PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 Différence entre thriller psychologique, suspense psychologique ou faux polar... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Voilà, c'est ma question car je m'aperçois que ce que je considérais comme un thriller ne répond sans doute pas à ces critères, ou alors seulement de façon partielle ; mais il ne répond pas non plus à ceux du polar, malgré des interrogatoires de police... scratch

Du coup, je suis dans le brouillard car incapable de catégoriser mon texte (celui envoyé sur EDITH&NOUS pour Buchet-Chastel : j'ai galéré, changé plusieurs fois des trucs, pour finalement ôter : "policier", et donc "roman psychologique" (cette seconde catégorie disparaissant en même temps que "policier").

Et mettre (ou laisser) : "roman ; fiction ; littérature générale ; littérature du réel".

Je demande tout ça car je m'aperçois que je ne vise plus vraiment les ME spécialisées dans le thriller, je dirais même que je pense y avoir peu de chances avec ce manuscrit, plus 100% psychologique, travaillé à partir de témoignages...
C'est un peu une sorte de faux polar, où le "passage à l'acte" n'est pas du tout là où on l'attend, et bref, ça sort tellement des clous que je commence à le proposer, justement, à des ME qui publient plus large.

Mais comment présenter un manuscrit que je peine moi-même à catégoriser ?
En plus, la page de garde indique "thriller psychologique"...
Or, cela risque de faire fuir une ME qui cherche un peu autre chose, et à l'inverse, de totalement décevoir une ME qui adhère au début et pendant un moment, jusqu'à se rendre compte qu'il s'agit d'une sorte de "faux polar"... Crying or Very sad study

Voilà, je patine.

Le manuscrit est sans doute publiable (enfin, je l'espère) mais hors de clous, car j'ai voulu une fin différente de celle qu'on attend : beaucoup plus intéressante et psychologique que seulement "identifier le coupable" ;
sauf que c'est justement cette fin qui peut décevoir le lecteur (et jamais de la vie je ne voudrais la changer No , c'est une sorte de "double fin", en plus... ).

Voilà, si quelqu'un peut m'éclairer au sujet de ces catégories... ? De ce qui est attendu au juste d'un polar ? D'un thriller ? De ce qui fera que non, avec cela ou sans cela, ça n'ira pas dans cette catégorie... ? Merci...

PS : peut-être envoyer à des ME atypiques qui cherchent le coup de coeur mais ont des catégories larges... ? Du genre "L'Iconoclaste" ? (celle-ci, je l'ai faite d'ailleurs, mais j'ai mal présenté mon manuscrit, je pense... pourvu qu'il ne soit pas mis de côté d'emblée à cause de cela... pale ).
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Un roman policier au sens large, c'est un roman où il y a un crime (ou un délit grave) qui est commis, et ce crime sera résolu à la fin. Ça peut être très léger, très sombre, ou entre les deux. Ça peut avoir un rythme lent, très rapide, ou entre les deux. Le héros peut être un policier, un détective privé, un détective amateur, un criminel, une victime, etc.

Un roman noir (ce que tu appelles "polar"), c'est un roman policier sombre (plus de violence que la normale, un univers plus sombre, et la fin, même si le crime est résolu, peut être mi-figue mi-raisin, genre le criminel qui n'est pas puni). C'est l'antithèse du roman policier cozy, très léger, sans violence, et où tout est bien qui finit bien (et c'est pour ça que la plupart des romans d'Agatha Christie, par exemple, ne peuvent pas être qualifiés de "polars").

Un roman de procédure policière, c'est un roman policier où les héros sont des policiers (par opposition notamment aux détectives privés ou aux détectives amateurs). Il peut être très sombre ou très léger.

Un roman policier à suspense, c'est un roman où il y a une sorte de tension, qui progresse peu à peu, et où souvent le héros est la (future) victime ou un de ses proches.

Un thriller c'est un roman où il y a beaucoup d'action, de rebondissements, et des enjeux énormes. D'une certaine manière, c'est assez souvent un roman à suspense où tu pousses tous les boutons au maximum.

Difficile de te répondre sans avoir lu le roman dans son intégralité. Mais tel que tu le décris, ton roman pourrait être un suspense psychologique, éventuellement un roman de procédure policière. Et sinon "roman policier" en général devrait assez bien fonctionner. Ça n'a pas l'air d'être un thriller.

Ceci étant dit, les éditeurs eux-mêmes trichent un peu, et n'hésitent pas à classifier en "thriller" des romans qui n'en sont pas, pour des histoires de gros sous (ce qui est un jeu dangereux, mais l'appât du gain fait parfois perdre la tête aux éditeurs), donc quand on vend un manuscrit à un éditeur il ne faut pas hésiter à rentrer dans leur petit jeu et être légèrement malhonnête (dans ton cas, la catégorie "thriller psychologique" pourrait coller).
https://fabiendelorme.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Un grand merci, FABIEND, pour ces définitions précises.

Pour autant, je n'arrive toujours pas à bien faire coller mon roman à quelque chose, et je crois qu'en effet, vu ceci, je cite
Citation :
les éditeurs eux-mêmes trichent un peu, et n'hésitent pas à classifier en "thriller" des romans qui n'en sont pas
qui est quelque chose que j'avais déjà remarqué et qui achève de m'embrouiller... je vais essayer de présenter à chaque fois le roman comme collant à ce que la ME recherche.

Disons que ce qui m'embêterait le plus, ce serait que, à cause d'une mauvaise présentation, d'une mauvaise "mise en case", mon roman soit d'entrée de jeu mis de côté alors qu'en fait, ça aurait pu coller avec la ligne de la ME. scratch

Tu vois, ce n'est pas non plus un vrai polar dans le sens où, s'il y a bien une enquête (forcément...), ce n'est pas central : ce qui l'est, c'est la psychologie des personnages, au bord de la folie pour certains (mais une folie crédible !), et aussi : ce qui se joue lors de ces interrogatoires, la façon dont les questions son orientées, et qui brouillent les réponses, etc...

C'est vraiment totalement psychologique, du début à la fin.

Mais la fin, s'il y a bien résolution, ne peut que surprendre, et ensuite : soit décevoir car elle n'est pas classique (il y a une sorte de déplacement du "méchant" qui n'est pas où on l'attend, et donc vers la fin, toute l'histoire se déplace, se décale pour mettre à jour, en lumière, d'autres folies et d'autres actes répréhensibles... ).

La fin du roman est finalement ce qui le rend "hors des clous", en plus de l'aspect très très psychologique (réaliste, au fond...). C'est un roman qui a plusieurs niveaux de lecture, si on veut, contrairement au polar classique avec une structure assez simple, finalement (qui est quelque chose que je compte aussi tenter sous peu  :write:  :mrgreen: !).

Bon, on verra ce que ça donne... Je vais tenter plusieurs envois, au fil du temps, là où j'aurai un déclic. En espérant qu'une ME qui cherche quelque chose d'original tout en étant addictif, ait aussi un déclic.

Je te mets en pj "spoiler" ma présentation chez EDITH&NOUS pour Buchet-Chastel, sachant que même la cover, au début, je l'avais mise en noir et j'ai changé, de crainte que la ME ne l'élimine se disant : "ah bah, un polar de base, on ne fait pas ça."
Spoiler:

Et dans la dernière version (en "spoiler"), le "thriller" disparaît complètement mais il figure sur la page de garde du manuscrit lui-même : "thriller psychologique". Rolling Eyes

Alors du coup, j'espère que ça ne fait pas trop incohérent, de zapper "thriller" dans la présentation pour le présenter ainsi sur la page de garde.... Shocked Rolling Eyes
 
vendarion
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  54
   Âge  :  55
   Localisation  :  Belgique
   Date d'inscription  :  18/03/2022
    
                         
vendarion  /  Clochard céleste


Bonsoir Plumerose,

Je ne suis pas un spécialiste des "genres littéraires", je me suis récemment fait massacrer par une meute de gobeline en perruque rose pour avoir contesté le statut de "conte de fée" à des romans à l'eau de rose entre princesses lesbiennes.
Le monde est impitoyable...

Mais si je me trouvais dans un jeu télévisé à devoir répondre à la question "devinez le titre du film" avec la description que tu donnes pour ton propre roman, je répondrais sans la moindre hésitation: "seven"

On a beaucoup d'action et de suspense (thriller), des policiers qui mènent une enquête (policier), une dimension psychologie omniprésente, la fin du récit sort franchement des sentiers battus puisque résoudre l'enquête ne permet pas spécialement de "gagner"...

Et "Seven" est classé tout simplement dans la catégorie "Thriller".

Peut-être parce que tout récit à suspense qui se respecte doit intégrer une dimension psychologique, et qu'il vaut mieux sortir des sentiers battus pour avoir une fin mémorable.

Maintenant si tu es tenté par une ME atypique, on peut dire que c'est le bon moment, je suis en pleine période de "recherche auteurs".

https://editionsduzebrycorne.wordpress.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Merci VENDARION, mais comme j'ai déjà publié un premier thriller dans une bonne petite ME (malgré ses failles, après pas mal d'explications, j'ai compris que quand même, globalement, elle faisait du bon boulot, malgré quelques ratés au moment de la sortie du livre, ça arrive...  Wink ).

Ce que je souhaite à présent, c'est justement, une ME plus grande et qui place en librairie non plus de façon locale mais dans toute la France.

Sans prétention, mais mon manuscrit le vaut, je le pense. Il est très loin de "Seven", peut-être bien, certes... mais loin.
J'ai travaillé à partir de témoignages, c'est pour ça que j'ai mis "littérature du réel".

Si vraiment ça ne veut pas ailleurs, alors je resterai dans ma ME actuelle. Wink

Mais je pense que ce manuscrit trouvera une ME plus grande, d'autant plus qu'il peut se vendre aussi, plaire à un lectorat large ; je dirais que même un universitaire du genre très difficile pourrait l'apprécier, aussi bien qu'un vacancier "de base" sur la plage...
Justement parce que tout dépend des niveaux de lecture qu'on souhaite activer. Ce roman permet différentes lectures.

Donc, c'est à la fois un "bon produit" (aspect commercial) et un truc plutôt bien fichu dans l'ensemble, au niveau du fond et de la forme.
Il trouvera.
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1087
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Effleure du mal


Pardon, vous permettez ? La différence entre tous ces termes m'intriguent, pace que, malgré les explications, je galère à trouver de quel genre exactement est ma série de deux tomes "Déino". Policier car il y a une enquête ? Thriller parce qu'on connaît l'assassin rapidement et que que l'enquête elle-même n'est pas le plus important ? Y a t-il assez de suspense dans ce cas ? Horreur ? Psychologique ? J'ai l'impression qu'à la fois tout peut correspondre et rien du tout.

En fait, je ne me sens pas très légitime de poser ça comme un polar ou policier car si les lecteurs devinent rapidement quel personnage est louche, ils peuvent se sentir lésés par rapport à leurs attentes d'un vrai policier (avec les fausses pistes et tout). En même temps, est-ce digne d'être appelé thriller ?

Quel casse-tête, parfois, de trouver le genre de son roman ! scratch
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Différence entre thriller psychologique, suspense psychologique ou faux polar... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-