PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Scriptober 2023

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Jour 10 : Fortune / Chance

Petite chanson qui fait du bien.

Spoiler:
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


On garde le rythme et c'est très bien. Merci le Trader de m'accompagner tout au long de ce mois.

Jour 10 : Fortune / Chance

Citation :
Une nuit à arpenter tous les casinos. C’était un pari dingue. Chaque membre de leur équipée devait jouer un dollar dans un machine à sous de chaque établissement de la ville. Mais Las Vegas, ce n’est pas que le Strip. Plus d’une centaine de casinos, soit, mais ça leur semblait jouable : un arrêt, une machine, un dollar et au suivant.

Mais les règles n’étaient pas si bien fixées. Plus d’un millier d’établissements possédaient une licence de jeu à Sin City. Et deux cent mille bandits manchots y tendaient leur bras. Le vertige !

Et même à cinq, avec chacun cent dollars en poche au départ, aucun n’avait encore touché le jackpot. Ils avaient chacun gagné un peu de quoi trainer jusqu’au bout de la nuit, boire et manger un morceau. Ils ont parfois pris le temps de laisser reposer leurs jambes. Ils n’avaient plus vingt ans mais quand même vingt ans de souvenirs communs à ressasser.

Ils avaient encore émergé d’un bar quand le soleil surgit au-dessus de la ligne du désert et commença à oranger le boulevard où il se trouvait. Vautrés sur un banc, quatre accueillaient dans leur épuisement la lumière naturelle de l’astre d’or. Le cinquième tournait le dos à l’aurore et paraissait encore dopé par la lueur des néons. Ses pieds ne demandaient qu’à avancer pour que tout le reste ne s’écroule.

Il fut surpris par sa propre ombre quand le soleil le frappa dans le dos. Il fit volte-face, trouva ses quatre amis vidés mais souriants. Alors il eut cette pensée qu’il exprima comme un besoin, spontanément :

— Vraiment les amis, toute cette nuit, je me suis baladé avec ma seule vraie fortune.
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Mine de rien, on attire en moyenne une centaine de promeneurs silencieux par jour sur ce topic avec nos petites proses et versifications.

Ça tombe bien, aujourd'hui, on est là pour vagabonder (wander) :

Citation :
Pendant qu’il prenait la grand’route, il repensa aux mots du poète : partir, c’est mourir un peu. Il rit par le nez. Où avait-il bien pu entendre une bêtise pareille ? À l’école, sûrement. Ou dans une chanson. Sortir, se perdre un peu et vivre. Voilà qui lui correspondait.

Et puis l’école, il l’avait surtout connue buissonnière. Des chansons, il ne connaissait que celles de punks qui lui filaient des acouphènes dans des salles underground où on paie au chapeau. Après quoi il reposait ses tympans dans des squats et il repartait à pied sur la route. Et quand c’étaient ses jambes qui réclamaient un peu de repos, il levait le pouce direction là où vous allez m’sieur-dame. Pour ça au moins il faisait l’effort de faire propre sur lui.

Mais les routes aussi le fatiguaient. Pas seulement la dureté du macadam. Marchant à l’abri des glissières de sécurité, il les reluquait avec mépris. Et quand ça le prenait, il cherchait une rivière, un arbre, une plage, une forêt. Alors il suivait ce que la nature lui dictait. L’eau courait-elle à gauche, à gauche il allait. Une branche lui tendait-elle sa ramure pour l’accueillir sur tel ou tel chemin, il s’y engouffrait.

Ainsi il se perdait dans le cadeau sans cesse renouvelé que la terre lui offrait. Partir, c’est mourir un peu. Oui, de cette façon, sans aller dans la même direction que ceux de son espèce, il mourrait. Mais il vivait depuis assez longtemps comme cela pour savoir que sans bouger, en moins d’un siècle, on creusait d’avance le sillon où jeter son cadavre. Lui offrait sa chair aux lignes de vie millénaires quand son corps vivant fendait les cours d’eau et il cueillait à même l’arbre les fruits défendus dans les vergers de ses semblables.

Mais les arbres aussi rêvent de s’évader et ils lui offraient sans résistance le sucre de l’existence. Il tenta de l’expliquer aux policiers mais on testa juste ses consommations et accoutumances. Avec eux la poésie ne représentait pas la meilleure défense.
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Jour 11 : Promenade

Spoiler:


Jour 12 : Epicé

Spoiler:
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Mais non, je suis pas en retard, j'étais là mais coincé  dans la cuisine de mon imagination.

Voilà déjà pour le Jour 12 : Épicé

Citation :
Ce matin, Joe se trouva plus mort que vivant. Il se réveilla, s’anima sur le canapé. Son crâne grouillait déjà de la sensation de la déconfiture de sa cervelle. Il grinça des dents à ce résidu de pensée qui traversait encore ses neurones, plus fort que l’appétit qui emplissait son ventre. Il erra un instant du salon à la cuisine. Rien ne lui faisait envie. Il se sentait enrobé dans la pourriture.
Comme mû par un starter de mécontentement, il stoppa ses errements, cessa de hanter son appartement et sortit. Aujourd’hui, il mettrait un peu de piment dans son existence. Heureusement une épicerie en face de chez lui était restée ouverte.
En passant la porte, il se fia à son flair. Muscade, cannelle, ras-el-hanout, dans ses sinus, tout se mélangeait en une idée : quand il tomberait sur de nouveaux survivants dans cet enfer, Zombie Joe se ferait un bon gros tartare bien épicé cette fois.

Et j'en rajoute pour le jour 13 : Rise/ hausse / lever

Citation :
Le proviseur haussa un sourcil à cette déclaration. Sarah ne séchait pas les cours, prétendait-elle. Elle ne sortait jamais de l’enceinte du lycée avant la fin de la journée, osait-elle-même affirmer.
— Vous n’avez qu’à regarder les vidéos des caméras de sécurité si vous voulez vraiment me fliquer jusqu’au bout.
— Mademoiselle Afar, ici les caméras de vidéoprotection ne servent pas à surveiller les élèves (ce fut au tour de l’ado de hausser les deux sourcils) mais à assurer la sécurité de l’établissement contre toute intrusion. Vous m’écoutez, mademoiselle Afar ou vous êtes déjà ailleurs ? Vous allez me raconter où vous passez votre temps au lieu d’être en classe.
Elle allait lui expliquer qu’elle était toujours en classe, même si on ne la voyait pas. Mais il ne la croirait pas. Elle choisit une autre approche. Elle se leva de sa chaise et prononça ces mots avant de s’accroupir vers le sol.
— Il y a deux versants à une histoire, monsieur, et plusieurs côtés à la réalité. Et quand je veux me changer les idées, je lève le voile et je m’évade. Mais je reste toujours dans les limites du lycée…
Et elle souleva un coin du linoléum comme on ramasse une feuille de papier. Le proviseur n’eut pas le temps de cligner des yeux ; elle avait disparu. On frappa à sa porte. Son esprit ne parvenait pas à caser ce qu’il venait de voir. Ou de ne pas voir. Il dit simplement : « entrez ». La porte s’ouvrit. Sarah se tenait là. Le voile derrière elle était encore levé. Comment croire ce qu’il discernait de l’autre côté ?
— Vous voyez ? lui décocha la lycéenne.
Elle n’attendit pas la réponse et ferma tout derrière elle.


Dernière édition par Fred Dee le Lun 16 Oct 2023 - 12:34, édité 1 fois
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Jour 13 : Hausse

Spoiler:


Jour 14 : Château

Spoiler:
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Jour 14 : Château

Citation :
Ils contemplaient leur construction avec des yeux d'enfant. Le vent tiède de la nuit californienne soulevait leurs longs cheveux. Un de leurs compagnons était parti en quête d'un fût à mettre en perce pour baptiser leur fort, célébrer son élévation.
Saccager une chambre d'hôtel était à la portée de tous les groupes de rock, même si c'était un art qui s'était perdu dans le grand bain de la bien-séance.
Eux fêteraient cette renaissance en plus d'une révolution.
Tout un étage pillé. Plus un matelas, plus un oreiller. Tous passés par la fenêtre pour construire au bord de la piscine cette citadelle.
Ils contemplaient ce château de literie qu'ils avaient bâti et derrière leurs yeux brillait une âme d'enfant qui jamais en son jeune âge n'en aurait fantasmé autant.

PS : ha, je vois qu'on a eu une même vision d'un château moelleux avec Le Trader. Je ne lis tes poèmes qu'après avoir publié mes propres textes pour ne pas me laisser influencer et là c'est une sacrée coïncidence. Quoi qu'il en soit, merci encore de m'accompagner en ce mois. J'aime beaucoup le caractère surréaliste de certaines de tes créations. Continuons comme ça ! Wink
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Fred Dee : avec les actualités, j'ai pensé à ma petite famille et puis à l'épisode de Community sur la guerre entre le fort de coussins et celui de couvertures qui parodie Band of Brothers. Si tu ne connais pas je te le conseille !
On doit aussi avoir les mêmes goûts, par exemple Calvin&Hobbes étant ma bd favorite...merci à toi de m'accompagner et merci de ton retour ! (Je lirai tes textes d'un coup à la fin du scriptober).


Jour 15 : Poignard

Spoiler:
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Community, je ne suis jamais allé plus loin que la saison 1
Mais avec Calvin & Hobbes, on peut être copain.

Oui, je sais, ça rime, car ce soir, je fleuris sur les mêmes platebandes que toi.

Jour 15 : Poignard

Citation :
D'un coup de stylo
Je lui plante ce poignard dans le cœur
Mais à travers même son sternum
Je n'ai osé frapper
Cette cicatrice où j'ai passé mes lèvres
Où j'ai posé mes doigts naguère
Je m'étais juré de ne jamais la faire saigner
A nouveau et d'un coup de stylo
J'ai eu la faiblesse
Par un petit mot
Planté sur le frigidaire
De poignarder ce cœur
Qui m'aime
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Jour 16 : Ange

Citation :
— Ce qu’il y a de merveilleux avec l’humanité à ce stade de son histoire, c’est qu’on peut leur mettre toutes les évidences, tous les signes sous le nez, ils vont encore douter de tout.
— Non, mais t’es sûr que là ça va pas se voir ?
— T’en fais pas mon ange ! De toute façon, ça peut être l’Armageddon dans une heure, ça m’empêchera pas de le faire. Et je veux jouir de ce moment avec toi.
— Mais c’est péché !
— Si tu le dis. Mais ça encore, c’est très humain.
— Mais nous…
— Exactement. Pourquoi nous sentir concernés ?
— Mais parce que nous…
— Exactement. Et pour cette raison, je vais te dire, cette invention des péchés de luxure et de paresse et des cinq autres, ça vient pas d’en haut. Sept n’est même pas le nombre juste. De péché, il n’y en a qu’un et c’était le péché originel. L’acte fondateur, plus ou moins. La source de toutes ces rivières de sang, de merde et de tout ce que l’humanité a fait couler. Et maintenant, je veux me la couler douce au moins une fois. La fois ultime. Et tant pis si on me voit.
— Et si quelqu’un nous demande qui on est ?
— Tu lui dis la vérité. C’est pas bien de mentir…
— Tu rigoles ? Et les conséquences ?
— Franchement, au pire, je dirais qu’on nous prendra pas au sérieux.
— Ils en sont à ce point ?
— Mais pourquoi tu crois qu’on s’est mis d’accord avec l’autre côté pour tout raser ?
— Bon, alors, il se trouve où ton coin super ?
— Tu vas voir, c’est par-là. La plus belle plage de ce côté de l’univers. Le paradis sur terre, mon frère.
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


J'ai lié les deux thèmes de ces derniers jours, j'attends toujours l'inktober pour me l'approprier et jouer avec les thèmes, ce qu'il propose de correspondances.



Jour 16 : Ange&Démon 1

Spoiler:


Jour 17 : Ange&Démon 2

Spoiler:


Jour 18 : Selle

Spoiler:
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Personne, mais je continue, on voit la fin du tunnel !

Jour 19 : Dodu

Spoiler:


Jour 20 : Givre

Spoiler:


Jour 21 : Chaînes

Spoiler:


Jour 22 : Rugueux

Spoiler:
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  655
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Salut le Trader, désolé de ne plus suivre. J'étais bien motivé au début du mois et un nouveau job est arrivé, de nouveaux horaires, une nouvelle organisation et une nouvelle fatigue à gérer. Bon courage pour la suite. Je viendrai te lire dès que j'arriverai à me poser un peu.
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je comprends Fred Dee, ça prend du temps. Au plaisir de te relire sur le forum  Smile


Jour 23 : Céleste

Spoiler:


Jour 24 : Superficiel

Spoiler:


Jour 25 : Dangereux

Spoiler:


Jour 26 : Enlever

Spoiler:
 
Le Trader
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  803
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  02/06/2016
    
                         
Le Trader  /  Double assassiné dans la rue Morgue


On se motive pour le bout du tunnel !


Jour 27 : Animal

Spoiler:


Jour 28 : Briller
Spoiler:


Jour 29 : Immense

Spoiler:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Scriptober 2023

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Communauté :: Constances et challenges-