PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Disque dur SSD CRUCIAL P3 1 To (3D NAND NVMe PCIe M.2)
Voir le deal
65.91 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Personnages superflus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Azharoth
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  17/08/2023
    
                         
Azharoth  /  Clochard céleste


Etre-ange a écrit:


Les personnages superflus sont la première cause de morcèlement d'une histoire. La première question que vous devez-vous poser quand vous créez un personnage est : " Remplit-il une fonction importante dans l'ensemble de l'histoire ? ". Si tel n'est pas le cas - s'il ne lui procure pas davantage de texture ou de couleurs -, vous devez envisager de le supprimer totalement. Sa valeur limitée ne justifierait probablement pas le temps qu'il prendrait dans la ligne narrative.

Un conseil totalement idiot pour ma part. Encore du dogmatisme à l'américaine de gars qui t'expliquent leur point de vue comme s'il s'agissait d'un fait indiscutable... Ce qui fait encore plus lever le sourcil quand on justifie son argumentaire par des éléments aussi abstraits et vides de sens que la "texture" et la "couleur" d'une histoire...
C'est typiquement le genre de conseil qui ne s'applique qu'à une œuvre courte : un film, un livre, etc. Dès lors que tu t'embarques dans une saga ou une aventure longue, ce conseil vole en éclats.

S'il y a bien une chose que nous ont appris les séries et les mangas (qui cartonnent de plus en plus fort et pas depuis hier), c'est que les lecteurs/spectateurs adorent les personnages secondaires. Qui sont au passage bien souvent leurs personnages favoris. Il suffit de jeter un oeil au classement régulier des sondages officiels de popularité des personnages de one piece et son milliard d'entités différentes pour voir l'ampleur du phénomène.

Un personnage n'a pas besoin de "remplir une fonction" pour être intéressant ou justifier sa présence, quelle froide conception d'écriture. Cela ne veut pas dire qu'on doit s'attarder sur tout, tout le monde et sa grand mère, mais la présence d'un personnage dans une oeuvre ou une intrigue peut largement dépasser le cadre de son utilité. La vie n'est pas faite que de gens qui ont une fonction à remplir, on est pas chez Orwell...
Un personnage inutile au scénario mais à la personnalité attachante marquera bien plus les esprits qu'un personnage utile et totalement lisse et oubliable.
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  40
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Je suis tout à fait d'accord avec toi! Je viens de lire l'Etranger de Camus (que j'ai beaucoup aimé) et je pense que si on suivait ce conseil, on devrait virer presque tous les personnages, qui ne servent "à rien" à l'intrigue (le narrateur est blasé de tout mais donne une description millimétrée de tous ceux qu'ils croisent car il s'ennuie). Pour le coup ils ne mettent pas en avant une personnalité attachante du narrateur mais bien sa vision du monde, une chose nécessaire à la suite (que je ne veux pas spoiler) sans pour autant avoir vraiment de rôle dans l'action.
Et ce n'est pas le seul exemple mais le dernier en date que j'ai lu. Je pense que l'Education sentimentale est un autre bon exemple.
 
Hortense
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  172
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Ou pas ?
   Date d'inscription  :  31/10/2021
    
                         
Hortense  /  Tycho l'homoncule


Pour rebondir sur les autres, je vous présente le personnage qui ne sert à rien à l'histoire mais qu'il ne serait même pas envisageable de supprimer du scénario :

Personnages superflus - Page 2 Les-aventures-de-scrat-critique-2-min

Bref ça reste des conseils d'écriture. Ce n'est pas parce que quelqu'un te conseille quelque chose parce que ça marche pour lui, que c'est une règle universelle.
https://hortensemerisier.com/
 
Azharoth
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  17/08/2023
    
                         
Azharoth  /  Clochard céleste


Excellent exemple  Personnages superflus - Page 2 1f44d.
 
Lylle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  112
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  13/01/2023
    
                         
Lylle  /  Barge de Radetzky


Je comprends très bien l'idée de King sur l'idée de supprimer des passages que l'on a adoré écrire, mais qui n'apportent rien. C'est quelque chose qui ressort énormément dans la phase de relecture, au point de pincer le cœur quand il faut faire un ctrl-X et mettre au rebut de longs paragraphes (ne jamais rien jeter, ma devise, tout garder quelque part, au cas où, un peu comme la boite à rallonges/câbles qu'on garde tous alors que ça fait bien longtemps qu'on n'a plus de magnétoscope).

Mais en ce qui me concerne, je préfère faire ça quand j'ai fini le premier jet, je rejoins donc une grande partie d'entre vous. Le premier jet, qu'il soit soutenu par un plan détaillé ou non, permet de mettre les mains dans le cambouis, d'étaler un peu toutes les pièces et de voir sur l'ensemble. Ensuite, on prend la clé de 12 et on cherche la ou les pannes. Pour finir, on se rend bien compte qu'il y a des vis en trop et que ça tient quand même la route.

Pour ce qui est des personnages secondaires, Azhaorth l'a déjà dit, beaucoup de lecteurs/téléspectateurs adorent les personnages secondaires, au point parfois de demander à ce qu'on leur accorde une série/film/livre dédié. Ce n'est pas tant qu'ils jouent un rôle marquant ou qui fait avancer l'histoire, parfois cela tient juste à leur personnalité. Les effacer ou les tuer sans raison peut, parfois, s'avérer inefficace, voire contre-productif (à mon humble avis).
Une scène naïve, simple, sans grand but dans le fil rouge, où le héros discute avec ses compagnons de route, où ils chantent ou se racontent des histoires, peut permettre de créer des liens beaucoup plus forts, de rendre attachant des personnages que le lecteur aura du mal à voir partir ou mourir, donnant bien plus de profondeur à un monde. Mais, peut-être suis-je une de ces rares fans de ce genre, peut-être le monde n'aime-t-il pas ces scènes inutiles ?

J'ai également la sensation qu'on tourne toujours autour des conseils d'anglo-saxons, qui, certes, ont le monopole de la littérature (ne vous en déplaise, il n'y a qu'à voir les best-sellers dans les magasins, souvent, on retrouve nos amis américains) mais qui ont une toute autre approche de l'écriture que nous, français ou européens, ont.
J'ai ce défaut aussi, j'ai déjà regardé plusieurs heures de vidéo youtube d'américains donnant des conseils, mettant en évidence des erreurs trop souvent commises. Et j'ai le vice de relire mon texte avec ce nouveau prisme. Or, en réalité, quand je vois ensuite des lecteurs/lectrices parler de livres écrits via ces mêmes conseils, je me rends compte qu'ils ne sont pas si enchantés que ça.

Ecrire pour être lu, donc suivre des conseils, d'accord. Mais ne faut-il pas non plus s'écouter ? Et se faire relire avant de passer son texte à la moulinette de King et Truby ? Ça me paraît être le seul conseil à suivre en priorité.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Personnages superflus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-