PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Répétitions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Thessa
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  2
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  11/10/2021
    
                         
Thessa  /  Début de partie


Bonjour,

Je lis partout que les répétitions sont à éliminer autant que faire se peut. Je comprends le principe, mais jusqu'à quel point faut-il pousser cette 'chasse aux répétitions'?

J'utilise le logiciel antidote qui dénombre les répétitions selon l'empan et les autres paramètres qu'on peut ajuster. Il est alors possible de voir le taux de répétitions que notre texte contient. Quel est le taux acceptable? 5%? 10%? 15?

J'en suis à 10,8% en incluant les dialogues en utilisant l'empan par défaut du logiciel. Si j'exclus les dialogues (où les répétitions sont parfois plus difficiles à éliminer), le taux descend à 6,2%. Est-ce trop élevé?

Merci à l'avance!
 
Agent Seven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  672
   Âge  :  25
   Localisation  :  Seoul
   Pensée du jour  :  1011000011
   Date d'inscription  :  04/11/2017
    
                         
Agent Seven  /  Hé ! Makarénine


Je ne vais pas te répondre par rapport à Antidote parce que, franchement, j'en sais rien. Il faudrait j'intalle le logiciel sur mon nouveau ordinateur portable... que j'ai depuis plus de deux ans.

Alors oui, il faut éliminer les répétitions autant que faire se peut, mais j'ai l'impression que cette chasse va quelquesfois (souvent) trop loin, jusqu'à faire amateur (ce qui est contreproductif, puisque en voulant éviter les répétitions, on cherche justement à ne pas paraître amateur). Il m'est des fois sur ce forum-même de voir des synonymes mal utilisés, parce que l'auteur ou l'autrice voulait éviter une répétition, mais le rendu était bancal, étrange. Moi-même je me suis rendue coupable de jeter des synonymes comme des confettis dans un mariage. Je ne mettrais pas d'exemples de ce que j'ai pu commettre, mais ça devrait être illégal. Enfin bref, selon moi, vaut mieux une répétition qui fait du sens, plutôt qu'un synonyme qui fait tiquer. Si le mot doit à être répété, je crois que les lecteurs ne s'en rendront pas compte.

Un bon auteur sait quand réutiliser un mot et quand user d'un synonyme. Certains diront que pour éviter la répétition, si un synonyme ne peut être utilisé, qu'il faut remanier la ou les phrases, mais ça devient un exercice  difficile (pas nécessairement replacer des mots ou réécrire, on le fait tous, mais je parle de repenser complètement la phrase à chaque fois en gardant le même sens ou en disant la même chose), et ici comme dans des romans publiés, je vois rarement ce niveau d'expertise. On se dit que c'est ça qu'il faut faire, mais peu peuvent vraiment le faire correctement.

Moi, je pense au mot discernement. Certains voit la répétition et veulent l'éliminer sans se demander si la remplacer est nécessaire. Juste en lisant, on sait si elle dérange, mais des gens sont obsédés et voient juste la répétition comme un mot solitaire, non comme faisant partie d'un tout.


Dernière édition par Agent Seven le Lun 10 Jan 2022 - 10:09, édité 1 fois
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Dans la vie, il y a répétitions et répétitions. =D

A mon sens, les répétitions toutes catégories sont tout à fait normales lors de l'écriture d'un premier jet. (On balance ce qui nous vient en tête sur le papier.) C'est à la relecture qu'on peut les traquer pour déterminer si elles sont utiles ou non.

Chasser les répétitions de mots nous oblige à reformuler et enrichir le texte, et cela peut permettre d'améliorer la qualité globale du récit. (Et en plus, on apprend de nouveaux mots, ça c'est cool.)
Mais comme le dit Agentseven, il ne faut pas tomber dans le défaut inverse de vouloir à tout prix les éviter, quitte à utiliser des mots qui sonnent mal ou qui n'ont pas le même sens.
Certains mots ne peuvent pas être remplacés. Le choix lexical correspond aussi normalement à une intention de l'auteur. Certaines répétitions sont volontaires pour créer des effets de style, ou pour uniformiser un niveau de langage du narrateur/des personnages.

Pour moi, j'ai tendance à souvent "trop" traquer les répétitions de mots. Souvent, je m'amuse à chercher des synonymes lors des premières corrections, je laisse reposer le texte six mois, et quand je le relis après, je reviens aux mots de départ que j'avais modifiés.

Par contre, il y a un autre type de répétition qui est juste... compliqué à gérer. Ce sont les répétitions d'idées.
Je ne sais pas vous, mais moi, ça m'arrive d'écrire trois fois de suite la même idée lors d'un premier jet. La première phrase, c'est l'idée brute, la seconde est une reformulation, la phrase suivante reformule encore et accentue...
Ou alors, je vais dire quelque chose en show don't tell, et ensuite le redire une fois encore une fois dans un dialogue. Ou l'inverse, d'abord le dialogue, et je reviens dessus après. Et je re-re-commente le même événement au chapitre 1, chapitre 10, 12, 24, 25 et 26... Sur le coup, je me dis toujours "wouah quelle bonne idée", et après, je souffre en me relisant. x)
Là, les dernières corrections que j'ai faites, ça a consisté à supprimer toutes les répétitions de scènes/d'idées. Le texte a perdu 10% de son volume sans que l'histoire ne change d'un pouce...


Dernière édition par Mokkimy le Lun 10 Jan 2022 - 12:38, édité 1 fois
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Agent Seven
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  672
   Âge  :  25
   Localisation  :  Seoul
   Pensée du jour  :  1011000011
   Date d'inscription  :  04/11/2017
    
                         
Agent Seven  /  Hé ! Makarénine


Je suis tout à fait d'accord pour reformuler les phrases, ça enrichit le texte. Toutefois, si les reformulations s'avèrent infructueuses, il vaut mieux garder la répétition. Au moins, on se sera exercé et on aura appris, mais j'ai trop souvent vu des phrases ou des termes bizarres pour remplacer une répétition. Moi-même, en me corrigeant, je me rends compte de mes bonnes intentions dans mes premiers jets. En écrivant la première fois, je ne voulais pas réutiliser un mot, alors j'ai construit une phrase franchement étrange. Plus d'une fois, d'ailleurs. Des fois, je reformule la phrase et ça marche, des fois j'efface parce que pas utile. Des fois, je garde la répétition. Comme Mokkimy, il faut se référer à son intention. Mais moi aussi, j'aime avoir plein de synonyme. J'ai une liste de mots pas communs ou plus littéraires sur mon téléphone. Il doit y avoir la moitié que je n'ai jamais utilisé, mais ils sont là et j'aime cosulter ma liste.

Je trouve intéressant ce que tu soulèves dans ton dernier paragraphe, Mokkimy. Tu n'es pas le seul à te rendre coupable de cela. Il m'arrive de faire du show don't tell et ensuite de réexpliquer/répéter ce que je viens de dire en tell. À la correction, il faut que j'enlève le tell, parce que même moi je me rends compte que le lecteur comprendra probablement ce que j'ai voulu dire la première fois. D'ailleurs, juste là, maintenant, il y a une heure je faisais un peu de correction de mon roman et je suis à un passage où l'oncle de mon héroïne lui demande, un peu sarcastique, s'il s'est en bien occupé d'elle. Et là, en trois paragraphes d'au moins cent mots chacun, elle/j'explique au lecteur que ses parents ne lui ont pas donné l'attention qu'elle méritait, contrairement à son oncle et à sa femme qui ressemblent plus à l'idée qu'on se fait de parents. C'est inutile, parce que tout au long du roman et des remarques du personnages principales, on en apprend sur la relation entre les parents entre eux et entre leurs enfants. Oui, dans mes trois paragraphes, il y avait de belles idées et de belles phrases, mais c'est inutile, le lecteur sait déjà ce que je lui raconte. Trois cents mots et plus, c'est presque une page entière dans mon document Word.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2338
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Ce que je vois souvent, c'est les gens qui ne veulent pas répéter les noms propres et qui vont te faire des dizaines de périphrases pour dénommer leur personnage (dont l'horrible tic d'appeler un personnage par sa couleur de cheveux, damned, le prochain qui me colle un "le Châtain" dans un texte, je le à cause de sa violence, le passage suivant a été censuré) et personnellement, tant que ce n'est pas toutes les deux phrases, ça ne me dérange pas d'avoir le prénom d'un personnage répété plusieurs fois, je trouve ça beaucoup moins problématique que de répéter un nom commun.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1320
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

Pour faire suite au message de Tengar, j'ajoute qu'il est possible de remplacer le prénom par le métier, mais le plus simple reste de dire "il" ou "elle", c'est bête, mais ça fait toujours son petit effet.

Bonne journée.
 
Hortense
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  55
   Âge  :  34
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Ou pas ?
   Date d'inscription  :  31/10/2021
    
                         
Hortense  /  Clochard céleste


Bonjour,

Oui, moi aussi je lis régulièrement des textes où, à vouloir traquer la répétition, l'auteur sort du registre de langue ou fait des phrases bancales.
La répétition peut aussi être un effet voulu. Chaque terme a un sens, un contexte et une connotation : si tu utilises un synonyme, le sens, le contexte et la connotation vont changer.

Pour prendre des exemples : un "architecte paysagiste" n'est pas un "jardinier" (en tout cas, ceux des jardins de Versailles se sentiraient insultés par le synonyme).
Même chose dans les couleurs, "rouge sang" et "écarlate" n'ont pas la même connotation et quoi qu'il en soit ce ne sont pas les mêmes couleurs.
Pareil pour "chuchoter" et "murmurer" (un murmure est plus intime qu'un chuchotement, qui ne donne d'indications que sur le volume sonore).
Idem pour "couardise" et "lâcheté" (au-delà du niveau de langue, le premier est connoté militairement).
Etc.

Je dirais qu'au contraire, il faut se méfier des synonymes.
Si chacun de ces mots existe, c'est pour une bonne raison : ils n'ont pas tout à fait le même sens.
Si tu utilises le bon mot la première fois et que tu dois l'utiliser à nouveau parce que c'est encore le bon mot la deuxième fois, alors réutilise-le.
https://hortensemerisier.wordpress.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Tengaar a écrit:
Ce que je vois souvent, c'est les gens qui ne veulent pas répéter les noms propres et qui vont te faire des dizaines de périphrases pour dénommer leur personnage (dont l'horrible tic d'appeler un personnage par sa couleur de cheveux, damned, le prochain qui me colle un "le Châtain" dans un texte, je le à cause de sa violence, le passage suivant a été censuré) et personnellement, tant que ce n'est pas toutes les deux phrases, ça ne me dérange pas d'avoir le prénom d'un personnage répété plusieurs fois, je trouve ça beaucoup moins problématique que de répéter un nom commun.

Je fais souvent, ça. Pas pour éviter les répétitions, mais parce que ça permet d'ancrer facilement un personnage chez le lecteur. Si j'appelle un de mes personnages secondaires "monsieur Dupont", et que "monsieur Dupont" refait soudainement son apparition après avoir quitté le récit pendant une trentaine de pages, le lecteur va se demander "c'est qui celui-là déjà ?" et il va devoir retourner plusieurs pages en arrière pour recoller les morceaux.

Alors que si j'en parle comme "un sale type avec une coupe au bol", quand le "sale type avec une coupe au bol" refait son apparition trente pages plus tard, le lecteur va tout de suite se dire "ah oui, c'est vrai. Lui. Quel sale type celui-là".
https://fabiendelorme.fr
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2338
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


fabiend a écrit:
Alors que si j'en parle comme "un sale type avec une coupe au bol", quand le "sale type avec une coupe au bol" refait son apparition trente pages plus tard, le lecteur va tout de suite se dire "ah oui, c'est vrai. Lui. Quel sale type celui-là".

Je fais une différence entre "le sale type avec une coupe bol" et dire "Le coupe au bol". Dire "la femme blonde", je valide mais "La blonde" ça me crispe beaucoup.
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1858
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Journal du posteur


Ou pire : "la brunette"  Répétitions 1f601
Je +++ Tengaar, ça me cringe beaucoup quand les auteurices utilisent des attributs physiques pour désigner des persos sans avoir à redire leur nom ou juste il/elle. Le pire c'est de voir cette erreur alors qu'on est en narration focalisée (au même titre que "la jeune femme / le vieil homme / etc"). ça me donne envie de censuré aussi.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Hortense
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  55
   Âge  :  34
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Ou pas ?
   Date d'inscription  :  31/10/2021
    
                         
Hortense  /  Clochard céleste


Ca en dit long sur les valeurs de l'auteur.
Une personne se résume donc à la couleur de ses cheveux. Shocked
https://hortensemerisier.wordpress.com/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2338
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


C'est une tournure très utilisée dans les fanfictions et sur Wattpad.
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Je ne sais pas si on parle tout à fait de la même chose en fait. Comment vous faites quand votre personnage point de vue interagit avec un personnage dont il ne connaît pas le nom, et pas grand chose d'autre que le physique ?
https://fabiendelorme.fr
 
Mardi
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1858
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  19/03/2018
    
                         
Mardi  /  Journal du posteur


Dans ce cas c'est un peu différent, c'est la voix du perso qui donne son propre qualificatif.
Ce qui pose problème, c'est quand l'auteur, en tant que narrateur, pour ne pas répéter le nom de son protagoniste ou son pronom, utilise des termes réducteurs comme "la blonde", "la grosse" (bon ok celui-là on le voit pas très souvent), comme si un personnage pouvait être réduit à un seul trait physique. Et comme le disait Ten, il y a une différence entre identifier un tiers personnage avec un truc du type "la femme blonde", plutôt neutre et qui permet d'identifier rapidement un nouveau perso / perso secondaire, et "la blonde", qui réduit cette femme à sa seule couleur de cheveux et en fait La Blonde plutôt qu'un personnage à part entière qui a un nom et plein d'autres caractéristiques.
https://www.instagram.com/mardi.mardiii/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2338
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Pour te donner un exemple, ça donnerait un truc comme ça :

Hélène discutait avec Maya quand elle vit Enzo au fond du couloir. Il était toujours aussi mignon. Sans s'excuser, la blonde se précipita à la poursuite du châtain dans l'espoir d'enfin obtenir son numéro de téléphone.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Répétitions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-