PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

 [ Diversité ] Écrire les personnages issus d’autres cultures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Hmmmmm
Dans un de mes textes j'ai mis :
Un homme s’assied à ma gauche, sur le banc. Il a la peau noire comme celle de Bocar et le regard doux. Ses cheveux grisonnants sont coupés courts.
– Dure journée ? demande-t-il pour amorcer la conversation.


Plus loin
Je vois Bocar enfiler un bonnet et redresser les pans de son manteau sur sa nuque.
Il est beau.
J’admire l’élégance de ses gestes, ses mains fines, ses épaules larges. Dans la demi-obscurité du matin, sa peau paraît plus noire, c’est à peine si je distingue les traits de son visage, mais je devine l’éclat de ses dents entre ses lèvres entrouvertes. J’écoute chaque battement de mon coeur comme s’écoulent les secondes. A cet instant, il ne m’a pas encore vue.


Un autre :
Derrière lui approchait une femme d’un âge similaire, légèrement plus grande que lui, à la peau noire et aux épais cheveux crépus dans lesquels se tortillaient des mèches grises.

et :
Kirsten était tellement américaine… Grande et plantureuse, la peau noire et les cheveux soigneusement lissés, maquillée à la perfection. Elle ouvrit les bras et s’approcha de Cécile, soudain intimidée, pour lui donner une accolade que Cécile accepta, bien qu’un peu raide.

ça répond pas à ta question. Mais bon. C'est des exemples de mes descriptions de personnages noirs.

J'ai lu (ici ?) que "crépu" était un qualificatif à éviter ? Quelqu'un saurait me dire ?

@Enirtourenef ; les usages changent. Si les concerné·es d'aujourd'hui te disent que les termes animaux leurs déplaisent parce qu'ils sont utilisés très souvent soit de manière péjorative, soit de manière déshumanisante, tu peux choisir de ne pas tenir compte de leur avis... Mais quelle est ta démarche ? N'a-t-on pas assez de vocabulaire pour trouver des alternatives ?
Leçon n° 1 de l'aspirant-allié : écouter les concerné·es.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1778
   Âge  :  31
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Désolée ce n'est pas une précision utile à la conversation mais depuis tout à l'heure j'ai des flash-back de la terrible phrase "Elle avait la peau couleur jambon... et elle bougeait avec la grâce d'une louve du Périgord", qui a été ciselée par la poétesse française Kiyémis en 2016.
Je vous souhaite qu'elle vous fasse rire autant que moi.


Dernière édition par @now@n le Ven 18 Fév 2022 - 21:38, édité 1 fois
http://anowan.blogspot.com/
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Hahaha c'est magique.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


elopez7228 a écrit:

Kirsten était tellement américaine… Grande et plantureuse, la peau noire et les cheveux soigneusement lissés, maquillée à la perfection. Elle ouvrit les bras et s’approcha de Cécile, soudain intimidée, pour lui donner une accolade que Cécile accepta, bien qu’un peu raide.

Ah oui tiens j'aime bien cette approche-là.
https://fabiendelorme.fr
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  528
   Âge  :  30
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


elopez7228 a écrit:

J'ai lu (ici ?) que "crépu" était un qualificatif à éviter ? Quelqu'un saurait me dire ?

Ouep, c'est moi, en première page.
Je l'ai lu sur un thread qui parlait de racisme ordinaire, et c'était une femme noire qui le disait ; j'en suis absolument sûre car sur le coup, je me suis dit "merde alors, c'est un terme qu'il m'arrive d'employer, je ne savais pas qu'il pouvait gêner".
Par contre, je ne sais plus je l'ai lu. Je vais essayer de m'en souvenir.
Mais il se peut également que ce ne soit pas un consensus, et je ne suis clairement pas la bonne personne pour trancher.

Par contre, je valide le conseil d'éviter les descriptions alimentaires (la peau "chocolat" ect, on parle d'êtres humains, pas de paquets de bonbons) ; je l'ai lu plusieurs fois çà et là.
J'en profite également pour partager cet article de blog découvert il y a peu, et que je trouve d'une aide précieuse. Parmi les nombreux points pertinents, l'auteure suggère que si on se lance dans la description de la couleur de la peau, alors cela devrait s'appliquer à tous les personnages, qu'ils soient racisés ou non, ce que j'ai trouvé parfaitement vrai. Jusqu'ici, j'avais toujours glissé une indication sur la couleur de tous mes persos sans exception, mais plus dans le sens où ça me semblait légitime au niveau des descriptions (parce que je suis allergique aux descriptions vagues, c'est mon plaisir qu'on me les décrive en long, en large et en travers ou que je les décrive) que dans cette volonté-là.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


et si vous faites de l'humour noir, comment vous faites ? vous le proscrivez ?
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Chimère a écrit:
Par contre, je valide le conseil d'éviter les descriptions alimentaires (la peau "chocolat" ect, on parle d'êtres humains, pas de paquets de bonbons) ; je l'ai lu plusieurs fois çà et là.

Le truc c'est que j'avais lu l'article de blog d'une femme noire qui parlait de ça. Dans la partie de l'article dédiée aux comparaisons autorisées, elle mettait la châtaigne. Pas de chance : la châtaigne, ça se mange. Du coup, à partir de quand on considère que le fruit n'est plus un fruit mais un aliment ? Et du coup, est-ce qu'il faut pas plutôt parler des aliments transformés ? (Chocolat, grains de café à partir du moment où c'est torréfié, etc.) que juste "l'alimentaire". Parce que ben la châtaigne, moi je veux bien, mais ça se mange…
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Il s'agit de dépasser les clichés coloniaux et fétichistes, il faut faire un peu preuve de bonne volonté.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


C'était pas du tout ironique ou pour la provocation ou quoi, c'était une vraie question, hein.

(Et si je peux me permettre (et au risque de faire partir la discussion apaisée sur autre chose, en quel cas j'en prendrais la responsabilité), le passif-agressif, que je le ressente vis à vis de moi ou des autres, ça m'épuise.)
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1051
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Pareil, ça m'est déjà arrivé d'utiliser de la nourriture pour décrire la peau parce que je trouve que ça décrivait mieux la nuance. Le truc c'est que les blancs sont...blancs-rose en fait, y a pas grand chose à en dire de plus. Par contre noir-e il y a une différence de coloration de peau entre une personne qui viendrait de Sénégal ou de Côte d'Ivoire, d'Inde ou de Polynésie. Ça peut être important de décrire la nuance pour l'histoire. En français on utilise de nombreux adjectifs qui viendrait de fleur ou de nourriture châtain, marron, rose, violet, jaune citron. Ça me choquerait pas plus de dire qu'un blanc est rose jambon quoi (pourtant, à tout prendre je préfère être comparé à du chocolat qu'à du jambon !). Par exemple dire que la peau à la couleur de la cannelle, ça me choque pas plus que ça. On dit bien la peau couleur ivoire ?

Bien d'accord sur le point exotique par contre. C'est hyper cliché et raciste de parler de panthère ou de lionne.

Et par rapport au fait que mettre des personnages de toutes couleurs et ethnie juste pour représenter la réalité, je suis tjrs pas persuadée. Dans un roman contemporain, oui, c'est sur, dans la rue on voit pas que des blancs et heureusement j'ai envie de dire. Mais dans des uchronies / romans historiques (j'écris de l'uchronie perso) ça devient anachronique. Pour un peu on te ferait croire qu'à l'époque des années 20 la France c'était la rainbow nation...Alors que non en fait. Il y avait bcp de racisme et il faut pas tomber dans le tort inverse qui est de mettre de la diversité là où il n'y en avait que peu. Si tu fais une histoire qui se passe dans les années 20, tu peux pas écrire deux persos gays qui se tiennent la main dans la rue et ça passe crème, c'est super anachronique. Ça vaut pour toutes les minorités. Les années 20 en France on exposait encore des humains derrière des vitres pour l'Expo universelle alors croire qu'un noir et un blanc qui viennent se se rencontrer peuvent tout simplement diner à une table le plus naturellement du monde je n'y crois pas

Edit : très intéressant l'article de blog. Je ne vois pas une interdiction de comparer les personnes noires à de la nourriture : il faut juste faire gaffe à quoi on les compare mais c'est du bon sens.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Grisebouille a écrit:
Le truc c'est que les blancs sont...blancs-rose en fait, y a pas grand chose à en dire de plus.
Je suis pas vraiment d'accord. Quand on regarde bien, y a aussi plein de nuances. Par exemple moi je suis blanche mais plus sous-ton doré, je bronze facilement, alors que ma sœur est plutôt blanc-rose. Un jour j'ai vu une fille qui n'avait pas de sous-ton, c'était plus dans l'ivoire, on voyait même pas ses veines… Mais c'est vrai que même pour dire tout ça c'est difficile de faire appel à des métaphores.

Grisebouille a écrit:
y a une différence de coloration de peau entre une personne qui viendrait de Sénégal ou de Côte d'Ivoire, d'Inde ou de Polynésie
Sans compter qu'à l'intérieur même de l'Inde il y a des toooonnes de nuances ! Parce que l'Inde bah c'est super grand donc entre le Nord et le Sud ça n'a rien à voir. D'ailleurs les films indiens eux-mêmes le rendent pas trop parce qu'il y a plein de questions sociétales autour de la couleur de peau, bref.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1051
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Oui c'est vrai. C'est juste moi qui fait peut être pas attention au quotidien.

Je me permets de rectifier la partie sur le fait qu'on dit bien "peau ivoire" dans mon post précédent. La comparaison entre peau ivoire et peau chocolat ne tiens pas parce que l'ivoire est un matériau rare et précieux et très blanc (le fait de dire "peau ivoire" dans un conte par exemple est peut-être juste une façon d'ériger la peau blanche comme la plus supérieure de toutes et plus on est bien, mieux ce serait : genre comme l'ivoire c'est très blanc c'est le must). En plus je pense que chocolat et café gênent parce que les populations noires asservies étaient précisément destinés à cultiver ces plantes
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2182
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Grisebouille a écrit:
l'ivoire est un matériau rare et précieux et très blanc (le fait de dire "peau ivoire" dans un conte par exemple est peut-être juste une façon d'ériger la peau blanche comme la plus supérieure de toutes et plus on est bien, mieux ce serait : genre comme l'ivoire c'est très blanc c'est le must)
Moui enfin en matière rare et précieuse de l'autre côté du spectre y a l'ébène.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Grisebouille a écrit:
Et par rapport au fait que mettre des personnages de toutes couleurs et ethnie juste pour représenter la réalité, je suis tjrs pas persuadée. Dans un roman contemporain, oui, c'est sur, dans la rue on voit pas que des blancs et heureusement j'ai envie de dire. Mais dans des uchronies / romans historiques (j'écris de l'uchronie perso) ça devient anachronique. Pour un peu on te ferait croire qu'à l'époque des années 20 la France c'était la rainbow nation...Alors que non en fait. Il y avait bcp de racisme et il faut pas tomber dans le tort inverse qui est de mettre de la diversité là où il n'y en avait que peu. Si tu fais une histoire qui se passe dans les années 20, tu peux pas écrire deux persos gays qui se tiennent la main dans la rue et ça passe crème, c'est super anachronique. Ça vaut pour toutes les minorités. Les années 20 en France on exposait encore des humains derrière des vitres pour l'Expo universelle alors croire qu'un noir et un blanc qui viennent se se rencontrer peuvent tout simplement diner à une table le plus naturellement du monde je n'y crois pas

Dans les années 20 il y avait déjà des politiciens noirs français (Jean-Baptiste Belley, Louis Guizot, Louisy Matthieu, Félix Houphouët-Boigny, Alexandre Douala Manga Bell, Hégésippe Jean Légitimus...) et un grand nombre de "tirailleurs sénégalais" qui se sont battus "pour la France" dans les tranchées et qui sont restés.
Ce qui n'empêche pas le racisme d'être une réalité, hier comme aujourd'hui.

Tiens, un article de blog :
https://nuitsdencre.com/diversite-ecrire-les-personnages-noirs/
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Agent Seven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  672
   Âge  :  25
   Localisation  :  Seoul
   Pensée du jour  :  1011000011
   Date d'inscription  :  04/11/2017
    
                         
Agent Seven  /  Hé ! Makarénine


Moi je suis d'accord pour dire que des expressions qui n'étaient pas racistes au départ, mais qui le sont devenues à cause des blancs ne devraient pas le rester parce que, dans le fond, un raciste pourrait prendre un autre terme et le transformer en quelque chose de raciste. Je veux dire, c'est un peu se laisser approprier la langue par les racistes. Ça arrive aussi pour les symboles. Des symboles issues de cultures ont été repris par les blancs pour discriminer (et bien pire) d'autres cultures. Mais la culture de base n'a jamais demandé ça, mais maintenant le symbole est souillé et ne peut plus être utilisé. C'est dommage quand même. Je ne veux pas trop m'avancer là-dedans, quand même.

Après, il y a juste des choses qu'on n'utilise plus aujourd'hui et je ne vois pas d'intérêt réel d'y retourner. Ce sont des clichés qui n'apportent pas grand-chose de toute façon. Comme des yeux de biches ou courir comme une biche apeurée. Même appliquée à une blanche, c'est pas super super. Je lisais le Père Goriot pour un cours plus tôt cette session, et un des personnages féminins est comparé à un cheval pur-sang. Dans le temps, j'imagine que c'était un super compliment. Aujourd'hui, c'est au mieux malaisant, au pire sexiste. Alors je pense qu'on peut laisser la lionne et la gazelle au placard. Ou bien on les utilise et on assume. Moi, parce que je ne suis pas concernée, je critiquerais parce que c'est cliché. Est-ce que ça devrait rester raciste? Ce serait bien que non, mais d'un point de vu purement littéraire, vaut mieux ne pas l'utiliser à mon avis.

Ensuite, encore avec la bouffe. Ça non plus c'est pas super. Qui veut être comparé à de la bouffe, même à du chocolat? Pour les cheveux, je trouve que ça passe peut-être. Mais il y a aussi l'idée du désir. La bouffe, c'est bien, c'est bon. En tout cas en ce qui concerne le chocolat et le café. Même si la connotation parait positif, je pense que certains pourraient argumenter que c'est un peu (hyper)sexualiser les personnes de couleur. Genre, les personnes de couleur ne sont bien que sous le regard des blancs, parce qu'elles seraient désirables. Je ne suis pas certaine sur ce dernier point, ce n'est qu'une hyopthèse. Des avis?

Ensuite, moi personnellement, j'ai tiqué quand ma mère a dit qu'il y avait trop de personnes LGBTQ+ dans les séries télé, parce qu'il n'y a en pas autant que ça dans la vraie vie. D'abord, deux personnes c'est pas trop. Après, nous vivons en région, et les gens se révèlent moins, mais j'aimerais faire remarquer que ma mère connait, en fait, au moins une personne LGBTQ+... moi. Sachant que la plupart des histoires dans les séries télévisées se passent dans la grande ville, il est normal de retrouver une plus grande proportion de personnes racisées et de personnes des communautés LGBTQ+.

EN REVANCHE...

Dans l'adaption Netflix de Anne... la maison aux pignons verts, Il y au moins trois personnes LGBTQ+ et les enfants/ados commencent à se questionner sur leur sexualité. Trois personnes, ce n'est pas « beaucoup », mais à cet époque, les gens ne se questionnaient pas sur ça, ils assumaient qu'ils étaient tous hétéros, ou sinon ils n'en parlaient pas à l'école ou chez la voisine. Moi je trouvais ça pas crédible, et je sentais qu'on utilisait ça pour remplir un quota. Je sais que des gens de la communauté LGBTQ+ ont trouvé positive cette représentation, mais en quoi leur opinion veut mieux que la mienne? Ça m'a quand même dérangée, en tant que personne LGBTQ+, cette « représentation ».
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [ Diversité ] Écrire les personnages issus d’autres cultures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-