PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version ...
Voir le deal
224.97 €

Partagez
 

 Histoire contemplative : comment écrire sur le temps qui passe sans ennuyer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Seraphine_Joliecoeur
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
Seraphine_Joliecoeur  /  Début de partie


Bonjour
Je suis en train de travailler sur une nouvelle dont voici le résumé :
" URSS, dans les années 60 :
Une jeune étudiante de 25ans, Youlia,tente de se suicider dans la forêt la nuit tombée suite à une séparation avec son petit ami.
A la dernière minute, une petite fille l'en empêche.
Une étrange créature, cette enfant !
Très pâle, sévère, un language beaucoup trop sophistiqué pour son "jeune âge". Elle emmène Youlia dans une petite maison couverte de fleurs ou vivent ses deux "sœurs" (qui n'ont pas encore de noms). La première, malgré son apparence d'adolescente, se comporte comme une enfant. La seconde est androgyne .
Youlia est invitée à rester aussi longtemps qu'elle le souhaite, tant qu'elle ne les voient pas la nuit.
Très vite, nôtre héroïne comprend que quelques chose cloche : les petites dorment le jour, les poules disparaissent le temps d'un nuit.
Un soir, voulant se servir un verre d'eau, elle les surprend lors de leurs festin nocturne : vidant de son sang un lièvre. Il n'a plus de doute : les petites sont des vampires.
Elle sera leur servante jusqu'à sa mort: vendant les légumes de leur potager au marché, puis acheter des animaux de ferme pour les nourrir.
Les saisons passent, les années aussi. Youlia grandit et vieillit. Les humains ordinaires lui paraissent de plus en plus distants, même ses amis."

Le côté fantastique n'est qu'une petite touche dans une histoire sur le temps qui passe, les saisons, la relation de  confiance entre la jeune femme et ses "patronnes".
Très peu d'action, tout est centré sur l'héroïne et ses cinq sens .

Mais comment écrire tout ça sans que ça soit.... vous voyez, "chiant" ?

Merci pour vos conseils !


Dernière édition par Seraphine_Joliecoeur le Mar 27 Déc 2022 - 17:36, édité 1 fois
 
MBG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  467
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  27/12/2022
    
                         
MBG  /  Pour qui sonne Lestat


Salut !
On peut écrire une histoire contemplative, mais il n'en reste pas moins qu'il faut trouver un " but " à ton personnage.
Même un roman " d'ambiance " a un propos : à la fin, que va-t-il arriver à ton personnage ?
Tu racontes une histoire fantastique, il faut que ça serve : pourquoi du vampirisme dans ton histoire ? Pourquoi des fillettes ? Pourquoi l'URSS ? Une fois que tu auras décidé de tout ça, tu utiliseras la description comme un outil et non plus comme une fin en soi, ce qui fera que ce sera intéressant Wink
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


L'ellipse narrative et le sommaire sont des techniques narratives éprouvées. Le sommaire, notamment, permet de résumer quelques années en moins d'un paragraphe, surtout quand les événements n'ont pas été nombreux. Il fait toujours son petit effet sur moi, quand je lis.

Puisque c'est une nouvelle, fais confiance à ton atmosphère, à tes personnages, et mise sur la fascination que l'histoire peut exercer sur tes lecteurs. Cette fascination les fera tenir quelques pages, ne t'en fais pas.

Vouloir mettre de l'action à tout prix dans une histoire est un défaut récurrent dans les textes que je peux lire. Il faut aussi laisser respirer le récit, savoir prendre son temps, et bien se souvenir que les mots défilent beaucoup plus vite dans l'esprit du lecteur que dans celui de l'auteur. Le lecteur, lui, n'a pas à les choisir.
 
Maitre_Porte
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  147
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  15/09/2022
    
                         
Maitre_Porte  /  Barge de Radetzky


Salut! Je pense qu’écrire quelque chose de contemplatif a pour effet de reporter l’attention sur la qualité de l’écriture et sur la réflexion que tu développés. Il faut réussir à porter le lecteur, et puisque les rebondissements ne sont plus l’élément auquel le lecteur se raccroche il faut l’intéresser par le propos et les choix des mots.
Dans “La panthère des neiges”, Tesson reussit à rendre l’attente intéressante en décrivant magnifiquement les paysages qui l’entourent et en partageant sa reflexion (moins magnifique d’après moi) avec le lecteur. Dans le cas de ta nouvelle, ton heroine évolue avec les années qui passent puisqu’elle s’éloigne petit à petit des humains ordinaires. Je pense que tu peux complètement intéresser le lecteur en expliquant cette évolution, pourquoi elle se coupe petit à petit des siens, et pourquoi elle s’habitue et décide de rester avec les vampires malgré leur mode de vie qui doit lui sembler choquant au premier abord.
En ligne
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Histoire contemplative : comment écrire sur le temps qui passe sans ennuyer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-