PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 AT - Roman en vers de SFFF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
ERRA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/07/2022
    
                         
ERRA  /  Magicien d'Oz


Lors de la seconde année du Master Métiers du livre et de l’édition à l’université Rennes 2, les étudiants doivent mener un projet éditorial à partir d’un concept de collection ou de maison d’édition (ligne éditoriale) jusqu’à la fabrication d’un premier livre vitrine en collaboration avec un auteur. Ce livre sera alors publié et vendu (avec droits d’auteurs) par l’association Tirage de Têtes, liée au master.

Selon le proverbe : « Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique » (Platon), et très intéressé par la musicalité des mots et leur capacité à transmettre la mélodie d’un univers de fiction créé de toutes pièces (à l’image de Tolkien ponctuant ses récits de quelques chansons épiques, et d’autres plus joviales), je souhaiterais développer le projet d’une collection de romans de SFFF versifiés.

En vers libres ou réguliers, ce serait l’occasion d’inscrire la poésie dans l’un des genres littéraires contemporains les plus dynamiques, de prêter un rythme sensible à vos récits et inspirer ainsi celui du lecteur attiré par le lyrisme d’une plume.

Si vous êtes intéressé, voici quelques indications :
- Genre : SFFF
- Public visé : Jeunesse/ Young Adult
- Longueur : au moins 180 pages en A5 (n’hésitez pas à jouer sur le nombre de vers par page, la forme du livre et l’action de tourner les pages sont importantes dans ce type d’ouvrage)
- Vers libres ou réguliers
- Évitez les inversions syntaxiques fréquentes
- Les écrits doivent être inédits
- Date limite de participation : 30 novembre

Envoi des manuscrits :
- Par mail : atromanenvers@gmail.com
- En format .odt ou word
- Objet : AT roman en vers – Titre du manuscrit
- Coordonnées
- Courte présentation et résumé (sans spoiler la fin!)
- Indiquez si ce sont des vers libres ou la métrique choisie (si plusieurs, écrire vers libres)
+ deux ou trois poèmes (si vous en avez déjà écrit)

Merci de l’intérêt que vous porterez à ce projet universitaire, et n’hésitez pas à partager cet AT autour de vous.
J’attends avec impatience de lire vos manuscrits !

Master Métiers du livre et de l’édition : Master mention Métiers du livre et de l'édition - Université de Rennes 2 - Catalogue des formations (univ-rennes2.fr)
Association Tirage de têtes : Tirage de Têtes – Maison d'édition associative (tirage-de-tetes.fr)

PS: des recueils d'histoires courtes sont acceptés tant que l'auteur est le même pour toutes.


Dernière édition par ERRA le Sam 6 Aoû 2022 - 8:37, édité 1 fois
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


Personne n'a encore osé l'écrire, mais... : tu vas galérer 😅
Cela dit, le projet reste intéressant, c'est très expérimental. JE est le bon endroit où poster. Si tu dois trouver quelqu'un, tu le trouveras ici.

Est-ce que tu as un plan B si jamais... ?
 
ERRA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/07/2022
    
                         
ERRA  /  Magicien d'Oz


Malheureusement; plusieurs personnes ont déjà osé me l'écrire 😄, dont un auteur qui m'a proposé d'éditer une anthologie de textes courts en vers plutôt qu'un roman. J'ai donc décidé de suivre sa proposition, en espérant que cela appâte quelques auteurs découragés par le défi de cet appel à texte, tant qu'un seul auteur est à l'origine de tous les textes.
Sinon, j'ai heureusement un texte et une autrice pour une collection plan B de prose poétique.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  290
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Le truc, c'est que le projet est si précis que ça ressemble davantage à une commande qu'à un appel à textes. Le truc c'est qu'une commande... ça se rémunère ! Very Happy

C'est assez peu probable qu'un auteur ait déjà sous le coude un texte qui rentre dans ce calibrage. Et c'est également improbable qu'un auteur se sente de se lancer dans la rédaction d'un texte exprès pour ce projet, parce que ça représente facile quelques centaines d'heures de travail, sans garantie d'une rémunération adéquate, sans garantie, même, que le texte soit retenu - or vu le calibrage ultra précis, un texte écrit exprès pour cet appel serait très difficile à recaser ailleurs ou à commercialiser soi-même.

En plus ça :

Citation :
- Date limite de participation : 30 novembre (mais les soumissions seront clôturées avant si un manuscrit reçu plus tôt est sélectionné)

Imagine, tu as une idée, tu te fais un planning qui te permet de rendre au 30 novembre, tu travailles d'arrache-pied pendant des mois, et en fait, les soumissions ferment avant la date donnée et ton texte n'est même pas examiné. Evil or Very Mad
 
Achene
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  52
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  20/06/2021
    
                         
Achene  /  Clochard céleste


Oui ça me semble un énorme travail à demander à quelqu'un pour un projet étudiant ( à diffusion confidentielle je suppose).
J'imagine que cet appel est plutôt utile pour trouver quelqu'un qui, par miracle, aurait un tel projet déjà terminé dans un de ses tiroirs !
 
ERRA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/07/2022
    
                         
ERRA  /  Magicien d'Oz


Bonjour,
Je vous remercie pour votre message qui résume la réalité de nombreux appels à textes.
Celui-ci est effectivement très précis puisqu'il impose une contrainte formelle très peu éditée et je suis donc bien conscient de la difficulté que cela pose. Néanmoins, le défi en soi peut convaincre de se lancer. Ainsi, une autrice déjà publiée et souhaitant écrire un roman en vers depuis longtemps m'a déjà contacté.
Pour ce qui est de la rémunération, pour le texte édité, je peux déjà vous préciser qu'elle sera à hauteur de 10%.
Ensuite, je comprends tout à fait le découragement que peut occasionner un refus, écrivant moi-même, mais cela est vrai pour tout appel à texte. Ce qui diffère effectivement pour celui-ci est qu'il soit si précis qu'un texte sera difficilement, voire pas du tout, accepté ailleurs. Et l'auto-édition ne permettra pas de défendre suffisamment le projet pour que les heures de travail soient récompensées.
Toutefois, tout un roman aura été écrit, une intrigue travaillée et ficelée. Je peux ainsi évoquer ma propre expérience, il m'arrive d'écrire des passages en vers pour trouver la poésie qu'il leur manque avant de repasser à la prose. La proposition suite à un refus ou en raison d'une clôture prématurée des soumissions que je sous-entends ici peut vous sembler avilir la valeur que j'accorde au travail fourni pour cet appel à texte. Pourtant, si l'auteur a foi en l'intrigue de son manuscrit et souhaite lui accorder la visibilité qu'il mérite, se lancer dans une réécriture en prose serait une solution envisageable. Et cela pourrait accorder un cachet poétique à son style alors capable de conserver la mélodie requise pour cet appel à texte. De plus en raison du nombre restreint de manuscrit que je m'attends à recevoir (seul deux auteurs m'ont contacté jusqu'à présent pour m'informer qu'ils comptaient participer, et un troisième hésite, bien qu'intéressé par le projet), je lirai chaque manuscrit avec une attention égale pour en faire des retours critiques et constructifs aux auteurs afin qu'ils comprennent la raison d'un refus, et peut-être la force de leur écrit (qui ne correspondrait tout simplement pas à ce que je recherche).
J'espère avoir su répondre aux problèmes soulevés et que ces réponses serviront aux prochains lecteurs de ce topic.
Encore merci pour votre message.
 
Nuity
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  785
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ici ou là
   Pensée du jour  :  Piou
   Date d'inscription  :  15/01/2011
    
                         
Nuity  /  Blanchisseur de campagnes


Bonjour
Le problème vient de plusieurs facteurs:
- le côté très restreint de la publication, vous êtes une toute petite structure
-le côté très "précis" de la demande
- le côté aléatoire de la date.

Le principe des appel à textes normalement c'est que tous les textes sont lus. Après je comprend l'idée qu'il faut que vous puissiez valider votre master et c'est là un autre "problème", car présenté tel quel l'auteur n'y gagne pas grand chose.

Du coup quels moyens allez vous mettre en œuvre pour la vente du texte sélectionné ?
Quid des corrections ? De la couverture ? Éditions papiers ? Numérique ?
https://www.tisselune.com/
 
ERRA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/07/2022
    
                         
ERRA  /  Magicien d'Oz


Bonjour,
(Réponse à @Archene)
Vous avez raison, cet appel à texte demande un travail conséquent pour la finalité proposée, néanmoins il offre également l'occasion à des auteurs de poursuivre un projet qui n'aurait que peu de chances d'être publié ailleurs. Cela permet aussi de répondre à une éventuelle envie d'écrire un roman versifié de la part d'un auteur (comme c'est le cas d'une autrice qui m'a contacté) qui rencontrera une envie de lecture déjà présente ou favorisée par la curiosité.

(Réponse à Nuity)
Tirage de têtes est effectivement une petite structure, dont les parutions sont néanmoins suivies par de nombreux anciens étudiants de la formation, des professionnels du livre à présent. Cela pourrait être l'occasion d'être remarqué pour un auteur dont ce serait le premier roman.
Ensuite, ce projet vise certes à valider mon master, toutefois, comme la plupart des appels à textes, l'auteur recevra des droits d'auteurs à hauteur de 10%. De plus, il permet de répondre à un potentiel besoin d'écriture et d'apporter la satisfaction de l'avoir assouvi.
Sinon, pour ce qui est de vos autres questions:
- Vente de l'ouvrage: préventes qui ouvrent un mois avant la parution papier pour payer l'impression (gains communs à l'ensemble des ouvrages édités par les étudiants, variation du nombre de tirages selon les ouvrages et l'engouement lors des préventes);
- Corrections: réalisées par les étudiants formés pour cela;
- Couvertures: illustrateur à chercher une fois l'auteur et le texte sélectionnés;
- Édition papier et possiblement numérique.
(Pour ce qui est du caractère très précis de cet AT, voir les messages précédents)
J'espère que ces réponses sauront vous convaincre,
Je vous remercie pour votre message.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  290
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Vraiment, Nuity le répète, mais le principe d'un AT par rapport à des soumissions libres, c'est qu'il y a une date limite et que tous les textes envoyés durant la période sont examinés et ont une chance égale de publication.
C'est un peu un marché entre l'éditeur et l'auteur : "je demande quelque chose sur un thème précis, mais en échange, tu as la garantie que ton texte sera examiné sérieusement." (Parce qu'en soumission libre, on ne peut jamais être sûr que le manuscrit sera examiné, si l'éditeur boucle le planning de son catalogue pour les 2 ans à venir ben, bim, le reste de la PàL se trouve refusé automatiquement.)

Là, on cumule cette demande précise (vraiment ultra précise pour le coup) avec cette incertitude que peut-être le manuscrit n'aura même pas sa chance.

Et les réponses du type

Citation :
Néanmoins, le défi en soi peut convaincre de se lancer

me confirme un peu dans l'idée (déjà rapportée par beaucoup d'anciens étudiants) que les masters métiers du livre (pas celui-ci en particulier, hein, en général) forment à tous les métiers du livre, sauf le premier de la chaîne, celui d'auteur.
On ne vous a pas appris à voir l'auteur comme un partenaire professionnel mais comme un saltimbanque porté par la divine inspiration et qui peut passer des centaines d'heures sur un projet pour "l'amour de l'art".

 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2140
   Âge  :  21
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Crime et boniment


ERRA a écrit:
De plus, il permet de répondre à un potentiel besoin d'écriture et d'apporter la satisfaction de l'avoir assouvi.

Étant en tout point d'accord avec Verowyn, je ne répéterai pas ce qu'elle a dit. Néanmoins, j'ajouterai que, en tant qu'autrice en voie de professionnalisation, je n'ai pas un besoin d'écriture à assouvir, mais un besoin de payer mes factures.

10%, c'est un pourcentage correct de droit, mais soyons honnête... Ça ne vaudra pas pour rémunération si le livre est vendu à 30 exemplaires (je ne m'attends pas à de gros chiffres de vente considérant la diffusion confidentielle)... 😅
 
ERRA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/07/2022
    
                         
ERRA  /  Magicien d'Oz


Bonjour,
(Réponse à Verowyn)
Il est vrai que la figure de l'auteur est peu abordée dans ces formations, je ne me prononcerai néanmoins pas sur ce débat du rapport entre l'éditeur et l'auteur.
En parlant de défi ou "d'amour de l'art", je me réfère aux échanges que j'ai eu avec trois auteurs intéressés: le premier tient depuis longtemps à écrire un roman en vers, mais cela n'intéressait pas ses éditeurs; le deuxième y voit le défi que cela pose (et n'est pas encore publié ou que ce soit); et le troisième ne compte pas, il est intéressé mais c'est moi qui l'ai contacté pour avoir apprécié ses poèmes publiés sur une plateforme d'écriture.
Aucun appel à texte n'est universel, les auteurs qui participeront a celui-ci n'ignore pas le peu de ventes à la clef.
Ensuite, j'ai décidé, puisque vos mots font sens, et que cela serait effectivement injuste, en me mettant à la place d'un auteur, que les soumissions soient clôturées avant le 30 novembre, de retirer cet arrêt prématuré de la sélection. (Je vais modifier sur cette page et les autres réseaux)

(Réponss à BoiséeNoire)
Les ventes dépendent essentiellement du succès lors des préventes.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  290
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Très bien, je pense que c'est une bonne chose d'avoir supprimé cette clause. Very Happy
 
Lucille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  02/08/2022
    
                         
Lucille  /  Homme invisible


Bonjour, Erra. J'avais vu l'annonce sur textes à pelle. Je trouve ça un super challenge. C'est toutefois tellement particulier que j'aurais trouvé intéressant dans ce cas de figure de pouvoir envoyer avant la date butoir un chapitre afin de "voir" si on correspond au concept. Mais si j'ai bien compris, il faut un manuscrit terminé au 30/11 ? J'avais rédigé quelques pages mais devant l'ampleur de la tâche à l'aveugle, je m'étais arrêtée. Je me demandais aussi si les auteurs avec qui tu as échangé partent "de zéro" ou est-ce qu'ils mettent "en vers" un manuscrit déjà écrit. C'est aussi deux manières de travailler très différentes. Bonne journée.
 
ERRA
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  13/07/2022
    
                         
ERRA  /  Magicien d'Oz


(Réponse à Lucille)
Bonjour,
Je vous remercie pour votre intérêt.
Il n'y a aucun problème à ce que vous m'envoyez déjà un premier chapitre écrit pour vérifier si une mélodie dans le ton de ce que je recherche se dégage de vos premiers vers.
Sinon, les auteurs avec lesquels j'ai échangé partent de zéro. Avant de lancer cet appel à texte, j'avais néanmoins contacté une auteure non-professionnelle dont j'avais très apprécié une très longue nouvelle dans laquelle le style était déjà très lyrique. Mais après avoir essayé de versifier le début de son récit, elle a trouvé que cela le dénaturait.
 
Lucille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  02/08/2022
    
                         
Lucille  /  Homme invisible


Merci pour votre réponse! Oui, c'est vrai que partir d'un manuscrit jeunesse déjà écrit peut être plus compliqué que de partir de zéro, mais ça me parait aussi un exercice chouette (peut-être qu'on éviterait l'écueil de la "dénaturation" ou du "ras-le-bol" en travaillant à partir du manuscrit de quelqu'un d'autre, bon sujet de devoir à l'école Wink). Je vais me replonger dans mon brouillon. Si je vois que ça tient la route, je vous envoie mon projet. Bonne semaine.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 AT - Roman en vers de SFFF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Appels à texte et concours littéraires-