PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 Défis et façon de reprendre un vieux projet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Epineuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  857
   Âge  :  30
   Localisation  :  Ne perd pas le Nord mais depuis le Sud
   Pensée du jour  :  Quelques (r)onces d'espoir
   Date d'inscription  :  18/09/2013
    
                         
Epineuse  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour contextualiser, j'envisage de reprendre les débuts de romans que j'avais commencé puis mis en pause il y a quelques années maintenant. J'aime bien les prémices et le pitch mais...
Souci n°1 : mon style a évolué entre temps.
Souci n°2 : j'aimais bien le style originel et j'aimerais aussi garder la majorité de ce qui a été rédigé.

Ce qui m'amène donc à ces questions :
- Est-ce que vous avez déjà décidé de reprendre et continuer un ancien projet ?
- Si oui, comment est-ce que vous gérer les éventuelles disparités de style, de construction, etc ?
- Est-ce que vous avez des astuces pour se remettre dans l'ambiance et les spécificités du roman (en plus de lire ce qui a déjà été rédigé) ?

La recherche que j'ai faite sur le fofo a fait ressortir quelques topics qui parlent de reprendre de 0 d'anciens romans, mais je ne crois rien avoir vu sur le fait de continuer sur une base déjà posée... (et pour être tout à fait honnête, l'un desdits projets a 100k mots de rédigé... s'il faut tout réécrire, je ne le ferai pas).

Je suis preneuse de tous les témoignages et conseils que vous auriez, du coup I love you
https://linktr.ee/r.senelier
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2162
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Une question intéressante ! Je m'y frotte tout le temps !

Je n'ai jamais repris un texte qui a déjà 100 000 mots, en revanche.

Mais voilà ce qui se passe pour moi la plupart du temps :
J'ai deux types de projets : les sérieux, et les détentes/exutoire/exploratoires/tests en tout genre. Des fois, je commence un truc un peu comme ça, et puis finalement ça peut faire un "vrai roman" alors je laisse de côté pour plus tard. C'est ainsi que pour Roman 1 j'ai repris le prologue et un bon premier chapitre de 2018 ; et que pour Roman 2 j'ai repris en 2021 un truc d'avril 2017. Pour Roman 3 je reprendrai en 2022 je reprendrais un truc que j'ai gratouillé en 2020.

Entre 2017 et 2021 forcément mon style a changé et puis l'histoire que j'avais laissé évolué dans ma tête aussi.

Ce que je fais, c'est que d'abord je relis pour savoir où j'en suis, ce que je dois garder ou pas (en terme de fond ou de forme ou des deux). Je me souviens que pour Roman 1 j'avais carrément fait un code couleur avec rouge ce que j'enlève complètement, vert ce que je garde tel quel, et gris le fond que je garde mais pas la forme.
Après, j'ouvre un nouveau document, et je recommence (en soi, je pourrais écrire direct sur le texte mais je trouve ça plus facile de partir d'une page blanche et de copier/coller les morceaux que je garde que de modifier l'existant, et puis j'aime bien aussi garder toujours la version précédente pour pouvoir y revenir), aidée aussi de ma frise chronologique, fiches de personnages, et tout.

100 000 mots c'est beaucoup mais je pense que la méthode peut être à peu près la même : diagnostique déjà ce que tu veux garder tel quel, ce que tu enlèves complètement et ce que tu gardes en fond mais pas en forme. Fais-toi un plan si tu travailles au plan, et puis voilà. Soit tu corriges direct' sur le document en reliant les parties que tu gardes, soit tu te fais un autre document.

Je ne pense pas que les disparités de style soient un vrai gros problème dans le sens où… ben, même si c'est un peu différent, c'est toujours toi. Je trouve ça moins dur que de prendre le brouillon de quelqu'un d'autre et de le mettre à sa sauce. C'est encore plus facile si tu aimes le style originel ! Tu peux très bien le garder, partir de là et rester dessus, trouver un équilibre entre l'ancien et le nouveau. La toi du passé bah… c'est toujours toi !

Sur se remettre dans l'ambiance je ne vais pas beaucoup t'aider… Je fonctionne beaucoup avec mon inconscient : quand je suis entre la veille et le sommeil, en début ou en fin de nuit par exemple, je laisse mon esprit dériver tout seul et il me met l'ambiance tout seul, sans bride. L'ambiance, elle est en toi, de toute façon. C'est ton écrit, il est sorti de toi, et il est toujours quelque part. Donc lire ce qui est déjà fait pour se remettre dans l'atmosphère induite par la plume, c'est déjà beaucoup. Si tu écoutes de la musique quand tu écris, tu peux réécouter ce que t'écoutais au moment de l'écriture, aussi. Si tu as des notes, tu peux te replonger dedans. Pour le coup, les ambiances, et le moyen de se mettre "dedans", c'est hyper personnel, je trouve.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  521
   Âge  :  30
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


C'est un peu ce que je fais avec "J'irai danser sur ma tombe", que j'ai commencé vers 2018 puis mis de côté, pour commencer à le poster ici, donc.
Je me suis bien rendue compte de la différence de niveau, de façon de faire, même s'il y a un tronc commun indéniable. Ma méthode :

- Découper l'ensemble du document en petites parties que je retravaille une à une pour me faciliter la tâche
- Relire chaque partie, faire une première réécriture
- Puis une correction plus poussée que celle d'autrefois

Mais quand j'en ai l'envie et l'inspiration, pour éviter le travail de tâcheron rébarbatif. Et puis, je trouve satisfaisant de se voir désormais capable de contourner les écueils d'autrefois ou de mieux faire que notre version du passé ; c'est intéressant.
J'ai parfois la pulsion de tout réécrire, mais j'ai trop peu de temps et de motivation pour ça, donc je pallie au mieux (après, c'est juste pour JE dans mon cas, je ne compte pas le publier...). Et comme je le disais, ça reste notre travail avec notre patte et un tronc commun, donc ça n'est (normalement) pas trop difficile à améliorer sans pour autant repartir de zéro.

En conclusion ; pas de stress, mène le projet et comme tu le sens. Tu peux aussi laisser décanter entre la relecture et la correction en elle-même, afin de te donner le temps de réfléchir sur les points à améliorer.
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  511
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Gloire de son pair


Hello Épineuse,

J’avais eu aussi des difficultés à me remettre à mon précédent projet après six mois de pause. C’est moins longtemps que toi, mais je ne me sentais plus trop connectée au projet, ni à l’écriture.

Pour me remettre dans l’ambiance, j’ai essayé, comme Enir suggère, de remettre la musique que j’écoutais en écrivant. Ça fonctionnait en partie, mais pour être honnête, ce fut loin d’être “magique”, et la seule chose qui a vraiment fonctionné fut de me forcer et de continuer quand même. Au bout d’un moment ça a fini par revenir, mais le début était laborieux. Donc je dirais de ne pas forcément t’inquiéter si ça prend un peu de temps avant de se remettre en route.

Pour l’écriture, c’était des corrections assez profondes, donc pas mal de réécriture/nouveautés, mais tout en voulant garder une grande partie aussi (donc un peu similaire à ta situation). Perso je ne fais pas comme Enir qui repart sur un fichier vierge : à la place, je reprends mon fichier d’origine depuis le début, et j’avance chapitre par chapitre. Par exemple, disons que je veux garder mon chapitre 1, corriger mon chapitre 2, rajouter un nouveau chapitre 3, et garder mon chapitre 4 (ex 3). En gros je reprends mon chapitre 1 que je vais relire (et possiblement faire des modifications légères), puis je passe au 2, que je vais relire puis corriger ce que je voulais corriger, puis je continue, j’écris mon chapitre 3 à la suite, et une fois fini, je passe au 4 que je relis (avec de possibles légères modifications de nouveau). Cela me permet de garder une certaine continuité et de lisser au maximum le style, tout en gardant ma lancée et une vision progressive de l’histoire. Après, pour être honnête, je “vois” dans le résultat final la différence entre le texte initial et les nouvelles parties, mais je crois que c’est beaucoup moins visible à la lecture quand on ne connaît pas la version originelle.

Bref bon courage ! I love you De toute façon il faudra bien que tu essaies et tâtonnes au début, avant de trouver ta méthode. Smile
 
Epineuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  857
   Âge  :  30
   Localisation  :  Ne perd pas le Nord mais depuis le Sud
   Pensée du jour  :  Quelques (r)onces d'espoir
   Date d'inscription  :  18/09/2013
    
                         
Epineuse  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Enirtourenef > Awyis, merci pour ce partage d'expérience  I love you

Enirtourenef a écrit:
Je n'ai jamais repris un texte qui a déjà 100 000 mots, en revanche.
J'avoue que la perspective me fait un peu peur, alors je lorgne sur celui qui est "seulement" à 47k mots en me demandant si je ne vais pas commencer par là ->

Enirtourenef a écrit:
Je ne pense pas que les disparités de style soient un vrai gros problème dans le sens où… ben, même si c'est un peu différent, c'est toujours toi. Je trouve ça moins dur que de prendre le brouillon de quelqu'un d'autre et de le mettre à sa sauce. C'est encore plus facile si tu aimes le style originel ! Tu peux très bien le garder, partir de là et rester dessus, trouver un équilibre entre l'ancien et le nouveau. La toi du passé bah… c'est toujours toi !
Oui mais c'est un moi qui a changé °° Je pense qu'il faudrait que je demande à un oeil extérieur, cela dit, pour avoir un point de vue objectif, mais j'ai l'impression que mon style de l'époque était plus lent et tendre, et que celui actuel est plus sec et nerveux. Mais il est possible que je psychote.

Chimère > Et ça a réussi à "J'irais danser sur ma tombe", clairement, ce travail I love you

Chimère a écrit:
Et puis, je trouve satisfaisant de se voir désormais capable de contourner les écueils d'autrefois ou de mieux faire que notre version du passé ; c'est intéressant.
Well, je pense que niveau structure du récit, je peux clairement m'améliorer... mais niveau style, ce qui me chiffonne, c'est que j'aime bien la version antérieure et je ne suis pas certaine de comment m'en rapprocher  Mouche

Merci encore à vous deux !  :love: ça me fait une belle base de travail pour quand j'aurais décidé de quel texte j'attaque en premier sur les deux en lice What a Face

EDIT : Ih, j'avais pas vu ta contribution, Trésorière I love you Je vais probablement faire un mix entre ça et ce qui a été mentionné plus haut, si j'arrive à écrire dans l'ordre de mon récit ! #BordéliqueEnEcriture
https://linktr.ee/r.senelier
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1320
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

J'écris depuis l'âge de 20 ans. Je compte parmi mes premiers projets aboutis, ou pas, 6 livres qui ne verront jamais le jour. Quand par la suite je me suis lancée dans la rédaction des coquelicots, je n'ai pas souhaité reprendre mes vieux écrits car ma mentalité avait changé, tout comme mon style d'écriture. Bref, j'avais d'autres objectifs que celui d'écrire le livre parfait, juste envie de me faire plaisir à moi. Sans pression, ça fonctionne beaucoup mieux.
Après avoir publié mon premier roman, j'ai retrouvé un de mes vieux projets que j'ai relu. Je me suis moquée de moi-même. Oui, j'ai vraiment évolué en 20 ans, mes ambitions ne sont plus les mêmes, et je n'ai pas envie de reprendre un travail qui n'a plus de sens à mes yeux.
Quand j'explique ça à mes amis, ils ne comprennent pas que je puisse me montrer si indifférente. Ils pensent que j'ai perdu mon temps. Je ne suis pas d'accord avec cette pensée. Ce temps que j'ai passé à écrire ces 6 romans, ou bouts de romans, m'a permis de peaufiner mon style, de camper des personnages, de travailler des mises en scène. Certes, ils sont tombés dans l'oubli et rien n'est pire pour des personnages de romans que d'être abandonnés par leur créatrice, mais quelque part, le fait de repartir sur une base neuve à chaque projet me permet d'aborder un nouveau chantier avec des yeux neufs, ce qui me permet de ne conserver que l'essentiel.

Bonne journée.
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2019
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Crime et boniment


Je me lance dans le même truc et je me demande aussi comment je vais faire Laughing
Je pense y aller un peu comme dit notre Trésorière adorée I love you puis improviser en cours de route ^^
Niveau style, par contre, je pense que tout va être revu. Je ne vois pas comment on peut intégrer son ancien style à une version plus évoluée. À part si c'est sur des passages délimités qui doivent ressortir exprès (et que tu ne toucherais pas trop, du coup). Sans aller jusqu'à tout réécrire, j'imagine partir de certains passages que je veux garder et au moins les reformuler scratch
On verra bien ce qu'il en ressort, mais en gros, si tu retravailles ton texte, je ne sais pas si ce sera possible de garder ton style de l'epoque intact. Mais c'est intéressant, ta vision des choses, le fait que tu aimes cet ancien style quand même (moi, j'ai pas du tout ce sentiment, alors c'est plus facile de tout refaire Laughing)

Bon courage, en tout cas Pompom girl
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
Melon Jaune
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  62
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  J'ai bien réfléchi. Au fond, je crois qu'elle ne m'aime que pour ton argent.
   Date d'inscription  :  10/07/2012
    
                         
Melon Jaune  /  Clochard céleste


Hello !

Pour le style je me demande si relire tous tes textes dans ton style de l'époque pourrait marcher ?
J'ai l'impression qu'on peut avoir une certaine perméabilité au style lu. Par exemple si je viens de refermer d'un roman écrit avec une plume un peu caractéristique, j'aurais tendance à écrire de la même façon si je me mets en mode "écriture libre". Je ne sais pas si ça marche pour d'autres personnes ici ? ^^

Sinon, tu as l'air de savoir assez bien analyser la différence entre ton style actuel et celui de l'époque, tu peux peut-être identifier quelques éléments qui te permettraient de coller au style que tu veux ? Par exemple des phrases courtes/complexes, un regard indulgent/critique, etc... Je ne pense pas que le style soit figé pour un auteur donné à un moment donné. Par exemple quand on raconte à deux voix, on peut leur donner des tonalités différentes dans un même livre.

Bon courage pour ce projet ambitieux Smile
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2162
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Melon Jaune a écrit:
J'ai l'impression qu'on peut avoir une certaine perméabilité au style lu. Par exemple si je viens de refermer d'un roman écrit avec une plume un peu caractéristique, j'aurais tendance à écrire de la même façon si je me mets en mode "écriture libre". Je ne sais pas si ça marche pour d'autres personnes ici ? ^^
C'est une espèce d'effet éponge. Ça me le faisait beaucoup quand je commençais à écrire (et c'est assez fréquent chez les auteurs). Maintenant que j'écris depuis longtemps ça ne me le fait que si je lis un même style pendant longtemps (par exemple quand j'ai eu fini les 4 tomes des Mille et Une Nuit j'avais même tendance à penser comme dans les Mille et Une Nuits xD (du coup j'ai enchaîné sur un manga pour me reparamétrer)) ou sur des auteurs bien particuliers (Robin Hobb) alors que même si j'adore le style d'autres auteurs, ma plume reste hermétique (Pierre Grimbert).

*

Je ne pense pas qu'il soit possible de retrouver complètement le style de l'époque dans le sens où il était lié à ta personnalité "d'autrefois" et "forcer" risquerait je pense de donner un truc "dans le style de" ou de te singe toi-même. Pour moi la solution est plutôt de trouver une espèce d'hybridité entre les deux styles, pour en sortir un troisième parfaitement nouveau et en même temps identifié, qui corresponde à ta nouvelle plume et à tes désirs de renouer avec l'ancienne.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Epineuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  857
   Âge  :  30
   Localisation  :  Ne perd pas le Nord mais depuis le Sud
   Pensée du jour  :  Quelques (r)onces d'espoir
   Date d'inscription  :  18/09/2013
    
                         
Epineuse  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Nuit2Chine > Laisser reposer en paix certains textes vraiment trop éloignés de l'écrivaine que je suis devenue est un sentiment que je comprends et que j'applique à certains récits. Mais pour les deux que j'ai en tête, j'aimerais vraiment réussir à leur donner une seconde chance I love you

Vice-présidente > Han les grands esprits se rencontrent :Electricité: Plein de courage à toi aussi !

Melon Jaune > En effet, relire le vieux style est la première étape que j'avais posé dans mon premier post, mais l'analyse va venir juste après, quand j'aurais remis les mains dans le cambouis -_^

Enirtourenef >
Enirtourenef a écrit:
Je ne pense pas qu'il soit possible de retrouver complètement le style de l'époque dans le sens où il était lié à ta personnalité "d'autrefois" et "forcer" risquerait je pense de donner un truc "dans le style de" ou de te singe toi-même. Pour moi la solution est plutôt de trouver une espèce d'hybridité entre les deux styles, pour en sortir un troisième parfaitement nouveau et en même temps identifié, qui corresponde à ta nouvelle plume et à tes désirs de renouer avec l'ancienne.

C'est ce vers quoi je me dirige - ou vers une transition fluide, si je garde tout le début de ces W.I.P. que j'aime beaucoup. Mais il y a un vrai défi, je trouve, dans l'équilibre entre se rapprocher d'un style passé tout en restant fidèle à l'auteur présent qu'on est


So far, sinon, j'ai rentabilisé les playlists d'ambiance que j'utilisais, le moodboard Pinterest qui recoupe toutes les sensations et les images qui m'inspiraient à l'époque... et je fais une relecture rapide d'évaluation de ce qui reste à faire !

Etape suivante ouvrir un JdB pour pas polluer les considérations générales ici, coller le texte dans un nouveau document, corriger ce qui est déjà écrit... et probablement des petits exercices d'écriture, je dirais : des listes de détails d'ambiance, des tranches de vie des personnages pour les reprendre en main, plus de lecture du texte et des quelques notes que j'avais (mais vu ma tendance à la jardinerie de l'extrême en écriture, ça va pas aller loin :mrgreen: )
https://linktr.ee/r.senelier
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Défis et façon de reprendre un vieux projet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-