PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition Collector : où le ...
Voir le deal

Partagez
 

 Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  268
   Âge  :  39
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Bonjour à toutes et à tous ! J'aurais besoin de points de vue extérieurs pour savoir comment "classifier" mon roman et ainsi savoir quelles maisons d'éditions viser. Il est en cours de réécriture (bien avancée) et je commence à regarder les listes de maison d'édition mais j'ai un peu de mal.

La difficulté vient du fait que mon roman se passe en Inde, or ceux-ci sont souvent
- soit des traductions d'auteurs indiens
- soit, quand l'auteur est non indien (français ou anglais), centré sur des personnages occidentaux la plupart du temps ou alors sur des indiens vivant en occident.
Or le mien se passe en Inde (Cachemire) et il n'y a pas un occidental dans l'histoire, que des personnages indiens ! Et je ne suis pas indienne (même si j'ai passé un longue période en Inde).
Donc je ne rentre dans aucune case (il y a aussi des auteurs occidentaux qui ont écrit sur des personnages indiens mais dans des romans historiques, ce que n'est pas non plus mon roman qui se passe il y a seulement 20 ans).

En gros l'histoire est assez réaliste, se passe au début des années 2000, évoque une histoire d'amour inter-religieuse entre un musulman et une hindou au Cachemire. Ça raconte les difficultés de leur mariage qui se heurte à une société rigide. Il n'y a pas vraiment de happy end (c'est mi-tragique, mi-ouvert). L'histoire d'amour est centrale mais ce n'est pas une romance (d'après les codes du genre). Il y a beaucoup d'éléments culturels, sociaux et religieux.  Et ça évoque aussi le terrorisme en arrière plan. Et aussi un peu de mysticisme (aussi bien hindou que musulman). C'est très centré sur l'évolution intérieur des deux protagonistes. J'aurais tendance à penser que c'est un drame, social, avec une histoire d'amour (tragique). Je suis un peu perdue.  Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser 1f613

Du coup serait-ce de la littérature blanche ? J'ai un doute parce que je ne trouve vraiment pas d'ouvrage comparables, enfin si mais plutôt produits par des auteurs indiens et donc publiés par des maisons d'édition qui ne prennent que des auteurs indiens (ou du moins étrangers).

Et auriez-vous des ME à me conseiller ?
Merci d'avance !
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Ça a plutôt l'air d'être de la littérature générale/blanche, oui.
La plus grosse difficulté à mon avis risque d'être que, pour un livre au sujet comparable, les éditeurs risquent de préférer des auteurs "own voices" qu'une autrice renseignée mais pas directement concernée.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Oui c'est de la littérature générale. Par contre, pas de maison d'édition à conseiller pour ma part, mais je suis sûr que d'autres personnes pourront t'aider sur ce point !
https://fabiendelorme.fr
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  268
   Âge  :  39
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Verowyn : Own voice c'est à dire indiens dans ce cas ?
La littérature indienne est quasi exclusivement traduite de l'anglais ou de langues indiennes, du coup je ne pense pas que ce soit les mêmes éditeurs qui pourraient s'intéresser à mon roman ? (je suppose que ceux-ci cherchent leurs ouvrages dans des salons littéraires internationaux et via des agents littéraires indiens, ou en suivant les succès indiens ?)

Je connais bien la littérature indienne, (pas assez traduite à mon goût et que je lis beaucoup en anglais); j'ai quasiment tous les romans traduits/écrits en anglais qui se passent au Cachemire (mais je n'ai pas encore tout lu), beaucoup étant l’œuvres d'auteurs expatriés au Canada ou autre ; je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de Cachemiris en France, la majorité de la diaspora indienne française est plutôt du sud, Tamil, ou tamoule comme on dit en France. Et je ne connais pas énormément d'auteurs indiens francophones (j'ai trouvé la page wiki, et il y en a très peu, dont un non indien avec un pseudo indien, pratique que je préfèrerais éviter car je ne souhaite tromper personne sur celle que je suis vraiment, ma démarche est aussi honnête que possible).

Par rapport à trouver un livre "au sujet comparable" chez d'autres auteurs indiens, le résumé que j'ai donné peut paraître assez "classique" mais son développement est à l'opposé des clichés usuels qu'on imagine trop souvent en France. En fait je commence en mode "il était une fois", à l'image des films indiens, mais dans la suite c'est le retour à la réalité du couple. Un peu comme dans le film tamil Alai Payuthey (2000), si ce n'est que ce film n'a pas du tout le même contextes ni les mêmes enjeux. J'essaie de montrer que les deux communautés ont plus en commun qu'on ne pourrait le croire (surtout en ce moment où les tensions religieuses du fait de la prise de pouvoir du BJP sont exacerbées). J'ai aussi fait des recherches très pointues sur tous les sujets que j'aborde. Mon amie punjabi à qui j'ai demandé des conseils m'a avoué que j'en savais plus qu'elle sur la région du Cachemire ! Je lui ai même fais découvrir des populations nomades locales dont elle n'avait jamais entendu parler en lui parlant de mes recherches, et il  y a eu la même chose pour une de mes nouvelles qui se passe au Rajasthan et qui a été récemment publiée par un magazine ! Smile

Jen ai discuté avec d'autres indiens qui m'ont tous encouragés, aucun ne voyait de souci à ce que je ne sois pas indienne (je leur ai demandé), au contraire, la question les a plutôt étonnés ! Ils étaient contents que je m'intéresse à leur culture. Je suis aussi très présente sur les communautés francophones passionnées par l'Inde, sur Facebook car c'est vraiment une passion pour moi cette culture. Ma meilleure amie indienne m'a dit que j'avais une âme indienne ! J'y vivrais sans doute si je n'avais pas des soucis de santé qui m'empêchent hélas de voyager.  

Maintenant que j'y repense, une auteure québecoise que je connais  (et sans origine indienne autre que la passion que nous partageons pour ce pays) a d'ailleurs publié un roman qui se passe au Kerala et avec seulement des indiens elle aussi, mais chez un éditeur québecois alors que je cherche plutôt en France.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Sarashina a écrit:
L'histoire d'amour est centrale mais ce n'est pas une romance (d'après les codes du genre). Il y a beaucoup d'éléments culturels, sociaux et religieux.  Et ça évoque aussi le terrorisme en arrière plan. Et aussi un peu de mysticisme (aussi bien hindou que musulman).

Bonjour Sarashiina et... bon courage à toi. Pour moi oui c'est du "général" comme genre, donc la case à cocher sur un formulaire d'éditeur (ce qu'ils nous obligent de plus en plus à faire) serait "roman", si cette case existe encore car l'entonnoir se rétrécit d'année en année, et il faut spécifier si le roman est du genre policier, romance, SF, et tout le toutim :mrgreen:

Il manque une case qui nous arrangerait bien toi et moi, c'est la case "hybride".
Je dis "toi et moi", me permettant de nous mettre dans le même sac car je suis en effet dans le même cas que toi, avec un roman qui se passe en Bretagne mais n'est pas du "régional" ou du "terroir", avec une romance sous-jacente mais qui n'est pas l'essentiel, des passages relatifs à la situation des langues minoritaires (mes personnages sont Gallois et Bretons) mais ce n'est pas pour autant un ouvrage politique, il y a des retours arrière sur la guerre 14-18 mais ce n'est pas pour autant un roman historique, et cerise sur le gâteau, mon personnage principal a un grand-père écossais mort au combat en 14-18, qui vient de temps à autre le "visiter" (on ne sait pas si c'est vrai ou si c'est dans l'imagination de mon personnage, qui est un peu perturbé) mais ce n'est pas pour autant un roman ésotérique.

Bref, comme le tien, c'est tout simplement "un roman", puisque un roman, c'est quoi ? C'est une histoire avec des personnages. Et des personnages, c'est quoi ? Ce sont des vies, avec tous les éléments de la vie : le rêve, l'angoisse, la joie, la folie, l'amour, la mort, l'histoire familiale, la banalité, l'extraordinaire...
Hélas, de plus en plus (et à un point qui devient dingue) il faut mettre une étiquette.


Dans ton cas comme dans le mien, c'est assez difficile de viser un éditeur en partant du genre. Cela dit, un éditeur plutôt "intellectuel" comme Actes Sud, par exemple, qui est assez ouvert sur l'hybride, sera sensible au côté "pas trop grand public" de ton histoire, il en appréciera les différents éléments, et si c'est associé à une écriture sans failles, avec en plus une situation géographique "sud", ton roman pourrait avoir des chances dans cette maison. Je ferais une lettre disant très honnêtement que je ne sais pas dans quel genre classer mon livre, et d'ailleurs, de mémoire Actes Sud ne fait pas de saucissonnage extrême, puisque justement ils sont sensibles à un texte, et pas à son "genre" (sauf cas particulier du roman policier).
En plus ils sont très gentils. Ils m'ont fait il y a deux ans une réponse qui m'a amenée à reconsidérer mon roman sur des points précis, et je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ce regard de la part d'une grande maison d'édition.

Enfin voilà, c'est un avis comme un autre.
Bonne route à toi
Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser 3029968519
 
Sarashina
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  268
   Âge  :  39
   Localisation  :  Au pays de l'Oiseau d'Or
   Date d'inscription  :  12/07/2023
    
                         
Sarashina  /  Autostoppeur galactique


Mille merci pour ton message Emsi, je me sens moins seule!   Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser 1f609 Et en effet je partage tout à fait ton point du vue sur le fait que la spécialisation rend les choses compliquées et artificielles! Je me demande si ça ne vient pas des maisons d'éditions anglophone, cette façon de faire de cases ?

Nous avons bien des points communs, car dans mon roman il y a aussi une sorte d'apparition surnaturelle, un saint soufi du 14è siècle qui apparait deux fois au héros pour le guider (dont une fois en rêve). Je laisse moi aussi le doute même si dans mon esprit la visite est réelle, c'est une façon de matérialiser le mysticisme religieux en Inde, très présent. (et je fais ça tout en étant agnostique)

Actes Sud est définitivement sur ma liste, j'aime beaucoup les livres qu'ils sortent ! Et je pense aussi à Zulma, qui ont de bons livres avec des sujets pointus/originaux et des couvertures qui me font rêver! Peut être que ça te conviendrait aussi ? Ils publient de auteurs francophones aussi bien qu'étrangers il me semble. Gallimard aussi a l'air pas mal, mais il faut que je regarde plus sérieusement toute la liste des éditeurs en littérature blanche du coup.

En tout cas merci pour tes mots, ça m'a rassurée !  Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser 1f60a
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Sarashina a écrit:
Mille merci pour ton message Emsi, je me sens moins seule!   Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser 1f609 Et en effet je partage tout à fait ton point du vue sur le fait que la spécialisation rend les choses compliquées et artificielles! Je me demande si ça ne vient pas des maisons d'éditions anglophone, cette façon de faire de cases ?

Les autres vont te maudire en te lisant, et vont dire : Pitié ! que Sarashina ne relance pas Emsi sur cette affaire de "spécialisation"  :mrgreen: )
Ce que j'appelle "saucissonnage" ou "super étiquetage", ou encore "cloisonnement" (bref, tout le contraire d'une ouverture vers l'autre) est en effet ma bête noire, et beaucoup de sujets de discussions concernant des questions sur le genre des romans, et où mettre qui et quoi  (comme justement avec le récent fil "pourquoi la fantasy française se vend mal"), j'en déduis que la "spécialisation" st tout de même à l'origine de quelques soucis !  Et donc à chaque fois je pousse mon coup de gueule  !

Je n'en reparlerai donc pas plus ici. Et pour l'origine géographique de cette pratique, je ne sais pas.

J'ai bien hâte de te lire en tout cas, quand tu auras trouvé ton éditeur.
Et pour Actes Sud, oui, quelle jolie réussite, loin de Paris !  (Même s'ils ont une branche parisienne).

Je suis heureuse que mon message t'ait fait du bien.
Et surtout, ici ne réponds pas concernant la spécialisation !!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Incertitude sur le genre de mon roman et sur les ME à viser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-