PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

Partagez
 

 Le mail de refus idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour !

Après avoir vu passer sur ce forum le concours du pire mail de refus, j'aimerais vous solliciter sur la question inverse :

Comment serait tournée pour vous la lettre de refus idéale : bienveillante, mais ferme ?
Il s'agit en effet de blesser le moins possible l'auteur.ice malgré la mauvaise nouvelle, mais en étant bien clair sur le fait qu'il s'agit effectivement d'un refus et pas d'une invitation à resoumettre un manuscrit légèrement retravaillé ou à essayer de convaincre la ME de le publier quand même.

C'est une question intéressée, parce que je réfléchis à comment reformuler la lettre de refus des Éditions HPF.

À l'heure actuelle, nous avons ceci :

Citation :
Bonjour Monsieur/Madame XXXX,

Je suis au regret de vous faire savoir que nous ne souhaitons pas retenir votre manuscrit pour publication.

Vous trouverez en pièce jointe la fiche de lecture de votre manuscrit. J'insiste sur le fait qu'il s'agit d'un document de travail et qu'il peut donc manquer de tact. Je vous prie de nous pardonner si vous étiez heurté.e par son contenu, mais nous pensons qu'il vous sera utile pour comprendre notre décision et, peut-être, améliorer votre manuscrit.

Bien cordialement,

Nous avons fait le choix de systématiquement envoyer les fiches de lecture car, en tant qu'asso, on cherche à aider les jeunes auteur.ices, et leur faire parvenir ce retour qui manque généralement chez nos confrères nous semble important.

En règle générale, les auteurs sont demandeurs et il y en a un bon nombre qui nous répond pour nous remercier chaudement de ces retours. Cependant, comme la fiche d'un manuscrit refusé a pour but d'expliquer pourquoi il est refusé, elles ont tendance à s'attarder davantage sur les défauts que les qualités du texte et, suivant l'état d'esprit de la personne au moment où elle reçoit la fiche, ça peut être démoralisant.

On pourrait ne l'envoyer que si l'auteur la demande, mais cet aller-retour de mail supplémentaire nécessite malgré tout un petit temps de traitement en plus, et multiplié par le nombre de manuscrits à examiner dans l'année, ben, c'est quand même pas négligeable pour des bénévoles. Enfin, ça vaudrait le coup s'il y avait vraiment beaucoup de gens qui préféraient ne pas recevoir la fiche, mais comme les auteurs sont quand même en général curieux d'avoir des infos, je pense que 99% des gens demanderaient à la recevoir. Et le 1% restant peut juste choisir de ne pas ouvrir la pièce jointe.

Du coup, voilà, à votre avis, quelle serait la meilleure formulation pour ce mail d'accompagnement ?
Est-ce qu'on explique en long et en large que c'est une justification d'un refus et pas une beta-lecture, et que donc ça s'attarde sur le négatif mais que c'est pas pour autant que le texte est dépourvu de qualités ? Est-ce qu'on reste neutre ? Est-ce qu'on met des smileys ? Est-ce qu'on est super formel ?
Les refus font partie du cycle de vie normal d'un manuscrit. C'est pas agréable, mais c'est une étape lus ou moins inévitable. Si c'était vous, quel type de lettres préféreriez-vous recevoir ?
Je suis curieuse de lire vos avis. ^^
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  617
   Âge  :  31
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Hé ! Makarénine


Déjà, le mail-type que tu nous montres n'est justement pas clair "sur le fait qu'il s'agit effectivement d'un refus et pas d'une invitation à resoumettre un manuscrit légèrement retravaillé ou à essayer de convaincre la ME de le publier quand même", donc c'est clairement quelque chose à glisser si c'est un point phare pour vous (question : vous n'acceptez donc jamais de second essai, si le manuscrit a été entièrement retravaillé ?)

Ensuite, je pense qu'une ME qui se donne la peine de faire un retour détaillé, ça compte déjà énormément car beaucoup ne le font pas (ce n'est pas un reproche en particulier, juste une constatation), et je ne parle même pas de celles qui envoient juste deux lignes faisant se demander si elles ont au moins ouvert le manuscrit.

Je ne crois pas qu'il faille se justifier trop longuement, car ça ouvre la porte à trop de "oui, mais..." et vous n'avez effectivement pas le temps de discuter d'un manuscrit refusé avec chaque autaire.

Un ton poli, avenant, une personnalisation du mail (le nom de l'autaire au lieu du "Madame/Monsieur", le titre de son manuscrit, quelques détails qui prouvent que le manuscrit a été lu) + la fiche de retour en plus bien sûr, ça me semble très bien.
Si votre ME se veut dynamique, accessible, quelques smileys plutôt qu'un ton très formel ne me choquent pas.
L'important est de s'adresser à chacun de la même façon, selon l'identité que vous défendez.

Je crois qu'il est effectivement important d'être bienveillant et de faire le tour, afin que la personne en face puisse voir que son travail a été étudié avec l'attention qu'il mérite, même s'il n'a pas été retenu, et que ça lui est expliqué. Vous ne lui devez rien de plus, et j'ose espérer que la majorité des recalés en seront satisfaits. Bien sûr, il y aura sans doute quelques pinailleurs, comme partout, mais tant que votre retour est limpide, tant sur votre avis que vos intention, et de ton chaleureux sans en faire trop, c'est tout ce qui compte.

Pour la question des fiches de lecture, effectivement, ceux que ça n'intéresse pas ne les ouvriront pas, il ne faut pas chercher plus loin.
La mention comme quoi il s'agit de documents de travail qui peuvent manquer un peu de tact me semble suffisante, j'imagine que vous n'y allez pas à grand coups de "oh ça c'est nul" de toute façon.
Après, chacun voit midi à sa porte ; il y a des autaires qui se réjouissent grâce à un seul point positif au milieu d'un océan de critiques car ils rebondissent vite, et puis il y a tout l'inverse. Vous ne pouvez pas savoir et ce n'est pas votre boulot.

Je n'attends pas qu'une ME qui me recale se répande en excuses, mais si j'ai vraiment la preuve que mon travail a été lu + qu'on se fend de quelques pistes d'amélioration exprimées de façon bienveillantes et sans jugement condescendant, j'en suis reconnaissante et ça atténue la déception =)
En ligne
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  360
   Âge  :  41
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Tapage au bout de la nuit


coucou, moi je mettrais une ligne notamment sur ce que tu expliques dans ton message verowyn, sur le fait que vous vous attardez plus sur le négatif que le positif dans la fiche de lecture et que c’est associatif et que ça vous paraît important d’envoyer une fiche de lecture pcke les autres ne le font pas mais que ça n’est pas une invitation à renvoyer, mais c’est intéressant la question que pose chimère pcke il y a des débats parfois sur le forum sur renvoyer ou pas un manuscrit déjà retravaillé à un même éditeur.
 
Cosmos
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  172
   Âge  :  40
   Localisation  :  IdF
   Date d'inscription  :  22/06/2021
    
                         
Cosmos  /  Tycho l'homoncule


Peut-être glisser que votre décision est subjective, selon vos critères à vous...
 
Morgane T. Merienne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  83
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  "Quand un philosophe me répond, je ne comprend plus ma question." P. Desproges
   Date d'inscription  :  27/09/2022
    
                         
Morgane T. Merienne  /  Pippin le Bref


Il s'agit d'une lettre de refus, inutile de trop en faire. Vous indiquez clairement que le manuscrit n'a pas été retenu tout en informant clairement qu'il a été lu avec attention. De ce que je sais, c'est plus que la plupart des ME. C'est un effort qui montre une véritable attention aux auteurs/autrices qui vous envoient leur manuscrit.
https://morganetmerienne.wordpress.com
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1886
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Franchement une formule bateau "Après étude et malgré ses qualités, votre manuscrit ne correspond pas à la direction dans laquelle nous souhaitons porter notre ligne éditoriale. En conséquence, nous ne souhaitons pas l'éditer.", le taf est fait.

Si une maison d'édition prend la peine de développer en mode "Le style est efficace et les personnages sont solides mais l'intrigue n'est pas à la hauteur, si les complots et l'espionnage vous attirent pourquoi ne pas vous renseigner sur l'histoire du renseignement, notamment à l'époque dont s'inspire votre monde imaginaire, pour en tirer de la matière littéraire ?", elle va devoir aussi développer en mode "Votre mauvaise maîtrise du français écrit est votre plus grand obstacle, en effet nous avons eu du mal à comprendre quoi que ce soit de votre manuscrit (nous parlons ici de trouver du sens aux phrases individuelles) et, en conséquence, à y trouver un intérêt. Cela ne vaut pas la peine de présenter ce manuscrit ailleurs ; pour votre prochain roman, faites-le relire par quelqu'un qui pourrait vous aider à identifier où est-ce que ça bloque entre l'idée dans votre tête et les mots dans le texte."

Personne veut être pris de haut comme ça, les cours de français c'est fini depuis le lycée. L'objectif n'est pas d'avoir une meilleure note la prochaine fois mais de trouver une entreprise suffisamment convaincue pour signer un contrat qui les autorise à éditer un livre basé sur notre manuscrit. Pour ce qui est d'essayer de comprendre pourquoi aucune entreprise ne veut signer un contrat avec nous, je préfère largement le système d'entraide qu'on a sur ce genre de forums où ce sont des pairs qui peuvent nous dire si le texte est compréhensible et intéressant à leur avis.

(En plus, parfois, le vrai motif du refus est plus proche de "Le steampunk c'était l'année dernière, en ce moment on veut des romans de SF où la technologie est basée sur le solaire parce qu'apparemment ça cartonne aux États-Unis ??? Notre principal problème c'est que personne n'a envie d'écrire ça parce que personne ne croit suffisamment à l'avenir" ; et la maison d'éditions a aucun intérêt à partager ce genre de cuisine interne dans un mail de refus.)
http://anowan.blogspot.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Je soumets régulièrement des nouvelles à des magazines pro aux États-Unis, et pour l'instant je n'ai reçu presque que des refus standards, mais la plupart du temps ces mails de refus sont tellement bien faits, à la fois polis, respectueux et sans ambiguïté, que je me dis que, si un jour je devais recevoir et traiter des tas de manuscrits, je m'en inspirerais fortement.

Et ça correspond à ce que tu cherches, puisque dans ce contexte, un refus = ne nous envoie plus jamais cette histoire.


En général ils ne mettent pas de retour (parce que je ne passe pas le premier filtre), mais par exemple, ici, il y a quelques infos par rapport à mon texte :

Citation :
Dear XXXXX,

I want to thank you so much for letting me read "XXXXXX"
Unfortunately, while I enjoyed reading this and admired your prose
(your setting descriptions are especially lush), the pacing doesn't
quite fit what I'm looking for. Given the limitation of stories I can
accept, I'm afraid I have to pass.

I know this wasn't what you were hoping to hear and I'm very sorry to
be a source of disappointment. Please don't be discouraged, and never
stop writing.

Warmest regards,
XXXXX

C'est une réponse presque standard, seule la partie "while I enjoyed reading this and admired your prose
(your setting descriptions are especially lush), the pacing doesn't
quite fit what I'm looking for" est personnalisée.

Je mets aussi quelques réponses standard (sans personnalisation donc) que j'ai également reçues :

Citation :
Dear XXXX,

Thank you for giving me a chance to read "XXXXXX" Unfortunately, this story didn't work as well for me as I'd hoped, and I'm going to pass on it for XXXXXXXX. But I wish you best of luck finding the right home for it, and I hope you'll keep us in mind in the future for your other new stories.

In the meantime, we all hope that you are staying safe and healthy.

Best regards,

Citation :
Dear XXXX,

Thank you for submitting "XXXXX" to XXXXXX. We appreciate the chance to read it. Unfortunately, the story does not meet our needs at this time. We're going to pass.

We wish you the best of luck finding a home for "XXXXXXX" and hope to read something new from you soon.

Sincerely,

Voilà le genre de refus que j'aime recevoir. Une chose importante à mon avis : à chaque fois les éditeurs disent bien "l'histoire ne fonctionne pas pour moi", ou "l'histoire ne fonctionne pas pour moi parce que".

Globalement, c'est ça le message que tu veux faire passer : "moi personnellement (enfin nous, peu importe) je ne vais pas sélectionner cette histoire parce qu'elle ne correspond pas à ce que je recherche. Voici pourquoi, attention c'est un avis purement subjectif. Comme c'est un avis subjectif, il est possible qu'un autre éditeur l'accepte telle quelle, ou avec les modifications suggérées. Bonne chance, et pensez à nous si un jour vous avez une autre histoire qui n'a rien à voir avec celle-ci à nous proposer."

https://fabiendelorme.fr
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2416
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Alors personnellement, mais je sais que je suis l'une des seules dans ce cas, je ne supporte pas les mails enrobés de style "on est vraiment désolé, votre roman était très bien mais etc." J'ai l'impression qu'on me prend pour une gamine de 10 ans qui n'est pas capable de gérer une déception.
De plus, ça donne l'impression que le manuscrit est bon et quand au final, on voit ce qui a réellement été dit sur ce qu'on a écrit sur le bouquin, je trouve que c'est encore pire.
En ligne
 
Cervidé Grognon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  204
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Cervidé Grognon  /  Autostoppeur galactique


Hello,

au-delà du mail en lui-même, je pense qu'il est aussi important que les fiches de lecture soit présentée avec un minimum de tact. C'est certes un document de travail interne à la ME, mais si elle a également vocation à être lue par l'auteur, ça me semble quand même important d'y mettre un minimum les formes.

A titre d'exemple, pour avoir déjà croisé des fiches comportant des commentaires du genre ''c'est de la merde'' ou ''je déteste le genre SFFF donc je risque pas d'aimer ce texte-là'', je trouve ce genre de commentaires déplacés voire même irrespectueux. Mais encore une fois, je dis ça sans avoir lu vos fiches, donc c'est peut-être des choses que vous ne vous permettriez pas d'écrire non plus.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Effectivement, si le mail est bien tourné, gentil mais ferme, et que derrière les fiches sont très dures (sans être insultantes, mais très dures) le mail passera en second plan. Surtout que le cerveau retient mieux ce qu'il a vu ou entendu en dernier, et comme les fiches seront ouvertes après lecture du mail, ben le mail peut être très gentil, ce sont les fiches qui seront retenues.

Perso, je m'en fiche d'avoir une réponse polie ou quoi. Juste un refus-type en mode "votre manuscrit n'a pas été retenu" ça me suffit. Les formes de politesses et tout, c'est sympa mais ça change pas le résultat. Donc j'aime bien les réponses très neutres "votre manuscrit n'est pas retenu" et point.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Tapage au bout de la nuit


Merci à tous pour vos avis !

Chimère a écrit:
question : vous n'acceptez donc jamais de second essai, si le manuscrit a été entièrement retravaillé ?

On a vraiment un tout petit rythme de publication, ce qui veut dire que les textes qu'on retient sont nécessairement des coups de cœur absolus.
Donc de deux choses l'une : soit le manuscrit est un coup de cœur, avec certes des choses à retravailler, mais un texte qui a emballé toute l'équipe, et en ce cas on fait une proposition de publication à l'auteur.ice (en précisant bien qu'on attendra des modifications et en vérifiant que la personne est prête à ça avant de signer). Soit le manuscrit a des qualités mais n'est pas un coup de cœur pour autant et même retravaillé, ça ne sert à rien de nous le renvoyer.
Est-il possible qu'une réécriture puisse changer suffisamment un manuscrit pour qu'un texte "pas mal mais ça suffit pas" devienne un coup de cœur ? Peut-être, mais en ce cas, ça veut dire que c'est un retravail tellement en profondeur que le texte en a été radicalement transformé, et on ne se sent absolument pas légitimes à encourager les auteurs à fournir un tel boulot sans aucune garantie que ça fonctionnera pour nous et que ça mènera à une publication.
Donc voilà, on ne va pas interdire à un auteur de nous renvoyer 2 ans plus tard un manuscrit qui se base sur le même pitch mais a été réécrit de fond en comble. Mais on n'y encourage pas non plus. Et renvoyer un manuscrit qui n'a pas été suffisamment revu, ça sert vraiment à rien, ça fait perdre du temps à tout le monde.

@now@an a écrit:
Personne veut être pris de haut comme ça, les cours de français c'est fini depuis le lycée. L'objectif n'est pas d'avoir une meilleure note la prochaine fois mais de trouver une entreprise suffisamment convaincue pour signer un contrat qui les autorise à éditer un livre basé sur notre manuscrit. Pour ce qui est d'essayer de comprendre pourquoi aucune entreprise ne veut signer un contrat avec nous, je préfère largement le système d'entraide qu'on a sur ce genre de forums où ce sont des pairs qui peuvent nous dire si le texte est compréhensible et intéressant à leur avis.

Il ne s'agit pas de donner un cours de français ou d'expliquer aux gens comment ils auraient dû écrire mais simplement de donner les raisons qui font que, pour nous, c'est non.
Une fiche de lecture c'est pas "faites ci, faites ça" c'est "le manuscrit fait ceci, contient cela, ça ne fonctionne pas pour moi pour telle raison".
Ensuite de quoi, bon, déjà, il y a des tas d'auteurs qui ne sont jamais passés par un forum tel que celui-ci ou une autre communauté d'écriture et pour qui notre fiche va constituer le premier retour hors famille et proches sur leur texte.
Par ailleurs, il y a aussi des auteurs qui vont avoir des critiques super positives de la part de leur pairs mais malgré tout enchaîner les refus des ME sans avoir d'indices sur le pourquoi du comment, et ça peut devenir assez frustrant.

@now@an a écrit:
En plus, parfois, le vrai motif du refus est plus proche de "Le steampunk c'était l'année dernière, en ce moment on veut des romans de SF où la technologie est basée sur le solaire parce qu'apparemment ça cartonne aux États-Unis ??? Notre principal problème c'est que personne n'a envie d'écrire ça parce que personne ne croit suffisamment à l'avenir" ; et la maison d'éditions a aucun intérêt à partager ce genre de cuisine interne dans un mail de refus.)

Alors on est certainement l'exception en la matière, mais non, nos refus ne sont jamais dictés par ce genre de raisonnement sur le potentiel commercial basé sur une étude de marché. Encore une fois, on est une structure associative, on ne vise pas à faire masse d'argent, on ne vise même pas la rentabilité, en fait.
On vise à porter les textes d'auteurs qui nous touchent, nous, qui fonctionnent sur nous, indépendamment d'un marché où les modes fluctuent tous les 6 mois.

Et je pense qu'en fait, si, les ME qui raisonnent ainsi auraient intérêt à faire savoir exactement ce qu'elles cherchent. Dans le monde anglophone, c'est comme ça que ça marche, si vous parcourez les pages de soumission, chaque "acquisition editor" fait une liste précise de ce qu'il a envie de voir et de quels types d'histoires ont le plus leurs chances. Ça fait gagner du temps à tout le monde.
Et les ME français ne se privent pas de passer des commandes précises à leurs auteurs maison.

Fabiend, j'aime bien les exemples que tu donnes, merci.

Cervidé Grognon a écrit:
A titre d'exemple, pour avoir déjà croisé des fiches comportant des commentaires du genre ''c'est de la merde'' ou ''je déteste le genre SFFF donc je risque pas d'aimer ce texte-là'', je trouve ce genre de commentaires déplacés voire même irrespectueux.

Bon, clairement, non, on n'irait jamais écrire "c'est de la merde" sur une fiche de lecture, et encore moins se permettre d'envoyer ça à l'auteur.
Les fiches sont un document de travail qui ont pour but d'expliquer au reste de l'équipe pourquoi cette lectrice ne recommande pas la publication. Donc ce n'est jamais "c'est nul", qui n'explique rien du tout mais "Telle technique narrative n'est pas maîtrisée" ou "Tel point d'intrigue n'est pas crédible".
Donc oui, ça peut manquer de tact au sens où "C'est pas crédible que l'héroïne soit élue déléguée de classe alors qu'un chapitre plus tôt tout le monde la détestait et qu'elle n'a rien fait pour les faire changer d'avis sur elle entre temps", ben ça peut piquer si l'auteur.ice adore son personnage et était persuadé.e que ce retournement de situation était super bien géré. Mais je ne pense pas que ce soit déplacé ou irrespectueux de dire ce qui fait que l'intrigue ne fonctionne pas d'après cette personne, dans ce comité de lecture-là.

Quant à "je déteste le genre SFFF donc je risque pas d'aimer ce texte-là" : bon, notre ligne édito c'est SFFF, donc clairement, un lecteur qui n'aimerait pas ça n'aurait rien à faire dans notre comité.
Par contre on peut avoir un retour du type "Beaucoup de gore, des descriptions de torture explicites*, je ne suis pas très cliente. C'est techniquement bien réalisé mais ce n'est pas ce que j'ai envie de publier." Parce que oui, bien sûr que les goûts subjectifs du comité rentrent en ligne de compte dans ce qu'on décide de publier ou non, et le nier serait absurde. Et on ne va pas publier un texte qu'on n'aime pas juste parce qu'il est "bon" techniquement, on serait très très mal placées pour le défendre et ça ne serait pas rendre service à l'auteur.ice.
(*C'est un exemple, hein, je ne suis pas en train de dire qu'un texte gore sera automatiquement rejeté.)
 
WiZoKen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  807
   Âge  :  38
   Pensée du jour  :  Avec un peu d'imagination, tout est possible.
   Date d'inscription  :  07/10/2017
    
                         
WiZoKen  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Bonjour,

Je donne mon point de vue d'autrice ayant envoyée 2 manuscrits chez vous.
Le mail en soit me convient bien parce qu'il est clair sur le fait que c'est non et que les fiches peuvent piquer.

Pour les fiches, j'ai rebondi très vite sur les remarques sur le 1er texte pour le modifier. La fiche du 2eme texte est très mal passée. Ce qui différencie les 2 expériences  : la 2eme fois, j'avais le moral dans les chaussettes pour diverses raisons et la fiche a été le coup de massue de trop. Et ça, vous n'y pouvez rien.
Moi, je trouve que c'est super que vous preniez le temps d'envoyer ces fiches (c'est d'ailleurs une des raisons qui m'a fait envoyer mes manuscrit chez vous ).
Alors, si j'ai une remarque à faire sur le mail, ca serait peut être de préciser que la fiche ne pointe que les aspects negatifs du texte?

Bonne continuation,

WiZoKen :flower:
 
Morgane T. Merienne
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  83
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  "Quand un philosophe me répond, je ne comprend plus ma question." P. Desproges
   Date d'inscription  :  27/09/2022
    
                         
Morgane T. Merienne  /  Pippin le Bref


La difficulté, c'est que chaque personne a ses attentes et sa vision des choses quand a un mail de refus. Vous ne pouvez pas adapter le mail à chaque personne mais essayer d'être le plus factuel possible sur les qualités et défauts du récit et les raisons pour lesquelles vous ne souhaitez pas le publier.

Personnellement, je préfère les encouragements et les critiques constructives, détaillées, qui mettent aussi en avant les aspects positifs d'un récit. Car s'attarder uniquement sur ce qui ne va pas peut aussi miner le moral de quelqu'un.
C'est d'autant plus vrai qu'un roman est souvent l'aboutissement de plusieurs années de travail.

Pour autant et je trouve que c'est important, accepter la critique et le refus, c'est important lorsqu'on confronte son récit à un lectorat, que ce soit au sein de ce forum ou au sein d'un comité de lecture. Parce qu'on sait que notre récit peut ne pas convenir, ne pas plaire.
Que ce soit pour des raisons subjectives de goût personnel ou des raisons plus objectives de failles dans l'intrigue, de récit mal construit ou de personnages mal travaillés (cela peut arriver et ce n'est en aucun cas un reproche), la critique fait partie de la vie d'auteur/autrice.

En ce qui me concerne, envoyer cette fiche de lecture en cas de refus, c'est montrer de l'attention, montrer que l'on a prit du temps pour lire le récit et donner un avis aussi constructif et intelligent que possible, c'est essentiel pour faire d'une ME une bonne ME.
https://morganetmerienne.wordpress.com
 
Cervidé Grognon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  204
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Cervidé Grognon  /  Autostoppeur galactique


Verowyn a écrit:

Cervidé Grognon a écrit:
A titre d'exemple, pour avoir déjà croisé des fiches comportant des commentaires du genre ''c'est de la merde'' ou ''je déteste le genre SFFF donc je risque pas d'aimer ce texte-là'', je trouve ce genre de commentaires déplacés voire même irrespectueux.

Bon, clairement, non, on n'irait jamais écrire "c'est de la merde" sur une fiche de lecture, et encore moins se permettre d'envoyer ça à l'auteur.
Les fiches sont un document de travail qui ont pour but d'expliquer au reste de l'équipe pourquoi cette lectrice ne recommande pas la publication. Donc ce n'est jamais "c'est nul", qui n'explique rien du tout mais "Telle technique narrative n'est pas maîtrisée" ou "Tel point d'intrigue n'est pas crédible".
Donc oui, ça peut manquer de tact au sens où "C'est pas crédible que l'héroïne soit élue déléguée de classe alors qu'un chapitre plus tôt tout le monde la détestait et qu'elle n'a rien fait pour les faire changer d'avis sur elle entre temps", ben ça peut piquer si l'auteur.ice adore son personnage et était persuadé.e que ce retournement de situation était super bien géré. Mais je ne pense pas que ce soit déplacé ou irrespectueux de dire ce qui fait que l'intrigue ne fonctionne pas d'après cette personne, dans ce comité de lecture-là.

Quant à "je déteste le genre SFFF donc je risque pas d'aimer ce texte-là" : bon, notre ligne édito c'est SFFF, donc clairement, un lecteur qui n'aimerait pas ça n'aurait rien à faire dans notre comité.
Par contre on peut avoir un retour du type "Beaucoup de gore, des descriptions de torture explicites*, je ne suis pas très cliente. C'est techniquement bien réalisé mais ce n'est pas ce que j'ai envie de publier." Parce que oui, bien sûr que les goûts subjectifs du comité rentrent en ligne de compte dans ce qu'on décide de publier ou non, et le nier serait absurde. Et on ne va pas publier un texte qu'on n'aime pas juste parce qu'il est "bon" techniquement, on serait très très mal placées pour le défendre et ça ne serait pas rendre service à l'auteur.ice.
(*C'est un exemple, hein, je ne suis pas en train de dire qu'un texte gore sera automatiquement rejeté.)

Honnêtement vu tes exemples, je trouve que les commentaires des fiches sont bien tournés et qu'ils ne sont pas clash du tout, C'est factuel tout en amenant un avis construit, donc ça m'a l'air top !

C'est pour ça que je précisais bien ne pas du tout connaître vos fiches, parce que dans certaines ME, ces fiches ressemblent plus à des commentaires lâchés vite fait sur messenger du genre ''j'suis en train de lire XXX, j'aime trop pas lolilol'' et là je trouve ça gênant de partager ça avec le lecteur.

Après pour les goûts subjectifs du comité, je trouve ça intéressant que ce soit aussi mis en avant, je trouve ça plus honnête que certaines ME qui cherchent à tout prix à dénicher des erreurs inexistantes à la place de simplement admettre ''c'est pas mauvais, mais nous n'avons pas aimé''.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Le mail de refus idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-