PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-34%
Le deal à ne pas rater :
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 – 100Hz HDR 10+, ...
919 € 1399 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 A-t-on le droit de citer un roman dans un roman ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1915
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Bonjour,
Je n'ai aucune idée si j'ai posté au bon endroit, désolée d'avance si ce n'est pas le cas :rain:

Je me demandais si on avait le droit juridiquement de citer et parler d'un roman (et donc son titre et son auteur) dans son propre roman ?
Par exemple, je veux citer Fahrenheit 451 de Ray Bradbury dans ma dystopie. Ai-je le droit ?

Merci d'avance !
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3256
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


si tu fais une citation, il faut bien indiquer les références. Mais sinon, oui Smile
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1915
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Comment on indique les références ? En notes en bas de page ?
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3256
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


Dans mon livre, c'est ce qu'on a fait. A un moment un de mes personnages cite "le seigneur des anneaux" et il a été ajouté une note de bas de page
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1915
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Okay nice merci beaucoup !
 
Agent Seven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  744
   Âge  :  26
   Localisation  :  Seoul
   Pensée du jour  :  1011000011
   Date d'inscription  :  04/11/2017
    
                         
Agent Seven  /  Blanchisseur de campagnes


Pour répondre à ta question, Hodobema, oui, tu peux très bien citer, sans problème.

En revanche, j'aimerais nuancer le propos d'Elopez. Dans les théories littéraires (donc pas forcément dans le monde de l'édition), on parle d'intertextualité quand il est question d'interactions entre une oeuvre et une autre (donc, une référence à une oeuvre dans une autre). Si je ne me trompe pas, Genette a dégagé la citation (mot pour mot, avec guillemets, le plus souvent, mais j'ai déjà vu la citation sans guillemets), l'allusion et le plagiat (mais pas toujours comme on l'entend). Si je ne me trompe pas non plus encore là, la référence, que je ne développerais pas ici, est un ajout d'un ou d'une autre théoricienne.

La citation ne prend pas toujours de guillemets (sauf dans un travail écrit), mais il faut que la source soit inscrite quelque part. Dans le cas d'Elopez, si la note de bas de page comprend trop d'explication (contextualisation, donc pas seulement la référence), cela peut nuire au plaisir de lecture.

Enfin, dépendamment des situations, les éléments intertextuels ne viennent pas automatiquement avec une source en bas de page ou au début/à la fin du livre, parce qu'ils relèvent de la culture populaire.

Ouf, j'aurais jamais cru évoquer le contenu de mes cours sur le forum.
 
Jimilie Croquette
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3256
   Âge  :  42
   Localisation  :  Région Parisienne
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
Jimilie Croquette  /  De l'Importance d'être Constamment Là


C’est ma ME qui me l’a imposé, en tous cas. Que je trouve ça élégant ou pas n’a pas été un argument.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Pas de problème pour citer un livre dans un autre. Surtout ça ne nécessite pas d'enclencher des démarches légales en rapport avec le droit d'auteur ou le droit de reproduction ou je ne sais quels autres droits de copie. En fait, je sais seulement que cela devient problématique avec d'autres textes bien plus courts comme une chanson. Si tu veux placer des paroles d'une chanson (d'un artiste connu et dont l’œuvre n'est pas tombé dans le domaine public) dans ton livre, là il va falloir demander les droits car, même pour une phrase, la proportion peut être bien plus grande qu'une citation d'un roman entier. Dans la plupart des cas, ça ne coûte rien de demander mais ce sont tout de même des démarches lourdes.

Je me rappelle d'une anecdote de Neil Gaiman qui, pour son roman American Gods, cite des chansons de différents artistes, et son éditeur a dû démarcher toutes les maisons de disques pour avoir le droit de faire figurer ces paroles. Imaginez si une seule avait dit non...

Bref, l'autre débat maintenant, c'est où coller la mention de l'oeuvre et de l'auteur cités. Ça peut figurer en note de bas de page mais aussi figurer à la fin du livre. Effectivement, si la citation est évidente, on peut continuer à lire sans interrompre sa lecture et trouver en toute fin "telle citation, telle page, issue de". J'ai déjà vu ça et ça me paraissait une bonne façon. Mais je ne vois pas la note de bas de page comme une "mauvaise façon" non plus. Depuis qu'on a appris à lire, on a toujours vu des notes de bas de page dans toutes sortes d'ouvrages et ça ne nous a jamais dégouté des livres. Donc ça peut valoir le coup d'en discuter avec son éditeur si on veut avoir cette conversation. Mais de mon point de vue, c'est surtout une question très cosmétique.
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Citation :
EDIT : Euh, tiens, je répondais à un message de Chimère qui demandait à partir de quand on considère qu'un artiste est connu et qui soulignait que beaucoup d'écrivains plaçaient des bouts de chansons dans leurs écrits. J'ai quand même écrit tout ça, j'espère que ça pourra servir. Désolé si ça fait double post. maintenant.


Quand je dis connu, c'est : dont on connait l'auteur. Car Frère Jacques, on aura beau chercher, ça ne donnera pas grand chose. Même, plus contemporain, la chanson inventée dans une cour de récréation que tu as entendu chantée par un gamin dans la rue, tu auras du mal à détecter l'auteur avec précision.

Mais si tu cites trois lignes de Life On Mars de Bowie, tu auras du mal à dire que tu ne savais pas d'où ça venait. Et ça marche aussi avec ce chanteur que tu as entendu à la fête de la musique (qui avait ses propres compos, si, si, ça existe), tu ne peux pas dire que tu ne le connaissais pas quand tu as cité ses paroles. C'est ça "connu".
Et si pour une raison X ou Y, l'auteur tombe sur ton livre et qu'en plus il n'aime pas la façon dont tu as intégré ses mots aux tiens (par ex : des mots sortis de leurs contextes pour raconter autre chose à l'opposé de l'esprit de la chanson), il peut y avoir litige.

Après tout, si dans les œuvres audiovisuelles il faut des autorisations pour utiliser des musiques, pourquoi pour les œuvres écrites, ce serait open bar ? Et puis, ça peut être la moindre politesse de demander car il est peu probable qu'on t'envoie bouler pour ce qui serait juste un hommage.

Enfin, pour les chansons, le problème, c'est la longueur. Quand tu cites une phrase d'un roman de Tolkien, tu pioches un millionième de l’œuvre, donc, franchement, tu bouffes pas sur le dos des ayants-droits. Dans certaines chanson, une phrase, c'est un dixième de l’œuvre ; là, ça commence à faire gros.

J'ai trouvé un article qui parle un peu de ça. Je vous file un extrait qui l'explique bien. Vous verrez, le mot-clé, c'est contrefaçon (et aucun auteur n'a envie de voir quelqu'un vendre des contrefaçons de son œuvre) :


Citation :
Mais la citation doit surtout être « courte ». Cette brièveté s’apprécie non seulement par rapport à l’œuvre de départ (il ne faut pas reproduire une part trop importante de l’œuvre citée) mais aussi par rapport à l’œuvre d’arrivée (il n’est pas possible de ne constituer son ouvrage que de citations). C’est ainsi qu’une trentaine de citations rassemblées dans une plaquette seront considérées comme une contrefaçon, alors que les mêmes citations intégrées à une étude de deux cents pages bénéficieront de l’exception légale. Le critère dominant reste celui de la concurrence entre l’œuvre qui cite et l’œuvre citée. La première ne doit en aucun cas pouvoir se substituer à la seconde. Il n’est donc pas possible, par exemple, de citer deux vers complets d’un haïku ou, a fortiori, de faire un haïku de trois lignes extraites d’un roman. Et il n’existe pas de barème précis permettant de déterminer à coup sûr ce qui relève du droit de citation et ce qui appartient à la contrefaçon.
 

Bon, si vous lisez l'article entier, vous verrez qu'en France, c'est pas super défini et que ça peut encore dépendre  de la façon dont l'affaire est défendue et jugée. Mais si vous citez un artiste étranger, il se peut qu'il soit défendu par les lois de son pays d'origine peut-être plus pointilleux sur ce genre de cas.

Enfin, on s'est un peu éloigné de la question de départ mais on aura partagé quelques infos.
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1915
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Merci pour toutes ces info ! Ca reste quand même bien compliqué mais je m'y retrouve Smile
 
josephcurwan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  936
   Âge  :  51
   Localisation  :  Paris 20
   Date d'inscription  :  04/08/2022
    
                         
josephcurwan  /  Bile au trésor


dans mon roman je cite, entre autre, un bout de bashung, la chanson samuel hall :

"faudrait qu'tu nous pondes un truc qui marche, mon garçon."

et je ne le crédite pas.

interdit ou pas ?
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


josephcurwan a écrit:
dans mon roman je cite, entre autre, un bout de bashung, la chanson samuel hall :

"faudrait qu'tu nous pondes un truc qui marche, mon garçon."

et je ne le crédite pas.

interdit ou pas ?

J'suis pas juriste, je partage ce que je peux de mes connaissances. Mais certainement qu'une phrase comme ça, même Bashung, je doute qu'il se serait battu pour le copyright. C'est comme si je disais "ça vous étonne, mais c'est comme ça". C'est banal, mais je le prends à Serge Gainsbourg, et alors... Bin, j'en sais rien. Tout dépend encore de la façon dont on emploie cette citation encore. Est-ce que c'est explicite, est-ce qu'on en détourne le sens (là, avec ton exemple, je vois pas comment on peut détourner le sens) ? Et là encore, c'est une question de proportion. Si c'est très court, on viendra sans doute pas se plaindre. Si tu places un couplet, ça devient plus sensible...

Enfin, est-ce que tu places cette phrase façon comme le dit Bashung ? Ou tu l'as mis dans la bouche de ton personnage et toi seul le sais, et si tu ne le dis pas, personne s'en rend compte.
 
josephcurwan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  936
   Âge  :  51
   Localisation  :  Paris 20
   Date d'inscription  :  04/08/2022
    
                         
josephcurwan  /  Bile au trésor


c'est dans un "monologue intérieur".

en même temps, j'adore la chanson de B,

je voudrais que ce soit une sorte de clin d'œil...

 
Agent Seven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  744
   Âge  :  26
   Localisation  :  Seoul
   Pensée du jour  :  1011000011
   Date d'inscription  :  04/11/2017
    
                         
Agent Seven  /  Blanchisseur de campagnes


Elopez, oui, bien sûr, je me doutais que c'était ta ME. Je crois que ça dépend aussi des préférences de l'éditeur, de si l'oeuvre est connue ou encore si elle fait désormais partie du domaine public. Mettre les références n'est jamais une mauvaise chose. Je voulais simplement dire que si l'éditeur ajoute une contextualisation, donc pas seulement la référence, ça peut être redondant.
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4329
   Âge  :  34
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


Une petite question proche : un personnage de mon roman peut-il être fan de Katniss Everdeen (de Hunger Games) et parler régulièrement de ce personnage ? Est-ce qu'il y a des limites à l'impact que ce personnage de fiction récent peut avoir sur le perso ?
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 A-t-on le droit de citer un roman dans un roman ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-