PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike Air Presto – Chaussure pour homme
74.97 € 124.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Faire éditer un premier roman hybride

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  38
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Barge de Radetzky


Bonjour,

Je prépare un premier roman, que je souhaite faire publier à compte d’éditeur. Je le qualifie de roman psychologique. Entre deux passages de récit, j’ai recours à des monologues intérieurs, un journal intime et de longs dialogues.

Mon héroïne a 18 ans. Quelques-uns des thèmes : la protection de l’enfance, les foyers, l’amour paternel, l’adoption, la perversité. C’est un roman à fleur de peau, où l’émotion crève les pages entre deux passages plus posés, un peu grinçant (car la vie de l’héroïne mêle le beau et le sordide). Il est écrit au passé. Il se déroule dans les années 90. Je pense que le caractère attachant de l’héroïne, la compassion qu’elle inspire, l’inquiétude qu’on ressent, l’accès à son intériorité, l’émotion, ainsi qu’une petite dose de suspense peut accrocher des lecteurs. D’après les retours partiels que j’ai eus sur mes écrits, cela me paraît jouable. Certains lecteurs sont sensibles à mon style soigné. Je compte m’associer à une asso, pour une promotion plus large. Seulement, il faut trouver un éditeur.

Le roman ne correspond à aucun des genres standards. Celui qui s’en rapproche le plus est le thriller. Mais c’est un drame que j’ai voulu écrire. Je détesterais d’ailleurs que le roman soit publié dans une collection thriller avec une couverture associée. Il fait une incursion dans le thriller seulement à partir de la page 90, je dirais. Il n’y a pas d’enquête, pas de mystère, pas de meurtre ni de crime. Seulement de la malveillance, une bonne dose de sordide, une grosse dose de peur.

Je ne crois pas qu’on puisse le classer dans le Young Adult, même si je connais mal cette catégorie. Le style d’écriture n’est pas moderne, il est très travaillé, un peu rétro (on sent l’influence des livres du 19e et début 20e). Les jeunes adultes ne s’identifieront pas trop à cette héroïne qui a un profil particulier (orpheline qui a grandi en foyer et qui a une relation père-fille avec le directeur) et qui vit dans les années 90. Faudrait-il quand même tenter les ME qui publient du YA ?

J’ai confié la version provisoire à des spécialistes, pour améliorer la partie psychologie. Je ne peux donc pas encore le faire lire à des JE.

Un roman hybride diminue-t-il sévèrement les chances d’être édité ? Ai-je écrit un roman trop original, pas assez vendeur ? N’est-ce pas un gros problème pour un premier roman ? Avez-vous des exemples de premiers romans originaux qui ont été édités, ces dernières années ? Voilà les questions qui m’agitent.
 
Lampeverte
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  39
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
Lampeverte  /  Petit chose


Bonjour,
Je me permets de te répondre parce que je suis confronté au même problème, j’ai écrit un roman disons … pour la faire courte 60% historique, 30% SF et 10% fantastique, il se passe à plusieurs époques ( 1877, vers 1892, 1975-1978, loin dans le futur).
J’ai également un style particulièrement classique.
Comme c’est mon premier roman et que je ne me suis pas encore pris 50 râteaux (patience ça va vite arriver) , j’essaie de me faire publier par des éditeurs généralistes pour qui la sf c’est maaaal … du coup j’ai fais des résumés de 3 lignes et je n’ai pas parlé de la dimension sf.
J’espère qu’ils seront séduits par le roman et l’accepteront tel quel.
MAIS ! C’est mon premier roman et je suis donc ultra naïf et pas encore endurci par les refus (j’essaie de me préparer à ça mais j’y arrive pô)
Donc je ne dis pas que c’est la solution mais bon … perso je tente et j’y crois (même si je sais que je ne devrais pas).

En fait, suis plutôt les conseils de Camusso juste en dessous, elle maîtrise le truc mieux que moi.


Dernière édition par Lampeverte le Lun 24 Jan 2022 - 0:28, édité 3 fois
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  496
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Pour qui sonne Lestat


Concernant la question du classement dans une collection, puisque tu rejettes le thriller, peut-être que ton roman irait dans les collections de romans noirs (c'est ce qui me semble le plus proche d'après ta description), ou même de littérature générale. C'est difficile de donner un avis sans l'avoir lu.

Quant à la question du public, tout dépend du contenu et du niveau de langue employé, mais sans avoir lu, ne serait-ce que quelques pages, je crains de ne pas pouvoir te conseiller de l'envoyer ou non à des maisons Young adult. Mais dans l'incertitude, tu peux l'envoyer aux ME qui possèdent à la fois des collections Young Adult et adulte, comme ça s'il y a un souci d'aiguillage à l'envoi, ils peuvent rectifier en l'adressant au bon service/comité de lecture.

L'aspect psychologique/thriller sans meurtre me fait justement penser au roman Histoires de la nuit de Laurent Mauvignier qui mêle justement la psychologie des gens avec une dose de suspense, de peur. Bon ce n'est pas un premier roman mais c'est pour te dire que les genres hybrides peuvent très bien se vendre.

Alicia_M a écrit:

Un roman hybride diminue-t-il sévèrement les chances d’être édité ? Ai-je écrit un roman trop original, pas assez vendeur ? N’est-ce pas un gros problème pour un premier roman ? Avez-vous des exemples de premiers romans originaux qui ont été édités, ces dernières années ?

Tu te poses trop de questions. Écris ce qui te plaît. Et premier roman ou pas, ça ne change pas à mon avis le fait qu'il pourra se vendre ou non. Et ce n'est pas en se basant sur d'autres premiers romans que tu pourras savoir si ton roman sera accepté ou non.

Voilà en espérant avoir pu t'aider.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


J'aurais tendance à dire que ton roman rentre dans la catégorie "littérature générale", comme la plupart des textes édités, finalement. Ou, à la limite, peut-être qu'il pourrait trouver sa place dans une des innombrables collections "noires", où sont publiés beaucoup de textes un peu sombres qui auraient tout aussi bien pu trouver leur place en littérature générale.

Mon conseil : écris d'abord ton livre, tu te soucieras des questions de marketing le moment venu.
https://fabiendelorme.fr
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  38
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Barge de Radetzky


Camusso : On est bien obligé de déterminer pour quel public on écrit (ou quels publics pourraient être intéressés) et d'anticiper a minima la campagne d'envoi aux éditeurs. Non ? J'espère pouvoir commencer l'envoi au printemps.
Je peux t'envoyer le début, si tu veux. Cela te donnera au moins un aperçu du style et de la tonalité.
Le roman ne ressemble ni à un thriller ni à du YA, tout simplement parce que je n'ai voulu écrire ni l'un, ni l'autre. J'ai voulu écrire un drame psychologique avec un style soigné.
En passant en revue les ME généralistes, j'ai le sentiment que puisqu'il ne rentre pas dans les cases, le nombre de ME pertinentes sera beaucoup plus restreint.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  602
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Et je persiste à dire que les maisons qui ont une collection "noire" sont probablement les plus adaptées pour ce genre de textes, ce qui fait beaucoup de monde.
https://fabiendelorme.fr
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  38
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Barge de Radetzky


fabiend a écrit:
Et je persiste à dire que les maisons qui ont une collection "noire" sont probablement les plus adaptées pour ce genre de textes, ce qui fait beaucoup de monde.

Je vais creuser cette piste. Merci.
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  38
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Barge de Radetzky


Après des moments de doute et d’incertitude, j’ai repris confiance en mon roman  Smile  J’ai reçu des avis très encourageants de spécialistes de la protection de l’enfance (l’un des thèmes majeurs du livre) qui, en plus, en tant que lecteurs, ont très bien accroché.

J’ai passé en revue un certain nombre d’éditeurs. J’enverrai le manuscrit à des ME qui ont des collections telles que littérature générale/blanche. Cela me paraît être le choix le plus pertinent. Mon roman n’est pas assez sombre pour être inséré dans la littérature noire. Je ne souhaite pas qu’on l’associe à ce genre, ni que l’on trompe mes lecteurs.

Pour l’heure, je dois trouver des bêta-lecteurs.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Bienvenue au club ! Quand tu lis des interviews d'éditeurs, à l'occasion de salons ou tout simplement de discussions sur le monde de l'édition, à peu près tous soulignent que "une nouvelle tendance est en train de s'installer depuis déjà quelques années" (donc moi je traduis "pas vraiment nouvelle !!!") : l'hybride. Et ils précisent que "les auteurs ne se cantonnent plus comme auparavant dans un genre clairement défini, avec des règles dont on n'oserait pas sortir, mais vont vers un mélange des genre". Et  ils ont l'air d'en être contents.
Fort bien. Sauf qu'il serait temps alors qu'ils changent leurs formulaires !!!
Parce que dans les faits, dans la zone "genre", tu dois cocher UNE case et UNE SEULE. Donc pour toi, bonjour la prise de tête, comme ça l'a été pour moi avec un récit à 30% "secret de famille avec enquête", 30% romance (sans pour autant que ce soit du "romantic suspense"), 30% histoire protestantisme guerres de religion et un petit 10% culture locale.

Cela dit,i j'ai résolu le problème de 2 façon :
- j'envoie de préférence aux (rarissimes) maisons d'éditions souhaitant encore recevoir les manuscrits par courrier (on peut beaucoup mieux s'y expliquer)
- pour les maisons qui préfèrent l'envoi numérique : dans le doute, et après un premier contact plutôt d'ordre "technique" (une précision sur les marges droite et gauche par exemple, n'importe quoi, le but est juste de "tester" la gentillesse du contact !), j'envoie, si ce premier contact a été sympathique et avec une vraie réponse personnalisée, un nouveau mail où je remercie et où cette fois je pose carrément la question du genre, en faisant un bref résumé de mon histoire (genre pitch, pas tellement plus long car il ne s'agit pas d'envahir).
Après, tout dépend bien sûr de qui te répond, mais par ce biais, j'ai déjà eu des informations qui m'ont éclairée.

Et pour ceux qui ne répondent pas, ben... je n'envoie pas le manuscrit.

Je suis d'accord avec Fabiend pour le choix "littérature générale", quitte à ce que l'éditeur, s'il fait bien son boulot, juge que ton manuscrit convient mieux à un autre de ses départements (ce qui sous-entend qu'il s'agit d'un véritable éditeur, qui fait attention à ce qu'il lit et est capable de réorienter le choix que tu as fait en cochant la case qu'il juge inappropriée. Un éditeur moins regardant se contentera peut-être de constater que ce que tu lui envoies ne correspond pas selon lui à la case cochée, sans aller plus loin).
Maintenant, pour le young adult, je ne sais pas si littérature générale ça colle, je ne connais pas assez ce domaine.
 
Alicia_M
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  38
   Localisation  :  Périgueux (Dordogne)
   Date d'inscription  :  20/04/2020
    
                         
Alicia_M  /  Barge de Radetzky


Emsi : Si aucune case ne correspond, c'est sans doute parce que ces éditeurs ne publient pas ce genre de romans, non ? Les formulaires sont censés lister toutes leurs collections.

J'ai sélectionné quelques ME qui publient de la littérature générale. Si jamais tu manques d'éditeurs, envoie-moi un mp. Je te ferai une liste.

Pour ma part, je regrette que les concours soient aussi standardisés.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Alicia_M a écrit:
Emsi : Si aucune case ne correspond, c'est sans doute parce que ces éditeurs ne publient pas ce genre de romans, non ?

Hello et merci pour ta réponse : non, ce que je voulais dire, ce n'est pas qu'aucune case ne correspond, c'est que, au contraire,  plusieurs cases correspondent (c'est le principe de l'hybride, qui n'est pas un genre en soi mais qui mêle les genres.

Alicia_M a écrit:
Les formulaires sont censés lister toutes leurs collections.
Oui ils listent, mais le problème, c'est qu'ils ne permettent pas de panacher. Or le souci posé en tête de ce fil était justement le souci de pouvoir "cocher plusieurs cases" (au sens propre si c'est un formulaire, ou au sens figuré s'il s'agit de définir soi-même son roman).
Ceci alors qu'au fil des interviews, les éditeurs semblent plutôt contents de l'effet "panachage". C'est pourquoi je dis que leurs formulaires sont en retard d'un wagon.

Cela dit, merci beaucoup pour ton offre. Pour le moment j'envoie à des généralistes, mais jamais plus de deux à la fois, puis j'attends leur délai, après quoi j'en contacte de nouveau deux, et je m'arrête à six. En fait ça m'est un peu égal de ne pas être publiée, j'aime bien rester avec mes personnages. Si je le suis, pourquoi pas, mais tout dépend par qui : je ne tiens pas à renouveler la désastreuse aventure de mon premier roman avec les éditions La Geste.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Faire éditer un premier roman hybride

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-