PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Utiliser des célébrités dans un texte fictionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Pioupiou
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  157
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  toujours vers l'avant et qui m'aime me suive houp houp
   Date d'inscription  :  24/05/2014
    
                         
Pioupiou  /  Tycho l'homoncule


Helloo, me voilà encore avec une question bizarroïde.

Cela fait plusieurs semaines qu'elle m'agite et je n'arrive pas à y trouver de réponse tranchée.

Voici le contexte : l'une des intrigues du texte long sur lequel je planche concerne un procès (qui doit être en tout ou partie fictionnel). Pour des raisons inhérentes à l'histoire, ce dernier doit être très médiatique (exemple : affaire Bettencourt en son temps).

En première intention, j'ai inventé une affaire de toutes pièces (dénommée : l'affaire Hazanavicius) et rattachée celle-ci à un élément réel pour faciliter l'expression des enjeux. Je vous colle l'extrait qui introduit celle-ci :
Extrait a écrit:
— (...) La nouvelle t’est peut-être même parvenue… sais-tu, glissa Martin à voix basse, qu'Alain Hazanavicius nous a quitté la semaine dernière ? Son cœur a cessé de battre dans son sommeil.
— Alain Hazanavicius ? répétais-je, et ce nom trouva écho dans ma mémoire. L’un des frères Paramount ?
— Feu lui-même ! Pauvre homme ! Cinquante-huit ans à peine ! Il laisse une veuve et quatre enfants. L’héritage est colossal, bien entendu… et il y a une petite dispute au sujet du testament, poursuivit Martin. Entre les héritiers et Bertrand, l’autre frère. Nous nous dirigeons tout droit vers un procès et notre cher Bertrand souhaiterait que je l’accompagne à l’occasion de cette bataille - brève et sanglante, car en la forme d’un référé*. En résumé, c’est le contrôle de l’empire Paramount qui est en jeu. Ni plus ni moins !… »

Cette affaire implique donc un élément réel : la référence à la société Paramount Pictures, qui produit des films. Le reste est purement fictif. Mais après réflexion, je trouve que cette référence manque de peps... Certes, Paramount Pictures est une société de production monumentale, mais elle n'évoque pas forcément grand-chose dans l'imaginaire commun.

En seconde intention, je me suis demandé si, plutôt que Paramount, je ne pouvais pas plutôt partir sur Gaumont/Pathé... C'est français, plus proche de nous, et très visible dans nos paysages urbains. Je trouvais que, tout de suite, c'était plus évocateur. Le pendant, c'est que la famille des propriétaires est aussi bien connue : les Seydoux. Et c'est là qu'interviennent les problèmes, puisque je pouvais soit :
— Option 1 : partir sur Gaumont, mais me passer des Seydoux et conserver les Hazanavicius -> je ne pense pas que ça fonctionnerait, car ça viendrait justement buter contre l'imaginaire commun de certains lecteurs.
— Option 2 : partir sur Gaumont et utiliser le nom des Seydoux, mais inventer des personnages -> même problème que le précédent, à une moindre échelle. Tout le monde ne connait pas forcément Jérôme ou Nicolas Seydoux, mais si on en a entendu parler, la crédibilité de l'intrigue en prend un coup...
— Option 3 : partir sur Gaumont et utiliser le nom des Seydoux, et coller à leur dynastie -> alors Nicolas Seydoux deviendrait un personnage du roman (un rôle très secondaire, mais un peu ingrat) ; mais surtout, et c'est là mon problème, il me faudrait faire mourir Jérôme Seydoux... Sur le principe, peut-être par superstition, je ne suis déjà pas très fan. Mais là aussi, j'ai peur que cela vienne aussi buter contre l'imaginaire du lecteur, qui sait, potentiellement, que Jérôme Seydoux n'est pas mort, et qu'il n'y a pas de dispute d'héritage chez les Seydoux (le récit se déroule en 2022). Il y a une dernière considération, beaucoup (beaucoup) plus lointaine, qui est celle de la diffamation, voire, de la potentielle réticence des éditeurs à publier un livre qui met en scène ces personnalités dont l'influence sur le domaine des arts est énorme...

Qu'une personnalité devienne le personnage d'une fiction, ça ne me choque pas (je me rappelle avoir déjà vu le procédé chez Houellebecq notamment, avec Jean-Pierre Pernaut — et ça fonctionnait bien, parce que JPP restait dans son rôle). Mais là... Je ne sais pas, j'ai l'impression que ça ne fonctionne pas... A noter que ce n'est vraiment pas tant le point de la diffamation qui me soucie, mais plutôt celui de la pertinence narrative !

Résultat, après l'étude de ces options, j'en suis revenu à ma première intention, en conservant Paramount et mes chers Hazanavicius. Mais je n'en suis pas satisfait, pour les raisons exposées...

Quel est votre avis ? :-)


Dernière édition par Pioupiou le Mar 8 Nov 2022 - 19:20, édité 6 fois
https://www.jeunesecrivains.com/t36263-pioupiou-le-roi-du-
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  857
   Âge  :  60
   Pensée du jour  :  1022 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Quel est l'enjeu de prendre une personne réelle pour ton texte ? Et je n'arrive pas à comprendre le pourquoi de ton hésitation entre Seydoix et Hazanavicius, deux noms célèbres du milieu du cinéma ? Quelle est la différence ?
https://linktr.ee/fdoillon
 
Pioupiou
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  157
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  toujours vers l'avant et qui m'aime me suive houp houp
   Date d'inscription  :  24/05/2014
    
                         
Pioupiou  /  Tycho l'homoncule


Hello Le Rosier,

Concernant ta première question : à mon sens, rattacher l'intrigue à un nom bien réel facilite l'introduction des enjeux. Cela m'évite d'inventer un studio, et d'avoir ensuite à en développer tous les éléments nécessaires pour bâtir la crédibilité et l'importance de celui-ci. Avec les noms "Paramount" ou "Gaumont", on sait immédiatement de quoi il s'agit, et à qui on a affaire (de gros poissons, donc). Mon récit s'en trouve allégé, sans perdre en puissance d'évocation.  

Concernant ta seconde question : l'hésitation entre Hazanavicius et Seydoux est davantage une conséquence de la première question. C'est Gaumont qui me semble plus évocateur que Paramount. Mais Gaumont me semble impliquer l'utilisation du nom des Seydoux (car intrinsèquement liés et trop connus), ce qui complique la donne pour les raisons évoquées. Hazanavicius est un grand nom du cinéma, mais ce serait bien des personnages fictifs les concernant — et ils ne sont pas les propriétaires de Paramount (et à peu près personne ne sait qui sont ces propriétaires, à première vue).

Je ne sais pas si c'est beaucoup plus clair... scratch

EDIT : j'ai compris ce qui portait à confusion dans mon premier post, je l'ai modifié !


Dernière édition par Pioupiou le Mer 9 Nov 2022 - 12:40, édité 1 fois
https://www.jeunesecrivains.com/t36263-pioupiou-le-roi-du-
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1029
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Effleure du mal


À mon avis, prendre des personnes réelles (a fortiori encore vivantes) est beaucoup trop compliqué / risqué pour ce que ça peut rapporter. Si tu parles d'une famille connue, les gens qui connaissent bien le sujet vont très vite trouver des incohérences qui vont les faire décrocher, et ceux qui ne connaissent pas... Eh bien, ils ne connaissent pas, donc ça n'apporte rien pour eux. Ajoute à ça le risque de diffamation (tu ne vas pas pouvoir en faire des gens antipathiques dans ton histoire, ça risquerait de te limiter fortement) et le risque d'obsolescence (imagine qu'un scandale éclate dans la famille juste après la parution de ton livre : instantanément, ça devient un livre qui a "mal vieilli").

Alors que si tu dis "les studios Astounding Pictures", tout le monde sait que ça n'existe pas (ou ceux qui ne le savent pas s'en fichent), on accepte, on sait que tu parles d'un studio et voilà.
https://fabiendelorme.fr
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1156
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Assez d'accord. Le fait que ta société imaginaire de cinéma gagnera en impact fait partie intégrante du World building. Même avec une société inventée, tu as le moyen que ça frappe les esprits à condition de scénariser.

Je te déconseille en attendant de le faire, en particulier si tu vises l'édition
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1392
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

Je serais d'avis que tu inventes un monument fictif du cinéma. Au sein de ton roman, tu places le fait qu'ils sont l'équivalent de la Paramount/Gaumont et l'affaire est dans le sac. Comme le souligne Fabien, c'est trop compliqué pour les lecteurs qui relèveront des incohérences et ceux qui ne savent pas de qui tu parles. Maintenant, ce n'est que mon humble avis.

Bonne journée.
 
Pioupiou
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  157
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  toujours vers l'avant et qui m'aime me suive houp houp
   Date d'inscription  :  24/05/2014
    
                         
Pioupiou  /  Tycho l'homoncule


Merci pour vos retours, ça m'a fait cogiter !

Je pense que vous avez raison, c'est sans doute un pari risqué que de partir sur cette idée de Gaumont/Seydoux.

Du coup, il me faut plutôt réfléchir à la façon de communiquer au lecteur l'importance des enjeux posés par l'intrigue... Voilà une autre question qui ne manquera pas de me tenir éveillé. clown
https://www.jeunesecrivains.com/t36263-pioupiou-le-roi-du-
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Utiliser des célébrités dans un texte fictionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-