PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

Partagez
 

 Qui je suis, ou dialogue avec Cerbère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
op.interligne
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  336
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  Ni pour ni contre. Bien au contraire !
   Date d'inscription  :  05/09/2022
    
                         
op.interligne  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour à toutes et à tous,

Je me plie à l'exercice car il m'a été vivement (vertement serait plus approprié) recommandé de le faire au risque de me voir évacué par la verticale, mes observations en tout cas.

Loin de moi l'idée de vouloir déroger à la règle, soyez en certains, même armé de bonne volonté,  la longue lecture des directives a malheureusement eu raison de mon attention.
L'enfer n'est il pas pavé de bonnes intentions ?
Ce qui est certain, c'est qu'il est gardé par un Cerbère aux menaces indubitablement dissuasives.

En conséquence, pour ne pas dire que le départ s'est fait d'un mauvais pied et enfin amorcer ces présentations, pour ceux à qui la référence dira quelque chose, je préfère donner ma réponse à la Pie Qui Chante et son ami le Cassis...

Je n'enfreins même pas la règle n°1 des fondamentaux.
Bah non ! La Pie Qui Chante. Elle est plutôt sympa non ?! Le Cassis moins...

Donc, petit dialogue à l'entrée des Enfers, en cours de négo avec le toutou tricéphale. Oui tricéphale ! C'est un bon moyen d'en imposer... tricéphale. Surtout si chacune des têtes porte un képi.

— Salut ! Je viens pour la présentation.
— Ton nom !
— Euhhh ! C'est important ?
— Non.
— C'est déroutant. Je ne sais jamais vers quelle tête me tourner pour répondre. Et ça s'est fait comment le partage des neurones la haut ?
— Grrrr !!!
— Ok ! Ok ! J'dis ça mais j'dis rien.
— Bon alors !
— Personne. Note ! Personne.
— Tu te moques ?
— Pas vraiment. J'ai un vieux pote qui a répondu ça au videur d'une boîte. Il a rien pigé. On s'est bien marré. Tu aurais dû voir la tête du videur à la fin de la soirée.

— Ton âge !
— Attends ! Je compte.
— AGE !!!
— Avec ou sans les années bissextiles ?
— Laisse tomber. Tout le monde s'en fout.
— Non ! Non ! Prends ton mobile, je t'envoie un lien. Si tu veux connaître ton âge, envoie ta date de naissance au 36--. 12.000€ l'appel sans le surcoût lié à l'opérateur.


— Pays (ou région pour la France) !
— Un pays de gastronomes...
— Précise ! En France on a quand même le choix.
— OK. C'est juste ! Entre Rhône et Savoi(es). Ça va ? Tu situes ?
— Lion ?
— C'est ça... Lyon. Enfin, pas loin. Dis moi un truc ! Quand tu te laves les dents, après les repas, tu fais un roulement ? Ça expliquerait un peu l'odeur. Parce que si tu fais tout à chaque fois, vu le nombre de ratiches, c'est un job à plein temps.

— C'est ça ! Vas y. Joue au plus malin. Des études ?
— Plein.
— Précise !
— Si je dis scientifique, on va me jeter des pierres.
— Mais non le geek ! Tu vois le mal partout.
— Bon alors sciences médicales.
— Précise bon sang ! T'es pénible à la fin.
— Non mais tout le monde s'en fout. Laisse tomber. Ça intéresse qui ?
— Personne. Mais on t'a demandé de le faire.
— Tu fais toujours ce qu'on te demande toi ?
— Bon ok ! Je zappe. Je sens que la journée va être longue.
— Et si je n'en avais pas fait des études, j'étais viré ?

— t'as des projets (pas forcément en lien avec l’écriture) ?
— Nettoyer la terrasse.
— Non mais tu le fais exprès ou quoi ?
— Bah quoi ? Faut bien que quelqu'un s'y colle. Je ne vais pas attendre que Rincevent décide de me filer un coup de main.
— Mais dans la vie, tes projets, ils te mènent où au delà de ta terrasse. Elle est sale d'ailleurs. As tu prévu de faire quelque chose ?
— Dans la vie, et le reste ? Bah : 42 ! C'est la réponse qui me semble la plus appropriée.
— 42 !? Je note 42 ?
— Oui oui. Ça tient dans les cases si tu l'écris en chiffres. Rassure moi. C'est pas comme "ça dépend", ça ne dépasse pas.

— Dis moi ce que tu aimes.
— Plein de trucs.
— Ahhh ! Je vais être obligé de me le farcir le petit asticot.
— Non mais tu débloques ou quoi ? Je ne vais pas lister.
— Je suis obligé de mettre quelque chose dans la case. Alors tu aimes quoi ?
— Chez nous, quand on nous demande, on répond "les bananes".
— "Les bananes" ! Mais pourquoi les bananes ?
— bah... ! Parce qu'il n'y a pas d'os dedans. Pourquoi sinon ?
— Non mais t'es frappé l'impétrant.
— Ok ! Si ça te défrise, tu mets le "bus 142". C'est ça ! Manger des bananes dans le bus 142.
— Si t'insistes. Les bananes et le bus 142. N'importe quoi !


— Bon maintenant, dis moi ce que tu n'aimes pas.
— Bah...! Les routes départementales. Vu la question précédente, ça coule de source.
— J'entrave rien. Tu me fatigues le rigolo. Tu sais comment on m'appelle dans le milieu ?
— Rex ? K-9 ? Kiki, il est où ? Hein.. le Kiki... "Le" ou "les" Kiki d'ailleurs ?
— Raoul. On m'appelle Raoul. Et aux 4 coins de Lyon qu'on va te retrouver, éparpillé façon puzzle.
— C'est pas très sympa ça. Tu veux pas faire une belote de comptoir avant ? Tu veux un whisky ?
— Juste un doigt.
— Tu veux pas un whisky d'abord ?

— Et sinon, t'es arrivé comment ici ? Par une recherche Google ?
— Hein !!!! Certainement pas.
— Comment ça "certainement pas" ! T'as pas Google ?
— Pour qui me prends tu ? Évidemment que j'ai Google. Mais moi, j'utilise Qwant. Au moins, ils ne connaissent pas la couleur de mon slip, ni quel jour de la semaine je l'ai changé, ou retourné, ça dépend des semaines.
— Mais de quoi parles tu ?
— Oui. Forcément, les slips, toi, ce n'est pas ton truc.

— Allez ! Plus que trois questions.  Pourquoi es tu venu ici ? A part pour te faire secouer les puces ?
— Me faire secouer les puces... Elle est bien bonne. C'est l’hôpital qui se fout de la charité. Franchement non. Mais J'ai lu des interventions intéressantes et je me suis dit que éventuellement, je pourrais participer....
— Bon ! Fais court ! J'ai Piscine. Je voudrais éviter d'être en retard. J'ai rendez vous avec Lassie, Laika et Princesse.
— Mais Princesse, c'est une chatte. Et puis elle n'est pas célibataire.
— Ah ! C'est encore Saint Pierre qui m'a raconté des carabistouilles. Lui aussi je vais me le farcir.
— Bon courage ! Je crois que les chiens, là haut, on les laisse aux portes des églises. Et sinon, question bonnet de bain ! T'as l'air 3 fois ridicule ou bien !?


— Si tu es là, c'est que tu as écrit ou que tu comptes le faire. Pas vrai ?
— Oui. J'ai écrit à ta mère pour son anniversaire. Contrairement à toi. Ne mens pas !!!
— Tu veux vraiment finir en pâtée pour chien l'ami.
— Attends, j'ai une idée. Tu te déguises en lion et moi en moucheron et on voit ce qui se passe.
— Tu as écrit ou pas ?
— Oui. D'ailleurs mes potes en ont marre de mes messages interminables. Alors pour compenser, j'ai noirci du papier ; mon écran plutôt. Et pour l'instant, j'attends.
— Tu attends quoi ? Godot ?
— Wow ! Tu m’épates. Pas loin. J'attends des réponses à mes demandes de publication... de roman.
— Bon je note : romancier !
— Ne t'emballe pas non plus.

— J'en ai plus qu'assez de ce questionnaire. Donne moi ton mot préféré. Qu'on en finisse !
— T'es drôle toi. J'en ai plein des mots préférés.
— Celui que tu garderais si on supprimait tous les autres de ton langage.
— Hum ! Pas facile. Et puis qui ferait un truc pareil ?
— Moi, si tu ne réponds pas rapidement.
— Alors ce serait le seul mot que je pourrais te dire.
— C'est ça ! Tu comprends vite même s'il faut t'expliquer longtemps.
— Clémence !
— Je ne te demande pas le nom de ta sœur. Ton mot préféré ! Vite !
— Clémence ! Et de tout façon, je n'ai pas de sœur.
— Bon ! Ça suffit. Dégage de ma vue. Tu reviendras en deuxième semaine. Les redoublements et les cessions de septembre ça te connaît. Une de plus une de moins, ça fait longtemps tu ne comptes plus.
— Tu ne devrais pas le prendre comme ça. J'ai répondu à chacune de tes questions. Si tu as saisi les références, tu me connais. Un peu. Sinon, Tant pis ! J'en ferai pas une maladie.

OP
 
Cervidé Grognon
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  204
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  07/06/2022
    
                         
Cervidé Grognon  /  Autostoppeur galactique


Bonjour op.interligne, et bienvenue à toi !

J'ai adoré ta présentation, elle m'a mise de bonne humeur de bon matin Very Happy

Ceci dit, il me reste une question importante : alors la terrasse, tu l'as nettoyée ou toujours pas ? :mrgreen:
 
op.interligne
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  336
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  Ni pour ni contre. Bien au contraire !
   Date d'inscription  :  05/09/2022
    
                         
op.interligne  /  Tapage au bout de la nuit


Cervidé Grognon a écrit:
Bonjour op.interligne, et bienvenue à toi !

J'ai adoré ta présentation, elle m'a mise de bonne humeur de bon matin Very Happy

Ceci dit, il me reste une question importante : alors la terrasse, tu l'as nettoyée ou toujours pas ? :mrgreen:

Si j'ai pu susciter ne serait-ce qu'un sourire, cette présentation n'aura pas été vaine ; même si je sais que la référence aux "bananes sans os" et au "cassis de la Pie Qui Chante" ne parleront pas à beaucoup (à bon entendeur...).

Pour le reste, il suffit d'être curieux. Toutes les "bizarreries" sont des refs qui, entre autres, peuplent mon univers, y compris la terrasse. Terrasses pour laquelle j'avais le choix entre demander l'aide de Rincevent ou celle de Gaston. La fiabilité de chacun des deux étant somme toute, relative. La terrasse est encore sale.
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1152
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


J'ai pas toutes les refs (j'ai au moins celle des bananes, ça va l'honneur est sauf, et 42 bien sûr, je l'ai celle là) mais ta présentation est suffisamment sympathique pour que je te souhaite la bienvenue. À quel genre littéraire appartient ce roman ?
 
op.interligne
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  336
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  Ni pour ni contre. Bien au contraire !
   Date d'inscription  :  05/09/2022
    
                         
op.interligne  /  Tapage au bout de la nuit


Grisebouille a écrit:
J'ai pas toutes les refs (j'ai au moins celle des bananes, ça va l'honneur est sauf, et 42 bien sûr, je l'ai celle là) mais ta présentation est suffisamment sympathique pour que je te souhaite la bienvenue. À quel genre littéraire appartient ce roman ?


Je suis persuadé que tu as d'autres ref. Les tontons, mon nom est personne, Les Nuls, Jean Yann,...

En revanche, les bananes, je suis surpris.

Quant au genre de mon roman, c'est un peu comme cet exercice obligé de présentation. Il m'est difficile d'en faire une synthèse en le rangeant dans une case. Disons qu'il s'agit du récit d'une rencontre de deux adolescents à la fin des années 80 et de la fin de vie de l'un d'eux de nos jours.... Une fin de vie plutôt "souriante", iconoclaste et désopilante. Enfin c'est comme ça que le protagoniste principal l'envisage.

Mais ce n'est que le petit bout de la lorgnette.


 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Qui je suis, ou dialogue avec Cerbère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Accueil :: Présentations-