PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version (coupon + code promo)
224.97 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Chiffres offre/demande dans l'édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
CC33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CC33  /  Pippin le Bref


Bonjour à toutes et à tous,

Est-ce que quelqu'un aurait un lien ou des informations sur le rapport entre ce que les écrivains proposent aux maisons d'éditions vs ce qu'ils ont besoin ?

Je m'explique, est-ce que les maisons d'éditions croulent-elles sous les manuscrits d'album pour enfants, mais en publient peu. Sont-ils en manque de manuscrits de romans jeunesse ? Est-ce les manuscrits de romans SFFF intéressent les ME car peu reçus dans leur boite aux lettres ?

Bref, dans quel genre/âge est-il plus simple de se faire publier ? Ou au contraire, qu'y a t il de "bouché" ?
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7274
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Je pense que sans compter les maisons avec des lignes éditoriales très serrées et spécifiques, tous les éditeurs sont submergés de manuscrits à l'ouverture des soumissions.

On estime que les bonnes maisons publient entre 0,1 et 5% des manuscrits qu'elles reçoivent :
https://www.jeunesecrivains.com/t59843-pourcentage-des-manuscrits-publies-selon-les-maisons-d-edition

Je doute qu'elles publient moins tel genre faute de manuscrits. Je sais par exemple que Rebelle ne fait plus de SF et n'en demande plus parce que ça se vend mal.

Et pour avoir essayé de publier de la SF... Peu de maisons en veulent x)


Chiffres offre/demande dans l'édition 60011Chiffres offre/demande dans l'édition Bannie10
Votez pour le concours d'extraits 125
jusqu'au 28 avril, sur le thème Séparation !
Envie d'en savoir plus sur mes publications et mes projets ? Suivez le guide !
En cours sur JE : Le Renard et la Chouette
Mes lectures : Loupiote
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Le seul chiffre dont je dispose : J’aime Lire (mensuel chez Bayard presse) publie 12 numéros mais reçoit plus de 500 manuscrits par an.

Pourtant je m’y suis faite publier deux fois.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  652
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Pour donner une indication aussi sur le raz-de-marée des manuscrits qui noient les maisons d'édition, il faut voir de quoi il se compose.

Il est existe des maisons spécialisées dans certains genres, d'autres plus généralistes mais sans certaines spécialités (par exemple pas de SF/fantasy, pas de jeunesse, etc). Pour certaines, il suffit de regarder les catégories sur leur site, pour d'autres, elles précisent ce qu'elles ne publient pas dans la section contact / manuscrits.

Eh bien, malgré cela, il y a encore plein d'écrivains qui sautent allègrement par-dessus toutes ces informations et envoient n'importe quoi. Du théâtre à des ME spécialisées SF, de la poésie érotique dans une maison jeunesse, une autobiographie chez un éditeur spécialisé en sciences sociales... Beaucoup de ME dégraissent énormément dans leur boîte de réception ces manuscrits mal ciblés. Et parfois, ce sont des envois "en gros", avec en copie visible toutes les adresses de toutes les maisons contactées.

Donc, sans avoir les chiffres, c'est un phénomène qui sature énormément les ME. Et c'est un sujet de discussion qu'on peut avoir même avec les petites ME.
 
CC33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CC33  /  Pippin le Bref


C'est drôle, Flora. Moi, j'avais l'impression que la SF est partout, la plupart des AT demandent de la SF. Je me disais donc qu'ils en manquaient.
De mon ressenti (donc rien de scientifique), je crois que les chances d'être publié en album pour enfants sont bouchés, mais je vois fleurir pas mal d'AT pour les romans ados.
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1128
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


CDR33 a écrit:
C'est drôle, Flora. Moi, j'avais l'impression que la SF est partout, la plupart des AT demandent de la SF. Je me disais donc qu'ils en manquaient.
De mon ressenti (donc rien de scientifique), je crois que les chances d'être publié en album pour enfants sont bouchés, mais je vois fleurir pas mal d'AT pour les romans ados.

En littérature jeunesse (toute jeunesse, comme avec les albums), les maisons fonctionnent beaucoup en circuit fermé, soit en contactant des auteurs ou autrices qu'elles connaissent déjà, soit en fonctionnant avec des auteurs/autrices déjà installé/es. D'autant qu'il faut souvent une paire "auteur-illustrateur" à associer, et que les maisons aiment connaître les deux avant de se lancer.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1019
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


CDR33 a écrit:
Moi, j'avais l'impression que la SF est partout, la plupart des AT demandent de la SF. Je me disais donc qu'ils en manquaient.

La SF est une drôle de bête dans le paysage éditorial. C'est une communauté (côté lecteurs) très visible et très vocale (on trouve plein de blogs, de forums, de groupes sur les réseaux sociaux, de conventions, de salons, etc. dédiés au domaine, alors qu'on en trouve très peu dans les autres genres), et côté textes courts, il y a énormément de demande en SF, bien plus qu'ailleurs (je pourrais citer au moins une douzaine de magazines pro publiant des nouvelles de SF, alors qu'en policier, j'en connais... deux, et c'est pas faute d'avoir cherché).

On pourrait avoir l'impression que c'est le genre le plus populaire. Et pourtant... ça se vend relativement mal sous la forme romanesque.

Je suppose que parmi toutes les AT demandant de la SF, beaucoup sont pour des nouvelles plus ou moins longues ?
https://fabiendelorme.fr
 
CC33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CC33  /  Pippin le Bref


J'ignorais, c'est intéressant !
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4329
   Âge  :  34
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


En fait, je me dis surtout que l'AT est un bon moyen de cadrer les soumissions reçues : les maisons savent à peu près ce qu'elles veulent pour leur catalogue (soit pour capitaliser sur un truc qui marche en continuant sur cette voie, soit en complétant ce qu'elles ont avec un thème qui leur manque).

Si tu sais que dans deux ans, tu veux avoir un peu de fantasy dark (mais qu'une autrice de ta maison a déjà un projet en cours qui colle), un peu de cosy (idem) et que tu veux un peu de romance (mais là, personne de chez toi ne va en écrire), tu fais un AT "je veux de la romance", et ça va trier tous les manuscrits qui ne collaient pas à tes besoins du moment.

Et quand on voit que hors AT, les maisons reçoivent facilement 500 manuscrits en deux mois et mettent un an à les traiter... ça doit leur éviter pas mal de travail !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  115
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  18/07/2014
    
                         
olknox  /  Barge de Radetzky


Je ne sais pas quels genres privilégient les maisons d'édition, mais les lecteurs, eux, plébiscitent 1) les romances 2) les romans policiers (ce sont les romans qui se vendent le mieux sur le nombre d'exemplaires moyen). Les romans de littérature blanche se tiennent bien aussi. Et les recueils de nouvelles, la poésie, les ouvrages universitaires, se vendent très mal.

Je me base sur les chiffres d'il y a 2/3 ans.
 
CC33
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  84
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  09/03/2021
    
                         
CC33  /  Pippin le Bref


Ma question (très mal formulée) étant en fait de savoir dans quel genre, âge est-il plus facile, selon vous, de placer un manuscrit.
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1128
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


CDR33 a écrit:
Ma question (très mal formulée) étant en fait de savoir dans quel genre, âge est-il plus facile, selon vous, de placer un manuscrit.

Je pense que la question n'a pas d'intérêt à être posée à moins d'être déjà installé dans le milieu et de viser la rentabilité (ce qui est la préoccupation d'assez peu d'auteurs au final drunken ).

Déjà parce que cette réponse est évolutive, dépend des modes, des thématiques murmurées par les autres médias (notamment le jeu vidéo, les séries...)... mais surtout parce que ça n'est pas un moyen d'être publié plus facilement quand on est primo-romancier.

Certes, il est plus simple de placer un roman "classique" (= identifiables dans ses codes) qu'un livre expérimental qui ne ressemble à rien d'autre (surtout que pour pouvoir faire de l'expérimentation, mieux vaut avoir l'expérience de livres plus conventionnels)... mais le genre et le lectorat importent peu lorsqu'on est primo-romancier.

Une maison publiera un primo-romancier au coup de coeur, par pari plus que par logique de marché. Peu importe à qui tu parles, et quelle histoire tu racontes : à moins d'intellectualiser vraiment le travail d'écriture pour réfléchir aux poncifs de la romantasy que tu cocheras comme sur une liste de course avant d'aller faire la cour à de grosses ME d'écriture (ce qui, lorsque ce n'est pas ton truc de base, relève plus de la corvée qu'autre chose)... tu devras passer par les mêmes embûches que les autres pour éditer !

Pour un romancier déjà installé, la réponse est à mon avis différente.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


CDR33 a écrit:
Ma question (très mal formulée) étant en fait de savoir dans quel genre, âge est-il plus facile, selon vous, de placer un manuscrit.

Facile : Romantasy YA.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1128
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Jimilie Croquette a écrit:
CDR33 a écrit:
Ma question (très mal formulée) étant en fait de savoir dans quel genre, âge est-il plus facile, selon vous, de placer un manuscrit.

Facile : Romantasy YA.

En tant qu'éditeur, carrément. En tant qu'auteur débutant, je pense que la concurrence massive liée à l'effet de mode rend la chose plus compliquée drunken
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3263
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Autre trop facile : Romance contemporaine YA un peu sexy.

C'était une astuce de Milie-les-bons-tuyaux
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Chiffres offre/demande dans l'édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-