PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-35%
Le deal à ne pas rater :
-35% LG – TV OLED 55″ 139 cm – OLED55C2 à 1299€
1299 € 1999 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le Beau Jardin - Partage d'expérience / Avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  68
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Clochard céleste


J'ai beau chercher, je ne trouve aucun avis sur la maison d'édition Le Beau Jardin (ou d'autres maisons parentes de celle-ci : Calleva, Le Verger, La Louve). Et voilà que les choses commencent à prendre une tournure très positive pour moi de ce côté.

J'explique et fais un peu l'historique : j'ai envoyé début janvier mon manuscrit à l'appel à textes pour le lancement de leur nouvelle collection Hellébore consacrée à l'imaginaire. Plus précisément, seul le synopsis et une dizaine de pages étaient demandées au départ.

Fin février, j'apprends que je suis parmi les dix textes retenus (sur 120) pour envoyer mon manuscrit complet. Ça fait déjà plaisir d'être dans le top 10, vous imaginez...  

Enfin, hier, l'éditeur me demande mon numéro de téléphone. Et je ne crois pas être trop naïf en me disant que c'est plutôt positif. Les choses ne sont jamais allées si loin pour mon roman.

Mais voilà, que voulez-vous, j'ai été tellement prudent depuis le début de mes envois aux ME que je mets immédiatement une sourdine à mon enthousiasme. Je me pose des questions : est-ce que ce sera la bonne ?

Comme je l'indique dans l'intitulé, je poste ici pour partager cette expérience car j'ai tout de même l'impression que c'est une maison sérieuse, qui fait un bon tri en amont. Et je continuerai à donner des nouvelles ici pour que ça puisse servir à d'autres ensuite.

Mais si déjà quelqu'un a une expérience avec cet éditeur, ça m'aiderait à me détendre en attendant le coup de fil...

Petite note : je vois une campagne Ulule pour un de leurs derniers romans. Je sais que de nombreux JE tirent le signal d'alarme du "compte d'auteur déguisé" quand il y a financement participatif. Mais, il semble que ce soit une exception et qu'ils ne l'aient fait que pour ce livre.
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  391
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Tapage au bout de la nuit


Je ne connais pas cette ME mais ils semblent bien diffusés en librairies d'après placedeslibraires (même si ça semble un peu inégal en fonction des collections), ce qui est toujours bon signe.
https://www.juliettesachs.fr/
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3798
   Âge  :  110
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Ça a l'air très pro ! Bravo !


La bande-annonce
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  68
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Clochard céleste


Suite de l'expérience (et peut-être pas la fin)...

Tout d'abord, je casse le suspense : on ne m'a pas proposé de contrat.

Il y a eu tentative de conversation téléphonique trois jours après que je donne mon numéro mais, pas de chance, à cet instant, ce n'était pas du tout le bon moment pour moi. J'ai attendu deux jours à attendre un nouvel appel et à craindre d'avoir loupé une occasion le premier coup alors j'ai envoyé un mail pour donner mon emploi du temps et mes disponibilités. Et j'ai eu une réponse le lendemain.

En fait, mon manuscrit en l'état actuel n'est pas accepté MAIS l'éditeur me donne dans ce mail un paquet de pistes pour le retravailler et se montre ouvert à une seconde lecture si je peux me remettre sur le projet.

Je ne vais pas rentrer dans les détails mais, malgré une petite déception, je suis quand même ravi de cette expérience jusque-là : d'après l'expérience acquise à force de démarches et ce que j'ai appris en lisant ce forum, trouver un éditeur qui vous donne autant malgré un refus en première lecture, c'est assez exceptionnel. Même si, je le sais bien et je le souligne pour d'autres (et j'essaie de rester modeste en écrivant cela), cet effort de l'éditeur ne se ferait sans doute pas s'il n'y avait pas à la base beaucoup de choses prometteuses dans le manuscrit.

A suivre, peut-être, un jour...
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour. Il se trouve que j'avais suivi l'émission en alsacien, où un auteur présentait Aïcha et les 40 lecteurs, chez cet éditeur (je précise que je ne parle  pas alsacien, j'étais juste chez des amis qui le parlent Smile ). Du coup je m'étais intéressée à cet éditeur aux couvertures qui me plaisent beaucoup par leur sobriété qui ne les empêche pas d'avoir une identité). Et j'ai vu que comme de plus en plus d'éditeurs, ils cherchent dans les fonds un peu oubliés ou/et libres de droit, pour sortir quelques pépites ignorées en leur temps. De ce fait ils privilégient les littératures étrangères (sans pour autant fermer leur porte aux auteurs français et actuels, mais ça ne semble pas être leur moteur).
En revanche je me demande pourquoi les éditeurs (celui-ci comme d'autres) appellent "imaginaire" ce qui relève uniquement de la science fiction ou de la fantasy. Un roman, n'est-il pas a priori un écrit né de l'imaginaire ? La poésie n'est-elle pas "de l'imaginaire" ? Sauf à revendiquer une étiquette "essai" ou "histoire vrai", ou "documentaire", ou autre label précisant que l'écrit en question n'est pas "de l'imaginaire", pour moi un texte né de l'imagination d'un écrivain, c'est "de l'imaginaire".
Et donc cet "imaginaire" réservé en label pour quelques genres spécifiques, j'avoue que je ne comprends pas...
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  68
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Clochard céleste


EMSI a écrit:
Du coup je m'étais intéressée à cet éditeur aux couvertures qui me plaisent beaucoup par leur sobriété qui ne les empêche pas d'avoir une identité)
Idem, c'est quelque chose qui m'avait plu en envoyant mon manuscrit chez cet éditeur. Je dois dire que j'aime ces couvertures très graphiques, en deux ou trois couleurs. Il m'est vraiment arrivé de mettre de côté des éditeurs parce que je trouvais leurs couv' kitsch ou la limite du bon goût. Mais là, c'était vraiment quelque chose qui me correspondait.
EMSI a écrit:
je me demande pourquoi les éditeurs (celui-ci comme d'autres) appellent "imaginaire" ce qui relève uniquement de la science fiction ou de la fantasy. Un roman, n'est-il pas a priori un écrit né de l'imaginaire ?
Je ne suis pas sûr que le débat soit à développer ici mais je dirais que c'est une question de proportion. Évidemment, à part peut-être le roman autobiographique à la Amélie Nothomb ou Annie Ernaux, toute œuvre de fiction est une œuvre d'imagination. Les genres de l'imaginaire se différencient donc de la dose d'imagination qu'il a fallu pour poser le cadre, surtout dès lors que le monde (même réel) ne fonctionne pas ou plus selon les règles naturelles de notre monde. La S-F se distingue par le niveau de spéculation du développement des sciences à une époque donnée qui se trouve encore inatteignable à l'époque de l'écriture du roman. La fantasy est créatrice de mondes entiers, avec leurs systèmes physiques/naturels (voire surnaturels), politiques / humains (voire non-humains) a forgé de toute pièce par l'imagination. Tout un travail que n'exige pas un roman dans un cadre réaliste historique ou contemporain.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Fred Dee a écrit:
EMSI a écrit:
je me demande pourquoi les éditeurs (celui-ci comme d'autres) appellent "imaginaire" ce qui relève uniquement de la science fiction ou de la fantasy. Un roman, n'est-il pas a priori un écrit né de l'imaginaire ?

Je ne suis pas sûr que le débat soit à développer ici.

Oui tu as raison, Fred Dee, mais régulièrement, quand  je crée un sujet, je ne sais pas comment je m'y prends mais je me fais gentiment recadrer et transvaser dans un sujet avec lequel il ferait parait-il doublon et qui pour moi n'est pourtant pas la même chose.
Par exemple j'avais lancé un sujet sur l'agent littéraire, ciblant  la vision de ce métier en comparant sa pratique chez nous et dans les pays anglo-saxons. Bon, ça a été transféré dans un fil plus ancien où il était certes question de l'agent littéraire, mais sur un tout autre aspect (d'ailleurs le titre du fil en question n'avait rien à voir). Du coup, pas de réaction, alors que le titre que j'avais donné à mon fil, et qui situait les choses dans un autre domaine, aurait je crois attiré l'attention et provoqué des réponses)
Je l'ai dit, mais bon les choses en sont restées là. Mad

Là j'ai bien pensé à ouvrir un fil  :  "L'imaginaire, quelle définition ?" ou "L'imaginaire  en littérature : un genre précis ou une généralité ?" ou ce genre de chose, mais je me suis dit "bon, on va me recaser ailleurs, donc pas la peine".. :mrgreen:  Tu peux deviner que je ne suis pas une battante de nature !  Very Happy

Voilà. Donc... on arrête là sur l'imaginaire car tu as raison, ce n'est pas le lieu ! Very Happy
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Le Beau Jardin - Partage d'expérience / Avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-