PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Thriller/policier/Noir : quelle différence pour bien cibler un éditeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Aelnen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/11/2020
    
                         
Aelnen  /  Barge de Radetzky


Hello tout le monde !
j'ai, parmi mes nombreux romans en cours d'écriture, un roman où une jeune femme se retrouve la cible d'un tueur en série quand le shérif de la ville décide de rouvrir une enquête au sujet de femmes qui ont disparus cinq années auparavant (toutes victimes de ce tueur en série).
J'ai un peu de mal à faire la différence entre thriller, policier et roman noir.
Dans quel genre se classerait mon roman à votre avis ?
Parce que, lorsque je l'aurais terminé, j'aimerais vraiment cibler des éditeurs spécialisés dans ce type de roman.

Merci d'avance pour votre aide !
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5433
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Je te mets mes définitions, qui valent ce qu'elles valent :

Spoiler:

Tu peux rajouter aussi quelques définitions bonus :

Spoiler:

Et après, tu trouves plein de sous-genre : romans d'espionnage, thrillers psychologiques, thrillers domestiques, thrillers environnementaux, thrillers politiques, thrillers judiciaires, etc...

Dans tous les cas, t'embête pas trop avec les définitions, renseigne-toi surtout sur chaque maison d'édition et sur leurs lignes éditoriales. Ce qui compte, c'est leurs définitions à elles.

Par exemple :

Spoiler:

Etc... ^^
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Aelnen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/11/2020
    
                         
Aelnen  /  Barge de Radetzky


du coup, ce serait plutôt thriller/policier que noir.
arfff c'est compliqué quand même.
Mais oui, je regarderai bien les lignes éditoriales des ME pour bien sélectionner ;-)
merci pour toutes ces informations !
 
AlexB
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  15/12/2021
    
                         
AlexB  /  Clochard céleste


Aelnen a écrit:
du coup, ce serait plutôt thriller/policier que noir.
arfff c'est compliqué quand même.
Mais oui, je regarderai bien les lignes éditoriales des ME pour bien sélectionner ;-)
merci pour toutes ces informations !

oui je dirais policier, à partir du moment où ton shériff mène une enquête


Je me permets d'ajouter une question. Comment peut-on qualifier un roman dans lequel le personnage principal est un journaliste qui mène une enquête ?
C'est totalement inclassable pour moi ...


Dernière édition par AlexB le Jeu 27 Jan 2022 - 11:03, édité 1 fois
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5433
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


L'expression "thriller journalistique" est pas mal à la mode, en ce moment, pour les thrillers dont le protagoniste est journaliste.

Au cinéma, tu as par exemple Spotlight, Pentagon Papers... Zodiac aussi, de mémoire.
En roman, la saga Millénium.

Après, attention, tu peux avoir un protagoniste journaliste qui mène une enquête sans que ça ne soit pas du tout classé polar/thriller... ^^ Ça pourrait être une romance toute mignonne ou un feel good, peu importe.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Aelnen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/11/2020
    
                         
Aelnen  /  Barge de Radetzky


Mokkimy a écrit:
L'expression "thriller journalistique" est pas mal à la mode, en ce moment, pour les thrillers dont le protagoniste est journaliste.

Au cinéma, tu as par exemple Spotlight, Pentagon Papers... Zodiac aussi, de mémoire.
En roman, la saga Millénium.

Après, attention, tu peux avoir un protagoniste journaliste qui mène une enquête sans que ça ne soit pas du tout classé polar/thriller... ^^ Ça pourrait être une romance toute mignonne ou un feel good, peu importe.

je ne connaissais même pas l'expression "thriller journalistique" lol

mais du coup je rebondis : par exemple, les livres de Mary Higgings Clark, pour moi ça a tjs été roman policier mais au final, quand je vois toutes les subdivisions possibles dans le genre, finalement y en a qui sont des thrillers, d'autres des policiers, d'autres encore autre chose... lol
Finalement ce n'est pas si simple de classer un roman !
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3734
   Âge  :  46
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Je déplace dans la section générale.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Aelnen a écrit:
J'ai un peu de mal à faire la différence entre thriller, policier et roman noir.

T'inquiète, les éditeurs non plus ne le savent pas.

En vrai, si, ils savent, mais beaucoup s'amusent à classer dans la catégorie thriller des livres qui ne relèvent pas du genre, parce que le mot "thriller" fait vendre. C'est un tout petit peu malhonnête, mais bon, business is business, n'est-ce pas.

Pour répondre à ta question : l'intrigue semble pouvoir coller au genre thriller comme au genre policier comme au genre noir. Ce n'est pas l'intrigue en elle-même qui fit le sous-genre. Tout dépend du contenu et du rythme de ton histoire, d'à quel point ton protagoniste est moral, et d'à quel point l'histoire est sombre (notamment la fin).

Tu pourrais nous mettre un chapitre / une page ? Ça aiderait à y voir plus clair.

Mais dans les faits, pour les raisons évoquées plus haut, tu peux aussi l'envoyer à un éditeur qui étiquette tout "thriller".
https://fabiendelorme.fr
 
Aelnen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/11/2020
    
                         
Aelnen  /  Barge de Radetzky


fabiend a écrit:
Aelnen a écrit:
J'ai un peu de mal à faire la différence entre thriller, policier et roman noir.

T'inquiète, les éditeurs non plus ne le savent pas.

En vrai, si, ils savent, mais beaucoup s'amusent à classer dans la catégorie thriller des livres qui ne relèvent pas du genre, parce que le mot "thriller" fait vendre. C'est un tout petit peu malhonnête, mais bon, business is business, n'est-ce pas.

Pour répondre à ta question : l'intrigue semble pouvoir coller au genre thriller comme au genre policier comme au genre noir. Ce n'est pas l'intrigue en elle-même qui fit le sous-genre. Tout dépend du contenu et du rythme de ton histoire, d'à quel point ton protagoniste est moral, et d'à quel point l'histoire est sombre (notamment la fin).

Tu pourrais nous mettre un chapitre / une page ? Ça aiderait à y voir plus clair.

Mais dans les faits, pour les raisons évoquées plus haut, tu peux aussi l'envoyer à un éditeur qui étiquette tout "thriller".


En fait je donne peu d'informations au début. Et le personnage principal n'est pas le tueur en série. donc je ne sais pas si je mets le début du texte si ça aidera à y voir plus clair ? Lol je veux bien( enfin si je peux ? ) mettre le résumé, le prologue et le premier chapitre ( du moins le premier jet, à la base je destinais le texte pour un futur concours fyctia donc les chapitres sont très très courts, je dois donc pas mal les compléter)


donc voilà :
résumé :
Après une rupture douloureuse, Leah Stanwell quitte sa Californie natale pour enseigner dans le lycée de la petite ville de Bluebell Hill au cœur du Cape Cod. Deux jours après son arrivée dans l’établissement, l’une de ses élèves, Ashleigh Wadhurst, une jeune fille modèle et sans histoire, disparaît. La peur se répand dans la localité et chacun semble avoir quelque chose à cacher. Richard Brunsdall, le shérif de la ville, décide de rouvrir un douloureux dossier vieux de cinq ans car il est convaincu que les deux affaires sont liées. Ce geste va plonger la calme et trop parfaite localité de Bluebell Hill dans l’horreur absolue.

Prologue :
C’était un coup de chance que ce gamin ait mal attaché son canoë ! Assuré que personne ne pourrait le voir, il sauta dans la frêle embarcation et jeta un regard vers les nuages noirs qui bourgeonnaient dans le ciel. Lorsque le déluge s’abattrait sur la presqu’île, il effacerait toutes les traces.
Il pagaya avec assurance jusqu’à l’endroit où la rivière se scindait en deux cours d’eau plus petits. Puis, il se dirigea vers la gauche, vers Bluebell Hill. Il s’arrêta vingt minutes plus tard et sauta dans l’eau. Il attacha le canoë à un arbre et s’assura que ce dernier ne pourrait être emporté par le courant.
Le tonnerre gronda au loin. Bientôt, il ne resterait aucune trace de son passage. Prudent, il avait cependant chaussé des bottes de deux tailles plus grandes que sa pointure. Au cas où…
Enfin, il se saisit du sac plastique qu’il avait emporté avec lui et en déversa son contenu dans le canoë. Satisfait par sa mise en scène, il traversa la rivière et se félicita d’avoir pensé à revêtir une combinaison de pêcheur étanche.
Il marcha dix kilomètres avant de retrouver sa jeep. Il se dévêtit entièrement et enfila une tenue plus confortable. Quelques instants plus tard, la pluie se mit à tomber. Bien au chaud dans son véhicule, il se remémora la journée qui venait de s’écouler. Non, il n’avait commis aucune erreur. Personne ne ferait le lien avec lui. Mais il devrait se montrer plus prudent à l’avenir. Sa petite négligence avait failli lui coûter cher.

Chapitre 1 :
Bluebell Hill est le genre de ville où il ne se passe jamais rien. L’exemple même de la localité terriblement ennuyante où les seules distractions sont le bal de la fête nationale, le marché de Noël et les compétitions sportives au lycée. Vraiment rien de transcendant. Et exactement ce dont avait besoin Leah Stanwell. Non, la Californie ne lui manquerait pas.
Après avoir surpris son ex-fiancé au lit avec une inconnue, cette offre d’emploi dans le Massachusetts était une véritable bénédiction. Plus Leah mettrait de la distance avec Los Angeles, mieux ce serait pour elle. Ayant revendu son appartement à un très bon prix, la jeune femme n’avait pas eu trop de difficultés à dénicher une petite maison meublée non loin du lycée où elle allait désormais enseigner.
Lorsque Leah descendit du bus qui l’avait menée de l’aéroport de Boston à Bluebell Hill, elle esquissa un sourire. Elle avait fait le bon choix, elle en était convaincue. Alice Edworth, sa nouvelle voisine, l’attendait sur le parking. Alice était la personne qui l’avait aidée à gérer son déménagement et, à force de discuter par internet ou par téléphone, elles étaient devenues amies.
— Oh ma chérie, quel bonheur de te voir enfin ! Tu n’as pas eu de problèmes en route ? s’exclama Alice, tout en serrant Leah contre elle.
— Non, pas de retard, pas de perte de bagage, et pas de voisin collant dans l’avion.
— Finalement ces trois derniers mois ont passé très vite. Oh, Danny, le garagiste, t’a trouvé une super petite voiture. Il termine les contrôles de routine et tu l’auras demain.
— C’est parfait. Tu n’as pas eu de souci pour réceptionner mes affaires ?
— Aucun. J’ai vérifié les cartons : pas de casse à déplorer. Bon, allons déposer ton sac, faire un rapide tour du propriétaire et ensuite, je t’emmène chez Mister T.
— Mister T ?
— Le diner de la ville. C’est la propriété de Tucker Gelding. Un ancien militaire reconverti. Il fait les meilleurs milkshakes et les meilleurs burgers de tous les États-Unis.
— Tu n’exagères pas un peu ?
— Attends d’avoir goûté à sa cuisine et on en reparle !

Les deux jeunes femmes gagnèrent rapidement le Sud de la ville. Du jardin de sa nouvelle maison, Leah admira la splendide vue sur l’océan Atlantique. L’air marin et le bruit des vagues l’apaisèrent instantanément.
Alice passa un bras autour de sa taille :
— Tu verras, tu seras bien ici. Je sais que tu es encore bouleversée mais…oublie ce connard. Il ne te méritait pas. Tu as vingt-huit ans et toute ta vie devant toi.

Leah fit un petit signe de tête avant de quitter sa nouvelle demeure et de suivre son amie au Mister T. Lorsqu’elles furent attablées, Alice désigna deux hommes installés tout au bout de la vaste pièce :
— Randy et Owen Stoweridge. Méfie-toi de ces deux-là. Ils sont sympas, et beaux gosses on va pas se mentir, mais ils préfèrent les plans cul aux relations sérieuses. Randy est ouvrier d’entretien au lycée. Owen possède le garage avec Danny.
— Je prends note. D’autres personnes dont je devrais me méfier ?
— Jared Maidden, sans aucune hésitation. Il est professeur de biologie. Lui aussi c’est un coureur de jupons. Et il a déjà planté deux fiancées devant l’autel. Attends-toi à ce qu’il te fasse du rentre-dedans dès demain.
— Charmant.
— Pour terminer, évite de te quereller avec les Masbrough. C’est la famille la plus riche du Cape
Cod. Ils possèdent trois hôtels de luxe, deux golfs, une compagnie de bateaux touristiques, une dizaine de restaurants à travers tout le pays et encore plein d’autres trucs. Ronald Masbrough a transformé l’ouest de la ville en une sorte de ghetto pour riches. Et c’est aussi un ancien avocat. Si tu as le malheur de t’opposer à lui…
— Ouais, je vois le tableau.
— Ses gosses sont tous au lycée. Deux filles et deux garçons. Tous des emmerdeurs. Pour le reste, ça ira. Bluebell Hill est une ville très calme. Il n’y a que huit mille habitants après tout. J’espère que tu ne t’ennuieras pas ici.
— Je ne pense pas non. Tu sais, je commençais à en avoir marre de Los Angeles. Avec ou sans la trahison de Nicholas, je crois que je serais partie un jour.

Lorsque Leah rentra chez elle, deux heures plus tard, elle s’affala sur une chaise longue sur sa terrasse et contempla les flots calmes de l’Océan. Bluebell Hill n’était peut-être pas l’endroit le plus passionnant des États-Unis, selon Alice, mais c’était l’endroit idéal pour prendre un nouveau départ. Loin des problèmes, loin de Nicholas et de ses mensonges.


 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Pour moi ça sonne effectivement comme un début de thriller, oui. J'orienterais plutôt ma recherche sur ce genre-là du coup.
https://fabiendelorme.fr
 
Aelnen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  118
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/11/2020
    
                         
Aelnen  /  Barge de Radetzky


d'accord, je note ;-) merci !
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Thriller/policier/Noir : quelle différence pour bien cibler un éditeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-