PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Changement d'avis de 180 degrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Prinx7
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/11/2019
    
                         
Prinx7  /  Petit chose


Bonjour tout le monde. Je viens de vivre une expérience pour le moins étrange, et je voudrais la partager avec vous pour savoir ce que vous en pensez.

Hier, j'ai reçu un appel d'un responsable d'édition, et il m'a invité à le rencontrer le plus tôt possible dans leurs locaux. Etant dans les parages, j'ai bien sur accepté. Je me suis rendu à la maison d'édition à 17h, Il m'a bien accueilli, et il m'a dit que lui et son équipe ont adoré mon manuscrit, et qu'ils le trouvent d'un niveau exceptionnel à tel point qu'ils ont pensé que c'était du plagiat à un certain moment. Je ne vous cache pas que ça m'a fait beaucoup de plaisir. Nous avons par la suite passé un petit moment à papoter à propos du roman, et le monsieur ne cachait pas son admiration, et il m'a annoncé que la directrice de la maison a déjà donné son accord de principe pour la publication. Après, nous avons discuté de la distribution et du tirage, et des droits. Tout était très bien. On m'a juste demander d'apporter les corrections moi même puisque leur équipe est débordée en ce moment. En rentrant chez moi, je reçois un autre appel de sa part. il me rappelle pour me demander de lui envoyer des informations pour la préparation du contrat, que j'aurais par la suite tout le loisir de lire pour donner mes remarques avant de le signer.
Vers minuit, je reçois un message de sa part, comme quoi, il y a eu du nouveau et qu'ils ne sont plus en mesure de publier mon roman. Quand j'ai demandé pourquoi, il m'a dit qu'il m'expliquerait le lendemain après une réunion qu'ils vont tenir à ce propos.
Aujourd'hui, il m'informe de ceci : " à part le plaisir qu'apporte la lecture naïve de votre roman, il est encore au stade de l'expérimentation et n'est pas encore arrivé au niveau de la maîtrise des règles de l'art romanesque en général et du genre SF en particulier". Il me conseille aussi de lire les analyses et les critiques littéraires et de faire lire mon manuscrit à des gens qui écrivent la littérature avant de l'envoyer aux maisons d'édition.

J'avoue que je n'y comprends rien. Quelqu'un a t il déjà expérimenté un truc pareil ? Qu'en pensez vous ? Merci.

 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3499
   Âge  :  26
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Très étrange, en effet. Ma première réaction en lisant a été "mais, ils se sont trompés de livre ou quoi ?" mais je vois que vous avez parlé ensemble de ton roman, donc, normalement, y'a pas d'erreur possible. J'aurais bien envie de demander quelle maison d'édition c'était, mais ça ne serait pas correct, les afficher comme ça ne serait pas une bonne idée. La rapidité des choses, les moyens, les discussions, me font quand même penser que c'est une maison parisienne avec un peu de bouteille (corrige-moi si je me trompe)

Je pense que dans cette maison, quelqu'un a vraiment, vraiment aimé ton roman. Mais que cette personne n'avait, malgré son enthousiasme, pas vraiment de pouvoir décisionnel ; pas assez pour te décrocher un contrat. Il est possible que, plus haut dans la chaine, on t'ait présélectionné comme potentiel nouveau auteur dans la maison, mais que la décision finale soit toujours conditionnée à un énième meeting, en competition avec d'autres livres.

En ce moment, avec la crise du papier en France, les éditeurs anticipent et publient moins de livres, moins de primo-auteur.es aussi. La maison a du faire des choix stratégiques du genre, et ton livre est malheureusement passé à la trappe. Il est aussi possible que le manque de correction/relecture éditoriale ait été décisif ; je ne pense pas que la maison aurait été sereine de te laisser faire les corrections tout seul, peu importe ce que la personne que tu as rencontré disait. Peut-être que pour eux, malgré la qualité, il y avait "trop" de choses à corriger par rapport à d'autres publications.

Même si c'est explicable, donc, ça reste très étrange, et très critiquable. Pas très professionnel de revenir autant sur ses pas de cette façon, et surtout avec un ton pareil. La formulation de leur refus me reste en travers de la gorge, je me sens mal pour toi. Tout pointe néanmoins vers un "manque de polissage", et rejoint ce que je disais un peu plus haut : c'est certainement le travail de correction, difficile avec une équipe déjà débordée, qui a dû les refroidir un peu.  Je suis vraiment navrée que ça te soit arrivé.

Mais hé, ça veut quand même dire que ton roman accroche un peu l'oeil quand même, assez pour que quelqu'un, quelque part, veuille te proposer un contrat. Donc, il faut juste réessayer ailleurs.


Citation :
ARTICLE L132-2 DU CPI : "Ne constitue pas un contrat d'édition, au sens de l'article L. 132-1, le contrat dit à compte d'auteur."


Changement d'avis de 180 degrés Capture_decran_2021-10-24_a_18.21.26
En ligne
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2993
   Âge  :  47
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Ou alors tu es tombé sur quelqu'un qui s'est dit qu'il allait jouer au patron à la place du patron, qui s'est fait taper sur les doigts, et qui, au lieu d’aplatir son égo en reconnaissant son erreur s'est dit qu'il valait mieux malmener le tien.

Ce genre de personnage existe.


Dernière édition par Mikaroman le Sam 6 Aoû 2022 - 0:32, édité 1 fois
http://romainmikam.free.fr/
 
Prinx7
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/11/2019
    
                         
Prinx7  /  Petit chose


Radischat a écrit:
Ma première réaction en lisant a été "mais, ils se sont trompés de livre ou quoi ?" mais je vois que vous avez parlé ensemble de ton roman, donc, normalement, y'a pas d'erreur possible.

Il avait même une version imprimée du manuscrit devant lui avec mon nom écrit dessus. Et il m'a parlé de tout ce que lui et son équipe ont aimé dans le roman. Il était vraiment excité, et m'a couvert de louanges. Il a même dit, je cite mot pour mot " C'est un travail d'un monstre de la littérature". " Tu as un talent qu'il ne faut pas gâcher, nous aimerions que tu écrives d'autres romans pour nous".

Radischat a écrit:
 La rapidité des choses, les moyens, les discussions, me font quand même penser que c'est une maison parisienne avec un peu de bouteille (corrige-moi si je me trompe)

Ce n'est pas une maison parisienne. Je suis bien loin de Paris.

Radischat a écrit:
 Peut-être que pour eux, malgré la qualité, il y avait "trop" de choses à corriger par rapport à d'autres publications.

Peut être bien, mais j'en doute. Ils n'ont demandé que la correction de "quelques rares fautes de frappes".

Radischat a écrit:
 Pas très professionnel de revenir autant sur ses pas de cette façon, et surtout avec un ton pareil. La formulation de leur refus me reste en travers de la gorge, je me sens mal pour toi.
Merci pour ta compassion. Ce n'est pas très joli ce qu'ils m'ont fait, mais je suis un grand garçon, je vais vite m'en remettre.

Radischat a écrit:
Mais hé, ça veut quand même dire que ton roman accroche un peu l'oeil quand même, assez pour que quelqu'un, quelque part, veuille te proposer un contrat. Donc, il faut juste réessayer ailleurs.  
Exactement. On voit le bons coté des choses ^^

MIKAROMAN a écrit:
Ou alors tu es tomé sur quelqu'un qui s'est dit qu'il allait jouer au patron à la place du patron, qui s'est fait taper sur les doigts, et qui, au lieu d’aplatir son égo en reconnaissant son erreur s'est dit qu'il valait mieux malmener le tien.

Ce genre de personnage existe.  

Personnage détestable à utiliser dans un roman dans ce cas x) .
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3499
   Âge  :  26
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Merci pour les précisions ! Du coup, c'est encore plus étrange Laughing
Ce qui m'embête dans tout ça, c'est que même si c'était quelqu'un qui avait dit oui trop vite, quel intérêt à "démonter" la qualité du roman après coup, au pire, on dit "renvoyez-nous le roman dans un an" et c'est plié.


Citation :
ARTICLE L132-2 DU CPI : "Ne constitue pas un contrat d'édition, au sens de l'article L. 132-1, le contrat dit à compte d'auteur."


Changement d'avis de 180 degrés Capture_decran_2021-10-24_a_18.21.26
En ligne
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Tapage au bout de la nuit


Ou alors c'est du compte d'auteur avec une technique de manipulation digne des "pick-up artists" : flatterie d'abord, puis dénigrement pour te pousser à leur prouver ta valeur parce que tu veux retrouver l'admiration des débuts, et ensuite ils te demandent de financer la correction ? Si c'est le cas, tu le verras vite.

Dans tous les cas c'est vraiment nul. Sad
Courage.
 
Prinx7
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/11/2019
    
                         
Prinx7  /  Petit chose


Radischat a écrit:
Merci pour les précisions ! Du coup, c'est encore plus étrange Laughing
Ce qui m'embête dans tout ça, c'est que même si c'était quelqu'un qui avait dit oui trop vite, quel intérêt à "démonter" la qualité du roman après coup, au pire, on dit "renvoyez-nous le roman dans un an" et c'est plié.

Je n'y comprends rien du tout moi aussi :Electricité:  c'est vraiment très curieux.

Verowyn a écrit:
Ou alors c'est du compte d'auteur avec une technique de manipulation digne des "pick-up artists" : flatterie d'abord, puis dénigrement pour te pousser à leur prouver ta valeur parce que tu veux retrouver l'admiration des débuts, et ensuite ils te demandent de financer la correction ? Si c'est le cas, tu le verras vite.

Dans tous les cas c'est vraiment nul. Sad
Courage.

Si c'est le cas, eh bien, ils ont vraiment évolué en matière d'arnaque. Razz et merci pour l'encouragement Very Happy
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  472
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Pour qui sonne Lestat


Maison à  compte d'auteur peut-être, il faudrait voir par rapport à leur site internet s'il est orienté auteur ou lecteur, mais je pense qu'il t'aurait proposé le contrat avec la clause d'achat de bouquins ou de frais à payer, plutot que de s'orienter vers un refus.

Sinon il est aussi possible qu'il ait fait des recherches sur toi et découvert quelque chose qui lui a déplu. Les editeurs sont comme les auteurs, ils se renseignent un minimum. Ils tapent ton nom et le titre de ton manuscrit, principalement pour voir s'il n'a pas déjà été édité, mais pas que. Ils demandent aussi à leurs "copains" editeurs, etc. C'est un peu comme pour un recrutement dans une entreprise, il y a des employeurs qui ne font pas que regarder ta LdM, ton CV et tes performances à l'entretien, ils peuvent egalement appeler ton ancien employeur, regarder ton Facebook,  etc.
J'ai une amie qui avait reçu un mail positif d'une maison d'edition intéressée par son mansucrit. Elle en a parlé sur son Facebook en demandant des avis sur cette ME car elle n'avait pas trop confiance, et quelques jours après, elle a reçu un mail l'informant que finalement le manuscrit ne les interessait plus. On ne peut pas vraiment savoir s'il y a un rapport de cause à effet, mais c'est quand même curieux.

Edit : après avoir bien relu ton premier message, il semblerait que ce soit les éléments que tu lui as envoyés pour l' élaboration de ton contrat qui ont posé problèmes, puisque c'est suite à leur réception qu'il y a eu revirement.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  360
   Âge  :  41
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Tapage au bout de la nuit


Coucou à tous, Prinx7, quelle triste nouvelle 😔

Après, en lisant ton histoire, on dirait une énigme de roman d’enquête, ou comme si tu cherchais une piste à une histoire, ça t’es vraiment arrivé tel que tu le décris ? Parce qu’on dirait le pitch d’un roman d’intrigue (si ça t’es vraiment arrivé tel quel alors je compatis, c’est un coup dur) ( ne me malinterprète pas, je ne remets pas du tout en cause ta parole)

🤔 Mon opinion, déjà tu mentionnes le fait qu’ils ont pensés à un plagiat, ce qui me semble être le motif principal, en plus tu décris une flatterie excessive de leur part et le fait qu’ils souhaitent te recevoir très vite (il y a urgence) 🤔 Pour par la suite te contacter pour tes exigences contrats ( pour avoir plus d’informations détaillées sur toi ? Pour pouvoir faire des recherches sur toi ?)
Et ensuite en gros, on te rejette comme un malpropre en te disant que ton texte n’a pas de qualité etc et que tu devrais avoir honte de l’avoir même proposé… 🤔

J’ai l’impression … Qu’ils ont un texte similaire au tiens, peut être sur le point d’être publié ? D’où la notion de plagiat. Ils entrent en panique en voyant ton roman avec la même intrigue, même trame etc …

Ils souhaitent te rencontrer au plus vite … ( l’auteur qu’ils ont signés t’aurait-il plagié ? Est-il un de tes amis?) ( risques tu de les attaquer en justice ?) (apparemment ça arrive plus souvent qu’on le croit cf ce film de woody allen et d’autres films américains sur qq un qui s’approprie un manuscrit trouvé dans un attaché case dans une fripperie à paris, etc). Tu arrives, ils te flattent, glisse le mot plagiat dans la conversation pour voir comment tu réagis ?
Te laissent repartir en te demandant par la suite plus d’infos pour faire des recherches sur toi, et se disent finalement que tu ne représente aucun danger pour leur manuscrit déjà signé et te congédient comme un malpropre …

J’extrapole, j’imagine ça comme une histoire parce que c’est vraiment difficile à croire une histoire comme ça, en tout les cas je me mets à ta place et je compatis… Dur d’avaler la pilule.

Tu avais protégé ton manuscrit j’imagine ?

Ou alors c’était un social experiment de youtuber que tu verras bientôt sur le net avec des millions de vues 🤔

Je ne me moque pas du tout de toi, c’est juste que cette histoire est tellement incroyable…

(d’ailleurs il y a une rubrique dans le forum 🤔 Avec un nom du genre « choses tellement incroyables qui vous sont arrivés dans la vie réelle que vous n’oseriez pas mettre dans un roman parce que personne ne vous croirait »)
 
Prinx7
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  10/11/2019
    
                         
Prinx7  /  Petit chose


meganefan a écrit:

Sinon il est aussi possible qu'il ait fait des recherches sur toi et découvert quelque chose qui lui a déplu. Les editeurs sont comme les auteurs, ils se renseignent un minimum...

Edit : après avoir bien relu ton premier message,  il semblerait que ce soit les éléments que tu lui as envoyés pour l' élaboration de ton contrat qui ont posé problèmes, puisque c'est suite à leur réception qu'il y a eu revirement.

Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de compromettant sur le net, mais on ne sait jamais. Sinon, je n'avais même pas encore envoyé les informations. Au moment ou j'ai reçu son message à minuit, j'étais justement en train de préparer mon CV pour l'envoyer le lendemain.

CALÉDONIAROB a écrit:

on dirait une énigme de roman d’enquête, ou comme si tu cherchais une piste à une histoire, ça t’es vraiment arrivé tel que tu le décris ? Parce qu’on dirait le pitch d’un roman d’intrigue

Je peux t'assurer que ça s'est vraiment passé de cette façon.

CALÉDONIAROB a écrit:
J’ai l’impression … Qu’ils ont un texte similaire au tiens, peut être sur le point d’être publié ? D’où la notion de plagiat. Ils entrent en panique en voyant ton roman avec la même intrigue, même trame etc …

Ils souhaitent te rencontrer au plus vite … ( l’auteur qu’ils ont signés t’aurait-il plagié ? Est-il un de tes amis?) ( risques tu de les attaquer en justice ?)...

Tu avais protégé ton manuscrit j’imagine ?

Un texte similaire au mien ne peut en effet être que du plagiat, mais je ne pense pas que quelqu'un m'ait plagié. De toute façon, j'ai protégé mon manuscrit à la SGDL et par d'autres moyens.

CALÉDONIAROB a écrit:
Ou alors c’était un social experiment de youtuber que tu verras bientôt sur le net avec des millions de vues 🤔  

C'est là ou ils risquent que je les poursuive en justice pour enregistrement sans consentement, et dommages psychologiques x)
 
Achene
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  90
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  20/06/2021
    
                         
Achene  /  Pippin le Bref


Comme ont dit les gens du début, je pense que le directeur de collection a eu un vrai coup de coeur mais s'est un peu trop avancé en t'en parlant tout de suite. Sa hiérarchie a mis un stop à ta publication, sans doute pour une question de disponibilité, au vu de ces histoires de correction. Peut-etre également parce que ton texte a moins convaincu d'autres personnes de la maison. Et plutôt que de jouer franc-jeu là-dessus, ton contact a préféré couper complètement les ponts en avançant quelques défauts de ton texte (qui ne sont pas incompatibles avec un coup de coeur d'ailleurs). Défauts qui lui ont peut être été soufflés par d'autres personnes de la boîte qui ont feuilleté le tapuscrit à leur tour.
(Je serais curieux de savoir le nom de la maison).
En ligne
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  360
   Âge  :  41
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Tapage au bout de la nuit


pardon mais j’ai l’impression que ça ne tient pas la route ces théories sur le fait que le gars se serait emballé un peu trop vite tout seul et qu’il aurait eu un retour de bâton de la direction puisque Prinx7 mentionne dans son premier message que lui et son équipe avaient adorés son roman ( donc pas tout seul) et que la directrice de la maison d’édition avait donnée son accord de principe pour la publication, donc la hiérarchie le soutenait.

Au début ma première réaction a été de me dire comme radischat qu’ils s’étaient trompé de livre mais comme prinx7 a dit que ça n’était pas le cas, l’autre solution que je voyais c’était que le gars lui avait menti et l’avait manipulé pour aller à la pêche aux informations quant à un éventuel plagiat.

En tout cas si ton manuscrit est aussi bon qu’ils te l’ont dit, ne te prends même pas la tête et envoies le directement à albin michel imaginaires par exemple, il répond assez vite pour le coup s’il n’est pas intéressé, ou à d’autres grandes collections, tu seras fixé assez vite, non ?

🤔 Ah peut être autre possibilité … Quand ils t’ont vu tu avais des croix gammées tatouées partout ? Ou un truc du genre qu’ils ont trouvé rédibitoire peut être pour l’image de la maison d’édition sur des opinions pas politiquement correctes que tu aurais peut être laissées échapper malgré toi lors de votre rencontre ? 🤔

D’ailleurs je dis ça pcke j’ai vu des itws de certains directeurs de collection type forge de vulcain qui disaient sans aller aussi loin dans les extrêmes que s’ils ne s’entendait pas bien avec l’auteur lors de leur première rencontre, enfin il me semble que ça allait même plus loin 🤔 S’il sentait qu’ils n’allait pas accrocher sur le plan humain il ne le publiait pas et ce malgré les énormes qualités de son  manuscrit.

Il a peut être juste pensé que la relation entre vous deux n’allait pas fonctionner.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Tapage au bout de la nuit


Je relis ton histoire et, franchement, c'est bourré de red flags et je pense que c'est sans doute pour le mieux que tu te retrouves à ne pas travailler avec cet éditeur.

- Appel et rdv le jour même, bon, cette précipitation me fait penser aux méthodes de certains comptes d'auteur qui mettent la pression au client pour le forcer à signer vite vite vite sans lui laisser le temps de réfléchir ou se renseigner.

- ils le trouvent d'un niveau exceptionnel à tel point qu'ils ont pensé que c'était du plagiat à un certain moment
Hein ? C'est tellement bizarre comme remarque. On sort pas "plagiat" comme ça au pif juste parce qu'un texte est bon. Soit on reconnaît le style/l'intrigue d'un bouquin qui existe déjà, soit, ben, il aurait plagié quoi ? Un autre auteur inconnu ? Mais si c'est pas possible qu'un auteur inconnu produise un bon manuscrit, cet auteur inconnu aurait plagié lui aussi ? C'est totalement circulaire comme logique.

- la directrice de la maison a déjà donné son accord de principe pour la publication.
Il te donne rdv dans les locaux et se permet de se montrer dithyrambique et de te vendre du rêve alors que la décisionnaire n'a apparemment pas lu le manuscrit (c'est ce que je comprends avec "accord de principe"). C'est tellement bizarre. Soit il a le pouvoir de gérer sa collection et de signer ton manuscrit, soit il attend d'avoir l'accord, mais tu fais pas se déplacer quelqu'un en lui disant que c'est tout bon alors que t'as aucune certitude. C'est tellement pas pro comme attitude.

- On m'a juste demander d'apporter les corrections moi même puisque leur équipe est débordée en ce moment.
De quoi ? O.o
Mais enfin, ça n'a aucun sens. L'auteur est la dernière personne à pouvoir corriger son manuscrit. S'il était capable de voir les fautes qu'il a faites, il ne les aurait pas faites.
Ensuite de quoi, l'équipe est débordée donc elle ne peut pas faire son boulot ? Mais c'est quoi cette excuse ?
Soit ils ont le temps de s'occuper de publier ton manuscrit, soit pas, mais en ce cas ça veut aussi dire qu'ils n'ont pas le temps de gérer la maquette, les aspects marketing, le lancement, etc.
La correction c'est pas juste retirer deux fautes d'accord et rajouter trois virgules, c'est une part essentiel du travail de l'éditeur. S'il a pas le temps de faire son travail, ben soit il te propose une publication pour 2023, soit il prend pas ton manuscrit, mais il te demande pas de faire le boulot toi-même.

- Ensuite, appel, entrevue, re-appel, et mail, tout ça dans la même journée, jusqu'à minuit... Qui fait ça ?

- Enfin défoncer ton manuscrit après avoir chanté ses louanges, c'est tellement irrationnel et pas du tout pro comme attitude.

Si tu veux m'envoyer le nom de l'éditeur en MP, je serais curieuse, j'avoue. Very Happy
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  360
   Âge  :  41
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Tapage au bout de la nuit


en vrai je pense qu’on veut tous savoir qui était l’éditeur, tu peux balancer son nom comme ça si tu veux 😆😆 On ne jugera pas
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'avoue que je suis curieuse aussi Embarassed
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Changement d'avis de 180 degrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-