PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + ...
Voir le deal
20.99 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 La féminisation des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Emsi a écrit:
je comprendrais Chève d'orchestre

Je vois le raisonnement, mais pour moi, c'est beaucoup trop proche de "chaise" ou de "chèvre" pour que je puisse l'utiliser.
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2296
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Emsi : De chève à chèvre, il n'y a qu'une lettre, et j'avoue que je préfère encore le terme cheffe, quitte à ce que ce soit un peu mangé à l'oral. Laughing
Cela dit, je suis d'accord, il est tout à fait possible de s'orienter vers d'autres féminisations des mots, c'est aussi le travail qui est fait à l'heure actuelle par les militant·es, on teste des trucs et tout le monde n'a pas la même manière de jouer avec la langue. Ce qui restera à l'usage, personne ne le sait vraiment aujourd'hui !

CatNoy : Ce n'est pas la première fois que j'entends cet argument, de se dire auteur quand on est femme pour prouver qu'on vaut autant qu'un homme auteur. J'avais une amie qui me disait qu'elle ne voulait pas être la meilleure autrice, car cela supposait qu'elle n'était "que" la meilleure femme autrice parmi les femmes autrices. Elle, elle veut être la meilleur auteur, donc meilleure que les femmes autrices et les hommes auteurs confondu·es.

Je ne peux m'empêcher de penser que ce sont des restes du patriarcat qu'on nous inculque : le fait de féminiser un mot ne le rend pas moins valable que son pendant masculin. C'est très sexiste de penser qu'on aura moins de valeur en tant qu'autrice qu'en tant que femme auteur, et c'est surtout ce que les hommes essaient de nous faire croire. Se réapproprier la féminisation d'un terme, et continuer de se battre et de montrer que ce n'est pas ce qui nous fera plier, ni ce qui nous fera taire, me semble à terme plus salvateur pour obtenir l'égalité qu'on souhaite.


La féminisation des mots - Page 4 Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  10/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


CatNoy a écrit:
Enirtourenef a écrit:
Du coup, en fonction aussi de sa génération, sans doute choisit-elle "directeur" pour bien signifier qu'elle vaut autant qu'un homme, qu'elle a le même poste.


Étant moi même de la vieille génération, je dis que je suis auteur... (je vais en choquer là !).
Sûrement pour signifier que femme ou pas, je vaux autant qu'un homme... vieux réflexe !
La nouvelle génération préférera autrice ou auteure mais peu importe...

bah s'il faut parler au masculin pour prouver notre valeur, je pense qu'on touche au coeur du problème !
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  470
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


CatNoy a écrit:
Enirtourenef a écrit:
Du coup, en fonction aussi de sa génération, sans doute choisit-elle "directeur" pour bien signifier qu'elle vaut autant qu'un homme, qu'elle a le même poste.

Étant moi même de la vieille génération, je dis que je suis auteur... (je vais en choquer là !).
Sûrement pour signifier que femme ou pas, je vaux autant qu'un homme... vieux réflexe !
La nouvelle génération préférera autrice ou auteure mais peu importe...

Je rejoins Catnoy, même si moi je me place uniquement du point de vue de la langue, et sur ce point de la langue je trouve que trouver des féminins-qui-sonnent-comme-le masculin relève du plus total inattendu comme solution linguistique si le but est justement de faire entendre son féminin.
Mais bon, oui à la diversité, comme on a déjà dit.
Je ne me positionne pas sociétalement. En me disant "auteur", je ne prétends ni choquer, ni quoi que ce soit. C'est juste que je trouve moches les féminins, sauf peut-être "auteuse", qui me fait penser à la blague "rapporteur à 4 moteurs, rapporteuse à 4 moteuses" (vieille blague, ne cherchez pas). Celui ou celle qui veut l'entendre avec un e, qu'il ou elle l'entende avec un e si ça lui plaît, ça ne me dérange pas, du moment qu'on respecte mon choix à moi aussi.

Et comme tout ça m'agace un peu, je me définis comme romancière. Very Happy


Dernière édition par Emsi le Mar 19 Avr 2022 - 5:29, édité 1 fois
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  10/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Pourquoi pas romancier, du coup
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  470
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


elopez7228 a écrit:
Pourquoi pas romancier, du coup

Parce que "romancière" je trouve ça joli,. Et si la raison en était que je veuille impérativement faire entendre que je suis une fille, je dirais qu'alors je fais le choix d'un féminin qui s'entend.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  10/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


du coup tu dis "bonjour, je suis auteur romancière" ?
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
CatNoy
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  49
   Localisation  :  Nord Gironde
   Pensée du jour  :  Choisir, c'est renoncer.
   Date d'inscription  :  14/10/2021
    
                         
CatNoy  /  Petit chose


Je me doutais que j'allais déclencher quelques commentaires.
Emsi, je trouve que romancière c'est super !
Et autrice, auteuse, auteure et auteur aussi !
Personnellement, elopez7228 je dis :"Bonjour, j'écris... et vous ?"😉
Chacune fait ce qu'elle veut !
 
Lize Bee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  24
   Localisation  :  Tours
   Date d'inscription  :  02/02/2022
    
                         
Lize Bee  /  Barge de Radetzky


C’est sympa « romancière » ! J’adore ! Mais je comprends aussi les complètement les personnes préférant utiliser le masculin, genre, « homme ou femme on s’en fiche, voilà ce que je fais »
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  10/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


« Que l'on ne prétende surtout pas que les droits de l'homme et du citoyen englobent, dans leur généralité, les deux sexes. L'histoire a déjà - dans le refus à la femme de droits politiques - souligné clairement le contraire. On sait d'autre part combien l'abstraction que l'on voudrait universaliste (en disant Homme, on dit hommes ET femmes) est calquée sur un modèle qui, en définitive, est culturellement masculin, et non pas neutre. Dénégation, car affirmer l'universalisme des droits c'est nier l'existence de discriminations sexuelles. C'est dire que loi et pratique coïncident pour la pus parfaite égalité entre les sexes. En cela, l'universalisme des droits n'engendre qu'une universalité trompeuse. L'humanisme, qui a phagocyté la femme sous le prétexte de la fondre dans l'individu -masculin- constitue le piège le plus redoutable de nos démocraties modernes."
Gisèle Halimi

Tout mettre au masculin sous prétexte d’universalisme, c’est effacer le travail des femmes… dans les paroles déjà, dans les faits ensuite. La représentation, c’est important. Ça sert à exister.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
AndreaRocherre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  46
   Localisation  :  Sur la lune étoilée
   Pensée du jour  :  Toi, tu creuses
   Date d'inscription  :  19/07/2021
    
                         
AndreaRocherre  /  Pippin le Bref


elopez7228 a écrit:
« Que l'on ne prétende surtout pas que les droits de l'homme et du citoyen englobent, dans leur généralité, les deux sexes. L'histoire a déjà - dans le refus à la femme de droits politiques - souligné clairement le contraire. On sait d'autre part combien l'abstraction que l'on voudrait universaliste (en disant Homme, on dit hommes ET femmes) est calquée sur un modèle qui, en définitive, est culturellement masculin, et non pas neutre. Dénégation, car affirmer l'universalisme des droits c'est nier l'existence de discriminations sexuelles. C'est dire que loi et pratique coïncident pour la pus parfaite égalité entre les sexes. En cela, l'universalisme des droits n'engendre qu'une universalité trompeuse. L'humanisme, qui a phagocyté la femme sous le prétexte de la fondre dans l'individu -masculin- constitue le piège le plus redoutable de nos démocraties modernes."
Gisèle Halimi

Tout mettre au masculin sous prétexte d’universalisme, c’est effacer le travail des femmes… dans les paroles déjà, dans les faits ensuite. La représentation, c’est important. Ça sert à exister.

cheers rien à ajouter.
 
Barbiche
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/05/2022
    
                         
Barbiche  /  Petit chose


Avec un peu de retard certes. On ne féminise pas les fonctions officielles et les titres qui en découlent - là semble reposer le plus grand consensus.

Le masculin a aussi une valeur générique et on l'utilise quand le sexe de la personne n’est pas plus à prendre en considération que ses autres particularités individuelles [ce qui est au final le "message" à faire passer non ?]. Donc, si l'on se dit pour l'égalité des sexes, la logique voudrait que l'on tende à même préférer le masculin générique quitte à supprimer le féminin dans un souci de non-différenciation (ou d'égalité).

Il est même plutôt dégradant de se dire que le masculin est aussi générique comme si cela n'importait guère alors que le féminin est spécifique. La langue française est dans un sens plus féministe que les féministes. Lol.

Article qui résume tout
 
Paloma
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  30
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  22/07/2022
    
                         
Paloma  /  Petit chose


n'importe quoi,
ce type de commentaire n'avance rien d'autre qu'une méconnaissance totale de l'histoire de la langue
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3275
   Âge  :  25
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Bouh le masculin générique, sérieux. Pourquoi, dans un groupe majoritairement féminin, on devrait dire "Ils" parce que Michel est là ? Pourquoi le masculin d'un métier a plus de poids que la version féminisée ? Le masculin soit disant neutre n'est pas neutre du tout dans la tête des gens, peu importe ce qu'on peut dire. Je ressors cette vidéo que je trouve très intéressante, qui consacre une grande partie aux effets que provoquent cette rigidité de la langue, sociologiquement, et même neurologiquement, études à l'appui. 
Vidéo de Scilabus


Citation :
ARTICLE L132-2 DU CPI : "Ne constitue pas un contrat d'édition, au sens de l'article L. 132-1, le contrat dit à compte d'auteur."


La féminisation des mots - Page 4 Capture_decran_2021-10-24_a_18.21.26
En ligne
 
Barbiche
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/05/2022
    
                         
Barbiche  /  Petit chose


Paloma a écrit:
n'importe quoi,
ce type de commentaire n'avance rien d'autre qu'une méconnaissance totale de l'histoire de la langue

Argument convaincant, je fais suivre à l'Académie Française qui n'est que la source de mon propos.

La féminisation des mots - Page 4 Lmao-crying-laughing

Bon je me cantonne uniquement à l'avancement de mon roman, les esprits semblent assez étroits par ici.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 La féminisation des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-