PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-23%
Le deal à ne pas rater :
EVGA SuperNOVA 650 G6 – Alimentation PC 100% modulaire 650W, 80+ ...
77.91 € 100.91 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Êtes-vous attachés à vos personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Erik Daines
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  07/03/2023
    
                         
Erik Daines  /  Magicien d'Oz


Mes personnages sont mes enfants. Lorsqu'ils sont adolescents, je souhaite les serrer contre moi et s'ils sont plus agés, leur dire qu'ils comptent pour moi.

Je n'ai jamais été autant investis. Il m'arrive malheureusement, de les préférer aux "vraies" personnes.
 
MC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  25/03/2023
    
                         
MC  /  Homme invisible


Fred Dee a écrit:
Tiens, je ne connaissais pas la "plot armor". Et ça définirait bien ce que j'ai lu parfois.

Je crois qu'on est forcément attaché à ses personnages parce qu'ils viennent de ce qu'il y a de plus intime, de ce qu'on ne peut jamais montrer à qui que ce soit, même à ses proches, qu'on n'exprime que par la création, même de manière parfois détournée, métaphorique, bizarre voire carrément incompréhensible si ce n'est pour soi-même.

Il y aura toujours un nouveau personnage qui nous fera nous sentir très proche de lui, comme on se fait des amis différents à différentes étapes de nos vies.

Alors, évidemment, ils ne sont pas fait de chair et de sang et on les fait parfois souffrir et saigner. On les traite comme les rouages d'une machine, notre récit, qui nécessite qu'on appuie un peu / beaucoup sur eux pour qu'un grand effet soit produit. Mais ce n'est pas du sadisme d'écrire ces scènes-là. Comme elles doivent être complexes (pas juste "pan ! t'as mal"), on y met beaucoup de soin, on ne laisse rien au hasard dans ces moments-là pour que les lecteur.ice.s ressentent bien la scène  dans son entièreté. Il y a donc beaucoup de satisfaction (et non de sadisme) et parvenir à aligner toutes ces petites sensations.

En fait, on leur doit ça à nos personnages : les passer au scalpel ou à la meuleuse pour les faire briller.

Et après, on se souvient toujours d'eux. Je n'ai jamais oublié un seul des personnages que j'ai inventé dans ma vie. Et s'ils n'ont pas tous vécu toute une vie sur le papier, je n'ai jamais vraiment tourné la page avec eux.

Merci ! Une belle réponse très pertinente !
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  651
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Hé ! Makarénine


Merci à toi MC.

Et j'ajouterai aussi qu'il m'est déjà arrivé d'écrire pour prendre des nouvelles d'un de mes personnages, savoir comment elle allait, où elle en était dans sa vie, peut-être la rassurer un peu et lui dire que de belles choses peuvent encore arriver. Quasiment un dialogue entre elle et moi. J'ai fait ça pour moi-même, pour m'inspirer, trouver des idées. J'ai aussi fait ça dans une période où j'avais du mal à tourner la page. Donc, encore une fois, on n'est jamais vraiment détaché.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est mignon ça, Fred. Tu m'as donné le sourire.
 
Lylle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  112
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  13/01/2023
    
                         
Lylle  /  Barge de Radetzky


Hier, je disais à mon compagnon que j'en avais marre que mes personnages écrivent eux-mêmes leur histoire. Non pas que je sois possessive du pouvoir que j'ai sur eux mais plutôt que j'ai énormément de mal à réviser un paragraphe qui semble s'être écrit sans que je ne sois présente. Fichu libre-arbitre !

Cela renvoie à ce lien indicible qui existe entre l'auteur et ses personnages, cette symbiose étrange où les sentiments de l'un deviennent la personnalité des autres, cet univers flou où on ne sait plus très bien si ce monde créé de toutes pièces ne serait pas réel en fin de compte.
Dans cette vision trouble, comment ne pas s'attacher à un miroir de soi ? Comment ne pas s'aimer à travers ces lignes noires ? Comment ne pas se remettre en question, apprendre et s'améliorer quand nous le faisons pour les pantins que nous faisons danser sur le papier ?

Les faire souffrir, rire, pleurer, aimer, leur faire goûter les joies d'un banquet ou d'une orgie, leur retirer leur plus grande joie ou les confronter à leur peur la plus atroce, tout ça est cathartique. On cherche les plaisirs que la vie ne nous offrira jamais, on retrouve des souffrances enfouies pour enfin s'y confronter par pages interposées.

Avec tout ça, comment ne pas s'attacher ?

La thématique se rapproche un peu d'un autre post où j'ai répondu il y a quelques jours (https://www.jeunesecrivains.com/t58804-avez-vous-deja-rechigne-a-finir-un-roman-pour-continuer-a-vivre-avec-vos-personnages évitons le copier-coller, économisons l'énergie xD)
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3038
   Âge  :  75
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Didon de la farce


Bonsoir MC.

Heureux que tu parles de ça.
J’ai déjà dit ce que j’en pensais ici (ce qui ne fait pas doublon avec ton topic)

https://www.jeunesecrivains.com/t58804-avez-vous-deja-rechigne-a-finir-un-roman-pour-continuer-a-vivre-avec-vos-personnages

En toute amitié, Philippe.
 
niadle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  60
   Âge  :  50
   Localisation  :  Indre et Loire, près de Tours
   Date d'inscription  :  22/01/2023
    
                         
niadle  /  Clochard céleste


Je n'ai pas une grande expérience, je n'ai écrit qu'un roman. et les personnages sont tous des petits morceaux de moi ou de mes proches, alors, oui, j'y suis attachée!

J'ai l'impression qu'ils existent vraiment, et au cours de certaines discussions, il peut arriver que je fasse le lien avec mon roman et que je dise "c'est ce que dit Lucie quand elle fait ceci ou cela", comme si tout le monde la connaissait Laughing
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Êtes-vous attachés à vos personnages ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-