PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

Partagez
 

 dilemme pour un nom propre sans majuscule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Henri Boerenzon-Asterby
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  74
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  20/03/2023
    
                         
Henri Boerenzon-Asterby  /  Clochard céleste


Bonjour à toutes et à tous.

Je suis devant un dilemme.

Dans le texte je fais écrire à mon personnage le nom de Franco sans majuscule. Il s'en explique.
j'ai reçu des avis contraires de lecteurs à qui j'ai soumis le texte.

Ils trouvent que mon roman a un parti pris. C'est en effet le cas.

En fait, je me suis inspiré de deux sœurs ukrainiennes qui tiennent une chronique dans le magazine "M" du journal Le Monde. Elle ne mettent pas, volontairement, de majuscule au nom de Poutine.

C'est roman. puis-je ou ne puis je pas omettre la majuscule au nom de Franco ?

En dehors de toute idéologie, est-ce possible de le faire ?

Merci pour vos réponses.
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Tout est possible tant que c'est justifié.
Si l'absence de majuscule correspond à une manifestation d'un manque de respect, il suffit de l'expliquer au détour d'un dialogue.
 
Audel'ash
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  324
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  01/07/2019
    
                         
Audel'ash  /  Tapage au bout de la nuit


Salut Henri,

Je ne vois où est le problème d'avoir un roman avec un parti-pris, d'autant plus si ce parti est contre les agissements d'un ancien dictateur.
Pour moi, la forme est libre, surtout dans les romans. Si l'on peut faire parler des personnages avec des fautes de grammaire, écrire des phrases qu'avec des signes de ponctuation et des symboles (coucou Damasio), il n'y a pas de raison que l'on ne puisse pas omettre la majuscule d'un nom propre, si cela est justifié Smile
 
Lul de Faltenin
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  54
   Date d'inscription  :  27/04/2023
    
                         
Lul de Faltenin  /  Autostoppeur galactique


Tu es l’auteur, tu choisis (mais tu assumes ces choix…).

Je me rallie aux avis exprimés précédemment.

Une explication me semble aussi nécessaire afin d’éviter toute interprétation erronée. Cela peut venir au détour d’un dialogue, dans le récit ou en note de bas de page si tu souhaites le garder hors de ton texte (mais c’est moins élégant, j’en conviens).

L’inconvénient réside dans les réutilisations du mot sans répétitions de la justification pour un chaland qui ouvre le livre n’importe où… Mais ce chaland devrait aussi assumer sa prise de risque.
 
Hortense
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  172
   Âge  :  36
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Ou pas ?
   Date d'inscription  :  31/10/2021
    
                         
Hortense  /  Tycho l'homoncule


Salut,

Personnellement, je l'ai fait. Pas dans un roman mais dans des écrits personnels, une personne qui m'a fait beaucoup de mal et qui s'appelait (qui s'appelle encore probablement, cela dit) Pierre avait été réduit à une pierre.
J'en avais fait tout un registre avec des expressions comme "cœur de pierre", "pierre fendue", etc.
L'idée était de déshumaniser cette personne, et c'était une ambition que j'assume parfaitement (puisque je continue de le priver de sa majuscule).

Evidemment, quelqu'un qui lirait ces textes sans avoir le contexte n'y comprendrait pas grand-chose.

Donc pour reprendre ce qui a déjà été dit plus haut : je ne vois pas de raison de ne pas le faire, mais en revanche, donner un contexte me semble primordial. Il faut qu'il y ait un sens.
La majuscule, c'est ce qui fait de nos noms nos individualités, c'est une forme d'humanité que nous avons. Retirer une majuscule à Pierre, c'est en faire un caillou. Retirer une majuscule à Poutine, c'est en faire un délicieux plat de frites. Le sens qu'il y a derrière dépasse une simple figure de style.

(vous m'avez donné faim avec vos bêtises)
https://hortensemerisier.com/
 
Henri Boerenzon-Asterby
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  74
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  20/03/2023
    
                         
Henri Boerenzon-Asterby  /  Clochard céleste


Pour répondre à Hortense le contexte se passe durant la guerre civile de 1936-1939 en Espagne. C'est un jeune américain de 17 ans combattant au sein du bataillon Abraham Lincoln des Brigades Internationales qui écrit son journal. Donc, le contexte est, si je puis l'écrire, "bon".
Finalement, l'absence de majuscule à un nom est un peu comme l'effacement d'un cartouche sur un monument (contenant le nom d'une personne dans une "page" d'écriture hiéroglyphique) dans l'Egypte ancienne.
Encore merci pour vos réponses.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 dilemme pour un nom propre sans majuscule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-