PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Faut-il garder le même style d'écriture dans ses textes pour intéresser les ME ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Fantastique FabienD ! Merci ! Je vais me ruer sur cet article dès mon petit dej terminé et mes yeux relativement fonctionnels pour la journée ! Ce n'est pas que mon anglais soit top (sûrement un peu has been vu qu'il a bien une soixantaine d'années) mais pour une lecture ça devrait aller. Et puis les dictionnaires sont là (euh, j'emploie ce mot tant qu'il existe encore Smile Ma bibliothèque - papier - en est pleine, de diverses langues, en particulier celles en péril, ce que n'est pas l'anglais, ouf !).
Merci encore ! Déjà, tout ce qui est dit dans ces extraits est très parlant !
Ce que j'aimerais savoir (et qu'il est facile de savoir avec une petite recherche) c'est si justement des gens comme Nora Roberts ou Stephen King écrivent leur "autre voix" sous un autre nom...
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1019
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


King avait écrit sous pseudonyme à un moment de sa carrière, au tout début. J'ai oublié le nom. Il a vite laissé tomber.

Nora Roberts écrit aussi des romans policiers sous le pseudonyme JD Robb. Mais, de manière intéressante, ces romans écrits par JD Robb sont attribués à Nora Roberts dans leur traduction française.
https://fabiendelorme.fr
 
HilnaMacPhom
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  580
   Âge  :  37
   Localisation  :  Brest
   Pensée du jour  :  Pas de panique
   Date d'inscription  :  02/07/2021
    
                         
HilnaMacPhom  /  Gloire de son pair


Complètement d'accord avec ce qui a été dit plus haut, le lectorat attend toujours la même chose d'un auteur, alors que l'auteur à vite envie d'explorer d'autres styles (oui, je viens d'enchaîner 2 généralisations abusives).
Je pense clairement que tant que tu es primo auteur, c'est très bien d'avoir plusieurs styles.
Pour chaque type de projet, tu démarches des ME différentes.
Si ça ne marche pas, de toute façon la pro a est très faible que la ME se rappelle de toi d'un projet à l'autre.
Le jour où tu perces, alors la question se pose. Je suppose que le plus simple est dans ce cas de discuter avec ta ME (mon best seller chez vous est une romance avec un loup garou, mais mon roman suivant est une dystopie sur la place du végétal dans notre société, ça vous intéresse ?)
S'ils sont intéressés, à eux de voir s'il vaut mieux publier sous pseudo ou pas.
S'ils ne le sont pas, alors il est possible de démarcher d'autres ME, avec l'argument "j'ai déjà publié et j'ai un lectorat (= je suis professionnel et je serai un auteur fiable, je connais la musique), et je vous laisse juge si le projet vous intéresse de publier sous le même nom ou sous pseudo".
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  829
   Âge  :  71
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je reviens sur l'excellent article proposé plus haut dans le lien donné par FabienD : j'ai ri en voyant le point de départ : des doughnuts. Certains ecrivains risquent d'avoir une crise cardiaque en se voyant mettre sur ce même plan pâtissier ! Very Happy Very Happy Very Happy
Très intéressant article. Et quand j'ai lu : "If we writers wrote the same story over and over again, but with touches and different characters, maybe setting one book in New York and another in Los Angeles, and bringing the cities in as characters in and of themselves, then the marketing is as easy as the marketing of outrageous, fun, and creative doughnuts" j'ai tout de suite pensé aux productions Bargain, des polars bretons répétitifs à l'envi, et pour lesquels les auteurs ont obligation de mentionner le nom d'un lieu breton (si possible une ville) dans le titre, pour des romans aux couvertures très 'office du tourisme" (outrageous certes, mais hélas ni fun ni créatives) et dont le principe est qu'ils se vendent non pas l'un à New York et un autre à Los Angeles, mais l'un à Pornichet et un autre à Cancale (ou autre lieu, concerné par le titre)
Sinon, preuve (s'il en était besoin !) que les anglophones font eux aussi des emprunts au français, j'ai découvert que notre terme de "niche" était tout à fait intégré à leur vocabulaire, dans le beau mariage franco-anglais de "niche marketing". Smile
 
Cosmos
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  285
   Âge  :  42
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  22/06/2021
    
                         
Cosmos  /  Autostoppeur galactique


C'est hors sujet mais je rebondis :
Emsi a écrit:
Sinon, preuve (s'il en était besoin !) que les anglophones font eux aussi des emprunts au français, j'ai découvert que notre terme de "niche" était tout à fait intégré à leur vocabulaire, dans le beau mariage franco-anglais de "niche marketing". Smile
Effectivement il y a beaucoup de termes français en anglais comme niche, cliché, fiancé etc, ou qui dérivent du français (héritage de je ne sais plus quand), comme fleur qui a inspiré flower.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Faut-il garder le même style d'écriture dans ses textes pour intéresser les ME ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-