PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
57.47 € 114.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Maison Phytum : compte d'auteur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Hétonque
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  121
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  04/01/2021
    
                         
Hétonque  /  Barge de Radetzky


La maison Phytum lance son premier appel à textes :

https://maisonphytum.com/appel-a-textes/

Leur site n'a pas de catalogue [EDIT : il y en a un mais difficile à trouver] et est orienté exclusivement vers les auteurs, rien ne s'adresse aux lecteurs. C'est rédhibitoire pour moi, mais je suis intrigué par leur insistance, à plusieurs endroits du site, sur le fait que les auteurs n'ont rien à débourser chez eux, pas de frais cachés, etc.

Je lance le sujet au cas où des jeunes auteurs dans le doute passeraient par là, car je trouve ça important de répertorier les maisons d'édition, qu'elles soient recommandables ou à éviter.


Dernière édition par Hétonque le Lun 31 Jan 2022 - 20:02, édité 1 fois
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2380
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Alors a priori, pour moi, c'est plutôt une maison prout prout (appeler ses collections des départements ... elle se prend pour un musée et elle met beaucoup en avant le fait qu'elle a une adresse sur les Champs-Elysées ...  Rolling Eyes ) qui pour l'instant n'a publié que trois ouvrages de santé / parasanté et souhaite s'ouvrir aux ouvrages de gastronomie, d'art et éventuellement de la littérature (ce qui me semble pas trop coincider mais bref). 3 livres en 3 ans, ça ne me parait pas être la marque de fabrique d'une ME à compte d'auteur et qu'elle mette en avant un appel à textes dans ce contexte ne me paraît pas déconnant. Par contre, le saut de livres de non-fiction à livres de fiction m'interroge un peu (et tout le design bobo du truc m'agace un peu).


Dernière édition par Tengaar le Lun 31 Jan 2022 - 21:14, édité 1 fois
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  294
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Ouh, belle pêche ! Ce site envoie plus de drapeaux rouges qu'un sémaphore en pleine tempête...

1. Tourné exclusivement vers les auteurs, j'ai cherché longtemps avant de trouver leur catalogue.

2. Utilise des mots ronflants pour paraître plus chic et noyer le poisson : "Départements" pour collection, "royalties" pour droits d'auteur...

Citation :
La gestion des tirages des livres publiés est régulée. Un stock limité est disponible pour assurer la promotion de l’auteur au sein des librairies partenaires.

Oui, ben, vous faites de l'impression à la demande, quoi. Mais le terme n'apparaît nulle part, à la place on a "gestion des tirages régulée". Neutral

3. Décrit son statut de manière... ambiguë.

Citation :
Il existe plusieurs sociétés d’édition : l’auto-édition et les maisons d’édition traditionnelles à compte d’éditeur ou nouvelle génération.
La Maison Phytum est une maison d’édition traditionnelle avec une régulation nouvelle génération. Elle prend en charge de A à Z la publication de ses auteurs. L’auteur y est roi, zéro frais caché.

Donc, selon leur présentation, il existerait 2 formes d'édition (déjà, l'auto-édition n'est pas une "société d'édition", en soi) : l'auto-édition ou les ME traditionnelles qui seraient soit à compte d'éditeur, soit "nouvelle génération". Le compte d'auteur n'existe pas, remplacé par la chouette dénomination, "nouvelle génération". Youpi.
Et Phytum est "traditionnelle avec une régulation nouvelle génération". C'est quoi, ça, une régulation nouvelle génération ?
Bref, beaucoup de circonvolutions pour finalement laisser entendre qu'on est face à une de ces fameuses ME "hybrides" > compte d'auteur.

4. Le site est bourré de coquilles, fautes de grammaire, typographie, syntaxe, sémantique...
La plus belle étant quand même dans le paragraphe consacré aux droits d'auteur qui sont "palliatifs". affraid
Ils sont destinés à atténuer la douleur de l'auteur en fin de vie ? Ah non, ils veulent dire qu'il y a un montant graduel par "palliers" [sic].

5. Ils se félicitent de faire des trucs absolument basiques qu'un éditeur normal n'ira jamais mentionner. Genre faire le dépôt légal. Bah, oui. Encore heureux. Il faut qu'on applaudisse ?

6. Ils ne font pas certaines choses qui sont du ressort de l'éditeur. Ainsi, c'est l'auteur qui fixe le prix de vente de son ouvrage.
Ben... non ? C'est l'éditeur qui fait ça, en fonction de ses frais fixes et sa connaissance du marché.

Citation :
La couverture de votre manuscrit est réalisée par la Maison Phytum après échange avec l’auteur afin de définir les périmètres de l’univers du manuscrit. L’auteur peut également nous communiquer une couverture pré-réalisée.

Ah, il faut échanger avec l'auteur pour définir le périmètre de l'univers du manuscrit... moi qui pensais naïvement que ce genre de décision marketing était une des raisons pour lesquelles on faisait appel à l'expertise d'un éditeur. Bon, en même temps, si on en est à "définir le paramètre de l'univers" au moment d'élaborer la couv, c'est peut-être tout bonnement qu'ils ne l'ont pas lu, hein, allez savoir.

7. Ils vous vendent du rêve.
Ils n'ont encore aucun titre de littérature publié, mais ils parlent de distribution à l'international et de traduction dans d'autres langues (payée par l'auteur, ah, tiens.  Suspect )

8. Ils sont spécialistes de tout.
Ligne éditoriale ouverte aux 4 vents : Littérature et témoignages + science + Art + culture...

9. Les ouvrages déjà parus.
Ils sont tous écrits par... la fondatrice de la ME.
Et surtout, ce ne sont pas vraiment des livres, mais des fiches de révision : des fascicules d'une trentaine de pages au format PDF uniquement, vendus ici, et dont les couvertures me donnent plus une impression de "fait maison" que de "graphiste pro".
Autrement dit, le site est plein de promesses aux auteurs, mais à l'heure actuelle, cette personne n'a a priori aucune expérience dans le domaine de la publication, car même les ouvrages déjà parus ne le sont pas selon "les standards de la profession" : maquette et réalisation de l'ouvrage numérique au format .epub et/ou .mobi, au minimum.
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


J'ai regardé la "FAQ" : ce n'est pas la pire ME mais sans doute pas la mieux.

En gros : si tu ne payes rien, ce qui semble être le cas, vu que la ME fait de l'impression à la demande (de plus en plus fréquent, ça...), et semble avoir des petits moyens, je pense que ce sera à l'auteur de faire le gros de sa promo... 

Maintenant, je pense qu'on peut leur poser des questions. Notamment : y a-t-il un nombre de livres que l'auteur s'engage à acheter avec remise ? 

Si ce n'est pas le cas, bon, pour débuter, ce peut être jouable... Wink 

Moi non plus, leur site ne m'emballe pas trop (le visuel entre autres choses : trop de noir et de doré, ça tue le noir et le doré What a Face Sad !), mais ça ne signifie pas que ce soit une ME malhonnête. Peut-être juste débutante ? (pour n'avoir que peu publié jusqu'à présent, et elle décide de se lancer, pourquoi pas ?)
 
Hétonque
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  121
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  04/01/2021
    
                         
Hétonque  /  Barge de Radetzky


Dans ce cas, il va falloir qu'elle corrige vite le tir, car elle ne peut pas prétendre faire la promotion des livres si aucune partie du site ne s'adresse aux lecteurs. Si ce n'est pas du compte d'auteur, la moindre des choses est de ne pas y ressembler dans sa communication.

Merci Verowyn pour ce compte-rendu détaillé!
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  294
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


On peut être débutant et faire les choses correctement... Ici, bof.

Vous avez vraiment envie de confier la correction (gratuite ! quelle aubaine !) de votre roman à un éditeur qui pense que palliatif veut dire "par paliers" alors que ça veut dire "qui atténue les symptômes sans guérir" ? Y a une grosse différence quand même entre une coquille parce qu'on s'est relu trop vite, et employer un mot sans savoir ce qu'il veut dire, hein.
Et puis niveau coquilles... Je vais pas m'amuser (j'ai pas le temps, et puis ça leur ferait une correction gratuite s'ils passent par ici, merci bien) à relever toutes les fautes de syntaxe, ponctuation, grammaire, etc. sur leur site, mais il y en a quand même masse, hein...

J'ai pas abordé la question de la promotion parce qu'on n'a pas d'éléments concrets sur le sujet vu qu'ils n'ont encore aucun ouvrage de littérature à leur catalogue. Mais sincèrement, s'ils ne font pas déjà pas le boulot marketing minimum de l'éditeur en amont de la publication (définir le prix de vente, imaginer une couverture) et le laissent gérer par l'auteur, vous pensez vraiment qu'ils vont le faire sur la suite des opérations ?
En ligne
 
Atilarik
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  09/03/2022
    
                         
Atilarik  /  Début de partie


Pour ma part, suite à l'appel à texte de la maison d'édition sur le site "textes à la pelle", je me suis dit pourquoi ne pas soumettre mon roman (sachant que j'y ai consacré énormément de temps, j'avais envie d'avoir un retour dessus et pourquoi pas être publié).
Et SUPRISE cheers , j'ai reçu une réponse positive de leur part dans la perspective d'une publication. Toutefois...J'avais des doutes sur cette maison d'édition, j'ai donc envoyé un email pour en savoir plus sur leur ligne éditoriale et pris le temps d'échanger avec l'équipe. La directrice m'a proposé un entretien téléphonique afin d'échanger sur le roman et le projet de publication. J'en ai d'ailleurs profité pour lui poser des questions afin d'y voir plus clair. La maison d'édition est récente ce qui explique l'absence de catalogue. Ce dernier devrait paraître prochainement, les premières publications sont pour courant 2022/2023. :excited: :excited:

En ce qui concerne le prix de vente, le site nous propose de fixer le prix, la directrice m'a expliqué qu'il s'agit d'une estimation que l'auteur souhaiterait pour son ouvrage, mais que dans tous les cas le prix final est défini après une étude de marché que l'équipe réalise.

Pour les publications à l'international, j'ai voulu en savoir plus en ce qui concernerait les prix pour une potentielle traduction, là aussi SURPRISE! Si on signe le contrat avec la maison d'édition, il n'y a pas de frais. Au final, le service de traduction est payant pour les auteurs n'ayant pas de contrat avec la maison d'édition. Ce qui semble plutôt légitime (on se sent favorisé en tant qu'auteur faisant parti de cette maison d'édition king ).

Au niveau de la couverture, c'est assez libre et je trouve ça plutôt sympa, la directrice m'a expliqué que j'avais le choix de leur soumettre une couverture déjà réalisée ou bien simplement des idées afin que leur équipe de graphistes puisse en réaliser une après discussion ensemble. Et à ce stade, je n'ai pas déboursé de frais pour la couverture, la correction ou de ce qui est du projet de traduction.

Et pour le mot palliatif (le nom masculin), je ne suis pas totalement d'accord avec toi, ce mot peut avoir deux sens. Il signifie aussi "temporaire" donc logiquement sur le site internet cela signifierait que les pourcentages sont fixés temporairement en attendant une augmentation dans le temps. :Electricité:

Voilà mon retour d'expérience avec cette maison d'édition et il est plutôt positif pour ma part. J'ai reçu le contrat qui est bien à compte d'éditeur et non à compte d'auteur comme mentionné ici. Je pense que si on a des questions et des avis, il est quand même préférable de prendre contact avec la maison d'édition concernée comme j'ai pu le faire. En effet, la moitié de ce que vous échangez ne reflète pas la réalité des choses. Il est important de ne pas rester dans le flou et de prendre contact avec les éditeurs. En espérant que mon avis puisse vous aidez et aider d'autres auteurs un peu perdu dans le monde de l'édition comme je l'étais.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


ATILARIK a écrit:
Je pense que si on a des questions et des avis, il est quand même préférable de prendre contact avec la maison d'édition concernée

Oui, c'est ce que je pense aussi, et fais parfois quand une ME m'intéresse et que je veux éclaircir certains points. 

Après, on peut échanger au sujet de nos impressions (par exemple, je maintiens que leur site n'est pas très attractif, et il est sombre, ça fait littérature noire, mais bon... ).

Très heureuse pour toi que tu aies eu un contrat qui te convient, et si tu démarres là-bas, hé bien, je te souhaite une belle réussite ! 
PS : n'hésite pas à poser des questions au sujet de la PROMO ! (parce que c'est pas le tout de publier un livre, après, il faut le vendre Wink !).
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  294
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Citation :
Et pour le mot palliatif (le nom masculin), je ne suis pas totalement d'accord avec toi, ce mot peut avoir deux sens. Il signifie aussi "temporaire" donc logiquement sur le site internet cela signifierait que les pourcentages sont fixés temporairement en attendant une augmentation dans le temps.

Ben non, palliatif en tant que substantif masculin ne signifie pas "temporaire" mais "Moyen de remédier provisoirement ou incomplètement à une situation difficile, d'en atténuer les conséquences sans la faire cesser pour autant" (cf. TLF), c'est une extrapolation du sens médical, et ça reste pas franchement rassurant s'agissant de droits d'auteur.
Mais de toute façon, dans la phrase que j'avais relevée "les droits d'auteurs sont palliatifs", le mot était clairement utilisé en adjectif et non en substantif, et il n'y a donc que le sens médical de possible.
Par ailleurs, sur la même page, ils parlaient bien de "palliers" (ça s'orthographie paliers, avec un seul l.) Donc oui, je pense que mon interprétation de "ils utilisent "palliatif" comme adjectif pour "par paliers" largement plus cohérente que celle de dire qu'ils extrapoleraient du sens extrapolé de palliatif pour en faire un synonyme de temporaire, sans aucune explication de en quoi ces DA seraient temporaires.

Citation :
En effet, la moitié de ce que vous échangez ne reflète pas la réalité des choses. Il est important de ne pas rester dans le flou et de prendre contact avec les éditeurs.

Le site internet d'une ME, c'est sa vitrine.
J'ai pas besoin de prendre contact avec eux pour constater qu'il y a dessus un grand nombre de fautes. Je trouve ça inquiétant et je ne confierais pas la correction de mon roman à un éditeur qui manie la langue avec si peu d'expertise. Après, chacun fait bien comme il veut.


Dernière édition par Verowyn le Mer 9 Mar 2022 - 23:26, édité 1 fois
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


VERO a écrit:
en temps que substantif masculin 

"en tant que..." mais du coup, tu me mets le doute, je vais vérifier...  Cool
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3348
   Âge  :  25
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Atilarick, il faut vite aller se présenter dans la section des Présentations, passage obligatoire avant tout autre message, merci !


Citation :
ARTICLE L132-2 DU CPI : "Ne constitue pas un contrat d'édition, au sens de l'article L. 132-1, le contrat dit à compte d'auteur."


Maison Phytum : compte d'auteur? Capture_decran_2021-10-24_a_18.21.26
En ligne
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  294
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Autostoppeur galactique


Ah oui Plume, la malédiction bien connue de l'énorme faute dans un message qui parle de justesse de la langue. XD
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Verowyn a écrit:
Ah oui Plume, la malédiction bien connue de l'énorme faute dans un message qui parle de justesse de la langue. XD

Oh, ne t'inquiète pas, c'est le truc qui arrive... 

Pour la petite histoire : je viens de faire bien pire, presque à l'instant : j'envoie un manuscrit en indiquant dans le mail que je joins la biographie en pj et aussi en corps de mail. Je vérifie TOUT 56 000 fois avant d'envoyer. 

TOTAL : juste après l'envoi, je m'aperçois que j'ai oublié de joindre la biographie dans le corps du mail...  What a Face :mrgreen:
 
Hétonque
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  121
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  04/01/2021
    
                         
Hétonque  /  Barge de Radetzky


Merci pour ton retour, Atilarik. Est-ce qu'au cours de cet entretien, vous avez parlé de ton manuscrit en lui-même, de ses points forts et d'éventuels aspects à retravailler? C'est un bon moyen de savoir si l'éditeur l'a bien lu et pratique un minimum de sélection. Smile
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2301
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Guère épais


Atilarik a écrit:
Au final, le service de traduction est payant pour les auteurs n'ayant pas de contrat avec la maison d'édition. Ce qui semble plutôt légitime (on se sent favorisé en tant qu'auteur faisant parti de cette maison d'édition  king ).

Habituellement c'est pas dans ce sens-là qu'on raisonne, enfin il me semble...

Ce serait plutôt : la ME fait son taf de ME en cherchant les ME étrangères intéressées et, pour gagner un peu d'argent par ailleurs et investir dans les livres qu'elle publie (en payant un communiquant, par exemple) propose à l'extérieur des services de traduction. Et pas : la ME favorise ses auteurs en leur faisant pas payer la traduction.

C'est comme Noir d'Absinthe (je crois) qui propose des services de bêta-lecture. La ME fait son taf de ME avec des corrections éditoriales auprès de ses auteurs, et propose un service de BL payant aux auteurs extérieurs.

C'est dans ce sens-là que ça marche.
Tu n'es pas "favorisé" : la ME fait son taf, c'est tout !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Maison Phytum : compte d'auteur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-