraiment et j’y implante les véritables noms de rues, des descriptions de bâtiments existants, etc. Même les trajets que font mes personnages sont exacts au mètre près (ou peu s’en faut)

Mais comme mon histoire est un tout, je la considère comme étant en dehors des événements qui ont lieu ou qui ont eu lieu dans les endroits où je la fais se dérouler.

Alors, ma position, qui n’est qu’une position, et pas un conseil, est de te dire que si les événements réels qui ont marqué ce village ou celui d’à côté n’apportent rien à ton histoire, ça ne vaut pas la peine d’en parler. Le seul fait de décrire des lieux avec assez de précision pour que les habitants les reconnaissent suffit amplement à rendre ton roman véridique.

Ceux qui ne connaissent pas, soit iront voir sur Maps s’ils sont curieux, soit ne s’en rendront même pas compte et prendront tes dires pour argent comptant.

Bon courage à toi.

En toute amitié, Philippe.
 
eireen_26
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  15/02/2023
    
                         
eireen_26  /  Homme invisible


Merci pour vos réponses!
Je pense que ce serait important d'intégrer quelques détails historiques quand même, c'est vrai!
Sinon mon histoire se passe dans un village au nord de Limoges, c'est une famille qui s'y installe, et c'est notamment l'histoire des deux fils de la famille, l'un d'eux ambitionne simplement de reprendre la ferme familiale, de se marier avec la fille qu'il aime et de fonder une famille, alors que le plus jeune veut faire des études et partir vivre à Paris, et ça créé une tension entre les deux frères. Je me rends compte que la plupart de l'histoire se passe quand ils sont jeunes, en 43-44 surtout. Donc pas une période très facile dans la région je pense! Peut-être que le contexte géopolitique pourrait les influencer un peu donc il serait important de s'y attarder? Mais sans que ça prenne une part trop grande dans le récit, ce n'est pas non plus un livre d'histoire?
(Oui je sais, je me pose beaucoup de questions Les événements réels dans un roman 1f605
 
Nillac
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3390
   Âge  :  29
   Localisation  :  New New York
   Pensée du jour  :  Good news, everyone !
   Date d'inscription  :  19/12/2014
    
                         
Nillac  /  Bouncing Boy


Hello Eireen.

Je n'en sais pas assez sur ton histoire pour te donner un avis tranché. Tu peux mentionner ces événements historiques dans la narration sans t'attarder ou les intégrer de manière plus importante à l'histoire (tel personnage était présent lors du massacre, ou alors la nouvelle du massacre amène un personnage à prendre telle action qui a tel impact sur l'histoire, etc).

Beaucoup d'oeuvres historiques mélangent la petite et la grande histoire. À ce niveau là, Ken Follett est plutôt bon. Je te recommande Les Piliers de la Terre, son chef d'oeuvre, où l'intrigue centrée sur les personnages se retrouve mêlée à celle de l'histoire de l'Angleterre du XIIe siècle.


Système solaire, début du 23e siècle : un groupe de pirates accepte une dernière mission pour sortir du métier.

Etoiles lointaines : Au cœur de la tempête - Commentaires - Bêta-lecture


Un homme pense pouvoir utiliser le spiritisme comme une arnaque pour s'enrichir, au risque de jouer avec des forces qu'il ne maîtrise pas.

Héraut des esprits [fantasy occulte] - Commentaires
 
Blackmamba
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1901
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Crachez-le aussi fort que vous voulez, ça ne sert à rien. Car je ne suis pas un déviant.
   Date d'inscription  :  28/07/2023
    
                         
Blackmamba  /  Journal du posteur


Après, mes conseils sont liés à ma sensibilité sur le sujet, et selon ma vision des choses. C'est justement à toi de voir si tu peux piocher dedans ou non, pour savoir ce que tu veux faire, il ne s'agit pas de te délivrer un mode d'emploi. Parce qu'en définitive, ça reste à toi de déployer sa propre sensibilité, que ce qui sort de ce récit vienne de toi. Tu vois ce que je veux dire ? Ce n'est pas que je veux dire "débrouille-toi", mais que c'est toujours plus facile de parler et donner des tendances générales qu'on utilise perso plutôt que des conseils précis sur l'œuvre d'un autre qu'on a pas lu. Et ça fait aussi parti du cheminement d'un artiste de tester plusieurs voies, pour savoir laquelle lui correspond le plus. À mon sens, il n'existe pas une voie ultime, mais plusieurs manières d'envisager sa création, chacune plus ou moins adaptées à soi-même et sa propre sensibilité. Et c'est à chacun de se tester, car seul toi-même saura déceler qu'est-ce qui te correspond. Un conseil perso, que tu n'avais pas demandé, mais voilà... lol

Sur ce que tu me dis, que l'un veuille rester dans sa ville/village, pour reprendre la ferme et se projeter sur le futur, ou bien l'autre qui veut se rendre à Paris... Je pense que la situation de la France à cette période devrait apparaître, du moins en fond : lorsque ces persos se projettent dans le futur, l'occupation de l'Allemagne Nazie devrait apparaître dans les discussions pour moi : "tu te rends compte, tu veux monter à Paris vu la situation et l'occupation ?", ou bien "tu veux miser sur l'avenir à reprendre la ferme alors qu'on sait pas de quoi demain sera fait, si tu seras recherché par les nazis après avoir caché des résistants chez toi ?". Ce ne sont que de purs exemple trouvé à la va-vite, mais pour illustrer qu'à cette époque précise, les individus avaient des préoccupations où les conséquences de l'occupation occupaient une importance. Enfin à mon sens, encore une fois. De quelle manière, avec quel dosage, ça, je ne possède rien de trop pertinent à t'offrir malheureusement sans avoir lu ton récit.

Mais ne t'y trompe pas, c'est bien de s'interroger un minimum avant d'aller au bout. Il faut définir sa ligne directrice, son parti pris, ect. Tout en sachant que rien n'est définitif, tu pourras toujours ajuster, c'est à cela que servent les relectures. Car il y a autre chose à ne pas négliger : il ne faudrait pas que le trop plein de question devienne un frein qui retarde le moment de se lancer. Oui, tout est une affaire de nuance et de dosage dans ce que je te dis... lol
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1021
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


eireen_26 a écrit:
mon histoire se passe dans un village au nord de Limoges [...] la plupart de l'histoire se passe quand ils sont jeunes, en 43-44 surtout. Donc pas une période très facile dans la région je pense! Peut-être que le contexte géopolitique pourrait les influencer un peu donc il serait important de s'y attarder? Mais sans que ça prenne une part trop grande dans le récit, ce n'est pas non plus un livre d'histoire?

Dans ce coin, en 44, tu peux difficilement passer outre le massacre de Tulle et celui d'Oradour-sur-Glane. Surtout Oradour, c'est très près de Limoges, juste au nord justement, et a minima tout le monde ou presque connait quelqu'un qui connait quelqu'un qui était là-bas ou qui aurait dû y être le jour du drame.

Mais comme tu le dis, pas forcément nécessaire de s'y attarder, mais le simple fait de l'évoquer et de dire quelles tensions cela va provoquer entre les personnages, ou comment cela va les faire évoluer (peut-être que l'un d'entre eux par exemple, voyait la guerre un peu de loin, avec une certaine indifférence disons, et change du tout au tout maintenant qu'un massacre se déroule près de chez lui), va tout de suite aider à ancrer ton histoire dans un lieu et une époque précis.
https://fabiendelorme.fr
 
eireen_26
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  15/02/2023
    
                         
eireen_26  /  Homme invisible


fabiend a écrit:
Dans ce coin, en 44, tu peux difficilement passer outre le massacre de Tulle et celui d'Oradour-sur-Glane. Surtout Oradour, c'est très près de Limoges, juste au nord justement, et a minima tout le monde ou presque connait quelqu'un qui connait quelqu'un qui était là-bas ou qui aurait dû y être le jour du drame.

Oui je pensais à ça justement, surtout que mes personnages se retrouvent souvent dans le coin et qu'ils connaissent pas mal de gens...

fabiend a écrit:
Mais comme tu le dis, pas forcément nécessaire de s'y attarder, mais le simple fait de l'évoquer et de dire quelles tensions cela va provoquer entre les personnages, ou comment cela va les faire évoluer (peut-être que l'un d'entre eux par exemple, voyait la guerre un peu de loin, avec une certaine indifférence disons, et change du tout au tout maintenant qu'un massacre se déroule près de chez lui), va tout de suite aider à ancrer ton histoire dans un lieu et une époque précis.

Je suis d'accord, ça pourrait être intéressant à explorer. Après, c'est pas des sujets faciles, il ne va pas falloir l'évoquer à la légère, mais sans non plus tomber dans le mélodrame (chose que je sais malheureusement très bien faire, surtout quand ce sont des événements historiques marquants)
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2746
   Âge  :  40
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Si tu n'exploites pas du tout ton cadre historique, pourquoi avoir choisi une période aussi chargée ? Est-ce que cela change vraiment ton récit si tu le places en 1947 ?
Personnellement, si j'achète un livre qui se passe en 1943, a minima, il faut que le contexte historique soit évoqué sinon j'aurais l'impression que l'auteur est passé à côté de son sujet.
 
eireen_26
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  15/02/2023
    
                         
eireen_26  /  Homme invisible


Tengaar a écrit:
Si tu n'exploites pas du tout ton cadre historique, pourquoi avoir choisi une période aussi chargée ? Est-ce que cela change vraiment ton récit si tu le places en 1947 ?
Personnellement, si j'achète un livre qui se passe en 1943, a minima, il faut que le contexte historique soit évoqué sinon j'aurais l'impression que l'auteur est passé à côté de son sujet.

Ma question portait davantage sur le fait d'inclure des éléments spécifiques (un personnage réel qui aurait fait ça, un événement qui se serait déroulé à ce moment). Le cadre historique a quand même un rôle dans mon histoire. Dans la période que j'évoquais de mon histoire qui se passe en 1943, l'un des amis du héros fait de la résistance, un autre veut vivre sa vie comme si ce n'était pas la guerre... L'Histoire n'est pas au cœur de mon récit, mais elle a quand même une place et contribue à l'ambiance générale, sinon effectivement, j'aurais peut-être fait évoluer mes personnages a une autre époque.
 
Revan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  256
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  29/05/2014
    
                         
Revan  /  Autostoppeur galactique


Pour rester crédible, quelques remarques peuvent être faites dans un dialogue, dans une lettre, etc.
Tout dépend en réalité de ce que tu souhaites transmettre dans ton récit. Si l'Histoire avec un grand H est le sujet central (une sorte de témoignage, de photographie d'un moment du conflit), alors il va falloir essayer de coller le plus possible à la réalité historique. Et faire un petit travail d'historien.
En revanche, si ton scénario se concentre plus sur tes personnages, sur leurs relations, et que l'Histoire n'est là que pour donner plus de liant, pour l'ancrer plus facilement dans l'esprit des lecteurs, alors tu peux te contenter de quelques références suffisamment parlantes à l'ensemble des lecteurs.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3298
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


J'ai moi-même écrit un roman qui se déroule sous l'occupation. Je l'ai placé dans un village fictif des Côtes du Nord (Côtes d'Armor), pour pouvoir m'affranchir de la contrainte historique. Si je le plaçais, disons, à Saint-Brieuc, il y aurait eu des gens pour me dire "il ne s'est pas passé ça le 8 juin 43 rue Gouédic!".
Par contre, oui, l'occupation de la Bretagne, la réalité sociale, économique et militaire, est en toile de fond. Le maquis local, par exemple. J'ai acheté et lu les témoignages publiés par les résistants et les anciens combattants.
Je n'utilise aucun vrai nom, mais pour la Grande Histoire, je m'appuie sur les faits et lieux réels.
Pour la Petite Histoire, celle de mes personnages, c'est de la fiction.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
eireen_26
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  15/02/2023
    
                         
eireen_26  /  Homme invisible


Revan a écrit:

En revanche, si ton scénario se concentre plus sur tes personnages, sur leurs relations, et que l'Histoire n'est là que pour donner plus de liant, pour l'ancrer plus facilement dans l'esprit des lecteurs, alors tu peux te contenter de quelques références suffisamment parlantes à l'ensemble des lecteurs.

Oui c'est plutôt, mon histoire est davantage sur les relations entre les personnages, mais je voulais qu'elle soit ancrée dans une époque pour que ce soit plus crédible!

et pareil que toi Jimilie Croquette, mes personnages habitent dans un village fictif, ç me donne plus de liberté sur ce qu'il s'y passe, même si j'évoque pas mal de lieux réels (mon personnage principal étudie à Limoges, il va acheter ses carottes au village d'à côté qui existe vraiment...)
 
Nillac
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3390
   Âge  :  29
   Localisation  :  New New York
   Pensée du jour  :  Good news, everyone !
   Date d'inscription  :  19/12/2014
    
                         
Nillac  /  Bouncing Boy


Citation :
Oui c'est plutôt, mon histoire est davantage sur les relations entre les personnages, mais je voulais qu'elle soit ancrée dans une époque pour que ce soit plus crédible!

Pourquoi la Seconde Guerre mondiale du coup ? Pourquoi pas l'entre-guerre ? Ou après la Seconde Guerre mondiale, quand l'exode rural s'accélère et vide progressivement les campagnes ?


Système solaire, début du 23e siècle : un groupe de pirates accepte une dernière mission pour sortir du métier.

Etoiles lointaines : Au cœur de la tempête - Commentaires - Bêta-lecture


Un homme pense pouvoir utiliser le spiritisme comme une arnaque pour s'enrichir, au risque de jouer avec des forces qu'il ne maîtrise pas.

Héraut des esprits [fantasy occulte] - Commentaires
 
Revan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  256
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  29/05/2014
    
                         
Revan  /  Autostoppeur galactique


eireen_26 a écrit:
Revan a écrit:

En revanche, si ton scénario se concentre plus sur tes personnages, sur leurs relations, et que l'Histoire n'est là que pour donner plus de liant, pour l'ancrer plus facilement dans l'esprit des lecteurs, alors tu peux te contenter de quelques références suffisamment parlantes à l'ensemble des lecteurs.

Oui c'est plutôt, mon histoire est davantage sur les relations entre les personnages, mais je voulais qu'elle soit ancrée dans une époque pour que ce soit plus crédible!

et pareil que toi Jimilie Croquette, mes personnages habitent dans un village fictif, ç me donne plus de liberté sur ce qu'il s'y passe, même si j'évoque pas mal de lieux réels (mon personnage principal étudie à Limoges, il va acheter ses carottes au village d'à côté qui existe vraiment...)

Nillac pose la bonne question. Pourquoi la Seconde Guerre Mondiale et cette période où il y a notamment eu Oradour sur Glane ?
A mon sens, tu peux t'affranchir de certains évènements et faits, mais là, ça va être compliqué de ne pas évoqué ces évènements, et surtout qu'il ait un impact sur tes personnages.
C'est un peu comme se dire, "je vais faire une histoire dans un petit village anglais dans les années 1940, et ne pas évoquer les bombardements allemands et l'exode des Londoniens vers les campagnes".
Et ça va aussi dépendre des attentes du lecteur. Parce que personnellement, je m'attendrais à la lecture du scénario à ce que ça parle des évènements de 1943-1944, et donc d'occupation, de résistance, de collaboration, au moins l'évoquer.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Les événements réels dans un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-