PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à ...
Voir le deal
29.97 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Passer le cap entre un manuscrit et un roman prêt à être publié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Herclinze a écrit:
je pense qu'auto-éditer ton livre avant de le publier n'est pas un problème, dans la mesure où l'auto-édition reste toujours essentiellement confidentielle, sauf si tu disposes d'une notoriété préalable. les maisons d'édition ne sauront pas que tu l'as auto-édité.

Ça serait bien d'éviter de donner ce genre de conseils.

Signer un contrat avec une maison d'édition en leur vendant un manuscrit soi-disant inédit qui n'est pas inédit, ce n'est pas juste "malhonnête", c'est une escroquerie, et les conséquences pour l'escroc peuvent être assez redoutables.
https://fabiendelorme.fr
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1331
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

Pardon si je suis à côté de la plaque, mais en vérifiant vos propos : utiliser un moteur de recherche pour savoir si un livre a déjà été publié, je suis tombée là dessus : édith, je ne vais pas me laisser spolier.
Quelqu'un connait ? ça veut dire que livre est plagié ou je suis une buse qui pige rien ?

Merci, encore pardon si je suis hors sujet et bonne journée.


Dernière édition par nuit2chine le Jeu 24 Fév 2022 - 13:18, édité 1 fois
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Possible oui, mais pas forcément, ça peut être ton éditeur / prestataire de service qui l'a diffusé aussi par ce biais, il faudrait leur demander (je ne connais pas leur modèle économique mais c'est un peu chelou ces livres en libre accès).
https://fabiendelorme.fr
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  294
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Pas plagié, non, puisque c'est ton nom (enfin, si je comprends bien, vu ta signature) qui apparaît. Mais potentiellement piraté, oui, à moins que ce ne soit effectivement diffusé avec l'accord de ton éditeur comme le souligne Fabiend.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2380
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je pense que ton livre a été piraté plutôt ...
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1331
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Merci Fabien. Je viens de la contacter, elle ne connait pas. Elle mène son enquête.
Faudrait voir si un modo passe par-là qu'il déplace mon message pour créer un nouveau sujet, à défaut, je retire.

oups, tout le monde qui poste en même temps que moi. Merci pour vos réponses.
 
Traveling
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  35
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  02/09/2021
    
                         
Traveling  /  Petit chose


En tout cas, merci à vous tous pour vos retours, c'est très précieux.

Je pense donc faire preuve de patience et continuer à démarcher des ME avant d'entamer quoique ce soit en auto-édition.
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  68
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Clochard céleste


Salut les JE,

je déterre ce sujet pour l'emmener sur un autre terrain mais dont l'intitulé correspond (et pour ne pas créer un doublon) à mes questionnements du moment.
Mon manuscrit a été retenu par une ME (tralala-youpi ! Un jour je vous raconterai si vous avez envie) et le contrat (sérieux, bien négocié) est bientôt signé.
Maintenant arrive une étape sensible : il y a des choses à retravailler. Je le savais. J'avais fait relire mon roman ces derniers mois et je connaissais ses points faibles.
Mais...
Comme je le disais c'est une étape sensible. Voir tout ce qu'on a peaufiné pendant des mois chamboulé par les multiples annotations de l'éditeur (bien que je reconnaisse la valeur considérable d'un regard professionnel sur mon travail) il y a quand même une petite résistance intérieure qui se forme.
Donc, ma question : comment les JE édités ont passé ce cap ? Avez-vous fait aisément des concessions ? Avez-vous dû en faire beaucoup ? Et avez-vous pu faire valoir certaines choses pour qu'elles ne disparaissent pas ?
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3734
   Âge  :  46
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


J'ai toujours aimé cette phase, mais n'ai jamais eu de gros remaniements à apporter (le plus lourd a été de passer le texte du passé au présent).

Je suis très ouverte à la critique.

J'ai été à bonne école en ayant des bêta lecteurs très durs. 😁


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3346
   Âge  :  25
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


JE, cette école militaire de la critique.
J'ai encore rien publié et je ne me suis pas encore battue avec des corrections éditoriales, et j'aime pas la réécriture/correction (donc tout ce que je dis est à prendre avec un kilo de sel) ; mais je pense que pour bien le vivre, il faut se détacher du texte, accepter que le texte n'est plus vraiment "le sien" en un sens, que pour qu'il avance, pour qu'il quitte le nid, il doit changer un peu. Y'a la version du texte que tu as envoyé, et la version du texte que la maison d'édition a envoyé, et la relecture, c'est une autre version encore, plus vraiment notre texte.
Bien sûr, faut pas le dénaturer au point de ne plus le reconnaitre, mais y'a du recul à prendre ; et accepter le fait qu'on en sera jamais satisfait, vraiment, qu'il ne sera jamais parfait, que malgré tout le travail, ça reste un texte écrit à un moment T, à une période P, et qu'on peut, et qu'on doit, passer à autre chose à un moment donné.


Citation :
ARTICLE L132-2 DU CPI : "Ne constitue pas un contrat d'édition, au sens de l'article L. 132-1, le contrat dit à compte d'auteur."


Passer le cap entre un manuscrit et un roman prêt à être publié - Page 2 Capture_decran_2021-10-24_a_18.21.26
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  456
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Pour qui sonne Lestat


Cela dépend des éditeurs, en fait. Il y en a qui oblige les auteurs à modifier en conséquence quitte à supprimer des passages qu'ils affectionnent et d'autres qui n'insistent pas trop si l'auteur ne veut absolument pas. C'est pour cela qu'on assiste parfois à des ruptures de contrat, en fonction du degré d'incompatibilité des exigences entre l'une et l'autre partie. Parfois cela se joue a trois fois rien, quand un auteur tient à tout prix à garder le titre initial qu'il avait donné à son manuscrit, et que l'éditeur ne souhaite pas le garder car il sait qu'il ne convient absolument pas.
Je te conseillerais de dialoguer avec ton éditeur lorsqu'il te propose des modifications que tu ne souhaites pas réaliser. Tu lui donnes tes arguments, lui les siens. S'il est ouvert, il pourra éventuellement trouver des compromis, mais dis-toi que le but d'un éditeur est de vendre ton livre, donc s'il te propose des changements, c'est qu'ils doivent être faits. Il faut lui faire confiance.
 
Fred Dee
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  68
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  04/04/2022
    
                         
Fred Dee  /  Clochard céleste


Merci à vous. Je savais qu'il faudrait faire des concessions à un moment donné. Je pensais notamment au titre (je l'ai changé trois fois au cours de mes envois) et je me disais que certaines parties ne fonctionnaient qu'à moitié (mais jamais un bêta-lecteur ou une ME ne m'a fait de mauvais retour là-dessus).
Je me penche sur ce travail en ce moment, presque à reculons (la preuve : je devrais être en train de le faire au lieu d'écrire ici), mais j'ai commencé à comprendre un truc entre temps (peut-être est-ce le message de Radischat qui m'a mis sur la voie)... c'est un peu comme au cinéma : le réalisateur tourne un film, choisissant le meilleur cadre pour chaque scène, et ce sera au monteur de choisir les meilleurs bouts à assembler pour en faire le meilleur film possible. Et le réalisateur découvre parfois que le plan qu'il croyait génial est passé aux oubliettes. Et je ne parle même pas de ce que vit le scénariste à ce stade-là...
Bref : oui, il y aura des chutes. Et c'est probablement ce qui peut arriver de meilleur au livre. La chance que j'ai, c'est que la ME me dit que le texte est déjà largement publiable tel quel mais qu'on peut faire mieux. Donc, je pense que j'en sauverai beaucoup.
Mais je suis toujours preneur si vous voulez qu'on partage nos expériences sur cette période.
 
Mika
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  86
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  11/07/2022
    
                         
Mika  /  Pippin le Bref


Je suis d'accord avec ce qui est dit ici. J'ajouterais qu'il est en effet très dur de réaliser cette ligne droite, ces dernières corrections, sans aide. À ce stade, on est sûr que quelque chose coince, mais impossible de mettre le doigt dessus. En plus, on ne voit plus les fautes. Passer par le service d'un correcteur pro est peut-être la meilleure solution. Je pense que c'est inévitable si tu envisages l'auto-édition par la suite.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Passer le cap entre un manuscrit et un roman prêt à être publié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-