PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-46%
Le deal à ne pas rater :
Oceanic OCEAB120W Batteur électrique – Blanc
7.51 € 13.91 €
Voir le deal

Partagez
 

 Quelle est la meilleure maison d'édition pour les jeunes auteurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
ça
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  20
   Âge  :  13
   Localisation  :  Orléans
   Pensée du jour  :  La musique c'est mon bonheur !
   Date d'inscription  :  03/07/2023
    
                         
ça  /  Homme invisible


Bonjour ! j'aimerais savoir quelles maisons d'édition acceptent plus facilement les jeunes auteurs. J'ai du mal à trouver ça sur Internet car je ne connais rien au sujet. Je pensais avoir trouvé une bonne maison d'édition mais il s'avère qu'elle demande souvent de l'argent à l'auteur édité, ou bien l'oblige à acheter plusieurs exemplaires de ses livres. J'aimerais donc recevoir des conseils pour savoir vers quoi me diriger.
Je voudrais aussi connaitre quelles maisons d'édition sont plus tournées vers la SFFF.
Merci d'avance Very Happy
 
Lize Bee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  286
   Âge  :  25
   Localisation  :  Tours
   Date d'inscription  :  02/02/2022
    
                         
Lize Bee  /  Autostoppeur galactique


Salut ! Déjà je suppose que les petites et moyennes maisons vont plus facilement accepter de jeunes auteurs, même si les grosses (Galimard, Hachette etc.) ont en théorie plus de moyens pour prendre le « risque ». Je suppose que ça dépend du manuscrit et que si la maison accroche vraiment, elle le publiera quelque soit l’expérience de l’auteur dans le milieu.

Ensuite, ce que tu décris, c’est de l’édition a compte d’auteur et c’est un peu… un attrape auteur en détresse. Que ce soit par le montant que tu verses pour l’édition ou l’obligation d’achat de bouquin, ce n’est pas clean (il y a pas mal de sujet dessus sur le forum). Normalement, tu ne dois pas payer pour être édité. Les maisons à compte d’auteur acceptent tous les romans et au final, il n’y a aucun travail dessus, une correction orthographique tout au plus, mais aucune correction éditoriale et la promotion du livre est très peu assurée (ce sont les problèmes principaux, mais il y en a plein d’autres).

Concernant les maisons d’éditions SFF, il y a une liste sur le forum, mais en voici quelques unes : le tripode, au diable vauvert, les forges de vulcain, Bragrelonne, Calmann Lévy, Galimard, plume blanche, Leha, Fleuve, Snag, Sarbacane, Gulf Stream, city edition, Hugo Roman, Rebelle, Alter real, Flammarion.
Je suis sure que ces maisons reçoivent les manuscrits Young Adult, mais je ne sais pas pour la SFF « classique ».
Ces maisons sont à compte d’éditeur : tu ne payes pas pour être publié.

J’espère que mes explications sont assez claires et que ça pourra t’aider. Bon courage Smile
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1095
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Salut !

Alors si par "jeune auteur" tu considères l'âge (= auteur mineur), sache qu'il y a des concours tremplins spécialisés pour les ados (notamment le Prix Clara organisé par les éditions Fleurus, mais c'est un concours de nouvelles).

Ayant commencé à publier à 13-14 ans, je peux te dire qu'à l'exception de ces tremplins, il n'y a pas vraiment de maison plus ouverte aux jeunes auteurs que les autres. C'est ton manuscrit qui doit se démarquer.

Si par "jeune" tu entends "primo-romancier", alors effectivement certaines maisons s'y ouvrent plus que d'autres, mais là aussi, tu as des concours "du premier roman" organisés par un tas de maisons (Gallimard, Didier Jeunesse, Auzou, Hachette...) pour dépister les futures pépites.

Il y a une règle à respecter, c'est de ne jamais payer pour être édité. Jamais. Ni directement, ni par le biais d'achats d'exemplaires.

Tu es jeune, il est possible que tes démarches éditoriales n'aboutissent pas (comme pour tout le monde). Surtout ne te tourne pas par dépit vers ces maisons payantes, ça ne ferait que t'handicaper pour tes projets à venir.

Lorsque j'étais mineure, je n'ai jamais vraiment vécu mon âge comme un frein à la publication (par rapport à la qualité, ou au manque de qualité disons, de mes textes). Tu es lancée dans la même arène que les autres et pour séduire les éditeurs, c'est ta plume qui devra parler !

Si ton texte est bon, ton âge pourra peut-être jouer en ta faveur (car c'est un élément marketing important) ou en ta défaveur (car il y a beaucoup d'a prioris sur les jeunes écrivains). L'un dans l'autre, ça ne change rien, et tu dois t'en ficher : ce qui compte c'est de commencer à comprendre comment ce monde marche, et de te forger une expérience même si tu n'as pas immédiatement le succès dont tu rêves (mais que tu décrocheras peut-être !) Wink

Pour répondre à ta question, je ne crois pas qu'il y ait de maison plus ouverte aux jeunes. Cela ne doit pas t'empêcher d'y croire et de tout donner si ton objectif est la publication (et ton questionnement prouve que tu as déjà une certaine maturité sur le sujet, bravo pour ça, certains auteurs moins jeunes ne se posent même pas la question et payent sans sourciller What a Face ).
 
Carolynn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2
   Âge  :  25
   Localisation  :  Montpellier
   Pensée du jour  :  J'écris par sentiments
   Date d'inscription  :  02/09/2023
    
                         
Carolynn  /  Début de partie


Bonjour j'essaie de publier deux receuils de poésie.
Les éditions Beaudelaire très mal réputé malgré leurs noms prestigieux l'on répondu favorablement mais à compte d'auteur 2160€... Puis le Lys Bleu qui prennent en charge tout et que l'argent sera disponible des le 1 er exemplaire vendue sauf qu'il demande quand même de prendre en charge 40 livres... Elle m'a l'air tout de même plus honnête que Beaudelaire...

Auriez-vous un conseil de maison d'édition à compte d'éditeur honnête !!!!!!!!
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  425
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Carolynn a écrit:
Bonjour j'essaie de publier deux receuils de poésie.
Les éditions Beaudelaire très mal réputé malgré leurs noms prestigieux l'on répondu favorablement mais à compte d'auteur 2160€... Puis le Lys Bleu qui prennent en charge tout et que l'argent sera disponible des le 1 er exemplaire vendue sauf qu'il demande quand même de prendre en charge 40 livres... Elle m'a l'air tout de même plus honnête que Beaudelaire...

Auriez-vous un conseil de maison d'édition à compte d'éditeur honnête !!!!!!!!

Les maisons d'édition dont tu parles ne sont pas à compte d'éditeur donc à éviter. Un éditeur ne doit pas te demander 1centime d'euro.
Après des maisons d'édition honnêtes, il y en a pléthore ! En gros il faut bien vérifier ton contrat avant de signer si tu as une proposition...
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  643
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


ça a écrit:
Bonjour ! j'aimerais savoir quelles maisons d'édition acceptent plus facilement les jeunes auteurs. J'ai du mal à trouver ça sur Internet car je ne connais rien au sujet. Je pensais avoir trouvé une bonne maison d'édition mais il s'avère qu'elle demande souvent de l'argent à l'auteur édité, ou bien l'oblige à acheter plusieurs exemplaires de ses livres. J'aimerais donc recevoir des conseils pour savoir vers quoi me diriger.
Je voudrais aussi connaitre quelles maisons d'édition sont plus tournées vers la SFFF.
Merci d'avance Very Happy

Pour répondre à Ça, j'ai d'abord envie de dire qu'il n'existe pas de maison d'édition spécialisée dans les jeunes auteurs (c'est-à-dire mineurs). Il est rare déjà qu'un éditeur demande l'âge des auteurs qui lui envoient des manuscrits. Parfois il réclame une biographie et alors peut transparaître l'âge. Dans ton cas, ce serait probablement à mentionner en première ligne. Est-ce que ce sera éliminatoire ou, au contraire, augmentera l'intérêt de l'éditeur pour ton œuvre ? Cela dépend de la cuisine interne de la maison (et on n'en sait jamais rien).

Un éditeur va surtout donner sa chance à un texte en lequel il croit (pour diverses raisons allant des qualités littéraires à l'effet de mode autour d'un sujet). Et là encore il pèsera le pour et le contre si l'auteur est mineur, car nos textes, même s'ils sont très bons, passent à travers des tas de filtres et si ça coince dans un seul, ça peut terminer en refus ou en accord mais à certaines conditions.

Ces conditions sont, par exemple, tout le travail de correction et de réécriture qui précédera nécessairement la sortie du livre. L'éditeur te demandera alors si tu es prêt à faire ce travail. Mais il faudra donc se montrer assez mature et pro à cette étape. Pas forcément facile quand on a 15 ans et l'éditeur s'en doute. Donc soit il s'attend à la bonne surprise avec toi, soit ce sera un nouveau filtre dans sa décision. Surtout qu'à bien des étapes, il faudra discuter aussi avec les parents / représentants légaux (rien que pour discuter contrat). Et sachant la difficulté qu'on peut avoir à discuter intelligemment avec une personne parfois, imaginer la discussion avec deux autres personnes ayant voix au chapitre, ça peut refroidir certaines motivations.

Voilà, tout cela n'est pas exposé pour te décourager mais pour t'éclairer.

Mais aussi pour dire : les maisons à compte d'auteur qui te font payer, ou plutôt font payer tes parents des milliers d'euros pour réaliser un de tes rêves, se moquent complètement de tout ça.

Le travail de correction / réécriture est vite torché donc pas de problème pour bosser avec des écrivains mineurs. Les parents signent, paient en dix fois s'ils veulent, et à la fin l'auteur n'est pas plus avancé : il a un livre parfois mis en page et imprimé à la va-vite et bourré de coquilles ou de maladresses parce que rien n'a été rebossé pour tirer le meilleur de ton œuvre.

Si ton livre n'est pas sorti avant tes 18 ans, ce n'est pas grave. Continue à prendre la plume, écris d'autres choses, essaie de te faire connaître dans des concours de nouvelles par exemple. Et plus tu écriras et mieux tu sauras pourquoi un éditeur ne t'a pas retenu avant et alors tu pourras revenir avec un meilleur texte et là ce sera ta chance. J'avais le même rêve que toi quand j'étais ado, je croyais que pour me démarquer, il fallait être le petit génie précoce qui débarque avec un chef-d’œuvre à 16 ans. Mais c'est une idée qui m'a bloqué plus qu'autre chose à l'époque.

Et si tes parents veulent dépenser quelques milliers d'euros pour toi : dis leur de les garder pour tes études ou pour faire un beau voyage qui élargira tes horizons. Tu en sortiras plus riche.
 
jihel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1535
   Âge  :  65
   Localisation  :  PERPIGNAN
   Pensée du jour  :  Le rêve t'offre des réalités que la réalité n'aurait jamais rêvé t'offrir
   Date d'inscription  :  08/09/2020
    
                         
jihel  /  Roland curieux


Coucou

La meilleure maison d'édition ? On pourrait dire que c'est celle qui te prendra... mais c'est un peu simple, surtout si, comme certaines, elles te demandent de l'argent pour te publier.
En fait, tu peux rechercher sur le net celles dont le contenu éditorial correspond à ce que tu écris et envoyer, envoyer, envoyer, en espérant une réponse positive ou des réponses négatives qui t'expliquent ce qui ne leur convient pas, c'est presque aussi bien.
Et que les refus ne te découragent pas ! Rappelle toi que JK Rowling (Harry Potter) a été refusée par 12 maisons d'éditions avant qu'une d'entre elle comprenne la valeur de ce qu'elle avait écrit
.
Tu peux essayer Sarbacane, par exemple, si sa ligne éditoriale convient à ce que tu écris. Ils sont cash dans leurs réponses mais au moins ils argumentent (de ce que je sais)

Bon courage !

PS Et ne te crois pas trop jeune. J'ai la chance de faire des relectures pour une jeune auteure qui a publié son premier livre à 13 ou 14 ans (j'ai un trou) et qui en est à quelque chose comme 6 romans édités (de la romance pour elle)
 
jihel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1535
   Âge  :  65
   Localisation  :  PERPIGNAN
   Pensée du jour  :  Le rêve t'offre des réalités que la réalité n'aurait jamais rêvé t'offrir
   Date d'inscription  :  08/09/2020
    
                         
jihel  /  Roland curieux


Et rePS, tu as proposé des extraits de ton livre ici ? (ta pensée du jour dit que tu as terminé ton premier livre Wink )
C'est un bon début pour se tester, n'hésite pas
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2167
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Il y a aussi "L'Atalante" (une très bonne ME mais dont les soumissions ne sont pas ouvertes toute l'année : il faut guetter, donc...  ) Quelle est la meilleure maison d'édition pour les jeunes auteurs ? 1f609
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3789
   Âge  :  47
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Je déplace dans la section plus générale.
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Quelle est la meilleure maison d'édition pour les jeunes auteurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-