PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -37%
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La ...
Voir le deal
76.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Les fameuses réponses/refus types

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Caliria a écrit:
Ça confirme aussi qu'il ne faut pas nécessairement capitaliser sur une seule voie de soumission et être à l'affût des opportunités.
Et surtout qu'il faut savoir se vendre, y compris aux ME qui nous ont déjà refusé. Je pense aussi à ActuSF pour étayer mes propos : ils ont 1 500 manuscrits de retard (c'est ce qu'ils ont dit à Maxence) et pourtant ils étaient présents aux Imaginales et ils étaient pas là pour la figuration, ils cherchaient vraiment des manuscrits. Parce que 1 500 manuscrits de retard c'est passer un temps de dingue pour très peu de résultat (1% voire moins). Alors ils passent par les Imaginales. Pour contourner la surcharge (et du coup ils seront occupés avec des corrections éditoriales, vont prendre encore plus de retard dans la lecture des manuscrits (soumissions fermées depuis 2 ans d'ailleurs il me semble), auront encore moins envie de les traiter, vont continuer de contourner, etc.).

Page de Bâtons a écrit:
Super intéressant la manière dont tu le dis Enir, je pense que tu résumes vraiment bien le contexte actuel.
Merci héhé Cool
Et faut ajouter au contexte de marché tendu, les envois de manuscrits qui se multiplient et les saoulent (cf. ActuSF). Du coup ces pauvres éditeurs sont pris en sandwich entre des lecteurs qui lisent moins et donc auxquels il faut vendre beaucoup de choses différentes pour le même nombre d'exemplaires total, et des auteurs qui grattent des kilomètres de papier mais souvent pas bien. Comme ils doivent publier vite et beaucoup, z'ont plus le temps de faire le tri dans les manuscrits. D'où l'urgence (de plus en plus grandissante à mon avis) de contourner les soumissions.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  266
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  Vide Cor Meum
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
A.J.B  /  Autostoppeur galactique


Jeune éditeur, je confirme l'essentiel de ce qui a été dit, merci aux JE.
On en revient à la situation éditoriale décrite dans les Illusions perdues de Balzac.
Pour espérer être lu (et donc, le plus souvent, édité), il faut lire.
Et peut-être privilégier ce faisant les maisons publiant assez peu de nouveauté (je dirais 10 à 15), afin de rééquilibrer un marché où l'offre écrase très largement la demande.
S'armer de patience, d'humilité et d'ouvrage, aussi ; c'est-à-dire laisser son texte maturer, le polir, selon la formule de Boileau. Cela libère le temps d'une véritable relation de confiance, je dirais même d'amitié, entre l'auteur, l'éditeur et le lecteur (ainsi que l'ensemble des autres artisans de la chaîne du livre, que l'on omet parfois) ; et donc la disponibilité pour fournir des avis détaillés — et même, plus que cela, un accompagnement personnalisé et durable — pour la plupart des manuscrits proposés.
https://maison-minimes.fr
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Sur le "ça prend pas beaucoup plus de temps de donner juste cette petite info personnalisée en plus".
Si, si. Ça prend masse de temps en plus.

Imagine, tu vends une chaise de jardin sur Facebook. T'as 15 personnes intéressées. Tu dis oui à la première, elle se déplace dans l'heure qui suit pour venir la chercher. Tu as ton argent, elle a sa chaise, vous êtes contents.
Mais t'as encore 14 personnes qui attendent des nouvelles alors que la chaise est vendue. Est-ce que tu leur réponds à chacun de façon personnalisé en utilisant leur prénom et en expliquant que même s'ils ont réagi à l'annonce dans les vingt minutes, il y avait une autre personne qui l'a fait dans les cinq minutes et que tu te lances dans une conversation avec chacun pour les consoler quand ils te disent "oh mince, je la voulais vraiment, c'était pile la chaise idéale pour compléter mon salon de jardin" ? Ou est-ce que tu copies-colles 14 fois "Désolée, la chaise est vendue" ?
Et si t'as un type qui te contacte 2 semaines plus tard alors que t'as édité l'annonce avec un gros VENDU, est-ce que tu lui réponds ou est-ce que tu le laisses en "vu" ?

Donc non, c'est pas le boulot des éditeurs de donner ce genre d'infos aux auteurs, et comme c'est des entreprises qui essaient d'être rentables, c'est logique qu'ils ne perdent pas de temps là-dessus.
Et penser qu'"éduquer" les auteurs ferait, sur le long terme, gagner du temps aux ME parce que au fur et à mesure leurs soumissions gagneraient en qualité, c'est complètement illusoire. Tu penses que si tu prends une demi-heure pour expliquer à ce type de la chaise de jardin qu'il faut regarder la date des annonces, que quand elles ont plus de 48h et beaucoup de likes, l'article est vendu à tous les coups, et qu'en plus toi tu avais édité pour dire que c'était vendu... ça te fera gagner du temps la prochaine fois que tu vends un grille-pain parce que moins de gens paumés te contacteront ?

Aux Éditions HPF, comme on n'est pas une entreprise qui cherche la rentabilité, mais une asso d'aide aux auteurs, on envoie la fiche de lecture, dans laquelle, en général, est précisé à quel point du manuscrit on s'est arrêté de lire et pourquoi.
Eh oui, c'est pas tous les auteurs, mais on en a bien 5-10 % qui essaient de négocier, de proposer de renvoyer le manuscrit en changeant tel ou tel détail, ou qui nous expliquent que si on trouve les réactions du personnage pas crédibles, c'est fait exprès, parce qu'ils voulaient imprimer une hybris toute théâtrale à ce caractère si particulier qui représente les contradiction inhérentes à la condition humaine dans cette fresque débridée qui emmène le lecteur dans un voyage haletant au cœur de ses propres angoisses existentielles. Et qu'il est conscient que le texte est d'un accès difficile car il écrit pour un public exigeant (et nous prend pour des connes) mais que si on le relit à la lumière de cette explication, on finira par percevoir son génie et lui proposer une publication en louant le ciel de ne pas être passé à côté d'un tel chef d'œuvre.
Et c'est épuisant, un peu. :mrgreen:
 
Caliria
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  160
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  08/03/2022
    
                         
Caliria  /  Tycho l'homoncule


Merci pour ces avis complémentaires Smile
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Verowyn a écrit:
Et si t'as un type qui te contacte 2 semaines plus tard alors que t'as édité l'annonce avec un gros VENDU, est-ce que tu lui réponds ou est-ce que tu le laisses en "vu" ?
Dans ce cas-là je réponds parce que ça me saoule tellement quand on me répond pas que je veux pas le faire aux autres xD

Verowyn a écrit:
Eh oui, c'est pas tous les auteurs, mais on en a bien 5-10 % qui essaient de négocier, de proposer de renvoyer le manuscrit en changeant tel ou tel détail, ou qui nous expliquent que si on trouve les réactions du personnage pas crédibles, c'est fait exprès, parce qu'ils voulaient imprimer une hybris toute théâtrale à ce caractère si particulier qui représente les contradiction inhérentes à la condition humaine dans cette fresque débridée qui emmène le lecteur dans un voyage haletant au cœur de ses propres angoisses existentielles. Et qu'il est conscient que le texte est d'un accès difficile car il écrit pour un public exigeant (et nous prend pour des connes) mais que si on le relit à la lumière de cette explication, on finira par percevoir son génie et lui proposer une publication en louant le ciel de ne pas être passé à côté d'un tel chef d'œuvre.
Dans plein de sujets on a mentionné les auteurs qui insistent et tout et à chaque fois je me dis "roh quand même" et là je comprends x) Enfin, je comprends… je comprends les prises qu'ils tentent de prendre et je comprends pourquoi ils tentent de les prendre et en même temps je comprends pas qu'ils comprennent pas que si la ME en veut pas, ben elle en veut pas. Quand dans un magasin tu dis à un vendeur que non, ce barbecue ne t'intéresse pas, il va pas insister cent sept ans pour te prouver à quel point tu as besoin de ce barbecue (normalement).
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Citation :
Dans ce cas-là je réponds parce que ça me saoule tellement quand on me répond pas que je veux pas le faire aux autres xD

Nan mais moi aussi, et je réponds aux auteurs qui envoient hors période de soumission, pour leur dire que les soumissions sont fermées et de renvoyer plus tard, même si on a un gros placard rouge sur la page qui annonce "Les soumissions sont actuellement fermées. Nous n'enverrons pas d'accusé de réception aux manuscrits envoyés pendant cette période." Arrow

Citation :
et en même temps je comprends pas qu'ils comprennent pas que si la ME en veut pas, ben elle en veut pas.

Oui, et quand bien même ils arriveraient miraculeusement à nous faire changer d'avis, moi je comprends pas qu'ils aient envie de travailler avec nous et se disent qu'on est les bonnes personnes pour corriger leur manuscrit et vendre un texte qu'on n'a pas compris ni aimé. Neutral
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2319
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Verowyn a écrit:
Nan mais moi aussi, et je réponds aux auteurs qui envoient hors période de soumission, pour leur dire que les soumissions sont fermées et de renvoyer plus tard, même si on a un gros placard rouge sur la page qui annonce "Les soumissions sont actuellement fermées. Nous n'enverrons pas d'accusé de réception aux manuscrits envoyés pendant cette période."
Je trouve ça dingue les envois hors soumissions… Après si t'as le mail dans tes contacts et que tu vérifies pas avant d'envoyer parce que quand t'as regardé une semaine avant c'était ouvert, bon. Mais sinon…

Verowyn a écrit:
Oui, et quand bien même ils arriveraient miraculeusement à nous faire changer d'avis, moi je comprends pas qu'ils aient envie de travailler avec nous et se disent qu'on est les bonnes personnes pour corriger leur manuscrit et vendre un texte qu'on n'a pas compris ni aimé. Neutral l
Je pense qu'ils ne se posent même pas la question dans ces termes. C'est juste "je veux être publié, je veux une ME". Ils ne réalisent peut-être pas tout le travail qu'il y a derrière etc. Le truc c'est que, dans les communautés Discord, Twitter, ou même ici, les informations circulent, on apprend et on s'éduque. Mais il y a plein d'auteurs qui ne traînent pas sur les forums. Si j'étais jamais venue ici, je ne saurais rien de comment ça marche (bon, j'enverrai quand même pas en période de fermeture des soumissions, hein, j'ai un peu de bon sens) et du coup je penserais pas à "travailler avec les bonnes personnes" mais juste "avoir mon livre dans les mains", je pense.
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  295
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Oui, tout à fait, et c'est exactement ce qui fait la fortune des comptes d'auteur, malheureusement.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Les fameuses réponses/refus types

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-