PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Service d'un correcteur professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Arno12
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  51
   Localisation  :  12
   Pensée du jour  :  J'ai arrêté de penser ça fait trop mal
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
Arno12  /  Clochard céleste


Bonjour

Que pensez vous des services d'un correcteur professionnel ?

Avant d'envoyer mon premier livre je me demande si cela ne serait pas utile pour que le texte soit le plus parfait possible ?

 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1148
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Effleure du mal


Bonjour !

Tout dépend de ce que tu appelles "envoyer". Si c'est "envoyer" aux maisons d'édition ou s'il s'agit d'"envoyer" en publication dans une démarche d'auto-édition par exemple.

Dans le cas d'une auto-publication, il me semble strictement nécessaire de faire appel à un correcteur professionnel (et idéalement, même, à un éditeur freelance).

Dans le cas d'un envoi aux éditeurs, c'est en fonction de ton niveau et de tes lacunes. Un travail éditorial passe forcément par une étape de correction, ce n'est donc pas à toi de payer ce service. Il est néanmoins important que ton texte soit présentable, dans la plupart des cas (il y a des exceptions j'ai de très bons amis auteurs professionnels qui sont dysorthographiques !) une trop grande quantité de fautes sera un véritable handicap. Dans ce cas, je te conseille en effet d'envisager les services d'un correcteur professionnel ou d'un logiciel approprié type Antidote. A noter que les tarifs d'un correcteur professionnel sont quand même conséquents (ce qui est normal vu le travail effectué), c'est donc à toi d'évaluer ton besoin.

Si tu ne souffres pas de difficultés particulières en orthographe, alors tu n'as pas besoin que ton texte soit "le plus parfait possible" pour passer sous le nez des éditeurs. D'une part parce qu'il ne sera jamais véritablement parfait, mais aussi parce que la correction est part intégrante du travail de l'éditeur. Quelques fautes par ci par là ne condamneront pas ton texte !

J'espère que j'ai répondu à ta question ! Smile
 
Arno12
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  51
   Localisation  :  12
   Pensée du jour  :  J'ai arrêté de penser ça fait trop mal
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
Arno12  /  Clochard céleste


Merci, réponse très claire, j'ai proposé mon manuscrit à plusieurs maisons d'éditions en étant attentif à la ligne éditoriale et j'attends les retours.

Je ne pense pas faire trop de fautes mais l'idée est de mettre toutes les chances de mon coté. Je vais attendre les retours des ME pour le moment.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  498
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Je crois qu'on a déjà un sujet qui doit se balader quelque part sur les correcteurs mais peut-être que c'est pas tout à fait la même question.

(Je te réponds en tant que correctrice pro.)
À moins que tu aies un réel souci type dyslexie ou que le français ne soit pas ta langue maternelle, etc., je pense que c'est inutile de faire appel à un correcteur pro pour soumettre un texte "parfait". Aucun éditeur ne s'attend à recevoir un texte parfait : ils s'attendent à recevoir un texte propre. C'est à dire un texte que tu auras attentivement relu, en laissant passer un temps raisonnable entre la phase d'écriture et la phase de relecture, et relu plusieurs fois, pourquoi pas en t'aidant d'outils type Antidote. (Mais sans accepter aveuglément toutes les corrections suggérées par Antidote, attention, sinon on rajoute des fautes, hein.)
Corriger le texte de façon professionnelle, c'est le boulot de l'éditeur, et c'est à ses frais à lui que ça doit se faire.

Par contre, avant d'envoyer un texte, je pense qu'il faut avoir de son côté fait le maximum pour en produire la meilleure version possible, et ça veut dire l'avoir fait lire à plusieurs personnes et tenu compte de leurs commentaires pour retravailler ce qui coince. C'est quelque chose qui peut tout à fait se faire gratuitement, sur une plateforme qui promeut l'entraide entre auteurs comme JE, mais si c'est ton premier livre, ça peut valoir le coup de faire appel à un éditeur freelance, plutôt qu'un correcteur, qui pourra t'aider à retravailler le style, la cohérence, la structure, si nécessaire.

(Si on souhaite s'auto-éditer, par contre, mille fois oui : c'est plus que souhaitable de faire appel à un correcteur pro.)

Edit : Azaby a posté pendant que je rédigeais, nos réponses se rejoignent. Very Happy
En ligne
 
Maitre_Porte
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  147
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/09/2022
    
                         
Maitre_Porte  /  Barge de Radetzky


Salut, je rejoins la discussion avec une question un peu à côté du sujet, désolé si cela dérange.

Je vois que Verowyn suggère de s'adresser à un éditeur freelance dans le cas d'un premier roman, et je me demandais en quoi ça consiste ?

J'ai vu qu'il est possible de s'adresser à des beta-lecteurs professionnels, mais il me semble assez hasardeux de payer pour leurs services sans connaitre leur background. Sachant qu'on peut avoir des retours de passionnés gratuitement, je ne vois pas l'intérêt de payer pour un service dont on ne connait pas la qualité par avance.

Est-ce à ce type de personne qu'il est fait référence quand on parle d'éditeur freelance ?
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  32
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Constamment Fabulous


Azaby et Verowyn t’ont donné de bonnes réponses et de bonnes pistes ; j’ajouterai à cela qu’il est globalement inutile de dépenser de l’argent pour un roman dont on ne sera pas sûr qu’il sera publié, surtout si c’est le premier.
La sphère de l’écriture fourmille de correcteurs et de bêta-lecteurs qui font rémunérer leurs services, mais ça ne te garantit absolument pas la publication. À moins d’avoir de profondes difficultés en orthographe / syntaxe (ça peut parfaitement être le cas, on ne jugera jamais), je ne peux que t’encourager à te corriger toi-même, éventuellement avec l’aide d’un proche ou d’un logiciel tiers. Ce n’est absolument pas grave d’envoyer un manuscrit contenant encore des coquilles, ce qui compte c’est qu’il soit le plus propre possible, comme dit plus haut, et surtout que l’éditeur percute immédiatement qu’il s’agit de bêtes fautes de frappe ou d’oubli, rien de plus sévère.

Il y a beaucoup de sirènes qui gravitent autour des primos-romanciers ; ne vous laissez pas persuader que vous devez obligatoirement payer quelqu’un ou quelque chose pour avoir une chance d’être publié.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  498
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Pour qui sonne Lestat


Alors, pour moi, le concept de "beta-lecture professionnelle" est un peu étrange, effectivement.

De base, un beta-lecteur c'est un lecteur, pas un professionnel, Quelqu'un qui aurait pu lire votre livre une fois édité parce que c'est son genre de lectures, mais qui le fait avant qu'il soit édité et vous donne vos premier retours de lecteurs : ce qui marche (pour lui), ce qui ne marche pas (pour lui). Ce sont des retours subjectifs sur ce qu'il a aimé ou non, s'il a compris l'intrigue (peut-être que ce n'est pas clair par endroits), si les personnages lui sont sympathiques ou non (et si c'est l'effet que vous vouliez produire). Il pourra donc pointer des problèmes mais ne vous apprendra pas comment les régler : ce n'est pas un professionnel de l'édition. Comme ses avis sont subjectifs, il est à mon sens important d'avoir plusieurs betas et de choisir des gens qui auraient spontanément lu un livre du genre de celui que vous avez écrit. "Il y avait trop de scènes d'amour, ça m'a ennuyé" de la part d'un lecteur de hard SF ne vous aidera pas beaucoup à savoir si votre romance fonctionne.
Évidemment, on est dans une société capitaliste où tout se monnaye potentiellement, donc bien sûr qu'il y aura des gens pour vous proposer de faire ça contre rétribution, mais en règle générale c'est quelque chose qui se fait gratuitement.

(Note : on parle de beta-lecteurs pour les gens qui sont les premiers à lire votre roman une fois celui-ci terminé ; on peut aussi avoir des alpha-lecteurs qui lisent vos chapitres au fil de l'écriture pour vous encourager et vous pousser à ne pas abandonner car ils attendent la suite.)

Un éditeur freelance est un professionnel de l'édition et, dans l'idéal, quelqu'un qui travaille (ou a travaillé) comme éditeur auprès de maisons d'édition. Oui, c'est plus courant d'avoir un statut d'employé et de travailler pour une seule ME, mais il existe aussi des éditeurs freelance qui vont éditer un livre pour telle collection chez telle ME et un autre pour une autre collection dans une autre ME.
Et ces éditeurs freelance peuvent aussi ouvrir leurs services à des auteurs auto-édités ou pourquoi pas à des auteurs qui cherchent à publier à compte d'éditeur et veulent mettre toutes les chances de leur côté.

Cette personne ne vous donnera pas un avis subjectif sur votre texte : peut-être qu'elle n'est elle-même pas fan de romance, ou de hard SF ou quel que soit le style de votre roman. Mais ce ne sont de pas de ses goûts personnels dont il s'agit ici : ce qu'elle doit vous dire c'est si votre roman fonctionne pour le public que vous visez. (Cela dit, souvent, les éditeurs se spécialisent dans des genres qu'ils aiment, hein. On n'est pas masos non plus. XD)
Et surtout, à la différence d'un beta-lecteur, l'éditeur freelance doit vous aider à régler les problèmes du manuscrit. Ça ne veut pas dire qu'il réécrit le roman à votre place, mais il vous donne des conseils précis sur les points à travailler.

Donc au lieu de :
"J'ai pas bien compris la seconde partie, ça m'a semblé embrouillé et puis pour être franc j'ai pas trop aimé la fin, c'est un peu cliché."
il vous dira plutôt :
"À partir du chapitre 6, le manuscrit semble perdre de vue son thème principal (les problèmes éthiques que posent l'immortalité) et on n'a plus que des scènes d'action en succession rapide, pas toujours très cohérentes entre elles. La fin ne fonctionne donc pas car on nous présente un personnage principal qui a changé d'avis sur l'immortalité sans qu'on ait vu ce développement se produire. Il s'agirait de supprimer au moins la scène blablabla qui n'est pas crédible puisqu'on a déjà établi que tel personnage était au courant que blabla blabla et n'aurait donc pas de raison de se trouver là. À la place, on pourra réintroduire un dialogue entre Personnage Principal et Machin sur les raisons pour lesquelles elle regrette avoir accédé à l'immortalité et ainsi amorcer le changement d'avis du PP. Il s'agira aussi de travailler la narration et de faire plus souvent appel au discours indirect libre afin de donner accès au lecteur aux pensées du PP."
Ça c'est un zoom out, et bien sûr, l'éditeur fera en général un certain nombre de remarques au fil du texte.
Par ailleurs, il peut travailler davantage les thèmes, la cohérence, la crédibilité et la structure, ou davantage le style, suivant ce que l'auteur désire - et son budget.

À noter enfin que c'est des métiers assez complémentaires et que les freelances ont souvent plusieurs cordes à leur arc. Les correcteurs professionnels peuvent donc proposer tant de la simple correction ortho-typo-syntaxique qu'un travail en profondeur sur le fond. Les tarifs ne seront pas les mêmes.
Il n'existe pas de réglementation en France, de certification ou quoi que ce soit du genre et à peu près n'importe qui peut s'auto-proclamer correcteur, éditeur freelance ou "beta-lecteur professionnel". C'est donc aux clients de bien se renseigner, n'hésitez pas à poser des questions, à demander aux gens avec qui vous envisagez de travailler quelles sont leurs méthodes, leurs tarifs précis en fonction de ce que vous voulez pour votre manuscrit, et où ils ont travaillé avant, quels romans ils ont édités avant le vôtre.

Et Chimère a raison, rien de tout cela n'est obligatoire, ça peut être un plus si vous avez les moyens et que ça vous fait plaisir de mettre de l'argent pour travailler votre roman à fond, mais ça ne sera jamais une garantie que vous trouverez un éditeur pour vous publier derrière. Et si le manuscrit a du potentiel, il devrait être capable de retenir l'attention de la ME qui fera elle, à ses frais, ce travail après coup.
Pour moi, c'est donc plus intéressant à considérer dans le cadre d'une auto-édition qu'avant soumission à des ME.
En ligne
 
Arno12
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  51
   Localisation  :  12
   Pensée du jour  :  J'ai arrêté de penser ça fait trop mal
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
Arno12  /  Clochard céleste


Merci à tous, le débat est intéressant, j'ai déjà publié des livres "techniques" aux éditions Ellipses, ou il y avait effectivement le directeur de la collection qui relisait le livre et ensuite un service de correction a minima des coquilles et fautes, il en est hélas resté quelques unes dans la version finale.

Aujourd'hui je suis dans l'idée de publier un récit et je crois qu'il est dans une version très correcte et de mon point de vue et de celui de quelques lecteurs publiables (après cela reste subjectif).

 
Maitre_Porte
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  147
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/09/2022
    
                         
Maitre_Porte  /  Barge de Radetzky


C'est effectivement très utile d'avoir vos points de vue sur ces questions.

Merci Verowyn d'avoir développé sur le travail d'éditeur freelance. Je m'y intéresserai lorsque j'aurai réussi à terminer ma réécriture, pour avoir un point de vue objectif de ce qui fait défaut à mon texte.

Bonne chance avec tes envois Arno! Smile
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


Son entourage peut se révéler être un excellent avis et à moindre frais.
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  3117
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Didon de la farce


Renan a écrit:
Son entourage peut se révéler être un excellent avis et à moindre frais.
Petit bémol là-dessus, l'entourage n'est pas nécessairement lecteur et va souvent se sentir "obligé" (s'il accepte la mission, ce qui n'est pas automatique non plus - pour ma part, avant de débarquer ici j'ai attendu des mois que les deux personnes, pourtant lectrices occasionnelles, à qui j'avais transmis mon chef-d’œuvre pour avis, daignent ouvrir le fichier. ça fait 5 ans que je suis inscrite ici, et j'attends toujours What a Face ). En outre, l'entourage n'est vraiment pas neutre. ^^


Service d'un correcteur professionnel Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


C'est pas faux. Sinon, tu as aussi les membres de cette communauté.
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  3117
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  /kick lundi
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Didon de la farce


My point Razz Il n'y a pas de meilleures collègues d'écriture que des personnes qui écrivent déjà ^^


Service d'un correcteur professionnel Tarepa10
Ta gueule, c'est cosmique.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Renan
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Renan  /  Tycho l'homoncule


Il faut pas hésiter à demander sur le forum, je pense. Perso, je veux bien lire un premier chapitre et donner un avis.
 
Maitre_Porte
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  147
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/09/2022
    
                         
Maitre_Porte  /  Barge de Radetzky


Je suis d'accord avec Mardi, les quelques retours que j'ai eu de mon entourage ne m'ont pas été d'une grande aide jusqu'ici.

Mais effectivement, le forum est super utile pour la relecture et j'y soumettrai mon roman dès que je le jugerai assez abouti pour récolter des avis (et que j'aurai posté 100 messages ehe).

Après je me dis que rien n'empêche de multiplier les retours, et je serai curieux d'obtenir un avis d'un éditeur/trice freelance pour voir s'il/si elle apporte des éléments différents dans son analyse. Je verrais si je m'y lance en fonction de si je trouve un professionnel qui me donne confiance et de mon budget du moment.

Citation :
je veux bien lire un premier chapitre et donner un avis.
Ton avis m'intéresserait, j'ai vu de tes retours que tu étais particulièrement intraitable sur le style, mais mon texte n'est pas assez finalisé pour ton niveau d'exigence Laughing
Peut être dans quelques mois !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Service d'un correcteur professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-